JesusMarie.com___Islam____Père Zakaria Boutros____Zakaria Botros
Islam
Père Zakaria Boutros
N°7 LES CONTRADICTIONS DANS LA SOURATE LES FEMMES (CORAN) À PROPOS DE LA CRUCIFIXION

Y a-til  une contradiction entre les versets du coran concernant la crucifixion de Christ?

L’auteur   :Père Zakaria Boutros
Editeur      :www.fatherzakaria.com

L’index :
Introduction à la série
Introduction
Première partie : Entre les versets du chapitre des femmes (Surat Al-Nisa) le reste du verset de la crucifixion
               Chapitre un : les allégations du démentir de la mise à mort du Christ et sa crucifixion.
      Chapitre deux :l’allégation de(belying the roomer of Christ crucifixion
                  Chapitre trois : les allégations de l’abrogation de ce verset aux autres versets.
 

Deuxiéeme partie : Le vrai exégèse du verset du  chapitre des femmes (Surat Al-Nisa)
  Chapitre un :      l’aspect linguistique
  Chapitre deux :   l’aspect  objectif
                        Chapitre trois :   l’aspect  éloquent
   Chapitre quatre   l’aspect  logique

Lafin.
 
 
 

Cette série,
Les livres du  prosélytiseur  (celui qui prêche pour convertir  ) Ahmed Diat  ont été largement dispersés sur le marché. Comme il avait rencontré quelques pasteurs des églises des États-unis et de l’Europe, il avait dialogué avec eux sur la Chrétienté & l’Islam. Ces arguments ont été publiés dans des livres,  des vidéos et des rubans sonores et ont été diffusés comme propagande mondiale et internationale. Ces matériaux ont étés utilisés par les extrémistes et les fanatiques pour embarrasser les simples chrétiens qui n’ont aucune connaissance de la pensée théologique  ou des arguments religieux. Beaucoup de nos croyants sont venus nous interroger à propos de ces déclarations qui attaquent nos croyances chrétiennes et nous demandent de lui répondre. Cette question m’a poussé à écrire ces livres pour lui répondre et clarifier la vérité qu’il ne connaît pas.

Avant de commencer à répondre, je veux d’abord clarifier nos motifs de publier ces livres et aussi le but que nous essayons d’atteindre, puis le style ou le modèle de notre discussion.
 
 
 

Premièrement nos motifs

Nos motifs sont
1-Notre sincère amour de Dieu comme dit la sainte bible «Tu aimeras le seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de tout ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force» Mark12.30)

2-Notre amour pour tous les peuples «Tu aimeras ton voisin comme tu t’aimes» (Mathieu 22.39)

Deuxièmement : nos objectifs.

1-Glorifier le saint nom de Dieu comme c’est écrit « Soit que vous mangiez ou buviez ou quoi que vous fassiez, faites tout pour la gloire de Dieu»( 1-  Corinthiens 6.10)

2-Le bénéfice de tous les êtres «Faisons ce qui est bon pour tous les hommes» (Galatiens 6 :10)

Troisièmement : Notre style

1-Le respect de la liberté de nos principes, la liberté de notre point de vue et d’embrasser ou d’adopter  tout ce qu’on croit.

2-Nous sommes prêts à répondre à tous ceux qui nous demandent, comme la sainte bible dit «soyez toujours prêt à donner une réponse à quiconque vous demande une raison concernant l’espoir qui est en vous, avec humilité et crainte, (1Pierre 2.23,24)
 
 

3-Nous sommes prudents au sujets des arguments fous et ignorants, comme la sainte bible nous avertit en disant  «refusez les questions folles et ignorantes, sachant qu’elles causent  des conflits….Et les serviteurs de Dieu ne doivent pas faire des conflits»
 (2 Timothé  2.23, 24)

4-Quand nous répondons à une accusation et nous expliquons notre croyance, ceci ne veut pas dire du tout que nous humilions les principes des autres ,  ou que nous blessons leurs sentiments, mais nous faisons bien attention sur l’étique de la discussion et les argumentations avec toute respectabilité.

