SAINT VINCENT DE PAUL

C0RRESPONDANCE

ENTRETIENS — DOCUMENTS

TABLE GÉNÉRALE

Coste : Tome XIV

A

Abancour (M d'), chancelier à Saint-Quentin.

— Il renseigne saint Vincent sur les menées des huguenots de cette ville, VIII, 380.

— Autre mention, VIII, 452 (1)

Abattements d'esprit.— Voir Epreuves, Murmures, Peines, Souffrances.

Abbas (Nicolas de Tudeschis, dit Panormitanus et).

— Ce qu'il pense des vœux de religion, XIII, 366.

Abbayes

— Voir Longchamp, Saint-Césaire d'Arles, Saint-Méen, Sainte-Geneviève, etc.

Abbés

— Eloge du zèle des missionnaires par un abbé, I, 35

Abbesses.

— Abbesse mal vue de ses religieuses, I, 347.

— Saint Vincent invite une abbesse à reprendre une religieuse, IV, 123.

Abbeville (Ville d') dans la Somme.

—Visitation, VI, 144 ; XIII, 140, 172.

— Coches, III, 535 ; XIII, 632.

— Autres mentions, V, 75 ; VI, 549.

Abeille (Jean), à Marseille — V, 161, 162 ; VII, 118.

Abeline (M) — Voir Abelly.

Abelly (Louis), vicaire général de l'évêque de Bayonne, puis curé de Saint-Josse à Paris.

— Note biographique, I, 475.

— Ses citations des écrits de saint Vincent dans la vie de ce dernier, I, XXVIII-XXXI

______________

(1) Au T. VIII, p. 452, lire "d'Abancour" au lieu de "d'Abaucave".

____________________________________________________________________

— p. 2 —

— Sa Défense de la hiérarchie de l'Eglise, VII, 481 ; VIII, 17, 49, 134.

— Son livre De l'obéissance el soumission qui est due à N. S. P. le Pape en ce qui concerne les choses de la foi, VI, 353, 537.

— Il donne des missions, I, 475, 476, 477, 480, 485.

— Saint Vincent lui dit son sentiment sur quelques difficultés administratives, II, 2, 40 ;

— s'estimerait heureusement remplacé si Abelly devenait supérieur de la Visitation de Paris, III, 64 ;

— lui demande un service, V, 225.

— Abelly envoie de l'argent à un esclave, V, 327.

— Curé de Saint-Josse a Paris, III, 331, 332.

— Confesseur des carmélites, VIII, 413

Aberdeen (Ville d') en Ecosse.

— M. Le Blanc y est mis en prison, V, 365, 389 ; XI, 185.

Abiron, lévite juif de l'Ancien Testament.

— Sa révolte contre Moïse, X, 434 ; XIII, 728.

Abraham, patriarche de l'ancienne loi.

— Sacrifice d'Isaac, III, 183, XI, 376 ; XII, 139-140, 239 ;

— d'après les Ombiasses de Madagascar, V, 521.

— Sa grande foi, III, 279.

— Son obéissance, XI, 162 ; XII, 217.

— De pierres Dieu peut faire sortir des enfants d'Abraham, V, 215 ; VII, 237, VIII, 90 ; XI, 280

— Autres mentions, I, 322 ; III, 181 ; IX, 130 ; XIII, 248.

Absalon, fils du roi David.

— Sa révolte contre son père, I, 322.

Absolution. — Ne pas la donner à l'insu du pénitent, XIII, 347.

Abus.— Ne pas user de sévérité pour les réprimer s'il doit en résulter un plus grand mal, II, 4-5 ; IV, 120-121.

Acarie (Madame), ou Marie de l'Incarnation, carmélite.

— Note biographique, I, 192.

— Elle rendait compte de son oraison à sa servante, IX, 4.

Accar (M.), administrateur de la maison des forçats à Paris, II, 191 ; V, 339.

Achmet I, fils et successeur du sultan Mohamed III. — I, 8.

Acqs (Ville d'). — Voir Dax.

Actes publics.— Saint Vincent écrit au supérieur de l'établissement de Gênes que les actes publics pour la communauté ne se font pas au nom du procureur, mais au nom du supérieur, VII, 421.

____________________________________________________________________

— p. 3 —

Actions.

— Bien faire ses actions, XII, 478.

— Les faire "en esprit", XII, 454.

— Estime et pratique des "petites choses ", XII, 457, 468.

— Voir Intention.

Adam, père du genre humain.

— Son histoire d'après les Ombiasses de Madagascar, III, 566.

— Son péché, son repentir, sa pénitence, sa punition, IX, 47 ; X, 2, 17, 55, 80, 81, 232, 448, 466, 695 ; XI, 54.

Adaucte (Saint). — Son martyre, XI, 423.

Admirault (Charles), prêtre de la Mission.

— Note biographique ; supérieur aux Bons-Enfants, IV, 483.

— Très malade ; procureur aux Bons-Enfants, IV, 583.

— Nouvelles de sa santé, VI, 254, 255 ; VII, 60, 498, 568.

—A Saint-Lazare ; chargé des cérémonies, XI, 186, 208, XII, 292.

— Sous-assistant, XII, 33o, 361.

Admirault (Claude), prêtre de la Mission, frère du précédent.

— Note biographique ; à Richelieu, III, 525.

— Destiné à Marseille, VI, 86, 87.

— A Agen, VI, 347 ; VII, 498 ; VIII, 45, 54.

— Désiré à N.-D. de Lorm, VII, 3.

Admoniteurs.

— Admoniteur du supérieur général, les visiteurs ont le droit de donner des admoniteurs aux supérieurs, II, 618.

— Devoirs du supérieur vis-à-vis de l'admoniteur et de l'admoniteur vis-à-vis du supérieur, VII, 596

* Saint Vincent se plaint de ce que son admoniteur ne l'avertit pas, IX, 371.

— M. Dehorgny était son admoniteur en 1641, IX, 44.

— L'Assemblée de 1642 lui donne comme admoniteur M. Portail, XIII, 298.

*Louise de Marillac demande une admonitrice, IX, 371

— Elle se reproche de n'avoir pas encore désigné son admonitrice, IX, 37,.

— Julienne Loret, nommée admonitrice, s'estime indigne de cet emploi, XIII, 667.

*Autre mention, II, 582.

Adrienne (Sœur). — Voir Plouvier (Adrienne).

Affabilité.

— Elle est l'âme d'une bonne conversation, perfectionne l'union commencée par la charité, XI, 68 ;

— gagne les cœurs, XII, 189 ;

— est spécialement nécessaire aux missionnaires à cause de leurs fonctions, XI, 68, 69 ; XII, 189-190.

____________________________________________________________________

— p. 4 —

— Exemple de J.-C., XII, 190.

—Voir Douceur.

Affaires ecclésiastiques — Voir Conseil de conscience.

Affaires séculières

— Il convient que les missionnaires se tiennent à l'écart de ces affaires, toucheraient-elles au spirituel, II, 29-30, 34, 325, 428, 447 ; III, 519-520 ; IV, 8.

Affection déréglée de soi-même. — Voir Mortification.

Afflictions. — Voir Peines.

Afrique.— XIII, 356.

—Voir Alger, Barbarie, Bizerte, Madagascar, Maroc, Salé, Tunis.

Agan (Jean d'), grand vicaire de l'évêque de Montauban.

— Son zèle pour le séminaire diocésain, IV, 584 ; VII, 488 ; VIII, 225.

Agapyt (M.), esclave à Alger. — VIII, 534.

Agar, mère d'Ismaël, personnage biblique. — III, 277 ; IX, 129.

Agde (Ville d') dans l'Hérault.

— Insalubrité du climat, VII, 267.

— Evêques d'Agde, voir Fouquet (François), Fouquet (Louis).

— François Fouquet appelle les filles de la Charité dans cette ville, V, 631 ; X, 665 ; XI, 363 ; XIII, 711, 717-718, 751.

— Esclave originaire du diocèse d'Agde, V, 31.

* Missionnaires d'Agde.

— Contrat de fondation, V, 94.

— Lettres de saint Vincent aux missionnaires d'Agde, V, 164, 395 ; VIII, 98 ; voir Durand (Antoine).

* Séminaire diocésain, V, 132, 143.

— Union d'une cure au séminaire diocésain, VI, 625 ; VIII, 398.

— François Fouquet, évêque d'Agde, fait construire un séminaire, qu'il unit à la congrégation de la Mission, VIII, 100.

— Saint Vincent juge insuffisant le contrat de fondation et demande un nouvel acte d'union portant union à perpétuité, VIII, 101.

* Projet de séminaire interne, V, 132.

* Epidémies, V, 219, 225, 242, 246, 249, 373 ; VIII, 139.

— Saint Vincent rappelle les missionnaires, V, 395.

— Passage de M. Berthe à Agde, VI, 628.

— Avis à M. Durand, nommé supérieur de l'établissement d'Agde, XI, 342.

* Placements et déplacements, V, 189, 212 532 ; VIII,124, 186.

— Liste des supérieurs, VIII, 520.

 

____________________________________________________________________

— p. 5 —

— Missionnaires ayant fait partie du personnel de l'établissement, voir Brisjonc, du Chesne (Jean), du Chesne (Pierre), Durand (Antoine), Férot, Lebas, Lemerer, Mugnier, Tanguy.

* Autres mentions, V, 168, 245 ; VII, 537.

Agen (Ville d') dans le Lot-et-Garonne.

— Epidémies, V, 25, 27.

— Evêques d'Agen, voir Delbène.

— Projet de fondation d'une maison de missions, IV, 44, 45.

— Le séminaire avant l'arrivée des prêtres de la Mission ; causes de sa décadence, II, 152, 419, 459.

— Dominicains d'Agen, III, 395.

—Autres mentions, I 438, 497 ; IV, 482 ; VII, 339 ; X, 581 .

* Missionaires d'Agen.

— Prochaine arrivée des premiers prêtres de la Mission, III, 379.

— Lettres de saint Vincent aux missionnaires d'Agen, V, 607 ; voir Delattre, Fournier, Leclerc, Menestrier.

* Fondations, IV, 562.

— Démarches pour l'union de prieurés au séminaire, IV, 562 ; V, 12l

— Litige au sujet de chapelles dont le revenu est contesté au séminaire, VI, 421, 454.

— Insuffisance des revenus, III, 502 ; IV, 277.

— L'évêque néglige de donner au séminaire le nécessaire pour sa subsistance, VI, 421, 547 ; VII, 3, 335 ; VIII, 13, 195

— Saint Vincent parle de rappeler ses prêtres si l'évêque ne se montre pas plus généreux, VI, 347, 421, 454.

— Il refuse d'autoriser l'achat d'une maison contiguë au séminaire, VI, 601.

— Nombre des ecclésiastiques séminaristes le 17 décembre 1659, VIII, 195.

* Visite canonique par M. Berthe, VI, 487, 602 ;

— par M. Dehorgny, VIII, 195

* Placements et déplacements, V, 608.

— Insuffisance du personnel, V, 601.

— "Noises" provoquées par le changement des frères, III, 527.

— Il est question de placer M. Le Vazeux à Agen ou à Montauban, IV, 541.

— Liste des supérieurs, VIII, 520.

— Missionnaires ayant appartenu au personnel de cet établissement, voir Admirault (Charles), Delattre, Didolet, Dupuich (Antoine), Fournier (François), Grimal, Jullie (Pierre), Leclerc (Pierre), Menestrier, Rivet (Jacques), Robin (Frère).

Agès (M. d'). — Voir Saint-Martin d'Agès (M. de).

Agibirabi (Mustapha), d'Alger. — VIII, 443.

____________________________________________________________________

— p. 6 —

Aides, impôts levés sur les denrées et marchandises. — III, 403 ; IV, 327 ; V, 481, 408.

— Voir Angers, Melun.

Aigle (Marquis de 1'). — XIII, 762.

Aigue (Prieur d'). — I, 228.

Aigues-Mortes (Ville d') dans le Gard.

— Saint Vincent y aborde après sa captivité, I, 10.

Aiguilles (Cap des) au sud de l'Afrique — III, 549 ; V, 304.

Aiguillon (Ville d') dans le Lot-et-Garonne.

— Missions données en cette localité, I, 373, 414 ; III, 113-114.

— Autres mentions, I, 438-440 ; XII, 295.

Aiguillon (Duché d'). — VIII, 13.

Aiguillon (Marie de Vignerod, marquise de Combalet, duchesse d').

— Note biographique, I, 329.

— Lettres de saint Vincent à la duchesse, II, 42 ; III, 266 ; IV, 108, 424, 526, 527, 572, 585, 631 ; V, 47, 361 ; VI, 250, 256 ; VIII, 210 ;

— de la duchesse à saint Vincent, III, 414 ; V, 390, 476 ; VI, 110, 303 ; VIII, 44.

* Affaires que saint Vincent est sollicité de lui recommander, II, 194 ; VIII, 347 ;

— promet de lui recommander, II, 51 ; III, 109 ;

— lui recommande, II, 265 ; IV, 572.

— Il lui communique des lettres de missionnaires, ou invite ceux-ci à lui écrire, I, 439 ; Il, 236, 241, 320 ; III, 3 ; VII, 470, 504, 538 ;

— va la visiter, II, 37, 110 ; IV, 30 ;

— lui fait un cadeau, IV, 357, 420 ;

— lui propose un candidat pour un canonicat, III, 617 ;

— pour un prieuré, IV, 527.

— Sollicitude de la duchesse pour la santé du saint, III, 436 ; IV, 587.

* Elle cessa d'approcher la reine quelques années avant 1657, VI, 598.

— Son aumônier, I, 444 ; XIII, 89.

— Sa grande charité, VI, 41, 44.

— Elle appréhende la petite vérole, VI, 181 ;

— reçoit un frère coadjuteur à sa table, XIII, 353.

— Sa fondation de Notre-Dame de Lorette, VII, 553, 579, 622 ; VIII, 5, 16, 31, 61, 96, 118, 128, 210.

— Elle rend un service au cardinal Antoine Barberini, V, 2.

— Louise de Marillac la consulte à propos du mariage de son fils, III, 479.

* Assemblées des dames de l'Hôtel-Dieu auxquelles elle assiste ou est invitée, II, 6, 294 ; III, 139, 267, 393 ; VI, 180 ; VIII, 44, 210.

— Elle donne sa démission, qui n'est pas acceptée,

____________________________________________________________________

— p. 7 —

de présidente des dames de l'Hôtel-Dieu, V, 361.

* Ses libéralités envers la communauté des filles de la Charité, II, 551 ; III, 55 ; XIII, 580, 696.

— Elle reçoit en dépôt une somme destinée à l'achat d'une maison mère pour les filles de la Charité, XIII, 547-550 ;

— approuve le placement d'une autre somme donnée pour la même fin, II, 182 ;

— demande des filles c'e la Charité pour Le Havre, XII, 22 ;

— pour l'hôpital de Nantes, I, 610 ;

— pour elle-même, I, 329-331 ; X, 643 ;

— aide celles de Richelieu à se loger, I, 509.

* Elle fonde un établissement de missionnaires à Marseille pour les forçats et pour les esclaves de Barbarie, XIII, 298-301.

— Résolutions prises de concert avec elle concernant cet établissement, XIII, 322-323.

— Copies de la fondation faite par la duchesse, VII, 522, 538.

— Elle envoie des honoraires de messes au supérieur de la maison, III, 472.

— Ce qu'elle a fait pour l'hôpital des forçats, III, 271, 273 ; V, 141 ; VI, 283, 371, 410, 605 ; VII, 93, 153, 249, 273, 286, 378, 388, 451 ; XIII, 300, 322

— Ses intentions relativement au gages des aumôniers, VI, 86-87.

— Ses démarches pour obtenir l'argent qui leur est dû et les subsides nécessaire à l'hôpital, VI, 172, 185, 241, 242, 243, 261, 280, 305, 362.

— Saint Vincent et d'autres la tiennent au courant de ce qui intéresse l'établissement de Marseille, l'hôpital et les aumôniers, III, 267, 475 ; VI, 86.

* Fondation qu'elle fait à l'établissement de Marseille en faveur du service des esclaves de Barbarie, XIII, 300

— Grâce à elle, la congrégation de la Mission obtient les consulats de Tunis et d'Alger, III, 404 ; V, 84.

— Consultée par saint Vincent, qui est pressé de les revendre, elle conseille de les garder, VI, 301, 315 ; VII, 230, 248.

— Saint Vincent lui envoie M. Husson, nommé consul à Tunis ; IV, 585.

— Elle obtient du Conseil privé un arrêt qui confirme M. Husson dans les droits de sa charge, VI, 106

— Ses démarches pour lui faire rendre l'exercice du consulat, VI, 293.

— Saint Vincent lui communique des lettres de Barbarie, VI, 303 ; VII, 470, 504, 538.

— Il la consulte pour savoir comment tirer M. Barreau d'embarras, VI, 337, 447, 461.

— Elle offre mille livres pour aider M. Barreau à payer ses dettes, VI 350 ;

— s'afflige des mauvaises nou-

____________________________________________________________________

— p. 8 —

velles d'Alger et de Tunis, V, 476 ;

— envoie cinq cents écus à Tunis, V, 190 ;

— donne pour la construction d'un hôpital à Alger, V, 394, 400 ; VI, 6 ; VIII, 542 ;

— s'occupe du rachat de quelques esclaves, III, 221 ; V, 378, 395, 400 ; VII, 181, 207 ; VIII, 533 ;

— de la libération de Turcs de Tunis, esclaves en France, VII, 378 ;

— fait ce qu'elle peut pour décider le chevalier Paul à conduire ses vaisseaux contre Alger, VII, 130 ; VIII, 25 ;

— et, à son défaut, M. de Beaufort, VII, 139.

* Intérêt qu'elle porte aux soeurs de Saint-Sulpice, II, 165, 260 ; XIII, 843 ;

— aux habitants du duché d'Aiguillon, voir Aiguillon (Ville d'), Aiguillon (Duché d') ;

— à l'oeuvre des ordinands, II, 535;

— aux galériens de Paris, IV, 426 ;

— à l'hôpital général, V, 47 ; VI, 110, 250, 256;

— à l'oeuvre des Enfants trouvés, I, 440, 442-444 ; II, 134, 261 ; III, 253, 410, 414, 424, 475 ; VIII, 523, 524;

— à la Lorraine dévastée, II, 42, 54, 229 ; III, 199, 200 ; XIII, 784 ;

— aux autres provinces ruinées, IV, 539  ; V, 54 ; VI, 486 ; VIII, 22 ;

— à la Charité de Richelieu, I, 411 ;

— à l'établissement des missionnaires de Richelieu, II, 82, 377 ; III, 415, 519 ; IV, 6-8, 108 ;

— de Saint-Méen, II, 611 ;

— de La Rose, II, 284 ; III, 267 ;

— de Rome, II, 151, 236, 241, 271, 272, 284, 312, 320, 321, 322, 325, 367, 376, 386, 390, 395, 396, 406, 422, 426, 490 ;

— aux Missions du Levant, V, 390 ;

— de Chine et de Cochinchine, IV, 631 ;

— de Madagascar, V, 286 ; VIII, 176, 489 ;

— aux filles de la Providence, VI, 535.

* Autres mentions, II, 228, 384 ; III, 419 ; V, 281 ; VII, 334, 507 ; VIII, 367, 553 ; X, 228.

Aimée (Sœur), fille de la Charité.

— Sa sortie de la Compagnie, II, 172.

Aire (Ville d') dans les Landes.

— Indulgence demandée et obtenue pour un curé du diocèse d'Aire, VI, 465 ; VII, 24.

Aix (Ville d') dans les Bouches-du-Rhône.

— Archevêque d'Aix, voir L'Hospital.

— Processions scandaleuses le jour de la Fête-Dieu, II, 527.

— Indulgence pour une église du diocèse d'Aix, VI, 465 ; VII, 24 (*).

— Autres mentions, VII, 118 ; XIII, 415, 833, 841, 843.

Aix (Ile d') dans la Charente-Inférieure. — VIII, 475.

Alain (Jean), prêtre de la Mission.

— Note biographique;

______________

(*) Queste due citazioni sono state inserite per errore : riguardano la voce Aire e non Aix (nota del correttore).

____________________________________________________________________

— p. 9 —

Sedan, II, 489.

— Au Mans, II, 621 ; III, 93.

— A Saint-Lazare, III, 25, 424.

— Sa mort, III, 426, 427.

Alais (Louis-Emmanuel de Valois, comte d'). — II, 527.

Alan (François). — IV, 245.

Albe (M.), chanoine de Cahors. — II, 388.

Alberici (Marius), secrétaire de la Propagande. — VII, 418.

Albiac (Séminaire d'). — VIII, 405.

Albigeois, hérétiques du midi de la France.— I, 536 ; XI, 302 .

Albon (Gilbert-Antoine, comte d'). — V, 13.

Albret (César-Phoebus de Miossens, chevalier d').

— Il refuse de payer les dîmes au supérieur du séminaire de Saintes, V, 613 ; VI, 377, 425.

Alcalay (Isaac). — VII, 507.

Alcalay (Jacob). — VII, 507.

Alchimie.

—Saint Vincent l'apprend de son maître à Tunis, I, 7 ; VIII, 514 ;

— et en découvre quelques secrets à Pierre Montorio, I, 11.

Alcoran.— III, 554.

Alençon (Ville d') dans l'Orne.

— Terres que le séminaire du Mans possède près de cette ville, VI, 32 ; VII, 323.

— Postulant originaire de ce lieu, VII, 41.

Alep (Ville d') en Syrie.

— Consul de France à Alep, voir Picquet (François).

Alet (Ville d') dans l'Aude.

— Evêque d'Alet, voir Pavillon.

—Saint Vincent a l'intention de s'y rendre, I, 529, 536, 555.

— Retraite d'ecclésiastiques, II, 491.

— Pauvreté du diocèse d'Alet, II, 194.

— Soeur Carcireux s'y forme à l'instruction de la jeunesse, VIII, 315 ; X, 732.

— Autre mention, IV, 185.

Missionnaires d'Alet.

— Envoi de quatre missionnaires, I, 590 ;

— auxquels M. Duhamel est invité à se joindre, si bon lui semble, II, 98, 101

— Lettres que saint Vincent leur adresse, II, 128, 184, 302.

— Mission donnée en cette ville, II, 275.

— Rappel des missionnaires, II, 302.

— Pavillon regrette ce rappel, II, 304.

— Missionnaires avant fait partie de l'établissement d'Alet, voir Blatiron, Brunet, Lucas (Antoine).

____________________________________________________________________

— p. 10 —

* Séminaire d'Alet.

— Premiers commencements sous les prêtres de la Mission, II, 195, 225.

— Recherche d'une maison ; Pavillon se propose d'unir la cure d'Alet au séminaire, II, 195.

— Réouverture du séminaire à la fin de 1645 ; nombre des séminaristes, II, 563.

— Nombre des séminaristes le 15 février 1660, VIII, 244.

Alex (Jean d'Aranthon d'), évêque de Genève.

— Note biographique, VI, 383.

— Lettres que saint Vincent lui adresse, VI, 383 ; VII, 194, 383 ; VIII, 265.

— Sa bienveillance pour les missionnaires d'Annecy, VI, 383.

— Son éloge, VI, 384 ; VIII, 266.

— Saint Vincent lui souhaite l'épiscopat, VI, 385 ; VII, 384.

— Il le felicite de son élévation au siège épiscopal de Genève, VIII, 265.

— Oppositions à son élection, VIII, 405, 408.

Alexandre VII, pape.

— Alexandre VII avant sa nomination au souverain pontificat, voir Chigi (Fabio).

— Saint Vincent annonce son élection à la communauté de Saint-Lazare, XI, 179 ;

— écrit au pape pour le féliciter de son élection, V, 368 ;

— demander, en faveur des missionnaires, la faculté d'absoudre des cas réserves, V, 546 ;

— solliciter la béatification de saint François de Sales, VII, 584.

* Alexandre VII condamne le jansénisme, VI, 89, 266 ;

— approuve les vœux des missionnaires et les exempte de la juridiction des Ordinaires, XIII, 380 ;

— explique leur vœu de pauvreté, XIII, 406 ;

— unit à la Mission le prieuré de Saint-Lazare, XIII, 372 ;

— et la mense conventuelle de l'abbaye de Saint-Méen, XIII, 387 ;

— donne aux missionnaires de Rome la direction spirituelle du collège de la Propagande, V, 607 ;

— leur permet d'exercer leurs fonctions à Rome, VII, 214 ;

— oblige les ordinands de Rome à faire leurs exercices spirituels dans la maison de la Mission, VIII, 210, 222.

— Bulle du jubilé de 1656, XI, 332.

Alexandre le Grand, roi de Grèce.

— Il envoie de l'argent à Diogène, XI, 162.

Alexandre (Frère). —Voir Véronne (Alexandre).

Alexcandrie (Ville d') en Egypte. — XIII, 308.

Alexis (Fête de saint). — VIII, 494.

Alger (Ville d') en Afrique.

— Mention de lettres venues d'Alger, VI, 303, 337 ;

— envoyées à Alger, V, 526 ; VI, 363 ;

____________________________________________________________________

— p. 11 —

VII, 98.

— Bruit du retour en France de plusieurs renégats, VII, 177.

— La peste, III, 216-221, 302-308, 352 ; V, 84.

— Changement de pachas, VI, 7 ; VIII, 538.

— Trafic entre Marseille et Alger, VI, 332, 461.

— Vente d'esclaves à Tunis par des vaisseaux d'Alger, V, 126.

— Envoi de dix vaisseaux d'Alger à l'armée du Grand Seigneur, V, 127.

— Ils ne vont pas au Levant, VIII, 539.

— Force navale des Turcs d'Alger ; ils ne craignent que les Anglais, VIII, 536.

— Actes de piraterie, V, 31 ; VIII, 535.

— Projet d'expédition contre Alger, voir Paul (Chevalier).

* Missionnaires d'Alger.

— Plusieurs missionnaires sont envoyés en cette ville pour donner une mission aux esclaves crhrétiens (1642) ; ils ne vont pas plus loin que Marseille, II, 360, 368, 387 ; VIII, 554.

— Arrivée des premiers missionnaires (1646), II, 622 ; III, 4, 19.

— Avis que leur donne saint Vincent, XIII, 306.

* Lettres de saint Vincent aux missionnaires d'Alger, voir Nouelly, Barreau, Le Vacher (Philippe) ;

— des missionnaires d'Alger à saint Vincent, voir Barreau.

* Revenus de la Mission d'Alger, VI, 49.

— Ses bienfaiteurs, voir Aiguillon (Madame d').

— Liste des supérieurs de la Mission, VIII, 519.

— Epreuves des missionnaires, VIII, 448.

— Leur zèle, III, 188, 190.

— Services rendus aux esclaves, voir plus loin.

— Des facultés sont demandées à Rome pour les missionnaires, III, 35 ; IV, 22 ; VI, 509, 627 ; VII, 17 ; XIII, 837.

— Envois d'argent pour leurs besoins, V, 246, 327 ; VI, 134, 168, 274, 282, 447, 469 ; VII, 4, 106, 441.

* Missionnaires ayant fait partie du personnel de la Mission d'Alger, voir Barreau, Dieppe, Lesage, Le Vacher (Philippe), Nouelly.

* Autres mentions, VII, 274 ; VIII, 514. — Voir Barbarie.

* Consulat de France à Alger.

— Acquisition du consulat d'Alger pour la congrégation de la Mission, II, 623 ; V, 84.

—Lettres de provision de ce consulat en faveur de M. Lambert, XIII, 307.

— Imprudences et épreuves de M. Barreau, consul, voir Barreau.

— Lettre de Louis XIV au pacha d'Alger pour lui demander de protéger le consul, V, 648.

— Démarches infructueuses à Rome pour que le consulat pût etre géré par des prêtres, VI, 365, 380, 441-442, 619, 627 ; VII, 25, 32.

____________________________________________________________________

— p. 12 —

 

— Saint Vincent disposé à revendre le consulat, V, 364 ; VI, 300, 305, 350.

— Raisons contre cette vente VII, 230.

— La duchesse d'Aiguillon s'y oppose, VI, 315 ; VII, 248.

— Le consulat rapporte fort peu, V, 330 ; VIII, 537.

— Présents au nouveau pacha, VIII, 539.

— Saint Vincent songe à remplacer M. Barreau, consul, voir Huguier.

* Voir Aiguillon (Madame d'), Barbarie, Barreau.

* Esclaves d'Alger.

— Comment se faisait à Alger la vente des esclaves, I, 6.

— Nombre approximatif des esclaves d'Alger en 1642 et 1658, VIII, 554 ; XII, 69.

— Serviteurs du cardinal Antoine Barberini pris sur mer et conduits en esclavage à Alger, V, 1, 20, 31, 32, 50, 327 ; VIII, 534.

— Hôpital pour les esclaves malades, II, 369 ; V, 394, 400 ; VI, 6, 169, 371 ; VIII, 542.

— Hôpital de Cheleby, III, 305.

