JesusMarie.com------Islam
Islam
Père Zakaria Boutros
 Épisode 19

 Le coran aurait-il abrogé la Bible ?

L'auteur: Père Zakaria Boutros
L'éditeur:  www.fatherzakaria.com

 Suite de la controverse à propos de l'abrogation de la Sainte Bible par le coran.

 Notre question:
 Comment le coran aurait-il abrogé la Bible alors qu'il y fait référence en demandant au peuple des écritures (Israël et le peuple chrétien: Ancien et Nouveau Testament) de porter un jugement (sur le coran) en fonction de ce qui est écrit dans la Bible elle-même.

. Dans la sourate 2: La Vache (El Baqarah) verset 213: « Les croyants formaient (à l'origine) une seule communauté. Puis (après qu'ils se soient divisés) Allah envoya des prophètes comme annonciateurs et avertisseurs. Et il fit descendre avec eux le Livre contenant la vérité, pour régler parmi les gens leurs divergences. »
 Ainsi les écritures ont été envoyées aux prophètes pour juger entre les hommes sur ce qui faisait leur désaccord, en se référant à ce qui était écrit là.
 Alors comment quelqu'un peut-il prétendre que le coran les a abrogées, ces écritures?

. Dans la sourate 5: La Table servie (El Mâ'idah) verset 68: « Dis: « Ô gens du Livre, vous ne tenez sur rien tant que vous ne vous conformez pas à la Torah et à l'Évangile et à ce qui vous a été descendu de la part de votre Seigneur. »
 Ainsi demande-t-il aux juifs et aux chrétiens de décider selon la Torah et selon la Bible de ce qui leur a été révélé par le Seigneur.
 Voilà un témoignage fort en faveur de la Torah et de l'Évangile: on ne peut franchement pas parler d'abrogation!

. Dans la sourate 5: La Table servie(El Mâ'idah) -  verset 43: « Mais comment te demanderaient-ils d'être leur juge quand ils ont avec eux la Torah, dans laquelle se trouve le jugement d'Allah? »

. Dans la sourate 5 encore verset 44: « Nous avons fait descendre la Torah dans laquelle il y a guide et lumière. C'est sur sa base que jugent les rabbins, les prophètes et les prêtres. »

. Toujours dans la sourate 5 verset 47: « Que les gens de l'Évangile jugent d'après ce qu'Allah y a fait descendre. Ceux qui ne jugent pas d'après ce qu'Allah a fait descendre, ceux-la sont des pervers. »

 Le prophète Mohammed s'appuyait lui aussi sur la Bible en demandant aux chrétiens de trancher selon ce que Dieu y avait révélé.
. Toujours dans la même sourate verset 66: « S'ils avaient appliqué la Torah et l'Évangile et ce qui est descendu sur eux par la grâce du Seigneur, ils auraient certainement eu la jouissance de ce qui est au-dessus d'eux et de ce qui est sous leurs pieds. »

 Si le coran encourage le peuples des Livres à suivre l'Évangile et la Torah, alors comment quelqu'un peut-il oser dire qu'ils ont été abrogés??!!

 Comment le coran pourrait-il avoir abrogé la Bible alors qu'il demande au contraire d'en suivre les préceptes?!
 

. La Table servie - verset 48: « A chacun de vous nous avons assigné une législation et un plan à suivre. Si Allah l'avait voulu il aurait certes fait  de vous une seule communauté. »

 Les deux imams El-Galalyn ont dit: « Nous avons fait pour vous, ô nations, une loi et un chemin bien tracé à suivre pour votre foi. Si Dieu l'avait voulu il aurait fait pour vous une seule loi, mais il vous a divisé entre plusieurs rites pour vous éprouver dans les différentes lois qu'il vous a données pour distinguer parmi vous les obéissants, et les désobéissants, alors choisissez donc au plus vite de faire le bien. »

 Ainsi le coran demande au peuple de la Torah de suivre sa loi, et à celui de l'Évangile de suivre la sienne: peut-on en conclure que le coran a abrogé la Sainte Bible?