5-Avec une attitude amicale  et compréhensive, nous essayons de trouver un terrain commun et des points de discussion entre nous. Nous ne sommes pas des chasseurs de ce que nous pensons de notre point de vue comme des fautes , comme nous savons qu’il y a des explications de l’autre point de vue du  partenaire  qui lui sont convaincants et pas nécessairement à nous et vice-versa.
 
 

6- Alors nous répondons et nous nous exprimons avec la logique  que nous croyons, si le lecteur est d’accord avec ceci tant mieux et s’il n’est pas d’accord il peut la rejeter après avoir connu notre point de vue ,  alors nous finirons avec une attitude amicale que nous n’avons pas négociée; car la valeur de chaque être humain pour nous est immense , car il est la créature de Dieu , qu’il aime et comme nous aimons Dieu nous aimons tous ceux que Dieu aime.

7-Nous sommes prudents de ne pas dire des mots qui offensent, blessent ou insultent car nous sommes bien loin de ça et nous ne l’acceptons pas, alors doucement et logiquement nous parlons pour que la paix et l’attitude amicale règnent.

8-Pour atteindre ce but et éviter les heurts, mettons de coté l’idée d’avoir un gagnant et un perdant dans la discussion comme si nous sommes dans une bataille. Nous devons faire la différence entre les batailles objectives et subjectives; ayons une discussion objective.

9-Nous prenons soin de ne pas avoir des réponses superficielles, mais une réponse qui soit de loin d’une profonde étude  qui  amène à présenter toute la vérité, Nous espérons donner des réponses satisfaisantes pour la personne honnête qui questionne pour connaître la vérité.
 

L’auteur
Introduction
Réponses à Sheikh  Didat

Avec qui le Sheikh Didat a conduit ses arguments?

Malheureusement le Sheikh Didat est allé à des peuples d’Amérique et d’Europe, Il a choisi des gens qui n’ont aucune connaissance de la religion islamique; ses gens ne connaissent pas le dialogue de religion; spécialement entre l’Islam et la Chrétienté; donc tous ces arguments étaient d’un seul coté.
Exactement comme un gladiateur professionnel qui combat une personne innocente qui ne connaît rien  a propos des combats alors la partie est d’un seul coté. Est-ce que le gladiateur après la bataille peut être fier de battre cet innocent?
Pourquoi le Sheikh n’a pas pensé à dialoguer avec un Chrétien spécialisé dans la comparaison des religions du moyen Orient spécialement d’Égypte?
 
 
 
 
 
 
 
 

Réponses aux sujets provoqués par Sheikh Didat?

Sheikh Didat a provoqué plusieurs sujets concernant notre religion
:
1-Dieu est un dans la sainte trinité
2-L’incarnation du Christ fils de Dieu.
3-La crucifixion du Christ  et l’inévitabilité de la rédemption.
4-le manque d’erreur dans la sainte bible et sa non déformation.
5-Le livre d’Esekiel chapitre 23 à propos de Oholah et Oholibah.
6-le livre des  chansons
7-la permission de boire de l’alcool.
8-les contradictions du nombre du peuple d’Israël.
9-Les contradictions dans le nombre du peuple de Judée.
10-les contradictions dans le nombre d’années de famine entre le premier Samuel et les
      livres  d’Histoire.
11-La provocation de : Ils ne l’ont pas crucifié, mais il leur a apparu comme. Ils ne l’ont pas tué, mais il a été ressuscité par Dieu.

Nous avons publié des livres répondant à ces sujets.
Vous trouverez dans ce livre la réponse à :

1) la contestation :La contradiction entre les versets du chapitres des femmes(Surat Al-Nisa et le rest des versets sur la crucifixion
2) La vraie exégèse des versets du chapitre des femmes ( Surat Al-Nisa )

Premier Partie.

Les contradictions entre les versets du chapitre des femmes(Surat Al-Nisa ) et les autres versets de la crucifixion.