— Rachats d'esclaves, III, 20 ; V, 30, 31, 114, 136, l41, 142, 143, 144, 147, 161, 169, 216, 226, 245, 259, 327, 329, 330, 378, 379, 380, 400 ; VI, 167, 169, 255, 257, 260, 261, 273, 274, 281, 294, 298, 304, 305 ; VII, 118, 145, 182, 183, 214 ; VIII, 267, 332, 418, 443, 533, 534, 535, 536, 537, 538, 540, 541, 542 ; XI, 203 ; XII, 554 ; XIII, 386.

— Autres services rendus aux esclaves par les missionnaires et le consul, VI, 8, 371, 421, 602.

— Saint Vincent arrête tout envoi d'argent à Alger pour esclaves ou missionnaires, de peur que cet argent ne soit saisi par les Turcs, ou mal employé par M. Barreau ; les sommes destinées à Alger sont déposées à Marseille et y attendent une occasion, VI, 338, 410, 426 ; VII, 87, 106, 107, 134, 139, 173, 176, 177, 180, 259, 287, 446, 538, 619 ; VIII, 3, 14, 545.

— Martyre d'un esclave, voir Borguny.

— Conversions d'esclaves hérétiques, VIII, 535, 540.

— Bagnes du roi, III, 221 ;

— de Cheleby, III, 221, 303, 307 ;

— du Collorgli, III, 303 ;

— de la Douane, III, 305, 307.

* Autre mention, VIII, 419.

— Voir Barbarie.

Aliénés.— Voir Petites-Maisons, Saint-Lazare.

Alix (Sœur).— I, 282.

Alix (Bonet), de Châtillon-les-Dombes. — XIII, 43, 46.

Alix (Michel), curé de Saint-Ouen-l'Aumône.

— Saint Vincent l'engage à réfléchir avant de se démettre de sa cure, I, 189 ;

— l'invite à une réunion de curés à Saint-Lazare, I, 201 ;

— l'engage à différer un voyage, I, 216 ;

— compatit à ses souffrances, III, 108;

____________________________________________________________________

— p. 13 —

— lui promet de l'aider pour une fondation et lui reproche la dédicace d'un livre, III, 109.

— Texte de cette dédicace, XIII, 134.

Allegré (Philibert), chanoine de Mâcon. — XIII, 503.

Allemagne. — I, 308 ; III, 35 ; IV, 388 ; V, 417 ; VIII, 434 ; XI, 309, 353.

Allemands.— II, 597 ; VI, 135, 518  ; XI, 334.

Allet (Marie), fille de la Charité.

— Sa sortie de la Compagnie, VII, 142.

— Autre mention, XIII, 576.

Allier (Raoul), auteur de La Cabale des dévots.

— Son sentiment sur le destinataire d'une lettre, II, 526.

— Il défend l'abbé de Saint-Cyran contre une accusation de saint Vincent, III, 366.

— Ses insinuations à propos d'un don de la reine de Pologne, IV, 446.

— Ses livres sur la Compagnie du Saint-Sacrement, IV, 540.

— Autre mention, II, 528.

Allot (Julienne), fille de la Charité. — XIII, 576.

Almeras (René) maître des comptes, puis clerc de la Mission.

— Note biographique ; mécontent de ce que son fils est parti en voyage sans lui faire ses adieux ; saint Vincent invite le fils à demander pardon au père, III, 26 ;

— et envoie lui-même une lettre d'excuses, III, 60.

— Belle réponse du père, III, 77.

— Son entrée à Saint-Lazare, V, 622, 626, 629 ; VI, 34.

— Son entrée au séminaire interne, VI, 247, 249.

— Il est reçu par exception, VII, 203, 290.

— Sa peine à la nouvelle de la maladie de son fils, VI, 524.

— Saint Vincent n'ose lui annoncer la rechute de son fils, VI, 557.

— Maladie et mort, VII, 40, 41, 43, 53, 61.

— Mention d'une conférence sur ses vertus, XII, 477.

* Autre mention, VI, 164.

Alméras (René), prêtre de la Mission, fils du précédent.

— Note biographique, I, 539.

— Lettres que lui adresse saint Vincent à Rome, III, 188, 378, 393, 453, 465, 485, 494, 515, 545, 594, 626 ; IV, 36, 46, 55, 128, 133, 138 ;

— à Tours, VIII, 342 ;

— à Richelieu, VIII, 376, 385.

— Il étudie la théologie aux Bons-Enfants, I, 539 ;

— assiste à la première Assemblée gènérale, II, 307 ; XIII, 288, 298 ;

— qui le nomme suppléant des membres de la commission chargée de préparer les règles, XIII, 292.

____________________________________________________________________

— p. 14 —

— Sa présence à quelques conseils tenus pour les affaires des filles de la Charité, XIII, 595, 602, 610, 611, 613, 615, 687, 692, 720.

— Mission à Clichy, II, 323

— Saint Vincent se propose de l'envoyer visiter l'établissement de Rome, II, 572, 577 ;

— ceux de Marseille, d'Annecy et d'autres, II, 577 ; III, 60.

— M. Alméras quitte Paris sans avoir salué son père, qui en est mécontent, III, 26, 60-62, 77.

— Voyage de Paris à Rome, II, 610, 611, 613 ; III, 11, 26, 78, 83, 92, 104, 105, 113, 144, 160, 185.

— M. Alméras nommé supérieur de la maison de Rome, III, 188.

— Il offre sa démission, qui est refusée, III, 381

— Saint Vincent l'encourage, III, 381, 393, 453 ; IV, 139 ;

— refuse de lui envoyer des "hommes de mise", III, 494.

— Son regret du rappel de M. Dehorgny, III, 626.

— Il donne à la Compagnie pour l'achat d'une maison à Rome, IV, 128.

— Sa santé, IV, 133, 139.

— A Rome, supérieur, IV, 29, 41, 69, 127, 142 ; XIII, 837

— Son prochain retour à Paris, IV, 159

— Sa présence à l'Assemblée générale de 1651, XIII, 326, 330, 333, 359.

— Il y donne son avis sur les vœux de la Compagnie, XIII, 338, 343 ;

— et sur d'autres questions, XIII, 344, 345, 350.

—Il est nommé membre de la commission chargée d'examiner les règles, XIII, 358.

* M. Alméras, supérieur du séminaire Saint-Charles à Paris, V, 291, 334.

— Invasion de la maison par des soldats pillards, IV, 418, 483.

* M. Alméras, directeur du séminaire interne à Saint-Lazare, IV, 483, 490, 600 ; XI, 119.

* M. Alméras part pour le Poitou et la Bretagne, IV, 629 ;

— visite les établissements de Nantes, V, 6, 28, 29 ;

— du Mans, V, 21, 22 ;

— les établissements voisins, V, 34, 43 ;

— le collège des Bons-Enfants, V, 69.

— Il assiste les habitants de Picardie que la guerre a ruinés, V, 72, 92, 94, 103, 115, 119 ;

— tombe malade à Laon, V, 132 ;

— est rappelé à Paris, V, 144.

* M. Alméras à Saint-Lazare ; il va mieux, V, 154.

— Il revient de Sedan, où se trouvait la cour, V, 182.

* M. Alméras, assistant de la maison mère, V, 208.

— Voyage à Troyes pour la visite canonique des missionnaires, V, 261, 313.

— Sa santé, VI, 164, 254.

— Il va faire une saison d'eaux à Bourbon-l'Archambault, VI, 288 ;

____________________________________________________________________

— p. 15 —

— est revenu à Paris, VI, 318 ;

— est retourné à Bourbon, VI, 403, 414, 420, 423, 425 ; XI, 417 ;

— où il tombe malade, VI, 506, 507, 510, 512, 514, 519, 522, 524, 533, 538.

— Il va mieux, VI, 541, 543, 545, 548, 549.

— Sa convalescence à Moulins, VI, 556, 557.

— Son retour à Paris, VI, 572.

— A Paris, V, 204, 487, 495 ; VI, 71, 357, 358 ; VII, 53, 357, 511, 552 ; VIII, 68, 182, 462, 513 ; XI, 196, 333 ; XII, 292, 325 ; XIII, 179, 299, 301.

* Nouvelles de sa santé, VI, 481, 572, 576, 577, 580, 581, 591, 596, 600, 602, 611, 630 ; VII, 17, 58, 60 ; XII, 292, 297.

* Il assiste à la distribution du livre des Règles communes, XII, 12 ;

— écrit aux supérieurs une circulaire pour accompagner l'envoi du livre des Règles, VII, 281, 386.

* Il a une rechute, VII, 457 ;

— est mis au régime du lait, VII, 498, 568.

— Nouvelle indisposition, VIII, 185, 186, 221.

— Il va mieux, VIII, 259.

— Envoyé à Richelieu à l'occasion du passage dans cette localité du roi et de la nouvelle reine, VIII, 312, 322.

— Malade à Tours, VIII, 342, 350, 366.

— De Tours il se dispose à repartir pour Richelieu, VIII, 365 ;

— où saint Vincent lui écrit pour lui dire sa peine, VIII, 376;

— puis sa joie de le savoir mieux, VIII, 385.

— Il rentre à Paris sur un brancard, VIII, 403, 447.

* Saint Vincent le nomme vicaire général, XIII, 192

— Billet de nomination, XIII, 409.

— Billet par lequel il le propose en première ligne comme supérieur général, XIII, 410.

* M. Alméras, supérieur général, VIII, 512.

— Il est nommé par le Pape visiteur des Carmélites, VIII, 62.

* Donation de son bien à la Compagnie, VII, 324.

— Depuis son entrée dans la Compagnie, il n'est allé voir son père qu'une fois, IV, 354 ; V, 346.

* Au cours de ses entretiens aux missionnaires, saint Vincent l'interroge, XI, 160, 293, 294, 296, 339 ;

— lui fait diverses recommandations, XI, 151, 165, 168, 187, 330, 361, 362 ; XII, 62, 297.

* Autres mentions, VIII, 367, 518, 519 ; XI, 150 ; XII, 451 ; XIII, 244.

____________________________________________________________________

— p. 16 —

Almeras (Anne-Marie), supérieure de la Visitation d'Amiens, sœur du précédent.

— Note biographique, VI, 114.

Alsace. — VI, 5l8 ; 578 ; VII, 320.

— Voir Trois-Epis (N.-D. des) .

Altieri (Jean-Baptiste), vice-gérant de Rome.

— Note biographique, V, 1

— Autres mentions, II, 205 ; XIII, 282, 283.

Amat (M.), receveur général. — VII, 471.

Amaury (Mlle). — IV, 212, 213.

Amaury (Claire-Marie), visitandine.

— Note biographique, I, 566.

— Epreuve, XI, 177, 400 ; XIII, 64-66, 82.

Ambition

— Ne pas rechercher les dignités, IX, 677 ; XI, 61-62.

— Voir Supérieurs.

Amboise (Ville d') dans l'Indre-et-Loire — I, I93.

Amboule (Vallée d') à Madagascar. — III, 575 ; VI, I99.

Ambroise (Saint).

— Sa fermeté vis-à-vis de l'empereur Théodose, IX, 386.

— Traits de sa vie, XI, 149 ; XII, 52.

— Autres mentions, III, 3O9 ; XIII, 27.

Ameline (R. P.).

— Ses démêlés avec les protestants de Saint-Quentin, VIII, 380, 381, 451.

Amelot(Président Charles), seigneur de Gournay.— VIII, 392.

Amelote (Denis), prêtre de l'Oratoire.

— Note biographique ; prédicateur du carême au Mans, V, 574.

— Prieur de Champdolent, V, 628.

Amerique — IV, 377. — Voir Canada.

Amfreville (M. et Mme d').

— Don fait aux religieuses de la Visitation, VIII, 40, 42.

Amiens (Ville d') dans la Somme.

— Evêque d'Amiens, voir Caumartin.

— Couvent de la Visitation, I, 376 ; II, 410, VI, 144  ; XIII, 140, 173.

— Mission d'Amiens, I, 297.

— Autres mentions, I, 360, 500 ; II, 614 ; IV, 33 ; V 216 ; VI, 67, 90, 402, 417, 463 ; VIII, 319, 540 ; X, 429 ; XI, 4 ; XIII, 204, 205, 214, 482.

Amitiés particulieres.

— Aimer par inclination, c'est aimer "en bête ", X, 495.

— Il faut les éviter comme une "peste", XI, 103 ;

— car elles sont dangereuses, X, 159 ; XIII, 556, 564.

____________________________________________________________________

— p. 17 —

Ammerschwihr (Ville d') dans le Haut-Rhin.

— Célèbre par le pèlerinage des Trois-Epis, VII, 319.

Amour de Dieu. — Voir Dieu (Amour de).

Amour du prochain.—Voir Charité.

Amour-propre.— Il fait que nous avons trop de "tendresse" pour nous-mêmes, IX, 170 ; XI, 71.

Amour (Isidore), abbé de Cuissy. — IV, 329.

Amsterdam (Ville d') en Hollande. — VIII, 502, 507, 508, 509, 510,511.

Amville (Francois-Christophe de Levis-Ventadour, duc d'), vice-roi des Indes. — IV, 359.

Ananias, juif converti, personnage des Actes des Apôtres.

— Il est frappé de mort pour avoir menti à saint Pierre, X, 207, 208, 210, 211, 214 ; XI, 226 ; XIII, 728.

Ananias, personnage des Actes des Apôtres.

— Il est envoyé à Saül pour l'instruire dans la foi chrétienne, X, 276.

Andilly (Madame d').

— L'abbé de Saint-Cyran la veille à son lit de mort, I, 402 ; XIII, 95.

Andranahary (Village d') à Madagascar.— VI, 229.

André (Saint), apôtre.

— De tous les apôtres il est le premier qu'ait gagné J.-C. ; il prêche du haut de sa croix, II, 350.

Andrée (Sœur), fille de la Charité.

— Envoyée à l'hôpital du Mans, II, 588.

— Louise de Marillac demande, pour elle, la grâce des saints vœux, III, 301.

— Elle se reproche d'avoir pris "trop de plaisir à servir les pauvres", IX, 683.

Ange (R. P.), franciscain. — A Alger, III, 221.

Ange de Clavasio (Bienheureux), frère mineur de l'Observance

— Son sentiment sur les vœux, XIII, 366.

Angelus.

— Explication de cette prière, X, 570.

— Elle ne fait pas partie, à Saint-Lazare, de la prière du matin, V, 152.

Anger (Pierre), prêtre d'Alet.

— Il écrit à saint Vincent, VIII, 243.

Angers (Ville d') en Maine-et-Loire.

— Le climat de Paris est funeste aux Angevines, II, 134.

— La Fronde à Angers, IV, 319.

— Evêques d'Angers, voir Arnauld (Henri), du Rueil (Claude).

— Réforme de l'abbaye de Saint-Nicolas par l'abbé de Saint-Cyran, XIII, 119.

— Carmel, VIII, 422.

____________________________________________________________________

— p. 18 —

— Visitation, I, 376, 378, 604 ; III, 413, 422 ; VI, 143.

— Religieuses de Sainte-Geneviève, II, 196, 198.

— Hôpital des Enfermés, I, 194 ; V, 632 ; VI, 65, 122

— Aides d'Anger, II, 321, 606 ; IV, 319 ; V, 481, 498.

* Confrérie de la Charité de l'Hôtel-Dieu d'Angers, II, 19.

—Voyages et séjours de saint Vincent à Angers, III, 406, 411, 413, 419, 421, 424, 425, 428, 429 ;

— de Louise de Marillac, I, 603, 604, 609, 611 ; II, 1, 6-12, 18-20, 26 ; III, 5, 6, 11, 13.

* Mission donnée dans le diocèse ; l'évêque désire y fonder un établissement de missionnaires, VI, 390.

* Autres mentions, V, 277 ; VI, 389, 510, 538 ; VII, 63 ; IX, 247.

* Filles de la Charité d'Angers.

— Madame Goussault demande trois sœurs pour l'hôpital, I, 479, 604.

— Saint Vincent presse leur départ, I, 580.

— Arrivée des premières sœurs, I, 612 ; II, 598.

—Leur nom, II, 9.

—Saint Vincent et Louise de Marillac jugent à propos que l'évêque soit prié d'approuver l'établissement, II, 196, 198.

* Règlement des sœurs, IX, 19 ; XIII, 539.

— Les sœurs font bien, III, 157, 437.

— Leur dévouement pendant la peste, IX, 40.

— Choix d'un directeur, III, 277.

— Bienveillance de M. de Vaux pour elles, I, 613 ; XIII, 618

— Saint Vincent écrit à sœur Cécile Angiboust, supérieure, combien il est satisfait de sa conduite, IV, 593.

* Visite de la maison par sœur Barbe Angiboust, I, 606 ;

— M. Lambert, II, 66-67 ;

— M. Portail, II, 590, 612, 613 ;

— sœur Lepeintre, XIII, 629 ;

— saint Vincent, III, 425, 428, 429 ;

— M Alméras, V, 6.

* Les filles de la Charité demandées pour l'ôpital des Enfermés, V, 632 ; VI, 65, 122.

* Sœur d'Angers en retraite à la maison-mère, II, 178.

— Sœur peu édifiante, XIII, 644.

— Placements et déplacements, III, 207 ; XIII, 645, 714.

— Sœurs ayant fait partie du personnel de l'établissement, voir Angiboust (Cecile-Agnès), Caillou, Despinal, Etiennette, Ferre, François (Marguerite), Martin (Elisabeth), Matrilomeau, Mongert, Moreau (Marguerite), Perrette, Perrine, Toussaint (Barbe), Trumeau, Turgis (Elisabeth).

* Autres mentions, II, 39, 163, 166, 167, 550 ; III, 55 ; VII, 71 ; X, 325 ; XIII, 567, 580, 618, 619, 620, 621, 627.

____________________________________________________________________

— p. 19 —

Anges

— Les anges supérieurs illuminent les intelligences des hiérarchies inférieures, XI, 349.

— Ils sont nos modèles dans l'accomplissement de la volonté de Dieu, XI, 313,

— dans le zèle pour étendre son royaume, XII, 138 ;

— dans le chant de ses louanges, XII, 329 ;

—dans la pratique du respect mutuel, IX, 143 ;

— et de l'indifférence, X, 702-703 ;

— dans la manière de se porter au bien, proposant ce bien sans presser de le faire, I, 361 ; III, 361 ; VIII, 197.

— Services qu'ils nous rendent, X, 67, 597.

— Les emplois des filles de la Charité ressemblent à ceux des bons anges, IX, 156.

— Les anges comptent tous leurs pas, IX, 464 ; X, 5.

* Saint Vincent prie l'ange gardien des autres, IV, 60.

— La pensée de l'ange gardien contribue à la pratique du respect mutuel, IX, 143, 150.

— Pour bien servir les enfants trouvés penser à leur ange gardien, IX, 156.

— Dévotion de M. Pillé et de sainte Françoise à leur ange gardien, II, 343.

Angibaut (M.), appariteur. — XIII, 399

Angiboust (Mathurin).— X, 638.

Angiboust (Barbe), fille de la Charité, fille du précédent.

— Note biographique, I, 299.

— Lettres que saint Vincent lui adresse, V, 55 ; VI, 404 ; VII, 372.

* Nouvelles de sa santé, I, 299, 303.

— Sœur Barbe à Saint-Nicolas-du-Chardonnet, I, 331 ; IX, 8.

— Placée près de la duchesse d'Aiguillon, elle pleure tant qu'on la rend à ses pauvres, I, 330 ; X, 643.

— Il est question de l'envoyer à Saint-Germain-en-Laye, I, 422, 433.

— Elle s'y trouve, I 467-468.

— Rappelée à Paris, elle est de nouveau demandée a Saint-Germain, I, 479.

— On veut l'y garder, malgré le besoin qu'en a saint Vincent, I, 495.

* Proposée pour Richelieu, I, 411, 447, 457, 469, 503.

— Elle y va, I, 508, 509, 513 ;

— en qualité de supérieure, I, 512.

— A Richelieu I 602 ; II, 7 ; X, 652.

— Saint Vincent parle de l'envoyer à Angers pour y faire la visite des sœurs, I, 606 ;

— comme supérieure, II, 18, 67 ;

— à Nantes, XIII, 600, 601.

— Il songe à la rappeler de Richelieu, II, 111, 131.

* Sœur Barbe, chargée fes galériens de Paris ; son dévouement pour eux, II, 174, 259 ; X, 645.

— Elle fait les vœux perpétuels, V, 353 ; X, 638.

— Elle visite les enfants trouvés

____________________________________________________________________

— p. 20 —

en nourrice, X, 649 ; XIII, 600.

— Son dévouement pour les enfants trouvés, X, 651.

* Soeur Barbe, supérieure à la Charité de Fontainebleau, III, 17, 316, 317, 387, 388 ;

— à l'hôpital de Saint-Denis, X, 640, 649  ;

— à Brienne-le-Château, V, 56 ;

— à l'hôpital de Châlons-sur-Marne auprès des soldats blessés, V, 55 ; X, 648,

— à l'hôpital de Châteaudun, VI, 404  ; X, 674-679.

— On y est satisfait de sa conduite, VII, 372.

— Sa maladie et sa mort, VII, 419, 428 ; X, 637, 650, 675-676, 678.

— Conférences sur ses vertus, X, 637, 674-679.

* Autres mentions, I, 328, 367, 423, 494, 506, 507 ; II, 96 172, 173, 198 ; XIII, 576.

Angiboust (Cécile-Agnès), fille de la Charité, sœur de la précédente.

— Saint Vincent l'admet au nombre des filles de la Charité, I, 495.

— Envoyée à l'hôpital d'Angers, II, 9.

— Elle y devient supérieure ; son éloge, III, 420, 425.

— On demande son rappel, IV, 254.

— Saint Vincent lui écrit qu'il est satisfait de sa conduite, IV, 593.

* Louise de Marillac estime qu'elle réussirait en Pologne, V, 214.

— Envoyée à Richelieu, VI, 436.

— Elle demande son rappel à Paris, VI, 495.

— L'évêque d'Angers est averti de son changement, VI, 436, 495.

— Proposée comme supérieure des Petites-Maisons à Paris, VI, 569.

— Autre mention, XIII, 576.

Anglais. — Courage héroïque d'esclaves anglais en Barbarie, II, 597 ; III, 337 ; XI, 189.

Angleterre.

— Persécution de Cromwell, voir Cromwell.

— Martyre d'un saint prêtre, II, 185.

— Autres mentions, VI, 109, 482 ; VIII, 508, 528 ; XI, 186, 301, 309, 353 ; XII, 40.

— Voir Douvres.

Anglure (Claude d'). — Voir Bourlemont (Comte de).

Anglure (Charles-François d'), abbé de la Crète, fils du précédent. — I, 470.

Anglure (Louis d'), frère du précédent. — I, 470.

Angoulême (Ville d') dans la Charente.

— Evêques d'Angoulême, voir du Perron, Péricard.

— Conférence d'ecclésiastiques ; ils écrivent à saint Vincent, II, 441, 455.

— Succès des exercices des ordinands, II, 430.

— Les missionnaires sont invités à s'établir dans le diocèse, II, 430, 441, 413.

____________________________________________________________________

— p. 21 —

— Offre d'un établissement ; saint Vincent n'accepte pas, V, 429.

— Missions données dans le diocèse d'Angoulême, II, 441 ; voir Blanzac, La Marguerie (Village de).

— Autres mentions, I, 496, 497.

Angran (Louis)

— Envoyé par les jansénistes à Rome pour empêcher une condamnation, IV, 608, 622.

Anjalbert (Raymonde), de Cahors.— IV, 282.

Anjou — VI, 389.

Annat (François), jésuite.

— Note biographique, V, 170.

— Alain de Solminihac cherche à l'intéresser au choix de son coadjuteur, V, 171.

— Ses écrits contre les jansénistes, VI, 268 ; VII, 15.

— Confesseur du roi, VI, 369, 518.

Anne d'Autriche, reine de France, épouse de Louis XIII.

— Lettres que saint Vincent lui adresse pour empêcher la perte de quelques revenus, II, 427 ;

— pour lui faire connaître les désordres de l'abbaye de Longchamp, IV, 269 ;

— la remercier d'une faveur, IV, 303 ;

— lui demander protection contre les pillards, IV, 429 ;

— la prier d'agir contre l'hérétique Labadie, IV, 471.

* Saint Vincent va la voir, II, 384, 487 ; IX, 120.

— Dans un entretien avec elle, il excuse un évêque qui a signé un livre janséniste, IV, 593.

— Il se propose de lui parler, à la prochaine visite, de la coadjutorerie de Babylone, III, 159.

— Il se rend à Saint-Germain-en-Laye pour lui conseiller.de renvoyer Mazarin, III, 402.

— Absent de Paris en 1649, il reçoit de la reine ordre d'y rentrer, III, 434.

— Il écrit, le 15 mai 1652, qu'il ne l'a pas vue depuis six ou sept mois IV, 384 ;

— et en 1656 qu'il a l'habitude d'aller la voir une fois l'an, VI, 130.

* Il a l'intention d'établir à la cour une confrérie de la Charité, dont la reine serait présidente, XIII, 821, 822.

* Charités de la reine pour la noblesse pauvre de Lorraine, II, 483 ;

— les enfants trouvés, III, 410.

— Elle fait donner une mission à Fontainebleau, II, 484 ;

— à Metz, VI, 630 ; VII, 86, 92, 96 ; XII, 4.

— Sa joie du succès de la mission de Metz, VII, 389 ; XII, 4.

— Elle promet un secours pour un établissement de missionnaires en Espagne, II, 456.

— Bienfaitrice de l'établissement de Metz, VIII, 12, 374.

* Sa bonté pour les filles de la Charité, X, 165.

— Elle demande au pape que les sœurs soient mises sous la dépendance du supérieur général de la Mission, XIII, 566 ;

____________________________________________________________________

— p. 22 —

— appelle ces filles auprès d'elle en divers lieux, XIII, 750 ;

— les demande pour soigner la sœur de Mazarin, X, 258 ;

— les soldats blessés de Sedan, X, 2, 289 ;

— de Montmédy, X, 475 ;

— de Calais, X, 507 ; XII, 40 ;

— pour la Charité de Fontainebleau, III, 17.

* Saint Vincent recommande à M. Lucas "de prier et faire prier pour la grossesse de la reine", I, 432.

— Jugement porté par Mazarin sur les personnes qui la fréquentent, XIII, 136-138.

— Ses rapports avec elle, III, 360.

— Lettre par laquelle Alain de Solminihac demande à la reine M. Sevin pour coadjuteur, IV, 634.

— Ce qu'elle a fait pour l'union de l'abbaye Saint-Corneille de Compiègne à celle du Val-de-Grâce, XIII, 845, 846.

— Son chapelain, voir Saint-Jean (M. de).

* Sa méthode d'oraison, IX, 427.

—Sa manière de faire les stations du jubilé, IX, 621.

* Autres mentions, II, 490, 494, 516 ; IV, 249 ; VI, 518.

Anne (Sœur), dite l'ancienne, fille de la Charité. — II, 12.

Anne (Sœur), fille de la Charité, de la maison d'Angers. — VII, 448.

Anne (Sœur), fille de la Charité, de la maison de Fontenay. — II, 254, 255, 260.

Anne (Sœur), fille de la Charité, de la maison de Nantes. — V, 29, 51.

Anne (Sœur), fille de la Charité, de la maison de Saint-Germain-l'Auxerrois à Paris. — X, 583.

Anne (Sœur), fille de la Charité, de la maison de Saint-Sulpice à Paris. — II, 254, 255.

* Voir Gênes (Anne de), Hardemont (Anne ou Jeanne), Vaux (Anne de), Wallin (Anne).

Anne-Marie (Sœur), fille de la Charité. — III, 476, 479.

Annecy (Ville d') dans la Haute-Savoie.

— Saint Vincent se propose d'aller en cette ville, II, 53, 55.

— Le corps de Louis de Chandenier y est transporté et enseveli, VIII, 300.

— Autres mentions, II, 142, 209 ; VI, 81 ; VII, 427 ; VIII,405, 408.

* Missionnaires d'Annecy.

— Fondation de l'établissement, I, 561-562, 573-576, 580 ; II, 48.

— Ses bienfaiteurs, voir Chantal (Sainte Jeanne de), Cordon (Jacques de), Sillery

____________________________________________________________________

— p. 23 —

(Noel Brulart de), Trinité (R. M. de la).

— Prochain départ des missionnaires destinés à Annecy, I, 586, 590.

— Ils sont partis, II, 14.

* Lettres de saint Vincent aux missionnaires d'Annecy, voir Codoing, Dufestel (François), Escart, Guérin (Jean), Le Vazeux, Sauvage, Tholard ;

— des missionnaires d'Annecy à saint Vincent, IV, 554.

* Premier logement des missionnaires, I, 574.

— Nouveau logement, II, 102.

— Saint Vincent presse pour l'achat d'une maison, II, 206, 286.

— Il demande qu'on se contente d'une maison de la valeur de mille ducats, II, 224.

* Jugement porté par sainte Chantal sur chacun des premiers missionnaires d'Annecy, II, 25, 47.

* Ils sont dans "la manière de vie du séminaire", II, I02.