. Sourate 42 la Consultation (Es-Sûra) verset 13: « Il vous a enjoint en matière de religion ce qu'il avait enjoint à Noé, et ce que Nous t'avons révélé, ainsi que ce que Nous avons enjoint à Abraham, à Moïse et à Jésus: « Établissez la religion et n'en faites pas un sujet de division. »

 La preuve de non abrogation de la Sainte Bible par le coran et même de la répétition de ses enseignements est bien que le prophète Mohammed ait repris à son compte la sentence de mort par lapidation, trouvée dans la Torah, pour juger le couple adultère de Khaibar comme nous le confirme la sourate El-Mâ'idah verset 48: « Juge donc parmi eux, Ô Mohammed, d'après ce qu'Allah a fait descendre. »

 L'imam El-Zamarkhshany nous dit en effet: « On rapporte qu'un homme honorable de Khaibar commit l'adultère avec une femme honorable, et tous les deux étaient mariés. Selon la Torah ils auraient dû être condamnés à la lapidation, mais on refusa de les lapider à cause de leur notoriété même. On envoya une délégation vers le prophète, la paix soit avec lui, pour l'interroger sur ce point. Mais les juges de Khaibar se disaient, si Mohammed ordonne le fouet nous l'accepterons, mais s'il ordonne la lapidation nous n'accepterons pas son verdict. Et ils emmenèrent avec eux le couple adultère. Le prophète ordonna la lapidation, et ils refusèrent de l'exécuter. Il consulta alors un rabbin de chez les juifs Ben Josia afin de confirmer son jugement, et le rabbin confirma le verdict de lapidation. Le prophète ordonna leur mise à mort immédiate et ils furent lapidés à la porte de la mosquée en exécution  de la sentence prévue par la Torah. »
 Ainsi les commentateurs sont-ils d'accord sur le fait que le prophète bien loin de l'abroger - - approuvait clairement la législation de la Torah, en particulier à propos de la lapidation.

 Voyons encore lequel des deux livres est concerné par cette abrogation: la Torah ou l'Évangile?
 Comprenons d'abord que ce recours à l'abrogation es t une spécificité du coran. Si l'on se penche en effet sur cette affaire très particulière de versets qui en abrogent d'autres, on ne trouve cela que dans le coran, et jamais, au grand jamais, ni dans l'Évangile ni dans la Torah!
. Par exemple dans la sourate 16 les Abeilles (An-Nahif) verset 101: « Quand nous remplaçons un verset par un autre et Allah sait bien ce qu'il fait descendre ils disent: « tu n'es qu'un menteur » - mais la plupart d'entre eux ne savent pas. »
 Il s'agit bien du remplacement d'un verset du coran par un autre...
. Ou encore dans la sourate la Vache (El-Baqarah) verset  106: « Si nous abrogeons un quelconque verset ou si nous le déclarons propre à être oublié, nous en apportons un autre ou un semblable. »
 L'imam Jalal Ed-Din El-Syouty ne déclare-t-il pas: « Dieu a fait que l'abrogation n'appartient qu'à cette nation (par « nation » il entend le peuple arabe). Comme dit le coran: « vous êtes la meilleure communauté qu'on ait fait surgir parmi les hommes: cf. sourate 3 la Famille d'Imran (El-'Imran) - verset 110. (1)
 Ainsi donc l'abrogation est spécifique au coran et ne se trouve nulle part ailleurs...
 Elle constitue pourtant un sérieux problème, car il se trouve aussi dans le coran un certain nombre de versets qui dénient tout changement de la parole de Dieu!!
 Ce point analysé par Imam El-Baydany, il nous dit: « qu'en fait de religion Il vous a ordonné (de suivre) celle de Noé, celle de Mohammed, et celles établies entre ces deux là pour les peuples dont les lois venaient d'une même origine... Il vous faut suivre la religion, c'est à dire la foi dans laquelle vous devez croire, et suivre la loi divine. »
. Sourate 4 les Femmes (An-Nisa) verset 26: « Allah veut nous éclairer, et Il nous montre les voies des hommes qui nous ont précédé. »
 Ce dont El-Galyn donne l'interprétation suivante: « la voie des hommes qui nous ont précédé, c'est la voie définie par les règles énoncées par les prophètes. »

 Ainsi est-il évident ici que le coran montre aux Arabes les voies et les législations définies par les prophètes, dans ce qui est permis et dans ce qui ne l'est pas. Aussi comment peut-on prétendre qu'il abroge la Sainte Bible et tous ses enseignements??
 C'est ainsi qu'on lit dans la sourate 6 les Bestiaux (El-An'âm) verset 34: « Nul ne peut changer les paroles d'Allah. »
 Et dans la sourate 85 les Constellations (El-Burûj) versets 21/22: « Mais il s'agit d'un coran glorifié, inscrit dans le marbre (pour l'éternité). »
 Et enfin ce verset incontournable de la sourate 4 les Femmes (An-Nisâ') verset 82: « S'il provenait d'un autre qu'Allah, ils y trouveraient, certes, maintes contradictions. »
 
 
 
 

 (1) Dans « La perfection de sciences coraniques » par Jalal Ed-Din El-Syouty article 2, et page 22
 
 

 jesusmarie.com, traduction française placée sous licence creatrive commun : by, nc, share alike.

JesusMarie.com------Islam