Il a été mention dans le verset du chapitre des femmes (Surat-Al-Nisa) 157
«Et leur dire (c'est-à-dire les juifs)«Nous avons tué le Messie Iesa (Jésus) fils de Maryam(Marie) le Messager d’Allah, mais ils ne l’ont pas crucifié,mais il leur a apparu comme si…Ils ne l’ont pas tué,ils n’ont pas de connaissance certaine .Mais Allah l’a élevé vers Lui,et Allah est à jamais le tout puissant et sage»
Actuellement ce verset contredit les autres versets mentionnés sur la crucifixion du Christ comme
2) Dans le chapitre d’Imran(Surat Al-Imran)55.
Et ils ont comploté(Voulant dire les juifs) et Allah a comploté aussi.Et dieu est le meilleur comploteur  quand Allah a dit :O Iesa(Jésus) Je vous tuerai et vous relèverai vers moi et vous couvrira de ceux qui ne croient pas» De ce verset il est
Bien évident que le Christ est mort avant d’être relevé vers le Ciel.
 
 
 

3) Le chapitre de la Table)Surat Al-Maida 117 :
Quand vous m’avez fait mourir, vous étiez leur observateur»De ceci aussi il est bien clair que le Christ était tué par les juifs  et Dieu les observait.

Évidemment les annotateurs avaient des opinions différentes, je mentionnerai quelques  unes :

Chapitre un

Le dire que ce verset nie la mort du Christ et de la crucifixion.
 
 
 
 

C’est la première opinion de la négation de la mort du Christ et sa crucifixion :
Pour répondre à cette allégation,à coté de ce que nous avons mentionné dans nos livres précédent nous disons :

Premièrement
  Quoique ce verset apparemment, nie le mort du Christ et sa crucifixion, mais il n’a pas nié sa mort car elle ne dit pas à propos du Christ«Ils ne l’ont pas mis a mort» Mais «il ne l’ont pas crucifié»et n’a pas dit« Ils ne l’ont pas mis a mort et n’avaient pas une certaine connaissance  mais Ils ne l’ont pas tué et n’ayant aucune connaissance»pendant ce temps le chapitre de la famille d’Imran(Surat Al-Imran) disait : «Je te mettrai à mort» Le chapitre de Marie (Surat Muryam) dit«Le jour où je mourrai » et le chapitre de la table (Surat Al-Maida)  dit«Quand tu me mettra à mort »
Alors tous ces versets collectivement  confirment sa mort ,comme ça été confirmé Dans Al-Razy et Al-Syouty exégèse (tafsir)et d’autres qui ont expliqué la mise a mort comme tuér(Regardez dans AlRazy tafsir (exégèse ou explication) partie 1 page 457 & Al-Itqan partie 1 page 116)

Deuxièmement
Actuellement, que le Christ ait été crucifié et tué ou est mort, nous avons une vérité qui est son essens, qui est le Christ est mort pour nos péchés, comme dit la sainte bible dans (1 Corinthiens 15 :3) Alors la questions n’est pas l’expression dans l’essens du sujet lui-même.
 
 
 
 
 
 
 

Troisièmement
Sachant que tuant les prophètes injustement est un grave péché commis par les juifs selon le témoignage du noble coran lui-même.
Le chapitre de la vache (Surat Al-Baqara)61 : ils avaient l’habitude de ne pas croire les versets d’Alla et ont tué les prophètes injustement»
Alors le verset 157 du chapitre des femmes ( Surat Al-Nisa) même si apparemment elle nie la crucifixion et la mort ,ils n’ont pas nié la mort du Christ  qui a été témoignée par le chapitre de Imran(Surat Al-Imran) chapitre de Maryam9Surat Maryam) et le chapitre de la table(Surat Al-Maidah)
Et un autre groupe d’annotateurs  a une autre opinion qui est :
 

Chapitre deux

Disant que le chapitre des  femmes (Surat Al-Nisa)157  est une dénonciation de l’allégation  de la mort du Christ  annoncés par les juifs.

Nous disons à ces respectables érudits que la mort du Christ n’est pas un mensonge par les juifs pour être démenti par le noble coran, au contraire le coran témoigne que les juifs sont les tueurs des prophètes.
 