* Mission à Annecy, II, 102, 367.

— Grand succès des missions, II, 52, 199, 473 ; XI, 117.

— Exercices des ordinands, XI, 117.

— Saint Vincent est d'avis que les dépenses soient à la charge des ordinands, II, 75.

* Juste Guérin, évèque de Genève, se propose d'établir un séminaire et de le confier aux missionnaires ; saint Vincent approuve son plan, sauf "à l'égard des enfants", II, 152.

— Le saint est d'avis que le futur séminaire d'Annecy reçoive seulement des ecclésiastiques dans les ordres, non pour leur enseigner les sciences, mais seulement la pratique des fonctions, II, 188.

— Il blâme M. Codoing de n'avoir pas pris conseil avant de commencer le séminaire et même avant d'accepter le contrat qui le confiait à la Mission, II, 207.

— Il ne veut pas que les professeurs dictent en classe, II, 219, 231-235, 237-241 ;

— conseille d'y expliquer familièrement un auteur, comme Binsfeld ou Tolet, II, 235, 557.

— Nombre des séminaristes en 1647, III, 168.

— Ce séminaire et celui d'Alet sont les deux premiers que la congrégation de la Mission ait dirigés, II, 225.

* Visite canonique de la maison par M. Dehorgny, II, 188 ;

— M. Portail, III, 267, 472, 473 ;

— M. Berthe, V, 599 ; VI, 629 ; VII, 16, 19, 495.

— M. Alméras reçoit mission de visiter la maison, mais ne peut y aller, II, 577 ; III, 60, 83, 92, 105, 113

* Projet d'union du Saint-Sépulcre à la congrégation de la Mission, VI, 309 ; VII, 27, 392, 397, 481.

— Emeute contre les missionnaires, IV, 294 ; VI, 499.

— Démêlés de M. Le

____________________________________________________________________

— p. 24 —

Vazeux, supérieur, avec un avocat ; procès ; tentative d'accommodement, VII, 75, 79-82.

— Saint Vincent remercie deux presidents du sénat de Chambéry, qui ont protégé les missionnaires dans ce procès, VII, 82, 83.

* M. Le Vazeux, supérieur, est prêté à M. Martin, supérieur à Gênes, pour une mission, VII, 505, 508.

— Saint Vincent permet à M. Get, supérieur à Marseille, d'aller se reposer à Annecy, VII, 267, 274.

* Bizarreries de M. Coglée, supérieur, VII, 570.

* Placements et déplacements, II, 210, 211, 456.

— Liste des supérieurs, VIII, 518.

— Missionnaires ayant fait partie du personnel de l'établissement, voir Bourdet (Etienne), Boussordec, Charles (François), Codoing, Coglée, Deheaume, Dufestel (François), Duhamel, Escart, François (Frère), Guérin (Jean), Huitmille, Le Vazeux, Mugnier, Sauvage, Tholard.

* Autres mentions, XIII, 293, 296.

Année. — Mention de conférences sur les fautes de l'année écoulée et l'obligation de bien passer la nouvelle, XII, 452, 456, 461, 468, 473.

— Souhaits de bonne année, I, 417 ; V, 494 ; VI, 153, 157 ; VII, 39, 43 ; VIII, 215, 217, 220, 222.

Annemont (M. d'), aumônier du maréchal de la Meilleraye à Nantes.

— Il conseille aux administrateurs de l'hôpital de Nantes d'appeler les filles de la Charité dans cet établissement, II, 591.

— Sa sollicitude pour les sœurs, III, 170, 171, 174, 613 ; IV, 17.

— Il reçoit la visite de M. Mousnier, missionnaire, V, 278, 279.

— Celui-ci lui envoie de Madagascar des mémoires de M. Nacquart, V, 286.

Annonciades (Religieuses) — Annonciades de Boulogne, XIII, 120 ;

— de Stenay, V, 467.

Anossi (Pays d') à Madagascar. — III, 575 ; V, 515, 520 ; VI, 222.

Ansart (André-Joseph), prêtre. — Références, IV, 30 ; VIII, 151.

Anse (Marie-Lambert, demoiselle d'), dame de la Charité.

— Note biographique, III, 276.

— Rapports avec Louise de Marillac, VI, 641

— Ce qu'en pense Mazarin, XIII, 137, 138.

Antavares (Localité des) à Madagascar. — III, 593.

____________________________________________________________________

— p. 25 —

Antioche (Patriarche d') en 1654. — V, 97

Antipathies — Voir Aversions.

Antoine (Saint), abbé.

— Il voulait qu'on fût toujours occupé, IX, 221.

— Se récolliger, c'était son oraison, X, 604.

— Il s'élevait à Dieu par les créatures, XI, 386.

— Sa tentation, XII, 347.

Antoine (Frère).—Voir Flandin-Maillet (Antoine).

Antoine (M.), chapelain organiste à Amiens. — I, 500.

Antoine de Savoie, fils naturel de Charles-Emmanuel, duc de Savoie. — VI, 308.

Antoinette (Sœur), fille de la Charité, de la maison mère.— IX, 583.

Antoinette (Sœur), de Montreuil, fille de la Charité.

— Voir Larcher (Antoinette).

Antonin de la Paix — Voir La Paix (Antonin de).

Antonio (Cardinal).— Voir Barberini (Antoine).

Antonistes (Religieux) — VII, 319.

Anvers (Ville d') en Belgique. — VI, 370 ; VIII, 511.

Apennins (Montagnes des). — V, 133.

Apolline (Sainte).— IX, 598.

Apôtres.

— Ils ont eu des biens temporels, XII, 143 ;

— ont supporté jusqu'à la mort le poids de leur apostolat, IV, 48.

— Leurs défauts et leurs épreuves, XII, 205.

Arabie

— Saint Vincent est tout disposé à envover des missionnaires dans ce pays, III, 335.

— La Propagande lui confie cette Mission, III, 380.

Arbiste (R. M.). — I, 433.

Arcadius, empereur d'Orient.— XIII, 27.

Arcelin (Alexandre), prévôt, membre de la Charité de Mâcon. — XIII, 498, 501, 502.

Arces (Village d') dans la Charente-Inférieure. — VII, 558.

Archimède, illustre géomètre de l'antiquité — I, 15.

Archives. — Dispositions pour la tenue des archives dans les établissements des missionnaires, VIII, 388.

Arcueil (Ville d') près Paris.

— Le curé est inhumainement maltraité, II, 403.

____________________________________________________________________

— p. 26 —

Ardilliers (N.-D. des) à Saumur.

— Note historique, I, 523.

— Pèlerinage de Madame Goussault, I, 194, 195.

— Autres mentions, I, 522, 603.

— Voir Saumur.

Argensolles (Monastère d').— III, 518.

Argensolles (Madame d').— III, 518.

Argenson (René de Voyer d'), intendant en Picardie.

— Note biographique, I, 351.

— Autre mention, I, 352.

Argenson (Marc-René d'), fils du précédent. — I, 352.

Argenteuil (Ville d') en Seine-et-Oise.

— Charité établie en ce lieu, XIII, 532.

— Autres mentions, I, 232, 238, 397, 478.

Arimondo (Luc), prêtre de la Mission.

— Note biographique, VI, 48.

— Il s'offre pour assister les pestiférés, VI, 48 ; XI, 369 ;

— les assiste, VI, 138.

— Saint Vincent le recommande aux prières, XI, 384.

— Sa mort, VI, 151, 152, 163.

Arisaig (Pays d') en Ecosse. - V, 116.

Ariste (Françoise-Madeleine), visitandine.

— Note biographique ; son éloge, I, 566.

Aristote, philosophe grec.

— Sa philosophie, XII, 64.

— Il n'a rien dit de l'humilité, XII, 196.

— Il avait pour maxime que omnis mutatio morbus , III, 341

Arles (Ville d') dans les Bouches-du-Rhône.

— Evêques d'Arles, voir Barraut, Monteil.

— Diocèse d'Arles, XIII, 204, 205.

— Autre mention, X, 325.

Armées — Voir Soldats.

Arnaud (M.).— I, 568.

Arnaud (Guillaume), frère de la Mission.

— Note biographique, II, 310.

Arnaudin (M. d').— I, 12.

Arnauld (Antoine), docteur janséniste.

— Note biographique, III, 322.

— Divers ouvrages d'Arnauld, III, 66, 157 ; IV, 180.

— Censure de ses écrits par le Pape et par la Sorbonne, V, 587 ; VI, 88, 89 ; XI, 321

— La Sorbonne déclare que quiconque ne signera pas la censure perdra, s'il l'a, le titre de docteur et ne pourra prendre le grade de bachelier, ni professer la théologie ; saint Vincent se réjouit de ces décisions, XI, 322.

____________________________________________________________________

— p. 27 —

* Ses erreurs sur l'universalité de la rédemption, III, 325 ;

— la grâce et la possibilité d'observer les commandements, III, 326.

* Il enseigne que la pénitence publique est nécessaire pour les péchés mortels, même secrets, qu'elle devrait précéder l'absolution et que telle était l'ancienne pratique de l'Eglise, III, 323, 363-369.

— Opposition de cette doctrine avec celle de saint Charles Borromée, III, 368.

* Son livre De la fréquente communion, III, 66, 321, 362-363.

— Cet ouvrage détourne les fidèles de la communion, III, 322, 369-372 ;

— les prêtres de la messe, III, 370, 372.

— Un évêque l'approuve sans l'avoir lu, IV, 593.

— Selon Arnauld, c'est un acte de pénitence de s'éloigner de la confession et de la communion, III, 363, 372.

— Il demande des dispositions admirables pour communier et cependant dit la messe tous les jours, III, 370.

* Autre mention, XIII, 155

Arnauld (Henri), évêque d'Angers, frère du précédent.

— Il appelle l'abbé de Saint-Cyran à l'abbaye de Saint-Nicolas d'Angers pour y établir la réforme, XIII, 119.

— Son désir d'avoir un établissement de missionnaires dans son diocèse, VI, 390 ;

— de confier aux filles de la Charité l'hôpital des Enfermés, V, 632 ; VI, 65, 122.

— Saint Vincent lui écrit qu'il envoie sœur Cécile Angiboust se reposer à Richelieu, VI, 436.

— Louise de Marillac demande qu'il soit prévenu du rappel de cette sœur à Paris, VI, 495.

— Autre mention, V, 574.

Arnauld (Marie-Angélique), sœur du précédent.

— Abbesse de Maubuisson, XIII, 111.

— Ce qu'elle dit dans ses lettres de la misère occasionnée par les troubles de la Fronde, IV, 402, 430.

— La reine de Pologne envoie une somme d'argent, la priant de prendre part à la distribution ; son étonnement de voir qu'on en dispose sans la prévenir, IV, 446, 637.

— Elle fonde l'Institut du Saint-Sacrement, XIII, 98 ;

— reste plusieurs mois sans recevoir l'absolution et sans communier, XIII, 112.

Arnoul (Marand-Ignace), prêtre de la Mission.

— Note biographique ; saint Vincent, qui le destine à Madagascar, demande pour lui à la Propagande les facultés accoutumées. VI, 187

— Départ pour Madagascar, VII, 86, 88, 92.

____________________________________________________________________

— p. 28 —

— Naufrage et retour, VII, 224, 243, 251, 266, 268, 271, 272, 601 .

Arras (Ville d') dans le Pas-de-Calais.

— Evêques d'Arras, voir Moreau.

— Brigittines, voir ce mot.

— Demoiselles d'Arras, II, 174-175 ; V, 9, 176 ; VI, 57, 68 ; X, 225-226.

— Postulantes d'Arras, VI, 68.

— Filles de la Charité originaires d'Arras, III, 424 ; VIII, 296.

— Clercs de la Mission originaires du diocèse d'Arras, V, 606 ; VI, 68, 142 ; VIII, 5, 108.

— Saint Vincent écrit à l'official pour lui demander deux dimissoires, VIII, 108.

— Il refuse la cure de Saint-Jean, d'Arras, que M. Delville lui offre, VI, 624.

— Confrérie de la Charité, VI, 189, 143 ; X, 225.

— Voir Delville, Hanotel .

* Filles de la Charité d'Arras.

— Prochain départ de deux sœurs pour cette ville, VI, 67.

— Leur obédience, XIII, 577.

— Exhortation que saint Vincent leur fait avant le départ, X, 224.

— Mort, pendant le voyage, de la demoiselle qui les accompagnait ; leur arrivée à Arras, VI, 90.

— Lettres que saint Vincent leur adresse, voir Chétif (Marguerite).

— Oppositions à l'établissement des sœurs, VI, 101.

— Saint Vincent refuse de donner une troisième sœur, VI, 137 ;

— ne veut pas qu'elles servent les soldats malades en traitement à l'Hôtel-Dieu, VII, 65 ;

— lève plus tard cette défense, X, 740.

— Elles font bien, VI, 143, 189 ; X, 740.

— Leur santé, VI, 189, 190, 286.

— Autre mention, X, 654.

Arsaut (M.), notaire à Paris. — XIII, 306.

Ars-en-Ré (Ville d') dans l'île de Ré.

— François de Lanson, prieur du prieuré Saint-Etienne, XIII, 38.

Artagan (R. P.), jésuite — V, 155.

Arthur (Nicolas), prêtre de la Mission.

— Note biographique ; il est envoyé à Montmirail, VI, 290.

— Demande d'un extra tempora pour son ordination, VIII, 49.

Arthur (Richard), évêque de Limerick.

— Saint Vincent lui annonce l'arrivée de huit missionnaires, III, 79.

Artois — Prêtres de la Mission originaires de l'Artois, VIII, 202.

— Autre mention, VIII, 315.

Asnières (Ville d') près Paris.

— Confrérie de la Charité, I, 170.

Assay (Commune d') dans l'Indre-et-Loire. — IV, 158.

____________________________________________________________________

— p. 29 —

Asseline (Jacques), prêtre de la Mission.

— Note biographique, VI, 86.

— Destiné à la maison de Marseille, VI, 86, 87.

— A Crécy, VIII, 305, 306.

Assemblées du Clergé — Voir Clergé.

Assemblées générales de la Mission

— Raisons de tenir des Assemblées générales, fin, membres, temps, lieu, objet des délibérations, méthode, XIII, 289-291.

— Diverses sortes d'Assemblées, XIII, 333.

— Pas de longueurs dans les délibérations, XIII, 344.

* Assemblée générale de 1642 ; procès-verbal, XIII, 287.

— Examen des règles, XIII, 291-292.

— Décisions prises sur l'élection et la déposition du supérieur général, XIII, 293-295 ; 296-297 ; — l'érection des provinces, XIII, 293, 295 ;

— les moyens d'empêcher de briguer les charges et bénéfices, XIII, 294 ;

— les Assemblées triennales, XIII, 295, 296 ;

— le séminaire de rénovation, XIII, 295.

— Saint Vincent donne sa démission, qui est refusée, XIII, 296.

— Election des assistants, XIII, 297.

* Dès 1649, saint Vincent songe à convoquer une nouvelle Assemblée, III, 418, 435.

— Elle se tient en 1651, IV, 222, 230, 252.

— Procès-verbal de cette Assemblée, XIII, 326.

— Récit d'un témoin, XIII, 333.

— Ses membres, XIII, 326, 330, 333, 358, 359.

— Discussion et décision sur les vœux, XIII, 326, 334-343, 354-355.

— Décisions prises sur les missions, XIII, 327, 328, 343-344, 346-348 ;

— l'élection du supérieur général, XIII, 327, 345, 355-356 ;

— les ecclésiastiques de la Conférence du mardi, XIII, 328, 346 ;

— les moyens d'empêcher d'aspirer aux charges et bénéfices, XIII, 329, 348 ;

— les frères coadjuteurs, XIII, 329, 353-354 ;

— les moyens de corriger les délinquants, XIII, 329, 352 ;

— les moyens d'entretenir la charité, XIII, 329, 348 ;

— la direction des filles de la Charité, XIII, 350 ;

— les obligations de pauvreté, XIII, 350-352.

— Examen des règles, XIII, 329, 356.

— Supplique de l'Assemblée à l'archevêque de Paris pour qu'il donne son approbation aux règles, tant communes que particulières, XIII, 357.

— Réponse de saint Vincent à des questions à lui posées au cours de l'Assemblée, XIII, 330-332.

Assistante de la superieure des Filles de la Charité.

____________________________________________________________________

— p. 30 —

— Ses attributions et ses devoirs, XIII, 552, 560, 694.

— Voir Officières.

Assistants du supérieur général de la Misslon.

— Importance de leur office ; qualités requises ; élection de deux assistants par l'Assemblée générale de 1642, XIII, 297.

— Ce que doit faire le supérieur général quand il est obligé de remplacer un assistant, XIII, 298.

Assistants des supérieurs particuliers — IV, 461 ; VI, 457.

Assomption de Notre-Dame (Prêtres de 1').— I, 254.

Assuérus, roi de Perse. — XIII, 36.

Astronomie.

— Connaissances astronomiques de saint Vincent, V, 180-181 ; X, 591-592 ; XII, 121.

— Intérêt qu'il porte aux phénomènes astronomiques, V, 166.

— Il juge superstitieuses les conjectures que certains tirent des éclipses, V, 166, 180-181.

— Il parle d'astronomie avec le savant astronome Pierre Gassendi, V, 180.

Athanase (Saint).

— D'après lui, la connaissance des principaux mystères est nécessaire pour le salut, XI, 382.

— Il a fui les honneurs, XII, 401.

Atri (Scipion d'Acquaviva d'Aragon, duc d'). — I, 470.

Atri (Geneviève Doni d'Attichy, duchesse d'), épouse du précédent. — I, 91, 345, 470.

Atri (Marie-Angélique d'), fille des précédents.

— Note biographique, I, 420

— Saint Vincent la confesse, I, 420, 472.

— On la juge possédée du démon et on l'exorcise, I, 470-472.

— Sa guérison, I ; 472-474.

— Elle entre chez les Jacobines ; ses attaches au Pont-Royal, I, 473

— Ses rapports avec Louise de Marillac, III, 523, 525

Attaches.

— Mention de conférences sur les attaches, XII, 451, 485.

— Ce qu'on entend par attaches, IX, 250, X, 157, 160, 162, 171.

— Il y a deux sortes d'attaches : l'une à ce que nous avons, l'autre à ce que nous désirons, X, 158.

— Attaches permises, X, 159, 169.

— Attaches vicieuses à son jugement, X, 164 ;

— à certaines personnes, IX, 250 ; X, 689 ;

— à ses parents, voir Parents ;

— à son confesseur, voir Confesseurs ;

— aux femmes, voir Chasteté ;

— à l'estime des hommes. voir Vanité ;

— aux commodités de la vie, voir Mortification ;

— aux personnes, lieux et emplois,

* voir Indifférence ;

____________________________________________________________________

— p. 31 —

— aux biens du monde, voir Pauvreté ;

— à certaines pratiques spirituelles, X, 167-168.

— Attache d'une dame à son chien, X, 166, 399.

— Effets funestes des attaches, X, 162-166, 172-174, 178.

— C'est une idolâtrie, X, 169 ; — un adultère, X, 170

— L'attache au péché véniel est un obstacle à la communion, IX, 250 ;

— au gain du jubilé, X, 238.

— Attaches qui découlent d'une trop grande tendresse pour soi-même, IX, 160-179.

— Pourquoi les combattre, IX, 161-167, 170-173.

— Comment, IX, 160-168, 175-178.

— Fautes qu'elles provoquent, IX, 161-169.

* Voir Détachement.

Attichy (Ville d') dans l'Oise. — I, 91.

Attichy (Octavien Doni, sieur d'), surintendant des finances. — I, 92

Attichy (Valence de Marillac, demoiselle d'), épouse du précédent.

— Ses enfants, I, 92.

— Rapports avec Louise de Marillac, I, 161

Attichy (Achille d'), jésuite, fils des précédents. — I, 345.

Attichy (Anne d'), soeur du précédent, épouse du comte de Maure.

— Voir Maure (Comtesse de).

Attichy (Geneviève d'), sœur de la précédente.

— Voir Atri (Duchesse d').

Attichy (Louis d'), minime, évêque de Riez, frère des précédents.

— Note biographique, I, 407.

— Saint Vincent lui écrit une lettre de remerciements, IV, 517.

Aubel (Nicolas), de Mâcon. — XIII, 498.

Aubert (M.) — VIII, 415.

Aubert (M.), aumônier de Madame de Longueville.

— Il écrit à saint Vincent pour le prier de recevoir les enfants de la duchesse de Longueville et de leur donner sa bénédiction, VIII, 414.

— Le saint lui écrit au sujet de la succession au trône de Pologne, VI, 82, 85, 275.

Aubert (Pierre), marchand au Mans. — III, 235, 496 ; VII, 517.

Aubervilliers (Ville d') près Paris.

— Voir Vertus (N.-D. des).

Aubin (Frère). — Voir Gontier (Aubin).

Aubrai (Mlle d'), nièce de M. Olier.

— Saint Vincent, con-

____________________________________________________________________

— p. 32 —

sulté par elle, lui donne de sages conseils sur sa vocation, VIII, 330.

— Elle entre dans la communauté des filles de la Sainte Vierge, VIII, 330, 393.

Aubry (M.).

— Prieuré de Chandenier, V, 499, 548, 549.

Aubry (Mlle), de Vitry.— I, 254.

Auch (Ville d') dans le Gers. — VIII, 516.

Aucher (Vincent), fille de la Charité. — X, 652.

Auclerc (Mme).

— Elle demande son admission et celle de sa fille dans la Compagnie des filles de la Charité ; refus, XIII,. 724.

Audiat (Louis). — XIII, 8.

Audibert (Honorat).— V, 328.

Audoire (Antoine), de l'Ordre de la Merci.— VIII, 267, 268.

Augny (Philbert Estienne, sieur d'), lieutenant général à Metz. — VII, 70.

Auguste (Evêque titulaire d'). — Voir Bédacier (Pierre).

Augustin (Saint).

— Ses communautés, IX, 245 ; X, 205, 206 ; XIII, 728.

— Sa règle, III, 490.

— Sa soumission au pape, VI, 268.

—Il faisait le catéchisme, XIII, 27.

—Il a confessé publiquement ses fautes, XI, 3 ; XII, 358.

— Jansénius a lu plusieurs fois ses ouvrages, III, 324 ;

— mais ne l'a pas compris aussi bien que le concile de Trente, III, 330.

* Par quelle comparaison il explique le mystère de la Sainte Trinité, XIII, 159.

— Combien, d'après lui, les petits péchés sont dangereux, X, 254.

—Il conseille l'obéissance aux médecins, III, 301 ;

— autorise les démarches en faveur des pécheurs et des prisonniers, VII, 426 ;

— recommande de ne pas attaquer trop tôt les abus qu'on rencontre, IV, 121.

— Son interprétation du vers 4, chap. V, de l'Evangile de saint Matthieu, III, 501.

* Enseignements de saint Augustin.

— Pas de salut sans la connaissance explicite des mystères, X, 336 ; XI, 181, 382 ; XII, 80.

— La grâce est nécessaire pour faire le bien, XIII, 148, 149.

— La grâce ne nous manque pas ; c'est nous qui lui manquons, XIII, 151, 153, 155, 156.

— Il ne faut pas renvoyer sa conversion à l'heure de la mort, XIII, 96.

— Tout ce qui porte au bien vient de Dieu, X, 97.

— De

____________________________________________________________________

— p. 33 —

même, les œuvres qui semblent se faire toutes seules, IX, 209, 313, 455, 456, 602, 683 ; XII, 6, 7, 437.

— C'est un malheur de n'avoir pas un cœur aimant, XII, 390.

— Le feu du purgatoire est plus cuisant que tout ce qu'on peut imaginer, IV, 613.

— Les parents voient au ciel le bien que font leurs enfants sur terre, XI, 410, 444.

— Qui refuse sa pénitence refuse le pardon, IX, 549.

— Citation, XIII, 97.

* Autres mentions, XI, 129, 399.

Augustines (Religieuses).

* Augustines de l'Hôtel-Dieu de Paris.

— Saint Vincent compare leur vocation à celle des filles de la Charité, IX, 131, 141 ;

— et, suivant les points de vue, juge plus noble tantôt la première, IX, 38, 459 ;

— tantôt la seconde, X, 113, 114, 124, 144.

* Elles trouvent que les dames de la Charité fatiguent trop les plus malades, III, 261.

— Leur satisfaction du travail des dames, XIII, 768, 772, 773.

— Saint Vincent recommande aux dames de ne pas donner d'avis aux religieuses, mais plutôt de prévenir leurs officières, XIII, 773, 787.

* Elles ne veillent plus les malades, X, 683.

— Elles demandent des croix de cuivre pour assister les moribonds, XIII, 773.

— Rapports de Louise de Marillac avec la prieure, III, 207, 523, 525.

* Augustines anglaises de la rue des Fossés-Saint-Victor à Paris. — I, 335.

Augustins (ordre des).

— Esprit de pauvreté des premiers augustins, X, 315.

— Les augustins de Paris ; cérémonies des quarante heures dans leur église en 1656, V, 562.

— Leur rébellion aux ordres du Parlement et à la force armée, XII, 58.

— Les augustins de Bar-le-Duc, II, 23.

Aulent (Charles).

— Note biographique, I, 552.

— Sa prochaine entrée à Saint-Lazare, I, 297-298.

— Il assiste les pauvres Lorrains, I, 552.

— Supérieur à Toul, III, 62 ; VIII, 517.

— Sa mort, III, 225.

Aumale (Ville d') dans la Seine-Inférieure.

— Pays de M. Callon, I, 450 ;

— qui en devient curé, I, 454.

— Mission aux environs, I, 592.

— Vicariat d'Aumale, III, 485.

— Abbé d'Aumale, II, 379.

Aumône (Abbaye de 1'). — Voir Blampignon, Chandenier (Claude de).

____________________________________________________________________

— p. 34 —

Aumôniers.

* Aumônier général des galères. — Voir Vincent de Paul (Saint).

* Aumôniers du roi — Lettre de saint Vincent à un aumônier du roi, IV, 77.

* Aumôniers de la reine. — Voir Saint-Jean (Abbé de).

* Aumôniers de grands seigneurs.

— Entretien sur les devoirs de cette charge, XI, 25-28.

— Conseils à M. de Sergis, qui faisait fonction d'aumônier auprès du chancelier Pierre Séguier, I, 353-354.

* Aumôniers d'hôpitaux.

— Bien que peut faire un aumônier d'hôpital, IV, 33, 84-85.

— Ses devoirs, IV, 84.

— Cet emploi convient aux prêtres de la Mission, IV, 32 ; XII, 87.

* Aumôniers de l'Hôtel-Dieu de Paris. — Voir Hôtel-Dieu.

Aunis, ancienne province de France. — XIII, 14.

Auroy (Antoine), forçat à Toulon.

— On lui envoie de l'argent, VI, 469 ; VII, 86, 174, 260, 471, 522.

Auteuil (Village d'), aujourd'hui quartier de Paris.

— On demande des filles de la Charité pour la Charité d'Auteuil, VIII, 355, 386, 417.

— Saint Vincent craint que le curé, qui est janséniste, n'exerce une fâcheuse influence sur les sœurs, VIII, 417.

Authier de Sisgau (Christophe d'), fondateur des prêtres du Très-Saint-Sacrement, évêque de Bethléem.

— Note biographique, I, 223.

— Saint Vincent se défend d'avoir cherché à lui nuire, à lui et à sa communauté, IV, 138, 141

— Nommé à l'évêché de Babylone, IV, 142.

— Autre mention, IV, 348.

— Voir Très-Saint-Sacrement (Congrégation des prêtres du).

Autin (Nicolas), curé de la Madeleine à Paris. — VIII, 423.

Auton (Louis), marchand à Rome. — V, 271, 275.

Autun (Ville d'), dans la Saône-et-Loire.

— Evêque d'Autun, voir Attichy (Louis d').

— Diocèse d'Autun, VI, 594.

Auvergne (Ancienne province d'). — I, 556 ; V, 435 ; VIII, 202, 399 ; IX, 391.

Auvergne (Emilie-Léonore de la Tour d'), carmélite.

— Sa prise d'habit, VIII, 402, 426.

Auvergne (Louise de la Tour d').

— Elle a écrit à saint Vincent pour lui demander que sa sœur Mauricette aille à la prise d'habit de leur sœur Emilie, VIII, 426.

____________________________________________________________________

— p. 35 —

Auvergne (Mauricette-Fébronie de la Tour d').

— Note biographique ; en pension au second monastère de la Visitation de Paris, VIII, 393.

— Elle demande à saint Vincent la permission d'aller assister à la prise d'habit de sa sœur carmélite, VIII, 401.

—La supérieure du monastère ne voit aucun inconvénient à ce que la permission soit accordée, VIII, 426.

Auvry (Claude), provincial de la Merci. — VIII, 267, 308.

Auxerre (Ville d') dans l'Yonne.

— Pays de M. Guillot, prêtre de la Mission, IV, 601 ; V, 78, 87.

Avançon (Village d') dans les Ardennes.

— Son église ruinée, VIII, 21, 22.