 

Premièrement : Le chapitre de la famille d’Imran(Surat Aal-Imran) 112.
«ceci est parcequ’ils ont désobéi aux versets d’Allah et ont tué les prophètes  sans droit (ou autorisation)
Peut ëtre le noble coran nie la mort du Christ en n’étant pas tué par eux ,comme le coran dit dans :
Le chapitre de la famille d’Imran (Surat Aal-Imran) 169 : Ne penses èa ceux qui ont été tués sur le chemin d’Allah comme mort .NonIls sont vivantaa, avec leur Seigneur et ils ont des provisions »
Alors le noble verset ne nie pas la proclamation des juifs qu’ils ont tué le Christmais niant l’idée de le démolir «Ils ne l’ont pas tué,ils n’avait pas un connaissance certaine» Comme preuve pour nous trouvons que le noble  verser n’incluse pas les chrétiens dans son texte, aussi il n’ya pas d’autres verset dans le coran qui nie ce que les chrétiens disent à propos de l’actuelle crucifixion du Christ.
Nous sommes laissés maintenant avec une autre opiniond’un autre secteur d’érudits islamiques disant :

Chapitre trois :
L’opinion disant que le chapitre des femmes a abrogé le reste des versets concernant la mort du Christ.
 
 
 

Le sens de l’abrogation c’est le retrait ou l’élimination .c’est comme si le verset du chapitre de la femme , selon leurs opinion,  a supprimé les autres versets concernant la mort du Christ.
Pour répondre à leur opinion nous disons :

Premièrement
Quand même malgré l’abrogation ou le concept d’abroger  qui n’est pas connu dans la chrétienté ,mais il est acceptable seulement dans le noble coran comme mentionné dans :
Le chapitre de la vache (Surat Al-Baqara) 106 :
«N’importe quel verset nous annulons ou nous occasionnons qu’il soit oublié, nous apportons un autre meilleur ou similaire »

Mais faisons un petit commentaire à ce qui a été dit dans ce verset :
1) Quelques uns s’émerveillent de voir que Dieu  change ses mots?
 Sâchant qu’il y a d’autres versets du coran qui disent :«Il ne peut y avoir de changement dans la parole de Dieu»(Chapitre de Yunus (Surat Yunus)64, aussi dans le chapitre du troupeau(Surat Al-An’am)34 «Personne ne peut changer les mots d’Allah»
2) D’autres se demandent comment Dieu a permis à son messager d’oublier ses mots et il devait les garder profondément dans son cœur comme mentionné dans :
Le chapitre de l’araignée (Surat ( Al-Ankabout) 49 :«Mais eux, les claires versets  sont préservés dans le sein de ceux à  qui on a donné la connaissance » Alors comment serait –il dans le sein du prophète!!!!!
3)D’autres disent comment le mot de Dieu peut être changé ou annulé et c’est gravé  dans Al-Lauh Hahfûz
( Plaque préservée)  comme mentionné dans le chapitre de la grande étoile (Surat Al-Burooj) 22¨Ceci est un glorieux coran inscrit dans Al-Lauh Al-Mahfous(La plaque préservée)
3) Est-ce que Dieu apporte de meilleurs mots, est-ce que Dieu a debon mots et d’autres mauvaises? Pour avoir la comparaison entre les bons et les mauvais?
       En tous cas ceci n’est pas notre sujet de discussion, mais ce que jeveux clarifier est :
      Deuxièmement
      Les abrogés ou annulés ou le concept de l’abrogation dans le noble coran n’existe pas excepté que dans les sujet de jurisprudence seulement  et non dans les évènements historiques ,   car personne ne peut  diminuer ou annuler un évènement historique documenté, alors selon les autres versets du coran il est évident et manifestement clair  que le Christ est mort avant d’être levé au ciel comme il est clair dans :
1) Le chapitre de la famille d’Imran (Surat Aal imran)55 :
 
 
 
 
 
 

«Et ils ont comploté (voulant dire les juifs) et Allah a comploté aussi .Et Dieu est le meilleur comploteur quand  Allah dit : O Iesa (Jésus)  Je te tuerai et te relèverai vers moi et vous débarrassera de ceux qui ne croient pas» De ce verset il est bien évident que le Christ est mort avant d’être élevé au Ciel.
2) Le chapitre de Maryam (Surat Maryam) 33 : «Et paix sera sur moi le jouroù je suis né, et le jour où je mourrai et le jour où je me lèverai vivant!» De ce verset il est clair que le Christ est mort avant de l’ élever au ciel.
3) Le Chapitre de la Table (Surat Al Maida) 117 :
4) Mais quand tu me mettra à mort ,  tu les observeras» de ceci il est évident que le Christ a été tué par les juifs et que Dieu était l’observateur
 

            Troisièmement.