Avaratra Malemy (Localité de) à Madagascar.— VI, 222, 223 .

Avarice

— Péché de Judas, IX, 461.

— L'éviter, IX, 497.

Avaugour (Baron d'), ambassadeur de France en Suède.

— Ses démarches pour attirer M. Guillot en Suède, V, 178, 227, 247, 254, 352.

— Il fait venir trois prêtres de France, V, 325.

— Saint Vincent lui fait recommander les prêtres de la Mission et les filles de la Charité de Pologne, V, 411, 417.

— Ses aumôniers, V, 359 ; VIII, 168.

Avent (Temps de 1').

— Pratiques pour sanctifier ce temps, VI, 632.

— Mention de conférences sur le temps de l'Avent, XII, 461, 467, 481.

Aversa (R P.), supérieur général des theatins.

— Consulté par saint Vincent, V, 566.

— Sa mort, VI, 352.

Aversions.

— Texte de la règle des filles de la Charité, X, 458.

— Les aversions involontaires ne nuisent pas à la charité, X, 462-463

— Il faut réprimer ses aversions, IX, 158 ; X, 459  ; XI, 100-101 ;

— par le support et l'humilité, VI, 45-46 ; IX, 251.

—Sources et remèdes, IX, 251 ; X, 460-467.

— Les dire aux supérieurs, IX, 11, 252.

— Leurs dangers, IX, 108 ; XIII, 556, 564.

— Ne donner aucun avertissement par antipathie, X, 420 ; XI, 106

— Pour l'élection des officières, les filles de la Charité ne doivent pas se laisser guider par leurs affections et leurs antipathies, X, 267.

Avertissements.

— Entretiens sur ce sujet, IX, 366, 375, 572 ; X, 415-423 ; XI, 336 ; XII, 355.

— Mention d'autres entretiens, XII, 451, 453, 458, 470.

* Rapports faits aux supérieus sur les fautes des autres.

____________________________________________________________________

— p. 36 —

— Texte de la règle des filles de la Charité, X, 415, 422 ;

— des missionnaires, XII, 355.

— Utilité de ces rapports, IX, 17, 211, 321, 366-367, 549 ; X, 329, 416-419 ; XII, 357-362.

— Exemple des visitandines, X, 329.

— Objections que l'on peut faire, XII, 362-363.

— Limiter ces rapports à certains cas déterminés ; conditions requises, XII, 363.

— Il faut que la faute soit considérable ou importante par ses conséquences, X, 415, 421-422 ; XI, 101.

— Mieux vaut ne rien dire si on sent de la jalousie ou de l'antipathie, X, 420.

—Si la faute est secrète, commencer par avertir le particulier, IX, 44.

— Comment faire ces rapports, X, 419-423

— Chacun doit être bien aise que les supérieurs connaissent ses défauts, I, 565 ; IX, 17, 107, l08, 320-321, 579 ; X, 422.

— Bel exemple d'une sœur, IX, 321-322.

— Louise de Marillac dénonce à saint Vincent quelques manquements des sœurs, IX, 378.

* Les avertissements envisagés en celui qui les donne.

— Il faut avertir, si besoin est, I, 565 ; X, 417, 460 ; XI, 336 ; XII, 72.

— L'avertissement doit être donné à propos, X, 421 ;

— après avoir fait oraison là-dessus, IX, 534 ;

— sans rien exagérer, X, 419 ;

— en esprit d'humilité et de charité, IV, 53 ; VI, 613 ; IX, 224, 227 ; X, 419, 421 ; XI, 101, 104 ;

— à genoux, IX, 534 ;

— avec douceur, sans emportement, en excusant, I, 112 ; V, 57 ; XII, 187, 188 ;

— pour des fautes importantes seulement, IX, 534.

— Avertir même les sœurs servantes, IX, 575.

— Excepter ceux qu'on prévoit n'en devoir pas profiter, IX, 224.

— Une sœur à qui une autre sœur demande la charité d'un avertissement ne doit pas s'excuser sur sa jeunesse, IX, 386.

— Les avertissements que le supérieur donne sont de deux sortes : généraux et particuliers, IX, 575.

— Son devoir est d'avertir, VII, 591 ;

— en père, non en juge, XII, 363 ;

— de graduer les avertissements, XI, 140 ;

— d'appuyer l'avertissement par l'exemple, V, 582 ;

— si l'avertissement n'est pas écouté, de prévenir les supérieurs majeurs, X, 362 ;

— en certains cas, de dire à la communauté la faute d'un seul, IV, 50 ;

— et parfois de ne pas tenir compte de cette considération, que l'avertissement sera mal reçu, VI, 613 ; VII, 518 ; IX, 577.

— Il arrive quelquefois aux supérieurs d'exagérer pour éprouver, XI, 337.

— Comment ils doivent avertir des fautes commises à leur égard, IV, 50.

____________________________________________________________________

— p. 37 —

— Comment saint Vincent avertissait : par lettres, III, 504 ; IV, 53, 628 ; VI, 385-388 ; VII, 64 ; voir Codoing, Escart ; — à la répétition d'oraison, XI, XIII-XIV ; XIII, 666-667.

— Exemples particuliers, XI, 105-107, 115, 150, 183, 190, 192, 196-198, 205, 210, 215, 299, 324-326, 327-332, 356, 360, 362, 439 ; XII, 64, 70-72.

— Comment Louise de Marillac donnait les avertissements, X, 720, 726-727.

— Saint Vincent demande aux filles de la Charité de ne plus s'avertir ; exemple des jésuites, IX, 296.

— Il prie les sœurs employées à la visite des maisons de Paris de ne jamais reprendre, IX, 258.

* Les avertissements envisagés en celui qui les reçoit.

— S'estimer heureux de recevoir un avertissement, I, 565 ; VI, 387 ; IX, 111, 224, 225, 263, 320-323, 366-367, 373-374, 376-377, 380-384, 572-574, 577, 580.

— Le demander même, IX, 320-321, 578 ;

— serait-on supérieur, VII, 595-597.

— Bien mieux, s'accuser à celui qui avertit d'une faute qu'il ne connaît pas, IX, 225, 380-381, 579.

— Malheur de ceux qui n'agréent pas les avertissements, IX, 372.

— Recevoir ces avertissements en esprit d'humilité et de charité, X, 422-423 ; XII, 364 ;

— sans s'excuser, même s'ils sont faux ou exagérés, IX, 367-370 ; XI, 336 ; XII, 364.

— Profit qu'on peut tirer d'un avertissement faux, XI, 336-338.

— Exemples de J.-C. et de saint Vincent, XI, 337.

— La première impression est involontaire, XI, 338.

— C'est l'amour-propre qui empêche d'agréer les avertissements, IX, 370, 372 ; XI, 338.

— Fautes que peuvent commettre ceux que l'on avertit, IX, 576.

—Moyens d'agréer les avertissements et d'en bien profiter, IX, 374, 573.

— Ce qu'il faut faire quand on n'a pas bien reçu un avertissement, IX, 379.

— Exemple d'un religieux, IX, 380.

— Pour obtenir plus sûrement que sa compagne soit fidèle à l'avertir, quand il en sera besoin, une supérieure prie saint Vincent de le lui commander, IX, 534.

— Lettre d'une sœur à sa compagne pour lui demander la même charité IX, 321-322.

— Une sœur s'accuse de n'avoir pas bien accepté un avertissement, IX, 375.

— Deux sœurs se demandent mutuellement pardon, I'une de n'avoir pas bien reçu un avertissement, l'autre de ne l'avoir pas donné à propos, IX, 381.

— Louise de Marillac déclare que quelques sœurs,

____________________________________________________________________

— p. 38 —

averties de leurs défauts, en ont montré du mécontentement, IX, 378

— Exemple des premiers chrétiens, IX, 386.

— Exemple de deux rois, IX, 386-387.

* Avertissements donnés au chapitre.

— Mention d'une conférence sur ce sujet, XII, 452.

— C'est bon signe quand on avertit au chapitre ; les esprits mal faits n'avertissent jamais, de peur d'être avertis à leur tour ; il y a péril à trop avertir ; ne pas avertir la même personne plus de deux fois, XI, 105.

— Ce dont il ne faut pas avertir, XI, 106

— N'avertir de choses bonnes en soi que s'il y a eu excès, XI, 110.

— Ne jamais avertir par antipathie, intérêt ou vengeance, XI, 106.

—A Saint-Lazare, on a la bonne habitude d'avertir au chapitre, XII, 358.

— Comment les sœurs doivent s'avertir à la conférence du vendredi, IX, 370

* Voir Admoniteurs, Correction.

Avignon (Ville d') dans la Vaucluse.

— Séjour qu'y fait saint Vincent, I, 10, 13.

— Couvent des Célestins, V, 379.

— Collège des Savoyards, IV, 294 ; VI, 499.

— Autres mentions, II, 230 ; V, 71 ; VII, 81.

Avignon (Comtat d').— II, 50.

Avila (Ville d') en Espagne. — XIII, 118.

Avoie (Sœur). — Voir Vigneron (Avoie).

Avoy (Antoine), forçat à Toulon. — VI, 316.

Avril (M.) à Angers.

—Saint Vincent lui écrit au sujet d'une somme d'argent, VI, 388.

Avrit (M. d').— V, 498.

Ax-les-Thermes (Ville d') dans l'Ariège.

— Différend entre l'archiprêtre d'Ax et d'autres ecclésiastiques, III, 85

Ay (Ville d') dans la Marne.

— Mission donnée en ce lieu, VII, 154.

Aymon (Jean) à Courboin. — XIII, 521.

Azor (Jean), théologien jésuite. — V, 321.

 

B

Bab-Azoun (Lieu dit), près d'Alger.

— Cimetière des chrétiens, III, 219, 308.

____________________________________________________________________

— p. 39 —

Babel (Tour de). — XII, 428.

Bab-el-Oued (Porte de) à Alger.— III, 220.

Babylone (Ville de), capitale de l'ancienne Chaldée.

— Juifs captifs à Babylone, I, 10.

* Evêché titulaire de Babylone.

— Jean Duval est nommé évêque ; son départ pour Ispahan, II, 50.

— Il rentre en France et donne sa démission sous condition d'avoir en France un autre évêché ou une abbaye, II, 413-414.

— L'évêché est offert à la congregation de la Mission, II, 414-415.

— Difficultés qui empêchent saint Vincent d'accepter cet évêché et la Mission d'Ispahan, II, 474.

— Raisons qui l'inclinent à l'acceptation, III, 153-155, 158, 182-185.

— Il le propose à M. Féret, III, 154 ;

— à M. Brandon, III, 155.

— Il songe à M. Gilles, III, 154 ;

— à M. Lambert, III, 158, 184.

— M. d'Authier convoite cet évêché, II, 422

— Ses démarches à Rome, IV, 142.

— Il accuse saint Vincent de contrarier ses projets, IV, 142.

— M. Deslyons, de Senlis, a quelque "pensée" sur cet évêché, IV, 139, 142.

— Placide-Louis Duchemin, nommé évêque de Babylone, VIII, 167.

— Autres mentions, II, 427, 446 ; III, 380.

Bachelet (Mme), à Paris.— VII, 297.

Bacourt (Françoise), membre de la Charité de Folleville. — XIII, 483.

Badou (M. ) . — Saint Vincent estime qu'il n'a pas vocation pour le sacerdoce, VI, 476.

Bagart (Catherine), fille de la Charité.

— Envoyée à Nantes, III, 5 ; XIII, 601.

— Ses défauts, III, 207.

— Il est question de la déplacer, III, 171, 213.

— Son retour à Paris, III, 214.

— Autre mention, I, 543.

Bagni (Jean-François), nonce en France, puis cardinal.

— Note biographique, I, 163.

— Son éloge ; saint Vincent conserve son portrait, I, 548, 594.

— Bienfaiteur de la Mission, I, 548, 594 ; II, 33, 34, 151.

Bagni (Nicolas), nonce en France, puis cardinal.

— Note biographique, II, 499.

— Lettres que Saint Vincent lui adresse, IV, 266, 330 ; V, 40, 62 ; VI, 19, 301, 481 ; VIII, 121 ;

— en reçoit, VIII, 455.

— Il propose à saint Vincent la Mission de Madagascar, XI, 421;

— baptise un nègre de ce pays, III, 283, 569;

____________________________________________________________________

— p. 40 —

— donne "plein pouvoir" aux missionnaires envoyés dans cette Mission, III, 283.

— Saint Vincent lui dit ce qu'il a appris d'un carme destiné à la Mission de Memphis, IV, 266 ;

— s'excuse de n'envoyer personne à la Mission du Maroc, vu que les récollets la veulent pour eux, IV, 330 ;

— s'est entretenu avec le nonce de l'évêché de Babylone, IV, 139, 142;

— souhaiterait que le nonce fût consulté sur un abbé auquel il est question de confier la direction d'un séminaire à Gentilly, IV, 296 ;

— propose au nonce M. Berthe pour la Mission du Mont-Liban, VI, 19, 24, 25 ;

— va voir, de sa part, l'ambassadeur du Portugal, V, 40, 62.

— Le nonce et le jansénisme, II, 499 ; III, 66 ; IV, 177, 612, 620

— Il parle à saint Vincent des affaires de Pologne, V, 139 ;

— lui apprend la mort de l'archevêque de Myre, V, 96.

— Elevé au cardinalat, il reçoit les félicitations de saint Vincent, VI, 301.

— Il demande à ce dernier d'envoyer deux prêtres en Hibernie et en Ecosse pour y visiter la Mission ; le saint se demande si cette invitation émane de la Propagande, VI, 441 ;

— et propose au cardinal Bagni un missionnaire, VI, 481, 607 ; VII, 7.

— Le cardinal Bagni invite les missionnaires de Rome à donner une mission dans son diocèse, VI, 327, 408, 593.

— Il s'occupe de leur logement, VII, 27 ;

— leur vend à bas prix son propre palais, VIII, 96, 103, 118, 128 ;

— reçoit les remerciements de saint Vincent, VIII, 121 ;

— désire voir les missionnaires établis dans son diocèse, VII, 32.

— Sa santé, VII, 526, 544.

— Il écrit au saint mourant, VIII, 455

— Autre mention, III, 291 ; VI, 537.

Bagot (Jean), jésuite.

— Il fait l'éloge des missionnaires de Rome, II, 373.

— Saint Vincent l'interroge sur une pratique des jésuites, VI, 91.

Bahouache (Andrian), grand de Madagascar.— VI, 199.

Baignolz (Charles de), nicolaïte.— VII, 487.

Bailleul (Mme), dame de la Charité. — I, 230.

Bailleul (Nicolas de), prévôt des marchands. — I, 24.

Balllon (M.).— VIII, 100.

Baillon (Marie-Cécile), visitandine. — II, 411.

Bailly (Barbe), fille de la Charité.

— Louise de Marillac demande, pour elle, la permission de renouveler les vœux,

____________________________________________________________________

— p. 41 —

VII, 393 ; VIII, 188

— Son obédience pour la Pologne, XIII, 588-589.

— Autres mentions, XIII, 575, 758.

Bailly (Philippe), fille de la Charité.

— Louise de Marillac demande, pour elle, la permission de renouveler les vœux, V, 353.

— Son élection à l'office de dépensière, X, 741, 742

— Autre mention, XIII, 575.

Bains (Lancry de), prieure du Carmel de la rue Saint-Jacques à Paris. — VIII, 422.

Baisers. — Se baiser sur les joues, non sur la bouche, X, 380.

Baïus (Michel), professeur à l'Université de Louvain.

— Note biographique, III, 320.

— Ses erreurs reprises par Jansénius et condamnées par les papes et la Sorbonne, III, 320, 323, 324 ; IV, 633 ; XIII, 150.

Bajoteau (Claude), pensionnaire au séminaire du Mans.— V, 94.

Bajoue (Emerand), prêtre de la Mission.

— Note biographique, III, 24.

— Lettres que saint Vincent lui adresse à La Rose, IV, 332 ;

— à N.-D.-de-Lorm, IV, 582, 615 ;

— en reçoit, VI, 616 ; VII, 151, 154.

— A Saint-Lazare, III, 24, 93, 389 ; XIII, 299, 301.

— A La Rose, supérieur, IV, 378, 482 ; VIII, 517.

— Il reçoit du coadjuteur de Montauban le bénéfice de N.-D.-de-Lorm et la cure de Saint-Aignan, IV, 388-389.

— A N.-D.-de-Lorm, supérieur, IV, 568 ; VIII, 520.

— Saint Vincent l'engage à ne pas se presser de résigner le bénéfice de N.-D.-de-Lorm et la cure de Saint-Aignan, IV, 583, 615.

— Il le blâme d'avoir accepté la cure de Brial, étant donné qu'il en avait déjà une, IV, 616.

— A Luçon, VI, 158.

— A Saint-Lazare, VI, 458.

— En mission, VI, 337 ; VII, 359, 413.

— Mission de Sillery, voir Sillery (Village de) ;

— de Fontaine, VII, 151 ;

— d'Ay, VII, 154.

— Présent dans la chambre de saint Vincent quand celui-ci reçoit les derniers sacrements, XIII, 187.

— Autres mentions, VI, 622, 623 ; VII, 487.

Balaam (Anesse de). — II, 3.

Balaguier (Prieuré de).— II, 377.

Balan (Village de), près Sedan. — V, 56 ; VI, 614.

Balar (M.), colon de Madagascar. — VI, 197.

Bâle (Ville de).— Evêque de Bâle, voir Roggenbach.

____________________________________________________________________

— p. 42 —

Baliano (Pierre-Paul), prêtre de la Mission.

— Note biographique ; à Gênes ; nouvelles de sa santé, III, 334.

— A Rome, V, 150 ; VI, 352, 508, 627.

— En mission, V, 274 ; VII, 526.

— Saint Vincent parle de l'envoyer à Turin, VI, 279, 287.

— Destiné à la maison de Gênes, VI, 620.

Ballagny (Charles), forçat à Toulon. — VII, 274, 379, 441 ; VIII, 545.

Bance (Jean), frère de la Mission.

— Note biographique ; son désir d'aller à Madagascar, III, 289.

Bandits. — Leur grand nombre en Italie ; conversions obtenues parmi eux par les missionnaires de Gênes, III, 393 ; XI, 268-269, 430-431.

Banquets. — Saint Vincent défend à ses missionnaires d'y prendre part, V, 344-348, 383, 388 ; VIII, 154.

— Voir Repas.

Baptême. — Mention d'une conférence sur le baptême, XII, 484.

Barabbas, criminel juif.

— Grâcié de préférence à J.-C., XI, 434.

Baradat (François de), seigneur de Damery. — VIII, 431.

Baradat (Henri de), évêque de Noyon

— Il s'intéresse au sanctuaire de Notre-Dame-de-Paix, VIII, 20, 52, 63, 72.

— Sa mort, VIII, 431.

Barbadigo (Cardinal), évêque de Bergame. — VI, 526.

Barbarie ou Etats barbaresques, dans l'Afrique du Nord. .

— La peste, III, 489 ; V, 397.

— Transport de marchandises de contrebande, V, 405.

— Lettres et paquets envoyés de Barbarie, IV, 541 ; V, 135 ; VII, 3, 307.

— Lettres et argent envoyés en Barbarie, V, 115, 225.

— Capucins de Barbarie, III, 307, 309, 310.

* Missionnaires de Barbarie.

— Lettres que leur adresse saint Vincent, V, 490 ; VIII, 302.

— Lettres qu'ils adressent à saint Vincent, III, 449 ; V, 397.

— Leurs emplois, XIII, 313.

— Leurs revenus, V, 190 ; VI, 49, 468 ; VII, 98 ; XIII, 385-386.

— Saint Vincent se propose de leur envoyer Pierre du Chesne pour la visite canonique, V, 8, 143.

— Leurs travaux, IV, 334, 512 ; V, 65, 178, 341, 490, 572 ; VIII, 238 ; XI, 189, 203, 288.

— Difficultés de leur tâche, V, 317, 572, 604, 613 ; VIII, 440 ; XI, 75, 203.

— Conversions de Turcs et d'esclaves renégats, III, 449 ; V, 397.

— Leurs relations

____________________________________________________________________

— p. 43 —

sur les œuvres, VI, 177.

— Services que la maison de Marseille rend à la Mission de Barbarie, voir Marseille.

— Autres mentions, III, 380 ; IV, 100 ; XI, 194, 291, 411 ; XII, 90, 93 ; XIII, 169.

* Voir Alger, Salé, Tunis.

Barbe (Sœur), fille de la Charité. — Voir Bailly (Barbe).

Barbe (Sœur) la grande, fille de la Charité. — Voir Angiboust (Barbe).

Barbe (Sœur), de Troyes, fille de la Charité.

— A Angers, voir Toussaint (Barbe).

Barbe (Sœur), fille de la Charité.

— A Hennebont, IV, 235.

Barbe (Sœur), fille de la Charité.

— A Metz, X, 556.

Barbe (Sœur), fille de la Charité.

— A Saint-Leu, I, 380, 397, 400, 408.

Barberini (Cardinal Antoine), capucin, dit cardinal de Saint-Onuphre.

— Note biographique, II, 312.

— Frère d'Urbain VIII, pape, II, 205.

— Il demande à saint Vincent d'envoyer des missionnaires en Irlande, II, 505.

— Autre mention, XIII, 225.

Barberini (Cardinal Antoine), neveu du précédent.

— Note biographique, I, 593.

— Lettres que saint Vincent lui adresse, IV, 91, 374, 453, 500 ; V, 20, 70 ;

— en recoit, V, 50

— Saint Vincent lui propose des missionnaires pour les Hébrides, IV, 91 ;

— pour Madagascar, V, 70 ;

— lui envoie le rapport de la visite faite à l'abbaye de Longchamp, IV, 500 ;

— lui écrit au sujet des évêques du Tonkin et d'un départ pour Madagascar, V, 70 ;

— annonce à M. Codoing une lettre de Mazarin au cardinal, II, 223 ;

— a remis à l'archevêque de Trébizonde une lettre du cardinal, V, 175.

— Capture par les Turcs du vaisseau qui portait les serviteurs et les bagages du cardinal ; démarches pour la délivrance des serviteurs et la restitution des bagages, V, 1, 20, 31, 32, 50, 327 ; VIII, 534.

— Sa décision sur la fondation faite à Lorette par la duchesse d'Aiguillon, VIII, 128, 210.

— Autre mention, IV, 636.

Barberini (Cardinal François), frère du précédent.

— Note biographique, II, 393.

— Il demande des missionnaires pour son séminaire diocésain, II, 467.

— Autres mentions, II, 205, 392.

____________________________________________________________________

— p. 44 —

Barbier (C.), curé de Maule.

— Lettre à saint Vincent, VIII, 460.

Barbuise (Village de) dans l'Aube.

— L'évêque de Troyes voudrait unir la cure à son séminaire, V, 75, 137, 313.

Barcelone (Ville de), en Espagne.

— Projet d'un établissement de missionnaires, II, 452, 456, 461, 472.

Barcos (Abbé de), neveu de l'abbé de Saint-Cyran

— Ses écrits, I, 7, 8 ; III, 66 ; IV, 178.

— Eloge de sa science par l'abbé de Saint-Cyran, XIII, 98, 99

— Autres mentions, XIII, 89, 155.

Bardin (M.) — VII, 304.

Barillon (M.). — Voir Morangis (Antoine Barillon de).

Bar-le-Duc (Ville de), dans la Meuse.

— Les missionnaires distribuent des secours aux habitants, I, 590 ; II, 21, 59, 62, 63, 80.

— Un d'eux y meurt, II, 23, 31.

Barnabé (Saint), apôtre.

— Désaccord avec saint Paul, IV, 229 ; VII, 425 ; IX, 11.

— Son jour de fête, X, 592.

— Autre mention, III, 567.

Barnabites (Ordre des).

—Dans leurs collèges ils confient les classes d'humanités à des collaborateurs, VI, 316.

— Autre mention, VIII, 534.

Barny (Georges), supérieur général de l'Ordre de Grandmont.

— Le saint lui écrit au sujet du P. Frémont, IV, 309.

Baron (M.), marchand de Paris. — V, 31.

Barra (Ile de) aux Hébrides. — V, 117.

Barrault (Jean Jaubert de), évêque de Bazas, puis archevêque d'Arles.

— Saint Vincent le consulte au sujet de "l'affaire de Pébrac", I, 209, 211 ;

— lui envoie des missionnaires, I, 340.

— Autres mentions, I, 67 ; II, 408.

Barre (M.), colon de Madagascar. — VI, 229.

Barreau (M.), coadjuteur de l'évêque de Sarlat. — I, 374.

Barreau (M.). — XIII, 243.

Barreau (Jean), clerc de la Mission, consul de France à Alger.

— Note biographique, II, 622.

— Lettres de saint Vincent à M. Barreau : publiées, III, 19, 42, 240, 392 ; IV, 140, 224, 364, 626 ; V, 29, 142 ; VI, 5, 134, 168, 322, 460 ; VII, 286, 446, 619 ; XIII, 835 ;

— signalées, V, 1, 141, 161, 326, 526 ; VI, 363 ; VII, 249.

 

____________________________________________________________________

— p. 45 —

— Lettres de M. Barreau à saint Vincent : publiées, III, 215, 302  ; V, 326  ; VIII, 532, 535, 538 ;

— signalées, III, 20, 241, 268, 353, 457 ; IV, 379 ; V, 526 ; VI, 5, 164 ; VII, 286.

— Son pays et sa famille, V, 85.

— Ses frères, V, 30, 146 329 ; VI, 462 ; VII, 286-287, 447 ; VIII, 539.

— Sa tante, III, 20, 43.

— Recommandations que le saint lui fait avant son départ pour Alger, où il est envoyé en qualité de consul, XIII, 306.

— Arrivée à Alger, II, 622 ; III, 4, 19.

— Nouvelles recommandations de saint Vincent, III, 42-43 ; IV, 364.

— Esclaves logés dans la maison du consul, III, 221, 310 ; VIII, 419, 536.

— Il s'engage à payer 40.000 livres pour délivrer un religieux de la Merci, III, 83, 96.

— Saint Vincent travaille à lui procurer cette somme, le blâme et lui défend de s'occuper du rachat des esclaves, III, 115.

— M. Barreau paye son imprudence de la prison, où il reste du 26 juin au 20 juillet 1647, III, 215-216.

— Nouvel emprisonnement, qui dure sept mois ; saint Vincent compatit à son épreuve et lui promet l'intervention du roi de France, IV, 140 ; XIII, 835-839.

— Il le félicite de sa mise en liberté, IV, 224.

— Dénuement du consul, V, 330 ; VIII, 539.

— Ses dettes, VI, 8, 255 ; XI, 371.

— Saint Vincent lui reproche d'avoir fait des dépenses superflues, VI, 7, 135.

— Il l'invite à les diminuer et à ne plus s'engager, V, 29 ; VI, 135.

— Démarches faites auprès des Pères de la Merci pour qu'ils dédommagent le consul de ce qu'il a dépensé pour un de leurs confrères, VI, 6-7, 464 ; VII, 451.

— M. Barreau s'endette de plus en plus ; saint Vincent le déplore, V, 329, 384 ; VI., 55, 135, 168, 169, 170, 178 ; VII, 105, 116 ;

— et déclare qu'il ne peut rien faire pour lui, VI, 135, 168.

— Le consul avoue avoir dépensé l'argent dû aux esclaves, VIII, 533, 534.

— Nouvel emprisonnement, accompagné de mauvais traitements, à la suite de la banqueroute de Rappiot, marchand de Marseille, voir Rappiot.

— Le roi de France préfère souffrir, sans se plaindre, l'outrage fait à son consul, VI, 380.

— Saint Vincent encourage ce dernier, VI, 322, 460.

— Le consul contracte de nouveaux engagements pour sortir de prison, VI, 338, 342, 350, 380, 397.

— Il est mis en liberté, VI, 373 ;

— écrit à M. Get une lettre trop vive, VII, 105 ;

— emploie pour se libérer l'argent destiné aux esclaves, IV,

____________________________________________________________________

— p. 46 —

398, 446 ; VII, 105, 452, 505.

— Saint Vincent constate ce fait sur le livre de compte du consul, VII, 183.

— Pour aider le consul à payer ses dettes, Philippe Le Vacher passe en France et quête, voir Le Vacher (Philippej) ;

— Jean Le Vacher lui envoie de l'argent, voir Le Vacher (Jean)

— Saint Vincent demande dans le même but aux dames de la Charité, VI, 461 ;

— prend conseil de M. de Lamoignon et d'autres personnes expérimentées sur les moyens de dégager M. Barreau, VII, 160, 165 ;

— travaille à obtenir le remboursement des sommes qui sont dues au consul, VII, 223, 273.

— Il se propose de rappeler M. Barreau en France, VI, 380 ; VII, 106, 117, l65, 197 ;

— d'envoyer un missionnaire à Alger pour traiter cette question avec le pacha, voir Huguier (Benjamin).

— L'argent recueilli est déposé à Marseille jusqu'à ce qu'il soit prudent de l'apporter ou de l'expédier à Alger, voir Alger.

— M. Barreau continue de faire de nouvelles dettes et de détourner de sa fin l'argent destiné aux esclaves, VII, 442.

— Saint Vincent lui en fait défense, VII, 447, 620-621.

— Le consul est de nouveau maltraité par les Turcs (1658), VII, 1l6.

— Ceux-ci veulent l'obliger à payer le prix d'un vaisseau qu'ils ont perdu, VII, 153.

— L'incendie du Bastion de France fait craindre qu'il n'ait à supporter la colère des Turcs, VII, 347 ; XII, 68.

— Il est emprisonné, VII, 439 ;

— puis délivré, VII, 446.

— Saint Vincent se réjouit qu'il n'ait pas souffert davantage, VII, 441.

— Ses démêlés avec le chancelier Constans, voir Constans.

— Autres mentions, III, 450, 451 ; V, 84, 212, 394, 527.

Barrême (René), prêtre de l'Oratoire. — Note biographique, I, 163.

Barrillon (Madame), dame de la Charité. — VI, 181.

Barry (M.). — VI, 500.

Barry (Edme), prêtre de la Mission.

— Note biographique, III, 82.

— Lettres que lui adresse saint Vincent à N.-D.-de Lorm, VI, 336, 359, 457, 576 ; VII, 152, 358, 412, 487 ; VIII, 148, 222.

— Son départ pour l'Irlande, III, 82.

— Dangers qu'il y court, IV, 290, 342.

— De retour d'Irlande, il s'arrête à Richelieu, IV, 482.

— Proposé pour le séminaire de Montech, plus tard N.-D.-de-Lorm, IV, 583 ;

— dont il devient supérieur, VIII, 520.

____________________________________________________________________

— p. 47 —

 

— Postulant envoyé par lui au séminaire interne de Richelieu, VIII, 264, 286.

Barry (Robert), évêque de Cork.

— Saint Vincent lui vient en aide, V, 414 ; VI, 133, 252.

Barsabas le Juste, personnage du Nouveau Testament. — XII, 49.

Bartet (Isaac), secrétaire du prince Casimir, cardinal de Pologne.

— Note biographique, III, 242

Barthélemy (Saint), apôtre. — XII, 47 ; XIII, 537.

Baschet de la Chassaigne (Françoise), dame de la Charité de Châtillon-les-Dombes. — XIII, 51, 437, 439.

Basile (Saint), père de l'Eglise.

— Il a fait "une espèce" de vœu de pauvreté, XI, 225 ;

— à l'exemple des premiers chrétiens, XI, 226.

— Règle de saint Basile, XII, 213.

— Ce qu'il dit du renoncement, XII, 220, 223.

— Il a enseigné le catéchisme, XIII, 27.

Baspréau (M. de), de Nantes. — V, 29.

Basques (Esclaves). — VI, 8 ; VII, 19, 145, 166, 176, 183, 198 ; voir Celhay, Irigoyen, Lissardy.

Bassancourt (Brandon de), vicaire général de Périgueux.

— Note biographique, IV, 167

— A son retour d'Alet, il est résolu à mettre le séminaire de Périgueux sous la direction d' "ecclésiastiques particuliers" ; Alain de Solminihac l'engage à le confier aux prêtres de la Mission, dont il ne veut plus après quelques mois, IV, 184-185.

— Saint Vincent lui écrit pour le prévenir qu'il les rappelle, IV, 167 ;

— pour lui témoigner ses condoléances à l'occasion de la mort de Philibert de Brandon, évêque de Périgueux, IV, 440.

Bassecole (Marie-Catherine), sœur tourière de la Visitation. — II, 411.

Basseline (M.).— II, 468.

Bassompière (Louis de), évêque de Saintes.

— Entouré de jansénistes, IV, 153.

— Ses rapports avec les missionnaires de Saintes, IV, 395 ; V, 535 ; VI, 84, 334 ; VII, 199.

— Autre mention, VII, 359.

Bastia (Ville de), en Corse. — IV, 416.

Bastin (M.), prêtre de la Mission.

— Sa sortie de la Compagnie, II, 489.

____________________________________________________________________

— p. 48 —

Bastion de France en Barbarie.

— Note historique, VII, 235.

— Incendie du Bastion et fuite du gouverneur, VII, 347 ; XII, 68.

— Saint Vincent inquiet des conséquences de cet acte, VII, 347, 388, 446.

— Autres mentions, III, 309 ; VII, 239 ; VIII, 3.

Batault (Henri — Auteur d'un ouvrage sur les dames de la Miséricorde de Chalon-sur-Saône, XIII, 497.

Batavia (Ville de), dans l'île de Java.— VIII, 491, 496, 497, 503, 504.

Baucher (Marin), frère de la Mission.

— Note biographique ; saint Vincent lui écrit pour lui dire de rester à Saintes, en attendant que l'obéissance le place ailleurs, VI, 550;

— pour le consoler de la mort de sa mère, VIII, 55.

— Autre mention, VII, 408.

Bauchet (Catherine), fille de la Charité.

— Son départ pour la Pologne, XIII, 588.

— Autre mention, XIII, 576.

Baudouin (Daniel). — Note biographique ; clerc de la Mission, V, 277.

— Séminariste à Nantes, XI, 418, 419.

Baudouyn, secrétaire de l'archevêché de Paris. — I, 145 ; XIII, 203, 209, 212, 213, 218, 254, 286, 559, 565.

Bauduy (François), prêtre de la Mission.

— Note biographique ; il quitte Rome pour aller à Gênes, V, 270, 273.

— Son arrivée à Marseille, V, 379.

— Il demande la permission d'aller se rétablir dans sa famille ; saint Vincent l'envoie à La Rose, V, 435.

Baunard (Mgr Louis), recteur de l'Institut catholique de Lille.

— Biographe de Louise de Marillac, I, 26.

— Extrait de son ouvrage, I, 437.

Baurème (R. P.). — VII, 618.

Bausset (Philippe de), chanoine de la cathédrale de Marseille.

— Exilé à Issoudun, VIII, 355.

Bausset (Pierre de), prévôt de Marseille, frère du précédent.

— Son éloge, VII, 78.

— Il demande à saint Vincent d'intervenir pour obtenir la grâce de son frère et de son neveu, exilés à Issoudun, VIII, 355.

— Ses rapports avec le saint, V, 178 ; VI, 303 ; VIII, 217.

— Ses fonctions à l'hôpital des forçats de Marseille, VII, 66, 77, 86, 93, 104, 274 ; XIII, 322, 323.

____________________________________________________________________

— p. 49 —

Bausset (Antoine de), lieutenant sénéchal de Marseille, neveu du précédent.

— Son éloge, VII, 78.

— Il a une sœur au Carmel, VII, 130.

— Exilé à Issoudun, VIII, 355.

— Autres mentions, VII, 66, 77, 301.

Bausset (M. le prieur), à Marseille. — VIII, 545.

Bausset (M.), frère du précédent.

— Au séminaire de Saint-Sulpice à Paris, VIII, 545.

Bautru (M. de), comte de Serrant.

— Note biographique ; saint Vincent lui écrit au sujet d'un impôt, II, 606.

Bauvoy (Guillaume), peintre, esclave à Alger. — VIII, 418.

Baville (Hameau de), à Saint-Chéron (Seine-et-Oise).

— Plusieurs missionnaires malades sont hospitalisés dans le château de Guillaume de Lamoignon, IV, 489, 513.

— Un d'eux y meurt, IV, 514.

Bayard (Nicolas), échevin de Mâcon. — XIII, 498.

Bayart (Charles), prêtre de la Mission.

— Note biographique, IV, 28.

— Supérieur à Sedan, VIII, 518.

— Au séminaire de Périgueux, supérieur, IV, 131 ; VIII, 520.

— Rappelé à Paris, IV, 167, 168.

— A Saint-Lazare ; il est chargé des filles de la Charité, IV, 358.

Bayeux (Ville de), dans le Calvados.

— Coches de Bayeux, III, 534.

— Voir Molé (Edouard), évêque de Bayeux ; Buhot (Gilles), chanoine.

Bayn (Joseph).

— Lettres à saint Vincent, VIII, 367, 400.

— Assistance que le saint lui fait donner pendant une maladie, VIII, 384, 400.

— Il va bien, VIII, 440.

Bayn (Thomas), frère du précédent.

— Il remercie saint Vincent de l'assistance donnée à son frère malade, VIII, 384.

— Autres mentions, VIII, 367, 440.

Bayonne (Ville de), dans les Basses-Pyrénées.

— Saint Vincent n'est pas d'avis qu'on y fonde un établissement de religieuses, II, 41.

— Monastère de la Visitation, III, 359 ; VIII, 353.

— Séminaire, II, 276.

— Evêques, voir Dolce, Fouquet (François).

— Vicaires généraux, voir Abelly, Perriquet.

— Autres mentions, I, 13 ; II, 44 ; IV, 481, 482 ; V, 143 ; VI, 240, 255.

Bazas (Ville de) dans la Gironde.

— Samuel Martineau, évêque de Bazas, voir ce nom.

____________________________________________________________________

— p. 50 —

Bearn (Pays de). — I,14 ; II, 124 ; VII, 443, 609 ; XIII, 15.

Beatitudes.

— Mention de conférences sur ce sujet, XII, 464-465.

Beaucaire (Ville de), dans le Gard.

— Sa foire, I, 4.

— Couvent des Ursulines, VIII, 303.

Beauchet-Filleau (Dom), bénédictin.

— Sa publication des Annales de la Compagnie du Saint-Sacrement, IV, 540.

Beaufils (Gilles), prêtre du diocèse de Chartres.— XIII, 18.

Beaufort (Francois de Vendôme, duc de).

— Note biographique, VII, 139.

Beaufort (Mme de), dame de la Charité.

— Elle a promis d'assister à une assemblée de dames de la Charité, I, 230 ;

— s'occupe de la fondation d'une Charité sur la paroisse Saint-Etienne-du-Mont à Paris, I, 368 ;

— en est présidente, I, 459 ;

— demande comment se conduire envers les marguilliers, II, 261.

Beaugé (M. de), habitant du Mans. — III, 620.

Beaulac (Joseph), prêtre de la Mission.

— Note biographique ; saint Vincent lui écrit à l'occasion de ses vœux, VIII, 543.

Beaulieu (M. de), à Tunis. — VII, 507.

Beaulieu (M.), à Nantes.— VIII, 469.

Beaulieu (Jean de la Valette-Cornusson, abbé de)

— Candidat à l'évêché de Vabres, II, 504.

Beaumais (M.), mercier.— Ses talents de controversiste, IV, 550.

Beaumont (Anne-Catherine de), visitandine.

— Note biographique ; saint Vincent répond à deux de ses lettres, III, 192.

Beaumont (Pierre de), prêtre de la Mission.

— Note biographique, II, 535.

— Lettres que saint Vincent lui adresse à Richelieu, V, 436, 564, 602 ; VI, 449 ; VII, 163, 174, 209, 308, 434, 449, 493 ; VIII, 263, 281, 286, 293.

— Il va aux Bons-Enfants "pour suivre les leçons", II, 535.

— A Saint-Méen, III, 464.

— Il reste au séminaire malgré un décret de prise de corps, III, 36.

— Il est incarcéré, puis relâché, III, 46, 50, 58.

— A Richelieu, directeur du séminaire interne, V, 68, 436.

— Supérieur et curé, V, 585 ; VI, 457, 523, 627 ; VII, 307, 315 ; VIII, 90, 137, 225, 517.

— Les sœurs de Richelieu se plaignent de lui, VI, 46.

____________________________________________________________________

— p. 51 —

— Son éloge, VI, 47, 449 ; VII, 434.

— On lui reproche de ne pas veiller assez au maintien de la paix dans sa paroisse, VI, 449

— Mission de Vertueil, VIII, 263.

— Rappelé à Paris, VIII, 312.

— A Saint-Lazare, VIII, 434.

— Présent dans la chambre de saint Vincent mourant, XIII, 187.

Beaune (Ville de), dans la Côte-d'Or. — XII, 290.

Beaupré (Gilles Marguerin, dit), esclave à Alger. — VI, 305.

Beaure (Jacques), prêtre de la Mission.

— Note biographique, VI, 503.

— Placé à Turin, VI, 503, 508, 564, 565.

— Placé à Gênes, VII, 138, l95, 220, 221.

— M. Martin se plaint de sa conduite, VII, 216, 227.

— A Marseille, VII, 395 ; VIII, 544.

— Autre mention, VII, 537.

Beauregard (M.), esclave à Alger.— V, 31.

Beauregard (M. de), doyen de la cathédrale l'Alet. — II, 523.

Beausse (M. de), chanoine d'Evreux.— VIII, 346.

Beauté du corps. — Elle n'est pas digne d'estime, X, 138, 184.

Beauvais (Ville de), dans l'Oise.

— Evêques de Beauvais, voir Buzenval, Potier.

— Saint Vincent dirige à Beauvais les exercices des ordinands, I, 65.

— Il revient dans cette ville, I, 324, 542 ; II, 269 ; VIII, 524.

— Couvent des ursulines, I, 98 ; II, 269.

— Projet de mission dans le diocèse, I, 67.

— Les filles de la Charité y sont établies, XIII, 567.

— Autres mentions, I, 218, 348 ; III, 535 ; X, 665 ; XIII, 835.

* Confrérie de la Charité.

— Etablissement de la Charité, I, 95.

— Opposition du lieutenant du roi, I, 96.

— Saint Vincent envoie Louise de Marillac à Beauvais pour compléter l'organisation de la Charité et lui donne ses instructions sur le rôle de la trésorière, l'assistance des dames à l'enterrement des pauvres et les quêtes, I, 95-98.

— Nouvelle visite de Louise de Marillac, I, 244 ; XIII, 833-835.

— Saint Vincent est d'avis qu'elle y retourne, I, 241, 245 ;

— puis lui conseille de retarder le voyage et de revenir pour travailler au règlement de la confrérie, I, 246.

— Il lui envoie le règlement de la Charité de Saint-Sauveur, avec prière de l'appliquer a Beauvais, I, 239.

____________________________________________________________________

— p. 52 —

— Louise de Marillac en critique certaines dispositions et suggère des modifications, I, 272-275.

— Saint Vincent désire qu'elle se rende encore une fois à Beauvais, I, 324.

— La ville n'avait au début qu'une Charité pour toutes les paroisses ; on juge préférable dans la suite que chaque paroisse ait la sienne, X, 226.

— Noms des quartiers desservis par les Charités : la Basse-Œuvre, I, 97, 98 ; XIII, 834 ;

— Saint-Etienne, I, 98 ;

— Saint-Gilles, I, 98 ;

— Saint-Martin, I, 98 ; XIII, 834 ;

— Saint-Sauveur, I, 97, 98, 239, 272, 275 ;

— Sainte-Marguerite, XIII, 834.

Beauvais (Denis), forçat à Toulon. — VIII, 332.

Bécan (Martin), jésuite. — Ses écrits, I, 66.

Bécherelle (Madame de). — Voir La Bécherelle.

Bécu (Benoît), prêtre de la Mission

— Lettres que saint Vincent lui adresse à Richelieu, I, 598 ; IV, 9

— A Saint-Lazare, I, 398, 401.

— Envoyé à Richelieu, I, 428.

— Il sait entonner les psaumes et faire le catéchisme, I, 429.

— A Richelieu, I, 451.

— Envoyé à La Rose comme supérieur, I, 598 ; VIII, 517.

— A La Rose, II, 45.

— Saint Vincent blâme sa conduite, II, 64 ;

— et parle de le renvoyer à Richelieu, II, 65, 96.

— De nouveau à Richelieu, III, 525 ; IV, 9.

Bécu (Hubert), frère de la Mission, frère du précedent

— Son éloge, I, 485, 599.

— Il est question de l'envoyer en Picardie, I, 571.

Bécu (Jean), prêtre de la Mission, frère du précédent.

— Note biographique, I, 44.

— Lettres que saint Vincent Lui adresse, I, 465, 475, 479, 484, 499.

— A Saint-Lazare, I, 105, 443, 455 ; V, 460 ; XIII, 214.

— En mission du côté de Montmirail, I, 175 ;

— à Montmirail, I, 475, 479, 484 ;

— à Saint-Victor, I, 465.

— A Amiens, I, 499.

— A Nancy, où il assiste les pauvres Lorrains, I, 552, 599.

— A Toul, supérieur, II, 307 ; III, 62 ; VIII, 517.

— A l'Assemblée générale de 1642, II, 307 ; XIII, 288

— A Saint-Lazare, II, 310 ; III, 92 ; XII, 12 ; XIII, 188, 189, l9l.

— A l'Assemblée générale de 1651, XIII, 326, 330, 333, 357, 358, 359.

— Ce qu'il y dit des vœux de la Compagnie, XIII, 340, 341.

— Son sentiment sur un autre sujet, XIII 343.

— Sa santé, II, 310 ; III, 123 ; V, 257, 580, 588 ; VII, 58, 60, 69, 498, 568 ; VIII, 259 ; XII, 297

— Son éloge, XII, 297.

____________________________________________________________________

— p. 53 —

Bécu (Marie), fille de la Charité, sœur du précédent

— Sa santé, I, 398.

— Morte, III, 148.

— Autres mentions, I, 400, 408, 571.

Bédacier (Pierre), évêque titulaire d'Auguste, suffragant administrateur de l'évêché de Metz.

— Note biographique, VII, 47.

— Ses dispositions bienveillantes pour la mission de Metz, VII, 47, 48, 62, 69, 84, 96, 116.

— Autre mention, VII, 371.

Bede le vénérable (Saint).

— Combien il importe, d'après lui, que les prêtres célèbrent la messe, III, 371.

Béga (Laurent), habitant de Clichy. — XIII, 18.

Begat (Félix), esclave à Tunis. — VI, 301 ; VII, 182.

Bègue (M.), esclave à Alger.

— M. Barreau avance l'argent de son rachat et est remboursé, VI, 178, 179, 183, 184, 246, 255, 274.

Béguin (M.), administrateur des Petites-Maisons à Paris. — V, 396.

Béguines.— Béguines d'Amsterdam, VIII, 509 ;

— de Rotterdam, VIII, 511.

Bélart (Honoré), prêtre de la Mission.

— Note biographique ; saint Vincent lui reproche la violence de son caractère, VI, 385.

Belin (M.), chapelain de la maison de Philippe-Emmanuel de Gondi à Villepreux.

— Lettres que saint Vincent lui adresse, I, 287, 406.

— Mention de lettres qu'il écrit à saint Vincent, I, 84, 161.

— Ce qu'il fait pour la Charité et l'école de Villepreux, I, 83, 123, 129.

— Saint Vincent le reçoit aux Bons-Enfants, I, 157 ;

— lui rappelle que la Compagnie lui doit beaucoup et l'invite à participer à une mission, I, 288.

Bellarmin (Cardinal), jésuite, archevêque de Capoue.

— Comment il prépare un évêque à la mort, XI, 140.

— Eloge de son catéchisme, XIII, 664.

— Louise de Marillac désire que ce catéchisme soit expliqué aux filles de la Charité, XIII, 667.

Bellebarbe (M. de), prêtre.

— A Madagascar, III, 288, 562, 580.

— A l'île Sainte-Marie, III, 565 ; 570.

— Il ne "se comporte pas bien", XI, 421.

— Malgré son désir de repasser en France, il consent à rester à Madagascar, si M. Nacquart s'en va, III, 605, 606.

____________________________________________________________________

— p. 54 —

Bellefont (M.), consul de France à Nauplie.— VI, 260.

Bellegarde (Ville de), dans l'Ain.

— Pays de M. Vageot, IV, 619.

Bellegarde (Octave de Saint-Lary de), archevêque de Sens,

— Un des commissaires choisis pour donner son avis sur l'institution de visiteurs dans l'Ordre de la Visitation, II, 46, 47, 86 ;

— sur le livre intitulé : Traitez des droits et libertés de l'Eglise gallicane, III, 601

— Autre mention, II, 486.

Bellegarde (Roger de Saint-Lary, duc de).

— Note biographique ; il revendique la propriété des coches de France, II, 426.

Belle-Isle-en-Mer (Ile de), dans le Morbihan.

— L'hôpital est confié aux filles de la Charité, et sœur Guérin y est envoyée, VIII, 286.

— Etat religieux de l'île ; situation des sœurs, VIII, 382-384.

Belles (M. de) .

— Il a aidé M. de Flacourt à publier son Dictionnaire de la langue de Madagascar, XIII, 170.

Belletia (Président). — Sa bienveillance pour les missionnaires de Turin, V, 479, 639.

Belleville (Mathurin de), prêtre de la Mission.

— Note biographique ; son prochain départ pour Madagascar, V, 417.

— Sa mort, VI, 12, 192, 195, 206-207, 211, 427, 432, 434, 435, 440, 443, 445, 451, 453, 456, 459, 462, 471, 474, 484, 511, 514, 519, 521, 552, 569 ; VII, 11 ; VIII, 157, 466 ; XI, 419.

— Son éloge, VI, 13-15, 207-209.

— Conférence sur ses vertus, XI, 425.

— Autres mentions, VI, 10 ; VIII, 465 ; XII, 476.

— Voir Madagascar.

Belleville-sur-Sablon, aujourd'hui quartier de Paris. — XIII, 405.

Belley (Ville de), dans l'Ain.

— Evêque de Belley, voir Passelaigue.

— Séminaire, VIII, 553.

— Autre mention, VIII, 453.

Bellièvre (Catherine de), abbesse de Longchamp.— IV, 501.

Belot (Madame).— II, 173.

Belval-Bois-des-Dames (Village de), dans les Ardennes.

— Abbaye de Belval, V, 223, 234, 238.

Bence (R. P. ), supérieur de l'Oratoire de Lyon.

____________________________________________________________________

— p. 55 —

— Il demande un prêtre au cardinal de Bérulle pour la cure de Châtillon-les-Dombes, XIII, 46.

Bénédictines (Ordre des).

— Possession des bénédictines de Cognac, VII, 122.

— Lettre d'une bénédictine à saint Vincent, VIII, 345.

— Bénédictines de Chanteloup, II, 125.

Bénédictins (Ordre des).

— Saint Benoît prévoit la décadence de son Ordre, XII, 91 ; XIII, 719.

— Tristes effets de ce relâchement, XI, 193.

— Réforme de Saint-Maur, II, 273 ; III, 391.

— Règle benédictine, XIII, 367.

— Les bénédictins ne font que deux vœux : les vœux de stabilité et de conversion des mœurs(1), II, 124.

— Leur fin principale est la récitation et le chant de l'office divin, XII, 329.

— Abbayes de l'Ordre de Saint-Benoît, voir Le Monastier, Saint Germain-des-Prés, Saint-Méen.

— Prieuré du même Ordre, voir Champvent.

— Bénédictin esclave à Alger, III, 309.

— Autres mentions, VII, 125 ; XIII, 119.

Bénéfices ecclésiastiques.

— Ce fut sous le pape Télesphore que les ecclésiastiques commencèrent à posséder des bénéfices, XII, 398.

— Un prêtre n'était ordonné que s'il y avait un bénéfice disponible ; plus tard il ne fut plus nécessaire qu'un prêtre eût son bénéfice ; on se contenta d'un titre patrimonial, XI, 225.

— L'institution des bénéfices a beaucoup nui à la vertu des prêtres, XII, 398.

— Saint Vincent justifie l'union de certains bénéfices aux séminaires, III, 39, 101-102 ; VII, 147.

— Ordre observé en France pour l'union des bénéfices, VIII, 298.

— "Ceux qui gouvernent" n'aiment pas l'union des bénéfices, II, 263.

— L'union des abbayes et des menses conventuelles est très difficile en France, VII, 204.

— Les bénéfices ne sont pas pour les enfants, II, 533-534.

— Saint Vincent prend la défense d un bénéficier qui avait résigné son bénéfice malgré la défense de ses parents, VII, 606.

—Les missionnaires ne doivent pas aspirer aux bénéfices, VII, 178 ; XII, 397, 399-403 ; XIII, 200, 294-295, 329, 348.

— Un missionnaire peut accepter un bénéfice pour l'unir à la Compagnie, V, 26, 120 ;

— non plusieurs cures à la fois ; la Compagnie n'a jamais accepté de cure ou permis l'acceptation d'une cure à ses membres, qu'à contre-cœur, IV, 617.

____________

(1) Au t. II, p. 124, lire "mœurs" au lieu de "Maures".

____________________________________________________________________

— p. 56 —

Bene Vagienna (Ville de) dans le Piémont.

— Mission donnée en ce lieu, VIII, 301, 322.

Benjamin (M. de), diacre.

— Saint Vincent demande à l'évêque d'.Alet de le recevoir dans sa maison pendant un certain temps, III, 260.

— L'évêque d'Alet refuse, III, 268.

Benoît (Saint).

— Il prévoit la décadence de son Ordre, XII, 91 ; XIII, 719.

— Il dit que le premier point de l'humilité, c'est le silence, XI, 211.

— Autres mentions, VII, 147 ; IX, 245.

Benoît (M.), prêtre de la Mission. — Voir Bécu (Benoît).

Benoît (Jean), esclave à Alger. — III, 221, 309, 310.

Benoite (Sainte).

— Note biographique, I, 179.

Benonier (Jean), prêtre, à Châtillon-les-Dombes. — XIII,438.

Bentivoglio (Guido), cardinal.— XIII, 225.

Beon (Village de) dans l'Yonne.

— Chartreuse de Valprofonde, II, 107.

Bergame (Ville de) en Italie.

— Evêque de Bergame, voir Barbadigo (Cardinal).

Bergen (Ville de) en Hollande. — VIII, 511.

Bergera (Jules-César), archevêque de Turin.

— Sa bienveillance pour les missionnaires, V, 470.

— Il nomme de sa propre autorité la supérieure de la Visitation, VI, 504 ;

— demande à M. Martin de confesser les visitandines, VI, 505 ;

— refuse le sacerdoce à un clerc de la Mission, VIII, 77.

— Autres mentions, V, 487 ; VI, 287, 589.

Bergerac (Ville de), dans la Dordogne.

— Dominicains, III, 395.

Bergères-les-Vertus (Village de), dans la Marne.

— Lettre de saint Vincent au curé, I, 119.

— Louise de Marillac s'y rend pour instruire les filles et visiter la Charité, I, 118, 119, 120, 127.

— Mission, I, 127.

Bergh (Eléonore-Catherine de).— Voir Bouillon (Duchesse de).

Bergier (Village de).

— Voir Bergères-lès-Vertus.

Bergier (Antoine), chanoine de Mâcon. — XIII, 503.

Bergues-sur-Sambre (Village de), dans l'Aisne. — I, 432.

____________________________________________________________________

— p. 57 —

Bermond (Christophe de), consul de France à Alexandrie.— VII, 259.

Bernard (Saint), abbé de Clairvaux.

— Traits de sa vie, IV, 592 ; VI, 232 ; IX, 493 ; X, 79, 127, 359.

— Cité, IX, 84, .X 134, 244, 284 ; XI, 338 ; XII, 181, 337 ; XIII, 114.

— Voir Cîteaux (Ordre de).

Bernard (R. P.), carme, à La Haye — VIII, 510.

Bernard (Frère), dominicain. — III, 392.

Bernard (Claude), prêtre.

— Fondateur du séminaire des Trente-Trois, VIII, 178.

Bernard (Gratien), archidiacre du diocèse de Mâcon. — XIII, 503.

Bernard (Joseph), de Mâcon. — Sa charité, XIII, 497.

Bernardins (Ordre des). — XIII, 119.

Bernusset (Vital), esclave à Nauplie. — VI, 260 ; VII, 395.

Berny (Localité de), aujourd'hui quartier de Fresnes (Seine). — VIII, 387.

Berruyer (M.), de la Compagnie des Indes.— IV, 357.

Berry (Province du). — VIII, 355(1)

Berry-au-Bac (Village de), dans l'Aisne.

— Mission en ce lieu, I, 99.

Berthe (Thomas), prêtre de la Mission.

— Note biographique, II, 532

— Lettres de saint Vincent à M. Berthe, III, 116 ;

— à Laon, IV, 498 ;

— à Rome, IV, 577, 626 ; V, 26, 53, 59, 149, 153, 163, 174 ;

— à Toul, VIII, 10, 11 ;

— à Turin, VIII, 546.

— Lettres de M. Berthe à saint Vincent, V, 269, 273 ; VIII, 288.

— Saint Vincent songe à lui pour Cahors, III, 71.

— M. Berthe se retire chez ses parents, III, 86, 105 ;

— reçoit de saint Vincent une lettre d'encouragement, III, 116.

— Aux Bons-Enfants, supérieur, III, 274 ; VIII, 517.

— Visite de la maison de Sedan, IV, 183.

— Dans l'assistance des pauvres de Picardie et de Champagne, il se fait apprécier des dames de la Charité, VI, 25.

— Il tombe malade à Laon, IV, 463, 465, 498.

— Envoyé à Rome comme supérieur, IV, 541 ; VIII, 518.

_____________

(1) Au t. VIII, p. 355, lire "Berry" au lieu de "Bercy".