          Et pour les abrogés et le concept de l’abrogation dans le noble coran, nous avons les règles de l’abrogation des versets venant plus tard ou annulant des versets précédents  et pas dans un autre sens , voulant dire qu’il est impossible pour d’anciens versets d’abroger les nouveaux versets.
        Si nous regardons le chapitre de la femme(Aurat Al Nisa) disant«Ils ne l’ont pas tué» nous verrons que ce verset est arrivé dans la trois du Hijra voulant dire avant lae chapitre de la table (Surat Al-Maida) qui est venu l’an dix du Hijra(regarder dans l’exégèse de Sheikh Abdullah Youssef Ali en Anglais page 125 & 242) Ce verset di :«Quand vous m’avez fait  mourir vous étiez l’observateur» de ceci il est aussi évident que le Christ fur tué par les juifs et Dieu était l’observateur de leur action.
     Alors selon la règle de l’abrogation le verset mentionné dans le chapitre de la table (Surat Al-Maida) concernant la mort du Christ  diminue le verset du chapitre de la femme (Surat al Nisa) alors la mort du Christ est confirmée , et ceci  dissipe toute  confusion concernant ce sujet.
 
 

 Ceci concernait la réponse à l’opinion disant dans le verset du chapitre de la femme (Surt Al Nisa) «Ils ne l’ont pas tué et ne l’ont pas crucifié «qui a abrogé le verset de la mort dans le chapitre de la famille d’Imran (Surat Aal-Imran ) chapitre de Marie (Surat Maryam) et le chapitre de la table(Surat Al –Maidah)

     Maintenant nous arrivons au sujet le plus important qui est :
Partie deux :

La propre explication (exégèse) du chapitre de la femme (Surat al-Nisa) verset 157 concernant la mise à mort ou la non mise à mort du Christ?
 
 
 
 
 

Quel est la propre explication du verset du chapitre de la femme9 Surat Al-Nisa) 157 concernant la mise à mort ou non du Christ?
Ce verset du chapitre de la femme (Surat Al-Nisa) 157 «et leur dire(voulant parler des juifs)Nous avons tué le Messie Iesa (Jésus), filsfe Maryam(Marie) le Messager d’allah,mais ils ne l’ont pas crucifié,mais ça leur apparu comme tel…Ils ne l’ont pas tué ils n’ont pas de connaissance certaine. Mais Allah l’a relevé vers Lui
 Y a – t- il une vraie contradiction entre ceci et  le restant du verset qui pointe sa mort?

Pour répondre  nous dirons
Premièrement
Il n’est pas acceptable d’avoir une contradiction dans le noble coran car c’est mentionné dans le chapitre des femmes (Surat Al-Nisa) 82 «Si ce n’était d’autres qu’Allah,ils auraient certainement trouvé.
Mais les contradictions sont dans l’exégèse ou l’explication des annotateurs qui expliquent les versets selon leur point de vue ,qui généralement contredisent et sont différents entre eux.
Deuxièmement
Alors nous  devons bien comprendre le coran  comme le coran lui-même commande ou ordonne ,comme dit dans le chapitre des femmes (Surat Al-Nisa) 82 «Est-ce qu’ils ne –ce qu’ils ne considèrent pas le coran soigneusement?»
«Si ce n’était d’autres qu’Allah, ils trouveraient certainement beaucoup de contradictions. Et le même sens était aussi mentionné dans beaucoup d’autres versets; révisez  le chapitre de Mohammed(Surat Mohammed)24 ,Le chapitre des croyants(Surat Al Mu’minin)68 et le chapitre de Sad(Surat Sad)29

Troisièmement
Pour bien comprendre ces nobles versets nous devons en discuter  d’un différent angle pour bien comprendre ce qu’ils veulent dire,actuellement il y a quatre aspects par l’entremise des quelles nous arriverons à notre but.
 