____________________________________________________________________

— p. 58 —

— A Rome, V, 37, 49, 122, 148, 182, 221, 253 ; VIII, 535.

— Il est chargé de négocier l'approbation des vœux de la Compagnie, voir Vœux ;

— cherche un logement pour les missionnaires, voir Rome ;

— donne l'hospitalité au cardinal de Retz dans sa maison de Rome ; d'où colère de Mazarin, qui ordonne son rappel, V, 269-275, 336, 341 ; VI, 20 ; XI, 172.

— Son retour à Paris, V, 336, 359, 366.

— Remplacé à Rome par M. Jolly, V, 375.

— Ses qualités l'y ont fait apprécier et l'y font désirer, V, 384, 399, 466.

— Envoyé en Pologne pour visiter l'établissement des missionnaires et rappelé avant de s'embarquer, V, 264, 399, 407, 412, 417

— Visite canonique des maisons du Mans, de Richelieu, Saint-Méen, Marseille, Gênes, Turin et autres, V, 469, 470, 496, 546, 553, 573, 583, 594, 595, 598, 612.

— Saint Vincent le propose pour la Mission du Liban, VI, l9, 24.

— Retour de M. Berthe à Paris, VI, 23, 28, 50.

— Directeur du séminaire interne, VI, 76, 138 ; XI, 362.

— Il est question de l'envoyer à Sedan à l'occasion du passage de la cour, VI, 346.

— Il n'y va pas, VI, 369.

— Visite des maisons du Mans, de Richelieu, Saint-Méen, Tréguier, Luçon, Saintes, La Rose, Agen, N.-D.-de-Lorm, Agde, Marseille, Annecy, Turin, VI, 360, 423, 487, 488, 521, 534, 548, 549, 555, 576, 580, 587, 602, 628, 629 ; VII, 3, 16, 17, 19, 35.

— Il revient à Annecy pour une affaire délicate, puis rentre à Paris, VII, 79, 80.

— En mission, VII, 207.

— Nouveau voyage à Marseille, Turin, Gênes et Rome, VII, 227, 228, 274, 276, 291, 296, 297, 300, 301, 309, 349, 360, 363, 364, 374, 399, 411, 418, 419, 422.

— Au retour, il visite les maisons d'Annecy, de Toul, Sedan, Montmirail, VII, 495, 570, 591, 598 ; VIII, 10, 11, 45.

— Chargé de négocier, à Metz, l'achat d'une maison pour un nouvel établissement de missionnaires, VIII, 10, 12.

— A peine rentré à Paris, il se prépare à regagner l'Italie, VIII, 85.

— Il tombe malade à Turin ; nouvelles de sa santé, VIII, 152, 166, 184, 188.

— Il continue son voyage, VIII, 203

— De Chambéry il annonce à saint Vincent la mort de Louis de Chandenier, VIII, 288.

— Son retour à Paris, VIII, 299, 301.

— A Paris, XIII, 179, 183.

— Il assiste le saint mourant, XIII, 188, 189, 190.

— Il préside l'assemblée qui constate le choix de M. Alméras comme vicaire général, XIII, 191.

— Son nom est le second que saint Vincent propose par

____________________________________________________________________

— p. 59 —

écrit à la future Assemblée générale pour le choix du futur supérieur général, XIII, 410-412.

— Son éloge, VI, 20.

— Autres mentions, IV, 388 ; VII, 336, 353, 392 ; VIII, 143, 446 ; XIII, 589.

Berthier (Pierre de), coadjuteur, puis évêque de Montauban.

— Note biographique, II, 504.

— Son attachement à saint Vincent, IV, 380.

— Ses démêlés avec Anne de Murviel, évêque de Montauban, II, 504.

— Ce qu'il fait pour son séminaire, IV, 388, 541 ; VI, 458 ; VII, 413, 488 ; VIII, 372 ; XIII, 182.

— Saint Vincent lui rend un service auprès de la reine, IV, 471.

— Le prélat fait prendre des informations au sujet d'une affaire qui regarde son abbaye de Belval, voir Belval.

— Autres mentions, III, 238 ; IV, 62, 380 ; VII, 152, 358.

Berthod (François), cordelier, chargé des affaires de Pologne à Paris.

— Rapports avec saint Vincent, IV, 326, 356, 403, 420

Bertost (M.)—VIII, 374.

Bérulle (Cardinal Pierre de).

— Note biographique, II, 416.

— Il envoie saint Vincent à Châtillon-les-Dombes, XIII, 46-47 ;

— le rappelle à Paris, I, 22, 23 ; XIII, 52 ;

— refuse à la reine un page qui s'était retiré à l'Oratoire, III, 484 ;

— voudrait empêcher la fondation de la congrégation de la Mission, II, 417.

— Sa science et sa sainteté, XI, 128.

— Il estime la charge de supérieur dangereuse, XI, 62, 139.

— Il élevait son âme à Dieu avant de prendre une décision, XI, 128 ; XIII, 345.

— A ceux qui lui demandaient conseil, il avait l'habitude de proposer ses lumières, non de les imposer, III, 361 ; VIII, 197.

— Autre mention, IX, 57.

Bérulle (Pierre de), neveu du précédent.

— Il est nommé visiteur apostolique des carmélites, VIII, 61.

— A Rome, de la part des carmélites, VIII, 166.

Berziau (Théodore de), seigneur d'Arcueil.

— Il maltraite le curé d'Arcueil, II, 403.

Besambo (Louis), habitant de Madagascar. — VI, 200.

Besançon (M. de).

— Pillages et cruautés du régiment de Navarre, qu'il commandait, IV, 200.

Besson (Jean), frère de la Mission.

— Note biographique;

____________________________________________________________________

— p. 60 —

— à Fréneville, I, 487.

— A Saint-Lazare, III, 473.

— Autre mention, I, 489.

Besson (Jean), prêtre de Châtillon-les-Dombes. — XIII, 44, 54, 438.

Bétan (M.), ami de saint Vincent, à Pouy. — I, 20.

Bétharram (Pèlerinage de), dans les Hautes-Pyrénées.

— Note historique ; ce lieu de pèlerinage a été plusieurs fois offert à la Mission, VII, 442.

— Difficultés que saint Vincent trouve à l'union, VII, 443.

— Il accepte et propose la supériorité à M. Cornuel, VII, 609.

— Il écrit à ce sujet à l'évêque de Lescar ; la réponse du prélat se perd ; le saint l'attend vainement, VIII, 46, 74, 358 ;

— tandis que l'évêque s'impatiente du silence du saint, VIII, 515-516.

— Comment, d'après saint Vincent, pourra se faire l'union, VIII, 359-362.

— Autre mention, VIII, 104.

Bethléem (Ville de), en Palestine.

— Lieu de naissance de J.-C., II, 307 ; X, 569.

— Evêque titulaire de Bethléem, voir Authier de Sisgau.

Béthune (Ville de), dans le Pas-de-Calais. — VIII, 315.

Béthune (Comte de), ambassadeur de France près le Saint-Siège.

— Il est invité par le roi à appuyer la demande d'approbation de la Mission, XIII, 219, 220.

Béthune (Henri de), évêque de Maillezais, puis archevêque de Bordeaux.

— Il monte sur le siège archiépiscopal de Bordeaux, II, 564.

— Ses épreuves, IV, 244.

— Alain de Solminihac estime que, sur le conseil de Henri de Béthune, l'évêque de Maillezais signera la supplique des évêques contre le jansénisme, IV, 153.

Beurrier (R. P.), religieux de Saint-Augustin.— XIII, 843.

Beurrier (Paul), curé de Nanterre.— I, 442.

Beuvardes (Village de), dans l'Aisne.

— Missions, II, 494 ; VII, 284, 318.

— Pourquoi on n'y a pas fait de mission depuis longtemps, VII, 205.

— Saint Vincent cherche un prêtre qui y dise la messe tous les jours et y fasse l'école, VII, 285.

Beynier (Denise), membre de la Charité de Châtillon. — XIII, 437.

Beynier (Jean), habitant de Châtillon. — XIII, 44, 438.

____________________________________________________________________

— p. 61 —

Beynier (Jacques), fils du précedent. — XIII, 44, 46, 51.

Beynier (Jean), frère du précedent.

— Oncle de Jean Garron, III, 29.

— Huguenot, XIII, 46.

— Il loge saint Vincent dans sa maison ; sa mauvaise conduite, XIII, 47.

— Sa conversion, XIII, 48, 49, 51.

— Procureur de la Charité, XIII, 438, 439.

— Autre mention, XIII, 44.

Beynier (Jean), frère du précédent. — XIII, 44, 46, 51.

Beyrie (M.). — Service que lui a rendu M. de Fonteneil, I, 491.

Bezay (M. de). — I, 511.

Bèze (Théodore de), un des chefs du protestantisme français.

— Saint François de Sales travaille à sa conversion, XIII, 74.

Bézé (M.). — VII, 440.

Béziers (Ville de), dans l'Hérault.

— Clément de Bonzi, évêque de Béziers, voir ce mot.

Biaches (Village de), dans la Somme. — Voir Estourmel.

Biarritz (Ville de), dans les Basses-Pyrénées. — XIII, 15.

Biarrotte (R. P.), dominicain. — III, 392, 394.

Bicêtre (Château de), près Paris.

— Les dames de la Charité le demandent pour y transférer les enfants trouvés, II, 401.

— Inconvénients de ce transfert, II, 545-546.

— Transfert, III, 210.

— Plaintes de Louise de Marillac sur l'organisation de l'œuvre par les dames, III, 211.

— M. Le Roy revendique la direction spirituelle de l'œuvre, III, 226-227.

— Louise de Marillac organise l'école, III, 229-230 ;

— la boulangerie, la vente du vin, III, 262, 265, 298 ;

— la chapelle, III, 266.

— Mort d'enfants trouvés, III, 230, 265.

— Secours important accordé à l'œuvre, III, 253.

— Inquiétudes que donne le voisinage des troupes durant la Fronde, III, 422.

— Dieu protège la maison, III, 423.

— Saint Vincent désire que les enfants soient logés ailleurs, III, 424, 436.

— Les filles de la Charité au service des enfants, III, 211, 406 ; IV, 385 ; X, 729 ; voir Carcireux (Françoise), Poisson (Geneviève).

— Elles se disposent à retourner à Bicêtre, III, 426.

— Saint Vincent apprend à Saint-Méen que les enfants ont quitté Bicêtre, III, 428.

— Détresse, III, 266, 409, 410, 424, 436, 508-509, 511, 522, 523, 524.

 

____________________________________________________________________

— p. 62 —

— Le pro-cureur général promet sa protection, IV, 21.

— Visites et séjours de Louise de Marillac à Bicêtre, III, 226, 229, 262, 378.

— Elle se plaint de ce que les dames n'isolent pas assez les filles des garçons et des nourrices, IV, 3-4 ;

— craint que les enfants, revenus de Bicêtre, n'y soient tous renvoyés par les dames, IV, 188.

Bichi (Alexandre), nonce en France, puis cardinal.

— Note biographique, I, 162

— Il offre de vendre son palais aux missionnaires de Rome à un prix que saint Vincent trouve trop élevé, II, 27.

— Autres mentions, II, 124 ; VI, 366, 440.

Bichot (M.), capitaine de vaisseau. — V, 281, 302.

Bidache (Ville de), dans les Basses-Pyrénées.

— Saint Vincent y reçoit la tonsure et les ordres mineurs, XIII, 1, 2.

Bidre (M.).— VII, 537.

Biecz (Ville de), en Pologne. — V, 148.

Bienfaiteurs.

— Combien était grande la reconnaissance de saint Vincent pour les bienfaiteurs, V, 16, 166, 469 ; VI. 77.

— Il est disposé à vendre les calices pour leur venir en aide, V, 393 ;

— les assiste dans leurs nécessités, III, 32 ; V, 179 ;

— préfère renoncer à leurs fondations que d'entrer en procès avec eux, VI, 77 ; XII, 243 ;

— a l'habitude de leur donner ou faire donner des nouvelles des œuvres qu'ils ont fondées, ou auxquelles ils s'intéressent, II, 236, 312 ; III, 267 ; V, 476 ; VI, 303.

— Voir Aiguillon (Duchesse d'), Calon (Louis), Chandenier (Claude de), Chandenier (Louis de), Gondi (P.-E. de), Gondi (Mme de), Gondi (Jean-François. Paul de), Le Bon (Adrien), Lorthon (M. de).

Biens temporels.

— Le désir des biens est plus grand chez les ecclésiastiques que chez les laïques ; Dieu les punit dans leurs héritiers ; dans la primitive Eglise les biens ecclésiastiques étaient en commun ; graves conséquences du partage des biens, XII, 374.

— Etendre le règne de J.-C. vaut mieux qu'étendre ses propres possessions, III, 532.

— Le dégât des biens de la maison est une faute très ordinaire dans les communautés, XI, 30.

— Une communauté à qui rien ne manque est près de sa ruine, II, 469.

— Il faut avoir soin des biens temporels ; comment, XI, 30, 350 ; XII, 111, 132 ;

— jamais au détriment du spirituel, I, 475;

____________________________________________________________________

— p. 63 —

— et sans jamais cesser de se confier en la divine Providence, voir Dieu (Providence de).

— Exemple de N.-S. et des apôtres, XII, 113.

— Saint Vincent donne aux siens des conseils d'économie domestique, II, 571, 572.

— Il est d'avis qu'ils demandent les dîmes, V, 613 ; VI, 377, 425 ;

— qu'ils fassent restituer aux séculiers les biens ecclésiastiques usurpés, VI, 56, 142 ;

— qu'ils afferment leurs terres, au lieu de les faire valoir par leurs mains, VIII, 293 ;

— sauf dans certains cas, IV, 324.

— Voir Pauvres, Pauvreté.

Bienvenu (M.), fermier de Gonesse.— I, 486, 487.

Bienvenu (Etienne), pretre de la Mission.

— Note biographique, VI, 108.

— Au Mans, VI, 133, 259.

— Ses ordinations, VI, 108, 570.

— Saint Vincent lui écrit pour le retenir dans sa vocation, VII, 315, 372.

— Son "relâchement", VII, 356.

Biète (M.). — IV, 21.

Bigeon (Gervais), curé d'Arcueil.

— Maltraité par le seigneur de l'endroit, II, 403.

Bignon (Jérôme), avocat général au Parlement.

— Note biographique, I, 249.

— Saint Vincent le consulte au sujet de l'union du prieuré de Saint-Lazare, I, 249, 251.

— L'abbé de Saint-Cyran dissipe ses hésitations sur ce point, XIII, 115.

Billain (François). — Voir Villain (François).

Billi (François), évêque de Pavie. — VI, 629.

Bimenet (Etienne), prêtre de la Mission.

— Note biographique, IV, 567.

Binsfeld (Pierre).

— Note biographique, II, 235.

— Auteur d'un manuel de théologie recommandé par saint Vincent, II, 235, 557 ; III, 283 ; VIII, 498.

Biot (M.), avocat à Joigny.

— Membre de la Charité, XIII, 460, 461.

Bisson (Jean-René), frère de la Mission.

— Note biographique, II, 471.

Bisuel (M.), grand vicaire de Champfleur. — VI, 133.

Bitault (M.), conseiller au parlement.

— Délégué du parlement à la conférence de Rueil, III, 415.

Bizerte (Ville de), en Tunisie.

— Mission aux esclaves, III, 196.

— Rachat d'un esclave, III, 203.

 

____________________________________________________________________

— p. 64 —

— Assistance des esclaves, IV, 444 ; V, 125, 126 ; XI, 306, 447-449.

— Autre mention, V, 83.

Blampignon (Claude de), membre de la Conférence des mardis.

— Note biographique, IV, 319

— Prédicateur des ordinands à Saint-Lazare en 1652, IV, 319.

— Directeur des filles de Saint-Thomas et confesseur de la Visitation, VII, 109 ; VIII, 352, 353, 356.

— Un des prédicatèurs de la mission donnée à Metz en 1658, VII, 109, 120.

— Prieur de Bussière-Badil, VII, 224.

— Abbé de l'Aumône ; un des témoins entendus avant la prise de possession de Saint-Lazare, VII, 487.

— Mission au diocèse de Chartres, VIII, 226.

— Visiteur des Carmélites de France, VIII, 352, 353.

— Il se propose d'aller entretenir saint Vincent des affaires du Carmel, VIII, 422

— Autres mentions, V, 429, 469 ; VII, 110, 156.

Blanchar (Claude), fille de la Charité. — XIII, 576.

Blanchard (Antoine), notaire à Châtillon-les-Dombes.

— Membre de la Charité de Châtillon, XIII, 438.

— Autres mentions, XIII, 44, 51, 54.

Blanchart (François), abbé de Sainte-Geneviève.

— Note biographique ; saint Vincent lui écrit pour lui recommander M. de Saint-Paul, III, 490 ;

— un gentilhomme, III, 627.

Blanne (Perrine), mère des sœurs Angiboust. — X, 638.

Blanzac (Ville de), dans la Charente.

— Mission, II, 443.

— Confrérie de la Charité, XIII, 419.

Blatiron (Etienne), prêtre de la Mission.

— Note biographique, I, 588.

— Lettres de saint Vincent à M. Blatiron, à Alet, II, 128, 184, 302 ;

— à Gênes, II, 573 ; III, 1, 21, 90, 96, 110, 140, 142, 156, l95, 204, 239, 256, 275, 336, 356, 374, 383, 396, 466, 474, 488, 528 ; IV, 70, 74, 95, 110, 114, 125, 136, 156, 251, 305, 321, 417, 448, 462, 511, 548, 551, 575 ; V, 36, 61, 131, 204, 250, 315, 393, 395, 415, 452, 462, 467, 486, 491, 493, 501, 527, 563, 622 ; VI, 21, 47, 57, 72, 99, 104, 137, 375, 381, 416, 433, 443

— Lettres de M. Blatiron à saint Vincent, II, 609 ; III, 74, 186, 257, 393, 497, 505 ; IV, 411, 591, 601.

— Sa dévotion à saint Joseph, V, 462, voir Gênes.

— A Saint-Lazare ; sa santé, XI, 430

— Il accompagne Nicolas Pavillon à Alet, I, 588 ;

— se conduit de manière à contenter saint Vincent, II, 184 ; -

____________________________________________________________________

— p. 65 —

— et Pavillon, II, 194, 195.

— Envoyé à Rome, II, 302, 304.

— Le voyage est retardé, II, 307.

— Il entre au séminaire de rénovation, II, 322.

— Destiné à Saintes, II, 361.

— Il reçoit à Richelieu l'ordre d'aller à Rome, II, 386.

— Voyage à Rome, II, 391.

— A Rome, II, 424, 501.

— Consulteur du supérieur, II, 490.

—A Gênes, superieur, II, 544, 568, 569, 596 ; III, 36, 53, 127, 147, 148, 311, 312 ; IV, 249, 250, 263, 437, 449, 565 ; V, 208, 235, 242, 271, 272, 275, 479, 494, 497, 531, 532, 625, 639 ; VI, 51, 63, 71, 81, 87, 105, 111, 112, 120, 135, 149, 152, 169, 340 ; VIII, 534 ; XI, 292.

— M. Blatiron auprès de la maréchale de Guébriant, III, 33, 44, 52, 59.

— Sollicitude de saint Vincent pour sa santé, II, 573 ; III, 44, 52, 91, 95, 96, 110, 156, 185, 190, 195, 197, 256, 466 ; IV, 426 ; V, 493 ; VI, 21.

— Consolation que procurent au saint son zèle et ses succès, III, 21, 149, 156, 239, 275 ; IV, 126, 137, 305, 436, 447 ; V, l31.

— Missions de Quarto al Mare, Lavagna, Niolo, Gavi, Bra, voir ces mots.

— Il a quitté Gênes pour aller à Paris, IV, 202, 210, 217.

— A Paris, IV, 218, 223, 225, 226, 228, 234, 237.

— Membre de l'Assemblée générale de 1651, IV, 222 ; XIII, 326, 330, 333, 347, 358, 359.

— Il y donne son opinion sur les vœux, XIII, 337, 341 ;

— sur d'autres sujets, XIII, 343, 346, 347.

— Retour à Gênes, IV, 242, 243, 252.

— Il est chargé de négocier la fondation de la maison de Turin, V, 250.

— Saint Vincent lui explique pourquoi les vœux sont nécessaires dans la Compagnie, V, 315-323 ;

— compte sur lui pour en obtenir l'approbation à Rome, V, 395 ;

— lui dit comment a été obtenu le privilège de l'exemption, V, 454 ;

— l'excite à se confier a Dieu dans la tentation, V, 467.

— A Rome, M. Blatiron obtient pour tous les missionnaires indulgence plénière à l'article de la mort, XI, 204.

— Il s'offre pour assister les pestiférés ; instructions que lui donne saint Vincent, VI, 48, 58, 71, 73, 99, 137, 354, 376, 382.

— Danger auquel il est exposé, VI, 409, 411, 413, 416, 433, 443, 467, 469, 470.

— Sa mort, VI, 487, 488, 489, 492, 493, 511, 514, 519, 522, 552, 569, 573 ; VII, 11, 20 ; XI, 429

— Mention de conférences sur ses vertus, VI, 537, XII, 477.

— Son éloge, VII, 565 ; XI, 429-432.

— Autres mentions, VII, 360, 375, 552, 577.

— Voir Alet, Gênes.

____________________________________________________________________

— p. 66 —

Blavet (M.). — Ce qu'il doit sur les coches qu'il a affermés, IV, 526-527 ; VI, 110.

Bliar (M.).— I, 79.

Blinvilliers (M. de).— Saint Vincent lui demande un service, V, 604 .

Blois (Ville de), dans le Loir-et-Cher. — I, 193.

Blonay (Marie-Aimée de), supérieure du premier monastère de la Visitation à Annecy.

— Note biographique, II, 187.

— Autres mentions, II, 209, 286.

Blondeau (Pierre), forçat à Toulon. — VIII, 439

Blondel (M.), chanoine d'Ecouis. — XIII, 23, 24.

Blondel (Paschase), clerc de la Mission.

— Envoyé à Rome, XIII, 315.

Blot (Jeanne), fille de la Charité. — XIII, 577.

Blotowski (Charles), clerc de la Mission.

— Note biographique, VIII, 272.

Blotowski (Nicolas), clerc de la Mission.

— Note biographique, VIII, 272.

Bloye (M. de). — Il va à Madagascar en compagnie de MM. Nacquart et Gondrée ; son éloge, III, 280, 290, 291.

Boccone (Dominique), prêtre de la Mission.

— Note biographique, VI, 391.

— Il assiste les pestiférés dc Gênes, VI, 391, 411, 474.

— Sa mort, VI, 487, 488, 489, 511, 514, 519, 522, 552, 569, 573 ; VII, 11 ; XI, 430.

Bocheron (Anne), fille de la Charité.

— A Châteaudun, VII, 419.

— Autre mention, XIII, 576.

Bochnia (Ville de), en Pologne. — V, 148.

Boice (M.). — II, 322.

Bois-Bouchard (Fief de).

— Dépendance de la maison des missionnaires de Richelieu, III, 297, 412, 618.

Boissy (M. de), capitaine de vaisseau. — VIII, 497.

Boivin (Laurent), habitant de Mâcon. — XIII, 498.

Bollain (Anne-Marie), visitandine.

— Note biographique, III, 533.

— Lettres écrites par saint Vincent à la mère Bollain, supérieure à la Madeleine, III, 533 ; VIII, 251.

— Elle refuse de prendre dans ce monastère une personne présentée par le saint, VIII, 527.

____________________________________________________________________

— p. 67 —

— Saint Vincent l'engage à rester à ce poste, VIII, 251.

Bonacina (Martin), théologien.

— Note biographique, II, 232.

— Sa théologie morale, II, 232, 238 ; V, 298 ; VIII, 496.

Bonaflos (Jacques), prêtre de la Mission.

— Note biographique, II, 293.

Bonaventure (Saint).

— Ses écrits, V, 297.

— Il disait que, pour bien faire oraison, la science n'était pas nécessaire, IX, 32 ; XII, 101.

— Il s'instruisait au pied du crucifix, IX, 217.

Bonhomme (Noël). — Procès touchant la maison du Nom-de-Jésus, voir Nom-de-Jésus (Maison du).

Bonhomme (Hélène), fille du précédent.— III, 634, 635, 636.

Bonichon (Nicolas), prêtre de la Mission.

— Note hiographique, II, 340.

— Lettres que saint Vincent lui adresse, IV, 230, 460, 464.

— Neveu de M. Pillé, II, 340.

— A Cahors, IV, 498 ; VIII, 234, 438.

Boniface VIII, pape. — XIII, 285.

Bonnaud (M.), de Marseille. — VI, 153, 166.

Bonne-Espérance (Cap de).

— Mention de ce cap dans les récits des missionnaires allant de France à Madagascar, III, 548, 549 ; V, 284 ; VI, 16, 209, 212 ; VIII, 250, 464, 482, 483.

— Séjour de M. Etienne et de ses compagnons au cap de Bonne-Espérance, VIII, 486-503.

— Description de cettz terre, ses produits, ses habitants, VIII, 503-507.

— Départ de M. Etienne, VIII, 507.

Bonnefons (Amable), jésuite. — Auteur du Chrétien charitable, V, 296.

Bonner (Nicolas), forçat à Toulon. — VI, 629 ; VII, 174, 260, 389, 539

Bonnet (Jean), prêtre de la Mission.

— A Rome ; il désire aller à Turin, VI, 408, 508.

— Saint Vincent presse le départ, VI, 504, 537, 541, 592.

— Pour l'envover, M. Jolly attend que "les passages soient ouverts", VI, 608.

Bonnet (Jean), supérieur genéral de la Mission. — VIII 381 ; XII, 290, 292.

Bonneville (Prieuré de).— XIII, 105.

Bon propos.— II, 137.

____________________________________________________________________

— p. 68 —

Bons-Enfants (Collège des) à Paris.

— Saint Vincent, principal du collège, I, 24 ; XIII, 61, 85, 203, 205, 208, 217, 521.

— Acte d'union du collège a la Mission, XIII, 208.

— Acte de prise de possession, XIII, 213.

— Lettres patentes approuvant l'union, XIII, 215.

— Les débuts des prêtres de la Mission au collège, XII, 8.

— Les bâtiments, I, 24-25.

— La chapelle est malsaine, I, 323.

— Cas de peste, I, 324.

— Le collège cesse d'être maison-mère le jour où saint Vincent se transporte à Saint-Lazare, I, 138.

— De Saint-Lazare le saint s'y retirait parfois, I, 171, 202, 222, 230.

— Visite canonique de la maison par M. Portail, IV, 358 ;

— par M. Alméras, V, 69.

— La communauté en retraite, I, 120.

— Renouvellement des vœux après le bref Ex commissa Nobis, V, 496.

— Assemblée d'ecclésiastiques aux Bons-Enfants, I, 33.

— Réunions des ecclésiastiques de la Conférence des mardis, II, 564 ; VII, 390.

— Exercices des ordinands, I, 92, 106, 107, 308, 525-526 ; XI, 211.

— Retraites d'externes, I, 308.

— Commencement d'un séminaire d'enfants vers 1636 ; fondation de Richelieu en 1642 pour douze clercs, II, 225.

— Peu d'enfants persévèrent ; nombre des écoliers le 13 mai 1644, II, 459 ;

— le 11 novembre 1614, II, 489.

— Transfert des humanités au séminaire Saint-Charles en 1645, II, 226, 535.

— Le séminaire des Bons-Enfants devient en 1645 un séminaire de prêtres, où ils se forment aux fonctions de leur état, II, 535 ; VII, 483, 610.

— Leur nombre, III, 167, 233 ; VI, 139, 238 ; VII, 17.

— Mention de quelques séminaristes, VI, 112 ; VII, 268, 453.

— Prix de la pension, II, 602 ; III, 233.

— Combien petite eu égard aux dépenses, III, 233.

— Les étudiants de Saint-Lazare vont apprendre la théologie aux Bons-Enfants, I, 539 ; IV, 518.

— L'enseignement qu'on y donne est moins pratique qu'au séminaire de Saint-Nicolas, VII, 253-254 ; XIII, 185.

— Saint Vincent supprime la chaire de scolastique, XIII, 185.

— Il y avait des séances publiques de controverses, X, 625.

— Saint Vincent y envoyait de jeunes prêtres de la Mission pour compléter leur formation, VIII, 231.

— Règlement du séminaire, III, 114.

— Saint Vincent recevait des étrangers de passage aux Bons-Enfants, V, 28 ; VIII, 1 10 ;

— pourvu toutefois qu'ils voulussent s'assujettir au règlement, V, 597 ; VIII, 53

____________________________________________________________________

— p. 69 —

— Il envoyait les prêtres du séminaire en mission avec ses confrères, III, 129, 249 ;

— ou même les plaçait dans ses maisons comme collaborateurs pendant un temps relativement long, III, 135, 137.

— Il offre à plusieurs d'être aumoniers des galeriens à Marseille, III, 273.

— Un d'eux y est envoyé, XIII, 316.

— Les séminaristes-prêtres des Bons-Enfants vont dire la messe à Notre-Dame, II, 535 ; IV, 327.