Chapitre un
Premier aspect, l’aspect linguistique.
 

Du coté linguistique, il est bien compris de«ça leur a apparu» mentionné dans le chapitre des femmes  verset 157 .Qu’ils ont pensé qu’ils l’ont crucifié et se sont débarrassé de lui et de sa mission pour toujours et ceci ne voulait pas dire que Dieu a mis la ressemblance du Christ que quelqu’un d’autre  comme nous l’avons expliqué précédemment dans nos précédentes discussions , qui ont été comfirmées   par ;
 
 

1) Imam Al-Zamakhshary qui a dit dans son fameux exégèse ?Quel est le sens du coran disant S’il a apparu ainsi à eux qu’est ce qui leur avait apparu? A qui elle a été fondée?
A) Si c’était sur la base du Christ ça ne se peut pas car le Christ ici est celui qui ressemblait  & pas il ressemble, dans d’autres mots si le mot pointait le Christ , la question sera ;Par qui le christ  a été ressemblé(ou qui a ressemblé au Christ) ou qui est la ressemblance au Christ?définitivement le coran ne voulait pas dire ça  mais des annotateurs voulaient le contraire de ce que ça signifiait c’est à dire  la ressemblance du Christ a été mise sur un autre, alors est-ce que ceci parait correcte dans la composition linguistique de cette section de :il leur a apparu  Voyons de que Al-Zamakhshary a dit concernant ceci
B) Si c’est basé sur la personne tuée (voulant dire que si cette section de :Il leur a apparu ainsi : est basée sur la personne qui fut tuée à la place du Christ , ce que quelques annotqteurs ont dit,et ce qui a été confirmé par Al-Zamakhshary  disant (Ils ont déclaré(C’est à dire les annotateurs) que les juifs ont tué quelqu’un d’autre qui ressemblait à Iesa alors celui qui a été tué n’a  pas été mentionné  du tout dans le noble coran a dit Al-Zamakhshary. Et ce dernier a conclu que ceci est un fait très important  qui clarifie le vrai sens du mot  du verset du noble coran et a renié toute confusion ou contradiction dans le coran disant la section( ça leur a apparu) ils se sont imaginé
     Ceci est la composition linguistique du noble verset, nous allons mentionner les autres énonciations :
2)Imam Al-Razy qui a fait un commentaire sur les annotateurs disant la ressemblance du Christ a été mise sur une autre personne.
 En mettant la ressemblance de quelqu’un sur quelqu’un d’autre ça crée beaucoup de problèmes
Le premier problème : Si Dieu met la ressemblance de quelqu’un sur quelqu’un d’autre ,ceci ouvrira la porte sur la sophistique aussi ceci  ouvrira la porte sur le scrupule de celui qui postule,

Et ouvrira la porte qui commencera avec la sophistique et finira par la négation des prophéties complètement
 

Le second problème : Dieu l’a soutenu (voulant dire Iesa) par l’esprit Saint ¨Gerbil¨Alors est-ce qu’il était incapable de se soutenir lorsqu’il était capable de le raviver  de la mort ? Était-il incapable de le protéger?

Le troisième problème : Le dieu tout puissant était capable de le secourir en l’élevant au ciel, alors quel est l’utilité de mettre sa ressemblance sur un autre? Est ce que ceci ne ferait rien  mais de tuer une autre personne innocente sans aucun bénéfice à lui?
 
 
 
 
 
 

Le quatrième problème ,  en metttant sa ressemblance sur un autre , les juifs pensaient que cette personne n’est pas Iesa quand en effet il était Iesa alors ceci résultera à leur déception qui ne bé.néficie pas à Dieu le tout sage;

Le cinquième problème ,  Les Juifs et les Chrétiens qui sont partout à l’Est et l’Ouest avec l’amour intense pour le Christ et ( la haine des juifs pour lui)Tous l’ont vu crucifié et tué alors si nous nions cela ceci sera du scrupule pour tout ce qui a été confirmé par des témoins qui ne nierons la prophétie de Iesa,  Mohammed et le reste des prophètes

Le sixième problème :
Est-ce que la personne qui ressemble au Christ ou Iesa peut-il se défendre  en disant qu’il n’est pas Iesa et si ceci était arrivé ce serait connu et comme rien de ceci n’est arrivé nous savons que ce n’est pas comme ont dit les annotateurs.

Ceci est une simple analyse des versets du coran fates par deux érudits du noble coran et de la conclusion qu’ils ont atteint sur la section «Il leur a apparu» ne voulait ps dire que la ressemblance du Christ a été mise sur quelqu’un d’autre qui a été crucifié à la place du Christ  ,ainsi ça apparu aux juifs ou ils se sont imaginé qu’ils ont détruit complètement  le Christ ,en effet il a été relevé ou ressuscité au ciel après sa mort  et il vit éternellement`

Ceci était en regard du premier aspect pour comprendre le verset qui est son aspect linguistique maintenant nous allons au deuxième aspect

Chapitre deux

L’autre aspect est l’aspect objectif`

Par aspect objectif nous voulons dire :quel  était le sujet dont ce verset voulait nous illuminer  et confirmer? Est ce que ce verset essayait de nier la mort et la crucifixion? Ou c’était pour nier ,  l’arrogance et le caractère pompeux  par la destruction du Christ et sa complète démolition.

Si nous comparons le Chapitre des Femmes (Surat Al nisa) le verset  disant «Ils ne l’ont pas tué ,ils n’ont pas une connaissance certaine» avec le chapitre de la famille (Suratal Imran) 54&55 «Et ils ont comploté (les juifs) et Allah a comploté aussi et Allah est le meilleur comploteur quand Allah a dit«O Iesa(Jésus)je te tuerai et vous relèverai vers moi et vous éclairera de ceux qui ne croient pas» Nous voyons ce qui suit :
 
 
 
 
 

Premièrement : les juifs ont comploté pour tuer le Christ le détruire complètement
Deuxièmement : Dieu est plus grand qu’eux dans leur complot car après qu’ils l’ont tué il l’a ressuscité et relevé vers lui.
Troisièmement : Alors il N,y a pas de contradiction entre les deux versets comme le chapitre des femmes n’a pas nié  la mort mais a nié la destruction complète du Christ qui a été confirmé par le chapitre de la famille (Surat Al-Imran) disant : que Dieu la relevé vers lui  pour vivre éternellement après la mort. En ressucutant le Christ le dire du chapitre des femmes qu’ils l’ont tué en n’étant pas certain et qu’ils se sont imaginé alors c’était accompli  et ainsi c’était une conjoncture et pas une certitude

Ceci est à propos de l’aspect objectif. Allons maintenant vers un autre aspect qui est :

  Chapitre trois
:
Cet aspect est l’aspect de l’éloquence et l’énonciation

L’éloquence dans le langage est simple la bonne énonciation influence les auditeurs en choisissant les bons mots qui matchent (ou qui sont assortis)
 au sujet)
   L’éloquence dans le langage est aussi simple.La logique et de mettre le sens dans des modèles différents  mais similaires ,utilisant le métaphore et la métonymie.
(le dictionnaire Al waseet pour la langue arabe assemblé, partie 1page 70 & 80)
Nous tous nous savons que le coran est le livre de l’Éloquence , l’énonciation et la facilité alors ses expressions sont supérieures au standard de la personne  ’ignorante et à moitié éduquée, Une personne ne peut comprendre bien la signification s’il n’est pas  bien informé par l’éloquence et l’énonciation et la facilité.
Alors inspectons le chapitre des femmes (Surat Al-nisa)  l’énonciation, l’éloquence et la facilité.
Premièrement  Il y a une règle de l’éloquence qui stipule que : dans le modèle de la comparaison entre deux choses  ,un vient précédé par un article de négation la négation( ne pas) pour nier la circonstance de la matière mais pour souligner la grandeur ou la supériorité de l’autre sujet.:
>Donnons un exemple pour cela`, puis appliquons  le sur les versets du chapitre des femmes