— Placements et déplacements, II, 453.

— Liste des supérieurs, VIII, 516.

— Missionnaires ayant fait partie du personnel de l'établissement, Admirault (Charles), Berthe, Champion, Cornuel, Cuissot (Gilbert), Damiens, Dehorgny, du Chesne (Pierre), Dufour (Antoine), Dufour (Claude), La Brière, Lambert, Lièbe, Pillé (Jean), Vincent de Paul, Watebled (Jean).

— Hôtes du collège, II, 532 ; III, 152 ; IV, 405 ; V, 28, 223 ; VII, 194 ; VIII, l10.

— Autres mentions, II, 497 ; III, 120, 413 ; IV, 343, 460 ; VIII, 345, 360 ; X, 228 ; XI, 363 ; XII, 288 ; XIII, 234, 245.

Bonseré (Barbe Le Juge, dame), membre de la Charité de Montmirail. — XIII, 465, 468.

Bonvilliers (Jeanne), fille de la Charité. — XIII, 576.

Bonzi (Clément de), évêque de Béziers.

— Il demande des missionnaires à saint Vincent, I, 311.

— Le saint lui répond, I, 309.

— Fâcheux incident auquel donne lieu la lettre du prélat, IV, 295.

Boquit (Pierre), esclave à Alger. — III, 218.

Bordeaux (Ville de) dans la Gironde.

— Voyage de saint Vincent dans cette ville, I, 2.

— Il y revient plus tard pour donner une mission aux galériens, XII, 218.

— Troubles de la Fronde, III, 530 ; IV, 89, 95 ; XIII, 836.

— Le roi à Bordeaux, VIII, 68 ; XIII, 836.

— Archevêques de Bordeaux, voir Sourdis (François Escoubleau, cardinal de), Sourdis (Henri Escoubleau de), Béthune (Henri de).

— Séminaire, II, 152, 459 ; XII, 218

— Coches, II, 516 ; VI, 110 ; VII, 335, 337 ; X, 581.

— Charités établies dans le diocèse, I, 497.

— Autres mentions, I, 510, 529 ; II, 228 ; VI, 421 ; VIII, 211, 212, 436, 470, 471, 477.

— Voir Fonteneil.

Bordeaux (Antoine de), président du grand conseil, ambassadeur de France à Londres.— V, 622.

____________________________________________________________________

— p. 70 —

Boré (M.), colon de Madagascar. — VI, 230.

Borgia (Gaspard), cardinal.— XIII, 225.

Borguny (Pierre), esclave à Alger.

— Son martyre, V, 341-342 ; XI, 389-392

Borja (Louis Crespi de), évêque de Placentia. — VIII, 269, 285.

Borrain (Madame).— I, 348.

Borray (Jean), esclave à Alger.— V, 379.

Borrèze (Village de), dans la Dordogne.— IV, 588.

Bosius (Thomas).— Auteur de l'ouvrage De signis Ecclesiae Dei, V, 296.

Bosquet (François de), intendant de la justice dans le Languedoc, puis successivement évêque de Lodève et de Montpellier.

— Démarches pour son élévation au siège episcopal de Lodève, II, 554, 562, 565-566.

— L'évêque et les ecclésiastiques syndiqués du diocèse de Cahors le prennent comme arbitre de leur différend, IV, 268.

— Il revient de Rome, V, 384.

— Son rôle dans la question du probabilisme, VII, 530.

— Il confie son séminaire aux prêtres de la Mission, VII, 536.

— Il le ferme, voir Montpellier.

— Son éloge, VII, 593.

— Rapports avec saint Vincent, VII, 594 ; VIII, 15

— Sa santé, VII, 618.

— Autre mention, VIII, 186.

Bosside (Vincent), dominicain.— II, 512.

Bossu (Marguerite), fille de la Charité. — IX, 540.

Bossuet (Jacques-Bénigne), archidiacre de Metz.

— Lettres qu'il adresse à saint Vincent, VII, 47, 69, 84, 96, 155 ; VIII, 373, 378, 379, 437.

— Ce qu'il a fait pour la préparation de la mission de Metz, VII, 47, 62, 69, 84, 96 ;

— à laquelle il prend part, VII, 116.

— Ses remerciements à saint Vincent après cette mission, VII, 155.

— Il négocie l'établissement des missionnaires à Metz, VIII, 373, 378, 437.

— Il prêche à Saint-Lazare la retraite des ordinands, VII, 480.

— Autre mention, V, 443.

Bouchard (Bois de).— Voir Bois-Bouchard.

Boucher (M.), notaire.— XIII, 232.

Boucher (Léonard), prêtre de la Mission.

— Note biographique, I, 451.

— Lettres que saint Vincent lui adresse

____________________________________________________________________

— p. 71 —

— à Montmirail, I, 466 ;

— à Toul, I, 567 ;

— à Bar-le-Duc, II, 62.

— A Montmirail, I, 451, 476.

— A Toul, I, 538.

— A Bar-le-Duc, II, 22, 32.

— Destiné à la Barbarie, II, 368 ; VIII, 554.

— A Saint-Lazare, II, 487.

— A La Rose ; son attachement aux idées et à la personne de M. du Coudray, III, 70, 104, 123.

— A l'Assemblée générale de 1642, XIII, 288, 298, 357.

— A Saint-Lazare ; sa santé, VIII, 86, 114, 125.

— Auprès de saint Vincent mourant, XIII, 188, 189.

— Autre mention, XIII, 191.

Boucher (Louise), fille de la Charité. — Placée a Cahors, VII, 350 ; X, 578.

Boucher (Philippe-Ignace) prêtre de la Mission.

— Note biographique, VI, 23.

— Son séminaire interne prolongé de six mois pour un acte de désobéissance, VI, 23, 68, XI, 324-326.

— Saint Vincent demande, pour son ordination, une dispense à Rome, VIII, 5 ;

— un dimissoire à l'évêché d'Arras, VIII, 108.

— Sa sortie de la Compagnie, XI, 326.

Bouchet (M.).— IV, 356, 379.

Bouchour (Denyse Beynier, dame).

— Membre de la Charité de Châtillon, XIII, 437.

Boudet (Jacques), prêtre de la Mission.

— Note biographique ; directeur du séminaire interne, I, 321

— Pèlerinage à Chartres, I, 360.

— Saint Vincent se propose de l'envoyer à Montmirail, I, 451.

— Rentré à Paris, I, 483.

— Il va de Bretagne à Toulouse en passant par Bordeaux, I, 492, 497.

— Arrivé à Bordeaux, il y tombe malade, I, 510.

— A Fontaine-Essart, II, 227, 228, 242.

— A Crécy, II, 383.

— Son éloge par saint Vincent, I, 497 ;

— par M. Olier, I, 510.

— Autre mention, I, 552.

Bouget (Nicole-Colette), fille de la Charité.— XIII, 576.

Bouguenais (Commune de). — Voir Saint-Pierre-de-Bouguenais.

Bouhery (Françoise), fille de la Charité. — XIII, 576.

Bouhery (Perrine), fille de la Charité.

— Louise de Marillac demande, pour elle, la permission de faire les vœux, V, 460.

— Malade à Richelieu, VIII, 142, 147.

— Autre mention, XIII, 576.

Bouillon (Frédéric-Maurice de la Tour d'Auvergne, duc de).

____________________________________________________________________

— p. 72 —

— Sa conversion au catholicisme, II, 131

— Autres mentions, IV, 418, 420.

Bouillon (Eléonore-Catherine de Bergh, duchesse de), épouse du précédent, dame de la Charité.

— Note biographique, II, 161.

— Sa conversion au catholicisme, II, 131.

— Ses rapports avec saint Vincent, II, l61 ;

— avec Louise de Marillac, II, 178 ; IV, 428.

— Elle demande le déplacement d'une sœur, II, 612 ;

— l'envoi d'une autre, VI, 317 ;

— le maintien auprès d'elle d'une troisième, VIII, 84 ;

— cherche à détourner une sœur de sa vocation, XIII, 725.

Bouillon (Louise de la Tour d'Auvergne, demoiselle de), fille des précédents.

— Ses démarches en faveur des protestants de Saint-Céré, II, 457, 458.

— Saint Vincent lui refuse l'entrée d'un monastère de la Visitation, VI, 265.

— Autre mention, II, 612.

Bouillon (Mauricette de). — Voir Auvergne (Mauricette-Fébronie de la Tour d').

Boulart (François), augustin.

— Note biographique, IV, 241.

— Lettres que saint Vincent lui écrit, IV, 241, 308 ; V, 140, 354, 386, 408 ; XIII, 843.

— Son nom est mis sur la liste des trois religieux parmi lesquels le roi est appelé à choisir l'abbé du Mont-Saint-Eloi, V, 88.

Boule (Jeanne-Marie), fille de la Charité. — XIII, 576.

Bouleau (Abraham). — V, 13.

Boulier (M.), prêtre de la Mission.

— A Rome, II, 362, 452.

Boulle (Andrian), grand de Madagascar. — V, 298.

Boulogne (Ville de), dans le Pas-de-Calais.

— Couvent des Annonciades, XIII, 120.

— Autre mention, V, 31.

Bourbon (Charles de), coadjuteur, puis évêque de Soissons. — V, 431 ; VI, 604 ; VII, 285 ; VIII, 45 (1).

Bourbon (Henri de), duc de Verneuil, évêque de Metz. — VIII, 335, 394.

Bourbon-l'Archambault (Ville de), dans l'Allier.

— Louise de Marillac presse le départ de sœur Hardemont pour cette localité, V, 409-410.

______________

(1). Au t. VIII, p. 45, note 1, lire "Charles de Bourbon" au lieu de "Jean de Maupeou".

____________________________________________________________________

— p. 73 —

— Y vont prendre les eaux M. Alméras, voir Alméras (René) ;

— MM. Perraud, Watebled, Eveillard, VI, 403, 414, 420, 423, 425 ;

— Madame des Essarts, V, 353 ;

— le duc de Richelieu, VII, 273-274 ;

— Mme Potier de Lamoignon, VIII, 386.

Bourbonnais (Province du).— VIII, 411.

Bourchanin (Jean), procureur au bailliage de Mâcon. — XIII, 498.

Bourdaise (Toussaint), prêtre de la Mission.

— Il avance si peu dans ses études que son renvoi est plusieurs fois mis en délibération, XI, 445.

— Destiné à Madagascar, V, 65, 75.

— Le nonce promet d'envoyer son nom à Rome, V, 174.

— Saint Vincent demande pour lui les facultés accoutumées, V, 550.

— Voyage de France à Madagascar, V, 145, 278-285, 302-305

— Il raconte à saint Vincent ses travaux, ses difficultés et les résultats obtenus, V, 298-301, 305-313, 501-524 ; VI, 192-235.

— Ce que disent de M. Bourdaise M. de Flacourt, XIII, 169 ;

— M. Mousnier, V, 288, 290, 295 ;

— M. Etienne, VIII, 466, 467 ; 490, 500, 503.

— Saint Vincent loue son zèle et ses vertus, VI, 427, 432, 434, 445, 451, 453, 457, 460, 462, 471, 474, 477, 484 ; VII, 11 ; VIII, 90 ; XI, 420 ;

— parle de ses projets, X, 117 ;

— préfère ne pas faire imprimer ses relations ; en envoie des copies, voir Madagascar (Ile de) ;

— le recommande aux prières de la communauté, XI, 229, 445 ; XII, 69 ;

— le propose à la Propagande pour être préfet de la Mission, VIII, 242 ;

— lui écrit pour l'encourager, VIII, 156.

— M. Bourdaise apprend la langue du pays, V, 521

— Sa mort, VIII, 156.

— Autres mentions, V, 423, 434 ; VII, 43, 478 ; VIII, 174

— Voir Madagascar.

Bourdeilles (François de), évêque de Périgueux.

— Il ordonne saint Vincent prêtre, XIII, 7.

Bourdelet (Christophe), vicaire de Montmirail. — XIII, 465.

Bourdet (M.), directeur des ursulines de Melun. — VIII, 340, 430.

Bourdet (Etienne), prêtre de la Mission.

— Note biographique, I, 552.

— On faisait peu de cas de lui à Paris, XI, 117.

— En Lorraine, I, 552

— A Toul, supérieur, VIII, 517.

— A Annecy, II, 15, 75 ; XI, 117, 118.

— Jugement

____________________________________________________________________

— p. 74 —

porté sur lui par sainte Chantal, II, 25.

— Il est au régime du lait, VII, 498, 568.

— Sa santé, XII, 297.

Bourdet (Jean), prêtre de la Mission.

— Note biographique, I, 552.

— A Troyes, supérieur, II, 307, 601 ; VIII, 517.

— A l'Assemblée générale de 1642, II, 307 ; XIII, 288, 298, 357.

— Rappelé de Troyes, II, 489.

— Supérieur à Saint-Méen, III, 8, 26.

— Saint Vincent regrette qu'il ait accepté la chapelle de Plancoët, II, 600, 608.

— Il lui explique l'utilité des visites canoniques, II, 601-602, 615-618 ;

— cela, sur les conseils de M. Portail, II, 613 ;

— lui dit pourquoi la Compagnie ne peut céder dans le procès intenté au sujet du séminaire de Saint-Méen, III, 36-40.

— M. Bourdet se repent d'avoir témoigné du mécontentement contre M. Portail au sujet des ordonnances de la visite ; il en demande pardon à saint Vincent, III, 73.

— Il s'enfuit de Saint-Méen, III, 36.

— Saint Vincent se propose de l'envoyer en Hibernie comme supérieur, III, 71, 73, 82, 92, 96.

— M. Bourdet quitte la Compagnie, III, 86, 104.

Bourdin (M.), grand vicaire de Noyon.— VIII, 21, 452.

Bourdin (M.), cousin de Nicolas Pavillon. — II, 193.

Bourdin (Mme), de Villepreux. — I, 366, 367.

Bourdoise (Adrien), fondateur du séminaire de Saint-Nicolas.

— Note biographique, I, 93.

— Lettres que saint Vincent lui adresse, I, 545 ; II, 155.

— Il est le premier qui ait établi un séminaire "pour y apprendre toutes les rubriques", XII, 289.

— Rapports avec saint Vincent, I, 93.

— Le saint engage Madame de Liancourt à lui demander des prêtres pour une fondation qu'elle projette, I, 394, 396.

— Maladie et mort, XI, 195.

— Son éloge, XI, 7.

— Autre mention, I, 187.

— Voir Nicolaïtes.

Bourg (Roger), esclave à Alger.— VIII, 540.

Bourg-en-Bresse (Ville de), dans l'Ain. — XIII, 52.

Bourg-sur-Gironde (Ville de), dans la Gironde. — I, 497.

Bourgeois (Madame), dame de la Charité, à Joigny. — XIII, 446.

Bourgeois (Jean), docteur janséniste. — III, 66.

Bourgeoys (Marguerite), religieuse de Notre-Dame. — VII, 431.

____________________________________________________________________

— p. 75 —

Bourgneuf (Hameau de), à La Chapelle-Saint-Laud (Maine-et-Loire) — II, 2.

Bourgogne (Province de).

— Missions en cette province, V, 468, 470, 611 ; VI, 27.

— Autres mentions, I, 364 ; VII, 110.

Bourgoin (Pierre). — Voir Borguny.

Bourgoing (François), supérieur général de l'Oratoire.

— Il résigne la cure de Clichy en faveur de saint Vincent, XIII, 17, 18.

— Confesseur de Gaston, duc d'Orléans, II, 376.

— Autre mention, I, 163.

Bourlemont (Claude d'Anglure, comte de).

— L'état de santé de Marie-Angélique d'Atri le met en rapports avec saint Vincent, I,470, 473, 474.

— Autre mention, II, 193.

Bourlier (Françoise), épouse d'Eustache Collée, dame de la Charité de Folleville. — XIII, 483.

Bournay (Jean de).— III, 635.

Bournon (Fernand), continuateur de Lebeuf.

— Il a nié à tort l'authenticité d'une lettre de saint Vincent, IV, 500.

Bourse cléricale (Œuvre de la).

— Don de l'abbé de Bullion, VIII, 188.

Bourzeis (Amable de), membre de l'Académie.

— Note biographique, V, 32.

Boussordec (Charles), prêtre de la Mission.

— Note biographique ; saint Vincent, qui ]e destine à Madagascar, demande pour lui à Rome les pouvoirs accoutumés, V, 576.

— A Nantes, VI, 98, 109, 112.

— Le vaisseau fait naufrage sur la Loire, VI, 131-133, 139-140 ; VIII, 466 ; XI, 372-374, 380.

— Il est envoyé de Luçon à La Rose, VI, 599 ;

— s'offre de nouveau pour Madagascar, XI, 423.

— Saint Vincent accepte sa proposition, VIII, 90 ;

— et le prie d'aller à Nantes, VIII, 102.

— A Nantes, VIII, 129, 146.

— Il est renvoyé à Richelieu, sa résidence, VIII, 146

— A Annecy, supérieur, VIII, 518.

— Autres mentions, VI, 420 ; VIII, 67.

— Voir Madagascar.

Boust (M.), professeur en Sorbonne. — VIII, 130.

Boutin (Abel).— Cité, I, 4, 5, 6.

Boutonnet (M), passager sur la Maréchale .

— Il va à Madagascar, VIII, 212, 469, 473, 475.

— Il revêt la soutane;

____________________________________________________________________

— p. 76—

son désir d'être missionnaire, VIII, 494-496.

— Il étudie la philosophie, VIII, 498 ;

— fait une retraite, VIII, 501.

Bouvant (Mme de), fondatrice du Carmel de Reims. — VIII, 422.

Bouvard (Charles).

— Médecin du roi, X, 343 ;

— de Louise de Marillac, I, 146, 147.

Bouvard (Marie-Angélique), religieuse de la Visitation, fille du précédent.

— Supérieure du monastère d'Angers, III, 422.

— Supérieure du second monastère de Paris, IV, 411 ; VI, 144.

— Sa maladie, VIII, 164.

— Sa mort, VIII, 169.

Bouy (Catherine), fille de la Charité.

— Envoyée en Pologne, XIII, 588.

Bouzauct (Jacques), employé au service de la voirie de Paris. — III, 339.

Bra (Ville de), en Piémont.

— Mission, VI, 508, 541, 564, 568, 589 ; VII, 44, 60, 73, 87, 100-102 ; XI, 431.

Bragelogne (Mme de), dame de la Charité, trésorière de l'œuvre des Enfants trouvés. — XIII, 807.

Brancaccio (Cardinal François-Maria), évêque de Viterbe.

— Note biographique, V, 462.

— Missions dans son diocèse, V, 462, 481.

— Sa bienveillance pour la congrégation de la Mission, VI, 538 ; VII, 579.

— Saint Vincent le remercie, VII, 123 ; VIII, 118, 121 ;

— lui envoie des livres, VII, 34.

— Mention d'une lettre au saint, VII, 397.

— Autre mention, VII, 346.

Brandon (Philibert de), évêque de Périgueux.

— Note biographique, II, 29.

— Lettres que saint Vincent lui adresse, IV, 42, 166.

— A Saint-Maur, II, 29.

— Il suit M. Olier à Saint-Sulpice, II, 274.

— Saint Vincent a l'intention de lui proposer l'évêché de Babylone, III, 155.

— Alain de Solminihac le désire pour l'évêché de Périgueux, II, 389 ;

— regrette qu'un autre ait été choisi, II, 626 ;

— se réjouit de le voir nommé à ce poste, III, 344.

— Il confie aux prêtres de la Mission le séminaire de Périgueux et les renvoie peu après, voir Périgueux.

— Tout disposé à signer la lettre des évêques au Pape contre le jansénisme, IV, 91.

— Il la signe, IV, 152.

— Choisi comme arbitre dans un différend entre Alain de Solminihac et les ecclésiastiques syndiqués du dio-

____________________________________________________________________

— p. 77 —

cèse de Cahors, IV, 268.

— Sa mort, IV, 440.

— Autres mentions, III, 480, 521 ; IV, 24.

Bray (Pays de). — VI, 288.

Bréant (Louis), prêtre de la Mission.

— Note biographique ; à Tréguier, VI, 121.

— Il reçoit un extra tempora de Rome en vue de son ordination, VI, 327.

— Envoyé à Toul pour les exercices de l'ordination, VI, 437-438.

— A Saintes, VII, 122 ; VIII, 278.

Bréauté (Marie de Fiesque, marquise de).

— Elle consulte saint Vincent, VIII, 459.

— Autre mention, VIII, 422.

Breda (Ville de), en Italie. — V, 528.

Bredonique (Localité de), en Ecosse.— VI, 531.

Brémont (M.), administrateur de l'hôpital de Châteaudun. — VI, 562.

Brentel (François), peintre.

— Tableau fait par lui sur l'ordre de saint Vincent, I, 341.

Brésil. — V, 304 ; VIII, 482 ; XIII, 28.

Breslay (René de), évêque de Troyes.

— Il y établit, en partie à ses frais, une maison de missionnaires, I, 424, 452, 453, 454.

— Sa bienveillance pour les missionnaires, II, 219.

— Ses maisons de Paris, I, 424, 452, 541.

— Saint Vincent veut qu'on lui réserve une chambre dans la maison des missionnaires, I, 578.

— Son neveu, II, 148.

— Maladie et mort, II, 204.

— Autres mentions, I, 531, 579.

Bresse (Pays de). — VIII, 260 ; XII, 231 ; XIII, 46, 47.

Bretagne (Province de).

— Louise de Marillac a bonne opinion des Bretonnes, VI, 66.

— Autres mentions, II, 325,376 ; III, 403 ; IV, 629 ; V, 69, 280, 350, 569, 619 ; VI, 423, 477 ; VII, 478 ; VIII, 114, 130, 147, 149, 161, 195, 286 ; X, 665 ; XI, 230 ; XIII, 177, 624.

Bretonvilliers (Hameau de), à Maisse (Seine-et-Oise). — IV, 233.

Bretonvilliers (Alexandre le Ragois de) sulpicien.

— Note biographique, VIII, 394.

— On lui doit la conservation d'un extrait d'allocution de saint Vincent, VI, 275 ; XIII, 166.

— Il donne commencement à la communauté des filles de la Sainte Vierge, VIII, 393.

— Il va voir saint Vincent à ce sujet, VIII, 394, 397.

____________________________________________________________________

— p. 78 —

Brevedent (J. de).

— Il écrit à saint Vincent au sujet de l'abbé de Saint-Cyran et du différend des carmélites, VIII, 334.

Brèves (François-Savary, marquis de), ambassadeur de France à Constantinople.

— Note biographique ; voyage en Barbarie, I, 8.

Bréviaire.—Voir Office divin.

Brezé (Urbain de Maillé, marquis de).

— Note biographique, II, 194.

Brial (Hameau de), à Bressols (Tarn-et-Garonne). — IV, 616, 617 ; VI, 336 ; VII, 152.

Bricaut (Jacquemet), veuve Lévy, dame de la Charité de Châtillon. — XIII, 439.

Brie (André de), forçat à Toulon.— VII, 193.

Brie (Charlotte de), dame de la Charité de Châtillon. — XIII, 51, 437, 438, 439.

Brie-Comte-Robert (Ville de), en Seine-et-Marne.

— Note historique, I, 293.

— Confrérie de la Charité, XIII, 419.

Brienne-le-Château (Ville de), dans l'Aube.

— Les filles de la Charité à Brienne, V, 56 ; VII, 448.

Brienne (Henri-Auguste de Loménie, comte de), secrétaire d'Etat.

— Note biographique, II, 42.

— Lettre que saint Vincent lui adresse, II, 527.

— Il s'occupe de l'assistance des nobles Lorrains ruinés, II, 42.

— Rapports avec saint Vincent, II, 419, 424 ; IV, 29, 309 ; V, 406 ; VI, 461.

— Autres mentions, IV, 269 ; VI, 639 ; VII, 90, 174, 507 ; XIII, 303, 402, 404, 585.

Brienne (Louise de Béon, comtesse de), épouse du précédent.

— Note biographique, II, 401.

— Dame de la Charité, III, 139, 410, 424, 510.

— Saint Vincent se sert de son influence sur le comte de Brienne, IV, 29, 269.

— Elle demande l'envoi de missionnaires en Suède, V, 247.

— Elle s'intéresse à l'hôpital de Saint-Denis, V, 334, 478,

— à l'hôpital de Saint-Fargeau, VI, 263 ; VII, 628 ;

— aux filles de la Providence, VI, 535 ;

— aux sœurs envoyées à Sedan, X, 5.

— Rapports avec Anne d'Autriche, XIII, 137.

Brière (M. de). — Voir La Brière (Nicolas de).

Brigitte (Sainte).— I, 570.

____________________________________________________________________

— p. 79 —

Brigittines (Religieuses). — Brigittines d'Arras, V, 9 ; VII, 184, 349 ; X, 226.

Brignole (Maria-Emmanuel), noble genois.

— Note biographique, VII, 540.

— Donation à la maison des missionnaires de Gênes, VII, 540, 543.

— Reconnaissance de saint Vincent ; ce seigneur demande une mission dans son marquisat, VII, 541.

— Il réduit considérablement une donation faite par son fils à la maison de Gênes, VIII, 18, 70.

— Ses libéralités envers la maison des missionnaires de Rome, VII, 541 ; VIII, 134.

Brignole (Rodolphe-Maria), fils du précédent. — Voir Brignole (Maria-Emmanuel) .

Brillehaut (Mathurine), fille de la Charité. — XIII, 577.

Brin (Gérald), prêtre de la Mission.

— Note biographique, II, 589.

— Lettres que saint Vincent lui adresse à Limerick, IV, 15 ;

— à Dax, IV, 481 ;

— à La Rose, IV, 567 ;

— à Meaux, VI, 438 ; VII, 338.

— Au Mans, II, 589.

— A Saint-Lazare, II, 608, 613, 621 ; III, 13.

— Il va en Irlande, III, 82, 92.

— En Irlande, supérieur ; il renvoie plusieurs de ses confrères en France, III, 486.

— Mission de Limerick, IV, 16.

— Persécution et contagion, IV, 15-16, 290, 342, 379.

— De retour en France, il va donner une mission près de Dax, IV, 481.

— A La Rose, supérieur, IV, 567, 615 ; V, 155 ; VIII, 517.

— Proposé à la Propagande pour la Mission d'Ecosse et des Hébrides, IV,493-494.

— Chargé d'aller visiter les missionnaires de ces Missions, il est obligé de s'arrêter à Londres, V, 572, 622, 624, 625, 629 ; VI, 34, 99, 109, 408, 482.

— Il est question de lui pour un établissement projeté en Espagne, VI, 342.

— A Troyes, supérieur, VI, 360, 519, 556 ; VIII, 517.

— A Meaux, supérieur, VI, 438 ; VIII, 520.

— A Saint-Lazare ; sa santé, VII, 17, 58.

— Revenu à. Meaux comme supérieur, VII, 338, 355, 356.

Brinvilliers (Mme de).— VIII, 347.

Briquet (Pierre de), notaire à Paris. — XIII, 14, 16.

Brisacier (Laurent de), chargé de mission à Rome.

— Note biographique, II, 484.

— Son "aversion" pour les vœux, III, 382.

— Saint Vincent indique à M. Jolly comment il doit se comporter avec lui, VIII, 69.

____________________________________________________________________

— p. 80 —

— Fondation au Nom-de-Jésus, VIII, 290.

— Autres mentions, VIII, 116, 146.

Brisjonc (François), prêtre de la Mission.

— Note biographique, VII, 300.

— A Marseille, VII, 300.

— Saint Vincent ignore s'il est à Agde ou à Marseille, VII, 379.

— A Agde, VII, 396.

— Son désir de retourner à Marseille, VIII, 14.

— Il est envoyé à La Rose ; sa sortie ; sa réadmission, VIII, 28.

Brission (J.), membre de la Charité de Courboin. — XIII, 520.

Brission (L.), membre de la Charité de Courboin. — XIII 520.

Brission (Pierre), membre de la Charité de Courboin. — XIII, 520, 521.

Brocard (Elisabeth-Marie), fille de la Charité.

— Envoyée à La Fère, X, 198.

— Son éloge, X, 289.

Brochard (M.). —VIII, 115, 199

Broille (M. l'abbé). — VI, 244.

Broizot (Julienne), membre de la Charité de Montmirail.— XIII, 466.

Brosses (M.). —Voir des Brosses.

Brosses (Alexandre-Gabriel de). — IV, 467.

Brou (Mme de), dame de la Charité.— I, 280, 495.

Brou (Mlle), dame de la Charité.— I, 280.

Broully (M. de), secrétaire de l'archevêque de Sens.— XIII, 444.

Brousse (M. de).— Rapports avec Alain de Solminihac, V, 170, 171, 590.

Brousse (M.).—VI, 327, 510.

Brousse (Jacques), curé de Saint-Honoré à Paris.

— Député à Rome par les jansenistes pour soutenir leur cause, IV, 608, 622.

Broussel (Pierre), conseiller à la Grand'Chambre.

— Soulèvement provoqué par son arrestation, III, 360.