Deuxièmement (La genèse 45 :8) Joseh l’homme vertueux a dit à ses frères :Alors ce n’est pas vous qui m’avez envoyés ici,mais Dieu»
Alors ette expression éloquente ne voulait pas nier que ses frères l’ont vendu aux marchands  qui l’ont porté en Égypte,  mais il voulait dire la magnitude de l’acte de Dieu et son sage plan
 
 
 
 
 

Troisièmement : (Hosea 6.6) Car je désire la miséricorde et pas le sacrifice »
Est-ce que cela signifie que dieu diminue le sacrifice  qui est une part essentielle pour l’adoration? Certainement non, mais c’est pour amplifier la miséricorde avec l’afirmation du sacrifice.
 

En appliquant ceci sur les verset du chapitre des femmes ( Surat Al-Nisa)
Dans sa comparaison entre le le meurtre et la lvée du Christ vivant dans ces mots «Ils ne l’ont pas tué ils n’ont pas une connaissance certaine,  mais Allah la relevé vers Lui  »
Il  amplifie la levée du Christ vivant et ne nie pas l’acte de la mort  ceci est l’expression facile et éloquente.

Quatrièmement : Il y a aussi une règle éloquente montrant l’affirmation du modèle de la négation exactement comme le modèle complémentaire dans un modèle de vérification  que nous connaissons bien comme le verset dit : « ils ne l‘ont pas tué ,Ils n’ont pas une connaissance certaine,mais Allah l’a relevé vers lui» Alors le coran par ce modèle d.éloquence ,  refute la bravade de juifs par la destruction du Christ en le détruisant complètement, en affirmant qu’après avoir comploté en le tuant Dieu a comploté en le ressuscitant  Alors ceci est une affirmation de l’avoir relevé vers lui après sa mort.

Finalement nous arrivons à

Chapitre quatre

Le quatrième aspect est l’aspect logique des exégèses :

En traitant cet aspect nous clarifions  ce qui suit :

Premièrement : dans le noble coran il y a quatre versets concernant la mort du Christ d’entre eux un seul verset .  quelques uns disent que ça nie la mort du Christ et ils expliquent les autres versets selon leur explication sur un seul verset.

 Deuxièmement : actuellement il y a une règle logique disant qu’il n’est pas possible d’expliquer le tout sur la base d’une partie , au contraire la partie doit être expliquée sur la base de tout le sujet.

Troisièmement : Alors les versets du chapitre des femmes  (Surat Al-Nisa)
Doit être expliqué sur la base du consensus des autres versets de la famille d’Imran (Surat Al- Imran) ,le chapitre de maryam (Surat Myryam7 le chapitre de la table (Surat Al Maida) qui affirment la mort du Christ et sa résurrection vers Dieu après la mort.
 
 

Finalement :

Faisant la récapitulation de ce que nous avons mentionnés des allégations de quelques uns de l’existance de contradiction entre le chapitre des femmes & le reste des versets mentionnant la mort du Christ dans des points que nous voyons :

1) Le chapitres des femmes (Surat Al Nisa) ça ne nie pas la mort du Christ
2) Ce verset a nié l’annonciation des Juif comme ayant démoli complètement le Christ mais ils avaient l’illusion car Dieu la relevé et il est vivant éternellement.
3) Ce verset n’a pas abrogé les versets parlant de sa mort  car si on prend la règle de l’abrogation le chapitre de la table (Surat Al-Maida) qui parle de la mort du Christ devrait être l’abrogation des verset des femmes (Surat Al-Nisa) car elle l’a suivi de sept ans.
4) La vraie Exégèse  de ces versets liguistiquement, objectivement, éloquemment et logiquement affirment la vérité de la crucifixion la mort et la résurrection vers Dieu.
 
 
 

Traduction française placée sous licence commons creatrive :  autorisation de copie gratuite avec indication de la source : jesusmarie.com, France, Paris, 2010.

JesusMarie.com___Islam____Père Zakaria Boutros____Zakaria Botros