Broutel (Jean).— XIII, 845, 846.

Broyer (François), procureur général du chapitre de Mâcon. — XIII, 503.

____________________________________________________________________

— p. 81 —

Bruand (M.), commis de Nicolas Fouquet. — VII, 420, 438, 439.

Brugière (Sébastien), religieux de la Merci.

— Note biographique, III, 217.

— Sa charité envers les esclaves d'Alger, III, 217-218 ;

— envers les missionnaires, III, 220, 221, 308, 309.

— En France, VIII, 536.

Brulart (M.). — Voir Sillery (Brulart de).

Bruneau (Pierre), esclave à Alger. — VIII, 542.

Brunel (Mme), dame de la Charité. — I, 89.

Brunet (Jean-Joseph), prêtre de la Mission.

— Note biographique, I, 44.

— En mission dans le diocèse de Bordeaux, I, 286, 289, 306 ;

— à Montpezat, I, 438 ;

— dans le duché d'Aiguillon, I, 451.

— Il repasse par Bordeaux, I, 492.

— Il quitte son compagnon M. de Sergis ; ce dont saint Vincent le blâme, I, 496.

— A La Rose, I, 598.

— D'Alet il est envoyé à Rome, II, 302, 304.

— Le départ pour Rome est retardé, II, 307, 322, 361.

— Mission sur les galères de Marseille, II, 368.

— Voyage à Rome, II, 386, 391.

— A Rome, II, 424.

— A Gênes, III, 311.

— A Marseille ; son zèle, III, 435.

— Sa mort, III, 471, 474, 475.

— Son éloge, III, 497-501.

Bruno (Jean-Antoine), prêtre de la Mission.

— Note biographique ; à Gênes, VII, 374.

— Ses vœux, VII, 523, 552.

Bruquedalle (Ancienne commune de), dans la Seine-Inférieure. — VI, 288.

Bruxelles (Ville de), en Belgique. — VIII, 511.

Bruyères-le-Châtel (Village de), en Seine-et-Oise.

— Projet d'union du prieuré à la congrégation de la Mission, III, 233.

— Mission, VII, 12-15.

Bruys (Pierre), procureur syndic de Mâcon. — XIII, 498.

Bry (Marguerite du Tartre, dame de), épouse de Gabriel de Bry, lieutenant général du bailliage d'Etampes. — V, 110.

Buade (Claude de), abbesse du monastère d'Argensolles. — III, 518.

Buchet (Benoît), procureur du roi au bailliage de Mâcon. — XIII, 497.

Bucy-lès-Pierrepont (Village de), dans l'Aisne.— Détruit par le feu, VI, 394.

____________________________________________________________________

— p. 82 —

Buenens (Ancien village de), près Châtillon-les-Dombes. — XIII, 40, 42, 43, 44, 45, 54.

Buffier (M.). — Arrivé de Pologne, VII, 162.

— Il y retourne, VII, 166.

Buglose (N.-D. de), lieu de pèlerinage à Pouy (Landes).

— Note historique, III, 243.

— Projet d'un établissement de missionnaires, III, 243-244.

Buhot (Gilles), chanoine de Bayeux.

— Note biographique ; il offre à saint Vincent le pèlerinage de N.-D.-de-la-Délivrande, VI, 355.

Buire (Jeanne de), fille de la Charité.

— Note biographique, VIII, 296.

Buisson (François), chirurgien, esclave à Alger.— V, 31.

Buissot (Nicolas), prêtre de la Mission.

— Note biographique, I, 428.

— A Richelieu, I, 428, 451.

— Bon chantre, I, 429.

— En mission, I, 463.

— Sa santé, I, 510.

— Sorti de la Compagnie, II, 489.

Bulles (Village de), dans l'Oise.

—Confrérie de la Charité, I, 242.

— Visite de Louise de Marillac, I, 242, 244.

Bullion (Claude de), président à mortier.

— Note biographique, II, 79.

Bullion (Pierre), abbé de Saint-Faron de Meaux, fils du précédent.

— Sa mort, VIII, 188.

Burdilliat (Eléonore), membre de la Charité de Châtillon. — XIII, 437.

Bureau (Jean), prêtre de la Mission.

— Note biographique ; à Saint-Méen, III, 463.

Burglosse. — Voir Buglose.

Burgo (M. de).— IV, 482.

Burlamacchy (Sauveur).

— Note biographique, V, 13.

Bus (Bienheureux César de), fondateur des prêtres de la Doctrine Chrétienne.

— Note biographique, II, 416.

— Voir Doctrine Chrétienne (Prêtres de la).

Busée (Jean), jésuite.

— Auteur de l'Enchiridion piarum meditationum, I, 197 ; III, 283 : VI, 105, 620 ; VII, 66, 274 ; VIII, 501.

Busquet (Pierre), abbé du monastère du Mont-Saint-Eloy à Arras. — V, 88.

____________________________________________________________________

— p. 83 —

Bussière-Badil (Prieuré de). dans la Dordogne.

— Denis Laudin, prieur de Bussière-Badil, VII, 224, 280 ; VIII, 436.

— Saint Vincent prévoit que l'union du prieuré à sa congrégation sera très difficile à obtenir, VII, 329-330.

Busson (Simon), frère de la Mission.

— Note biographique, III, 487.

— Sa mort, III, 486.

— Entretien sur ses vertus, XI, 153-155.

But (Jeanne de), fille de la Charité.— I, 350.

Butefer (Catherine), mère des deux frères Le Vacher.

— Sa mort et ses funérailles, XI, 446.

Butler (Pierre).

— Note biographique. VII. 513.

— Ecolier au séminaire Saint-Charles, IV, 482, 483.

— Son dimissoire, VII, 313, 331, 403, 524.

— A Tréguier, VIII, 147.

Butler (Thomas) écolier au séminaire Saint-Charles.— IV, 482.

Buy (M.), habitant de Châtillon. — XIII, 54.

Buzay (Abbé de). — Voir Gondi (François-Paul de).

Buzenval (Madeleine Potier, dame Choart de). — II, 363.

Buzenval (Nicolas Choart de), évêque de Beauvais, fils de la précédente.

— Note biographique, V, 100.

— Saint Vincent lui écrit au sujet d'un ermite, IV, 613.

— Différend entre le prélat et son chapitre au sujet de la publication de la Bulle d'Innocent X contre le jansénisme, IV, 613-614.

— Favorable aux jansénistes, VIII, 337.

 

C

Cabales. — Eviter les cabales, XI, 103.

Cabaret (Gabrielle), fille de la Charité.

— Note biographique ; saint Vincent ne lui trouve aucune marque de vocation, IV, 312.

— Louise de Marillac demande, pour elle, la permission de faire les vœux VIII, 207.

— Autre mention, XIII, 575.

Cabarets. — XI, 361.

Cabart (Nicolas). — Il recommande à saint Vincent son neveu, qui désire faire une retraite à Saint-Lazare, VIII 462.

____________________________________________________________________

— p. 84 —

Cabel (Pierre), prêtre de la Mission.

— Note biographique, V, 66.

— Lettres que saint Vincent lui adresse à Sedan, VI, 346, 369, 382, 470, 512, 582, 595, 612 ; VII, 15, 136, 201, 281, 351, 379, 424, 520, 590 ; VIII, 154, 177, 196, 262.

— A Sedan, V, 66, 468.

— Vice-supérieur, VI, 346.

— Supérieur, VI, 612 ; VIII, 11, 518.

— Saint Vincent lui expose les devoirs des supérieurs, VI, 613 ;

— approuve sa conduite vis-à-vis du gouverneur de Sedan, VIII, 197.

— Trop long en ses sermons, VI, 612.

Cabry (Françoise), fille de la Charité.

— Elle est envoyée à Sedan, X, 1.

— Autre mention, XIII, 575.

Cacquet (François), religieux du prieuré de Saint-Lazare. — XIII, 234.

Caen (Ville de), dans le Calvados.

— Jeunes perturbateurs, VIII, 254.

Cahors (Ville de), dans le Lot.

— Caractère des Cadurciens, X, 579.

— La Fronde à Cahors, IV, 525.

— La peste, IV, 496, 497, 518, 520, 525, 528 ; V, 525.

— Evêques de Cahors, voir Sevin, Solminihac.

— Ecclésiastiques syndiqués du diocèse de Cahors, IV, 186, 440, 563.

— Jésuites de Cahors, VII, 532, 533.

— Dominicains, II, 564.

— Capucins, III, 152 ; IV, 528, 529.

— Ursulines, III, 469.

— Augustins de la réforme de Chancelade, III, 223.

— Saint Vincent se propose d'aller dans cette ville, III, 434, 467.

— Autres mentions, IV, 582 ; XIII, 342.

* Missionnaires de Cahors.

— Les prêtres de la Mission sont chargés de la direction du séminaire ; contrat de fondation, II, 377.

— Premiers commencements, II, 387-389.

— Lettres de saint Vincent aux missionnaires de Cahors, II, 577, 582 ; III, 111, 237 ; IV, 230, 281, 460, 464 ; VII, 321 ; VIII, 1.

— Bon ordre qui y règne, III, 467, 470.

— Bien qui s'y fait, II, 442 ; III, 343 ; IV, 119, 247.

— Service de la paroisse Saint-Barthélemy de Cahors, IV, 496 ; VI, 625.

— Union des prieurés de Gignac, VI, 594 ; VII, 7, 321 ; VIII, 119 ;

— et de la Vaurette, II, 407.

— Don au séminaire de la métairie du Cayran, voir Cayran.

— Situation financière, IV, 277.

— Prix de la pension, III, 143, 243.

— Alain de Solminihac ne s'oppose pas à ce que des séminaristes de Cahors entrent dans la Mission, mais pose ses conditions, III, 342-343.

____________________________________________________________________

— p. 85 —

— Les clercs du diocèse passent un an au séminaire avant le sous-diaconat, six mois avant la prêtrise, IV, 119

— Nombre des séminaristes, III, 143, 467 ; VI, 625 ; VIII, 79.

— Placements et déplacements, III, 71, 81, 527 ; V, 532.

— Liste des supérieurs, VIII, 518.

— Missionnaires ayant fait partie du personnel de cet établissement, voir Bonichon, Cuissot (Gilbert), Delattre, Dubourdieu, Dufestel, Fournier (François), Gazet, Gilles, Levasseur, Robin, Testacy, Thierry, Treffort, Vagré, Water (James), Water (Nicolas).

— Visites canoniques de la maison par M. Portail, III, 26, 57, 71, 78, 81, 92, 98, 104, 106, 112, 114, 122, 126, 143 ;

— par M. Dehorgny, VIII, 233, 263.

— Pourquoi les missionnaires du séminaire ne donnent pas des missions, IV, 43.

— Les missionnaires de Cahors chantent l'office divin, XII, 330, 333.

— Autres mentions, IV, 136, 343, 584 ; V, 183 ; VII, 191 ; VIII, 400 ; XIII, 194.

* Filles de la Charité de Cahors.

— Alain de Solminihac demande des filles de la Charité pour un hôpital d'orphelins, V, 631 ; X, 117 ; XIII, 711 ;

— pour deux hôpitaux, XI, 363.

— Choix des soeurs qui doivent être envoyées, VI, 271-272.

— Nouvelle demande de l'évêque de Cahors pour un petit hôpital, XII, 22.

— Envoi de sœurs à Cahors, VII, 142, 335, 337, 339, 350, 414 ; VIII, 124, 139, 162.

— Instructions de saint Vincent à des sœurs envoyées à Cahors, X, 578, 665.

— Elles sont mises à la tête d'un orphelinat, et cet orphelinat est le premier confié aux filles de la Charité, X, 578-579.

— M. Cuissot se décharge de la direction des sœurs, VIII, 233.

— Saint Vincent se propose d'envoyer à Cahors la sœur Carcireux, VIII, 113.

— Désir qu'a la sœur Hardemont d'etre placée à Cahors, VII, 234, 242.

— Personnel, voir Boucher (Louise), Plouvier, Trumeau.

— Autres mentions, VIII, 1 ; X, 325, 513, 654.

Caignet (Antoine), prêtre de la Conférence des mardis.

— Note biographique, I, 318.

— En mission, I, 449, 451 ; III, 249.

— Confesseur de Madame Goussault, I, 318.

— Grand vicaire de Meaux, il donne du travail aux missionnaires de Crécy, V, 16.

— Saint Vincent recommande au supérieur du séminaire de Meaux de suivre ses avis, VII, 338 ;

— répond a une de ses lettres, VII, 492.

— Auteur d'un livre de meditations, VI, 105.

____________________________________________________________________

— p. 86 —

Caillou (Geneviève), fille de la Charité.

— A Angers, I, 611 ; II, 9.

— Autre mention, XIII, 575.

Caithness (Comté de), en Ecosse.

— Etat religieux de la population, VI, 531.

Calabre (Pays de), en Italie.

— Invasion de pirates, VIII, 535.

Calais (Ville de), dans le Pas-de-Calais.

— Coches de Calais, III, 535 ; XIII, 632.

— M. Ozenne y est attendu, V, 24.

— Les visitandines envoyées en Pologne y débarquent, V, 42, 46.

* Filles de la Charité de Calais.

— La reine demande des sœurs pour le soin des soldats blessés et malades ; elles y vont ; deux succombent, les deux autres tombent malades, VII, 185, 233 ; X, 507-510 ; XII, 39-40.

— Plusieurs sœurs s'offrent pour les remplacer, VII, 233 ; X, 584 ; XII, 40-41

— Saint Vincent en choisit quatre et leur donne ses instructions, X, 548.

— Noms des sœurs, VII, 185.

— Autre mention, VII, 284.

Calle (Port de la), en Algérie.— V, 128.

Callon (Louis), prêtre de la Mission.

— Note biographique, I, 43.

— Retiré dans son pays, I, 450, 454.

— En mission aux environs d'Aumale, I, 592.

— Bienfaiteur de la Mission, III, 32 ; XIII, 331.

— Sa mort, III, 274.

— Autres mentions, I, 351 ; II, 378.

Calomnies.

— Conférence sur le bon usage des calomnies, XII, 276.

— Texte de la règle des missionnaires, XII, 276.

— La calomnie ne manque jamais aux serviteurs de Dieu, VIII, 205 ; XII, 277-278.

— Nous disposer à la recevoir, XII, 282-283.

— La souffrir patiemment, XI, 337 ;

— comme une faveur de Dieu, IV, 301 ;

— sans se justifier, VIII, 205 ; X, 4 ; XII, 283-284  ;

— et même s'en réjouir, qu'elle frappe les missionnaires en particulier ou la Compagnie en général, XII, 279-282.

— Exemple de J-C., II, 446 ;

— de saint Vincent, XI, 337.

— Ses avantages, I, 142 ; VI, 1

— Saint Vincent souhaite que la Compagnie soit calomniée, XII, 285.

— Prière pour demander à Dieu de faire bon usage de ]a calomnie, XII, 286.

Calvaire (Montagne du), près de Jérusalem. — XII, 193.

Calvaire (Filles du). — Monastère de Poitiers, XIII, 119.

____________________________________________________________________

— p. 87 —

Calvin (Jean), chef du protestantisme français.

— Auteur d'une méthode de prêcher, XI, 295.

— Son hérésie, IV, 205, 209 ; XIII, 148.

— Ce qu'en dit l'abbé de Saint-Cyran, VIII, 335.

— Autre mention, XI, 37.

Camard (Guillaume), membre de la Charité de Joigny. — XIII, 460.

Cambout (M. de), conseiller au parlement de Bretagne. — VI, 585.

Cambrai (Ville de), dans le Nord. — VIII, 512.

Campan(Dominique de), esc]ave à Alger. — V, 31, 143, 144 ; VIII, 534.

Campels (M. de). — II, 504.

Campion (M.), prêtre du collège de Fortet.

— Saint Vincent accepte un rendez-vous, II, 488.

Campou (M.). — VII, 621.

Camus (M.). — III, 597, 598, 599 ; IV, 497.

Cana (Ancienne ville de), en Galilée. — III, 544.

Canada.

— Evangélisation du Canada, II, 29 ; VII, 431 ; X, 508 ; XIII, 28.

— Admiration de saint Vincent pour l'œuvre entreprise au Canada, IV, 370.

— Commerce, XII, 370.

— Autres mentions, II, 369 ; III, 571 ; V, 48 ; XII, 26.

— Voir Bourgeoys, Jésuites, Montmagny, Québec, Vironceau de Saint-Joseph.

Canalle (Jean-Marie), gouverneur de Tabarque — VII, 505.

Canaries (Iles).— VIII, 250, 477.

Candelou (Jean), prêtre de la Mission. — Note biographique, II, 368.

Candie (Pays de), en Ecosse.— VI, 531.

Canisius (M.), prêtre d'Arras.

— Confesseur des filles de la Charité, VI, 101 ; X, 226.

— Autre mention, VI, 116.

Canna (Ile de), dans les Hébrides.

— Evangélisée par M. Duiguin, IV, 515 ; V, 116.

Cannes (Ville de), dans les Alpes-Maritimes. — VIII, 398.

Cantara (Ville de la), en Tunisie. — V, 113.

Canterelle (M.) — I, 11, 12.

Canto (R. P.), récollet.— IV, 331.

____________________________________________________________________

— p. 88 —

Capbreton (Village de), dans les Landes. — I, 19 ; V, 31, 144

Capitain (M.), notaire de Paris. — XIII, 86.

Cappel (Président), à Marseille. — VI, 579, 618.

Capucins (Ordre des).

— Leur éloge, XI, 134

— Il leur est défendu de toucher de l'argent, III, 250 ; VI, 160 ; X, 310.

— L'esprit de pauvreté est la caractéristique de cet Ordre, IX, 581, 596 ; X, 123, 207, 300 ; XII, 262.

— Ils lisent leurs règles tous les vendredis, IX, 693 ; X, 101 ;

— n'offrent pas de collation aux personnes qui les vont voir, X, 321 ;

— n'ont d'autre sujet d'oraison que Notre-Seigneur, X, 569 ;

— récitent l'office divin media voce, XII, 332.

— Leurs novices vivent à part, XII, 339.

— Ils ont partout même habit, VI, 114 ; X, 314, 352.

— Prétentions des frères lais, III, 319.

— Histoire d'un capucin qui s'imaginait n'avoir pas vocation, XIII, 644.

— Saint Vincent détourne un de ses prêtres d'entrer chez les capucins, IV, 595-596.

— Capucins de Barbarie, III, 307, 309, 310 ;

— de Cahors, III, 152 ; IV, 528, 529 ;

— du Cap-Vert, V, 281, 303,

— de Charleville, V, 440 ;

— Charmes, V, 620 ;

— Châtillon-les- Dombes, XIII, 52 ;

— Chinon, III, 415 ;

— Ispahan, II, 415 ;

— Marseille, VII, 55 ;

— Nantes, V, 280 ;

— du couvent Saint-Jacques à Paris, VIII, 334 ;

— de Pologne, V, 588 ;

— de l'île Saint-Christophe, III, 604 ;

— Sedan, IV, 345, 366 ; V, 152, 552 ;

— Sion, II, 106.

— Il est question d'en envoyer à l'île de Madagascar, VII, 24, 43.

— Autres mentions, I, 343 ; III, 35, 520 ; IV, 540 ; VI, 134 ; IX, 459 ; X, 127, 245 ; XI, 15 ; XII, 337, 442 ; XIII, 92, 174, 175, 335, 339.

— Voir Garron (Jacques), Rougemont (Comte de), Sylvestre (R. P ).

Cap-Vert (Archipel du).

— Passage des missionnaires envoyés à Madagascar ; état religieux de ces îles, III, 332-333, 547- 548, 550 ; V, 281-282, 302 ; VIII, 250, 478-481, 484.

— Mort de M. de Belleville au Cap-Vert, VI, 427, 432, 434.

Caractère. — Ne pas s'étonner d'être tantôt bien, tantôt mal disposé, XI, 365-366.

Carbon (Abbé de).— VI, 638.

Carcireux (Françoise), fille de la Charité.

— Note biogra phique, IV, 187.

— Lettres que saint Vincent lui adresse, VIII, 315 ;

____________________________________________________________________

— p. 89 —

— qu'elle adresse à saint Vincent, VIII, 390, 433.

— Destinée à Saint-Germain-l'Auxerrois, II, 158.

— Rappelée de Bicêtre, IV, 187.

— A Richelieu, VI, 45, 47.

— Proposée pour Cahors, VIII, 113.

— Avis que lui donne saint Vincent avant son départ pour Narbonne, X, 665.

— Son obédience, XIII, 587.

— A Narbonne, VIII, 144, 315, 318, 390, 433.

— Elle se forme à l'instruction de la jeunesse dans le diocèse d'Alet, VIII, 315 ; X, 732.

— Elle supplie Saint Vincent de reprendre son frère dans la Mission, VIII, 433.

— Autre mention, XIII, 576.

Carcireux (Paul), prêtre de la Mission, frère de la précédente.

— Note biographique ; demande d'un dimissoire pour son ordination, II, 445.

— Il demande à quitter la Compagnie pour aller assister son père dans la gêne ; saint Vincent l'engage à rester, II, 559-562.

— Son ingratitude, III, 380.

— Il desire sa réadmission, et sa sœur la demande pour lui, VIII, 433.

Caregré (Madame). — Ses rapports avec saint Vincent, II, 180, 190.

Carême.

— Mentions de conférences sur le temps du carême, XII, 457, 462, 466, 469.

— En Pologne le carême se pratiquait autrement qu'à Rome, V, 348.

Carennac (Village de), dans le Lot. — Doyen de Carennac, IV, 25, 119, 185.

Carignan (Marie de Bourbon, princesse de).

— Note biographique ; saint Vincent lui refuse l'entrée d'un monastère de la Visitation, VI, 265.

— Elle lui garde rancune de ce refus, VII, 205.

Carlier (M.).

— A Saint-Lazare, VII, 545.

— Il se charge d'une commission auprès du frère Parre, VII, 557.

Carmélites (Ordre des).

— Leur fin principale est l'esprit d'oraison, X, 113, 371.

— Leur grande austérité, X, 60, 98.

— Les filles de la Charité n'ont rien à leur envier, IX, 582, 656 ; X, 110, 143, 196, 373.

— Troubles provoqués dans l'Ordre par la question des visiteurs, VIII, 61, 166, 187, 335, 395, 413, 414, 422.

— Saint Vincent demande à Rome, pour une personne qui avait fait vœu d'entrer au Carmel, dispense de ce vœu, II, 249, 285, 320, 378, 379, 396

— Jeanne Dalmagne, sœur tourière au Carmel, IX, 179,

____________________________________________________________________

— p. 90 —

182, 186, 195, 198.

— M. de Blampignon est nommé visiteur, VIII, 352, 353, 356.

— M. Coqueret est l'un des trois supérieurs, II, 86.

— Carmel de Château-Thierry, VIII, 402, 426 ;

— Mâcon, XIII, 499, 501 ;

— Marseille, VII, 173 ;

— Neufchâteau, VI, 577 ; VII, 37 ;

— Paris, VI, 110 ; VIII, 164, 459 ; — Rouen, II, 202 ;

— Troyes, voir Trinité (Mère de la).

— Autres mentions, VII, 130 ; X, 127, 356, 613.

Carmes (Ordre des).

— Leur esprit de pauvreté, X, 207.

— Ils n'offrent pas de collation aux personnes qui vont les voir, X, 321.

— Branches de l'Ordre, II, 470.

— Ils se prononcent en chapitre contre le jansénisme, III, 329.

— Saint Vincent défend à un missionnaire d'aller faire sa retraite chez les carmes, IV, 96.

— Exemples de vertu donnés par des carmes, I, 535 ; V, 277  ; X, 62, 575.

— La Propagande leur a confié la Mission de Madagascar, III, 279 ; XIII, 318.

— Carmes des Billettes à Paris, IV, 267  ; XIII, 119 ;

— de Barbarie, III, 221 ;

— d'Ispahan, II, 415.

— Autres mentions, IV, 541 ; VI, 578 ; VIII, 338 ; XIII, 92, 352.

— Voir Saint-Bonaventure (R. P. Césaire de).

Carnaval. — Mentions de conférences sur les motifs de sanctifier ce temps, XII, 456, 473.

Caron (M.), prêtre de la Mission.

— Postulant, VI, 533.

— A la veille d'être reçu au séminaire interne, VI, 574.

— A Gênes ; il n'a pas l'intention de persévérer, VII, 588.

— Son ordination, VII, 597.

— Renvoyé, VIII, 46, 71, 82, 86.

Caron (M.), d'Arras. — VII, 349.

Caron (Jean), chanoine d'Ecouis. — XIII, 20, 22, 24.

Carpentier (Augustin), clerc de la Mission. — Note biographique ; au Mans, VII, 314.

Carré (Claude), fille de la Charité. — XIII, 576.

Carrosses.

— Origine des carrosses, XII, 191.

— Louise de Marillac allait en carrosse, I, 358, 383, 384, 459, 477, 504, 515, 544, 577 ; II, 180, 371, 541 ; III, 527 ; V, 647.

— Saint Vincent emprunte le carrosse de Madame Goussault, I, 280.

— Carrosse de saint Vincent, IV, 255, 278 ; V, 475, 647  ; XIII, 164.

— Il l'appelle son "ignominie", V, 344 ;

— son "infamie" , XII, 21, 251.

Carthage (Ville de) en Afrique. — Jean et Philippe Le Va-

____________________________________________________________________

— p. 91 —

cher, grands vicaires de Carthage, IV, 120 ; V, 85 ; XIII, 313, 837.

— Ruines de Carthage, X, 534-535

Cas de consclence.

— Exercices de cas de conscience à Saint-Lazare, II, 212, 608 ; VIII, 226.

— Saint Vincent les conseille aux missionnaires entre les missions, VIII, 33.

— Voir Théologie morale.

Cas réservés.

— Tous les évêques n'ont pas accordé aux missionnaires la faculté d'absoudre des cas réservés ; certains ont accordé avec des restrictions, V, 81.

—Saint Vincent demande à Rome, pour ses missionnaires, la faculté d'absoudre des cas réservés au Pape, V, 546.

— Explication du bref qui la lui accorde, V, 569-570, 603.

— Il en envoie des copies authentiques à ses maisons, V, 571-572, 641.

— Des évêques refusent de reconnaître ces facultés, VI, 55.

— D'autres y apportent des restrictions, V, 628.

Casenave (M. de).— XIII, 6.

Caset (Michel), prêtre de la Mission.

— Note biographique, IV, 489.

— Lettres que saint Vincent lui adresse à Toul, VII, 343 ; VIII, 275.

— A Baville, IV, 489, 513.

— A Saint-Méen, V, 356.

— En mission à Bruyères, VII, 14.

— A Toul ; il est chargé de la direction de la maison en l'absence du supérieur, VII, 306.

— Mission de Charmes ; saint Vincent lui annonce l'envoi prochain d'un supérieur, VII, 343.

— Supérieur, VIII, 116, 517.

— Plainte à son sujet, VIII, 409.

Cashel (Ville de) en Irlande.

— Fondation d'une chaire de théologie, III, 314.

— Travaux des missionnaires dans le diocèse de Cashel, III, 357.

— Clerc originaire du diocèse, voir Butler (Pierre).

— Le grand vicaire de l'archevêque, chassé par la persecution, IV, 342.

— Thomas Walsh, archevêque de Cashel, voir ce mot.

Casimir (Saint). — V, 107.

Casimir (M. ). — Voir Zelazewski (Casimir).

Casimir (Prince Jean), cardinal, puis roi de Pologne. — III, 242.

Cassan (M.). — I, 309.

Cassandieux (M.). — Voir Gassendi.

Cassien, écrivain ecclésiastique. — Cité, XI, 14,.

____________________________________________________________________

— p. 92 —

Castelferrus (Village de), dans le Tarn-et-Garonne.

— Seigneurs du lieu, VI, 458 ; VII, 412.

Castelnau (M. de).— I, 442, 443.

Castelnau-de-Montratier (Village de), dans le Lot.

— II, 443.

Castelnuovo (Ville de), dans le Piémont.

— Mission, VI, 263.

Castiglione (Ville de) près de Gênes.

— Mission, IV, 117.

— Confrérie de la Charité, IV, 118.

Castillon (M. de).— I, 440.

Castillon (André), jésuite. — Note biographique, VIII, 420.

Castres (Ville de), dans le Tarn.— I, 2.

Castres (Jean), esclave à Tripoli. — VIII, 140.

Castruccio (Laurent), évêque de Spolète. — IV, 46.

Casuistes.

— Alain de Solminihac condamne l'Apologie des Casuistes et approuve la censure qui en a été faite par quelques prélats, VII, 528-533.

— On travaille à faire approuver l'ouvrage à Rome, VII, 614.

— Saint Vincent désire que ses prêtres ne prennent aucune part aux querelles, mais prient pour l'union des cœurs, VIII, 86.

Catalogne (Ancienne province de), en Espagne.

— Projet. d'un établissement de missionnaires, II, 456, 461 ; voir Barcelone.

— Autre mention, II, 194.

Catéchisme.

— Sermon de saint Vincent sur le catéchisme, XIII, 25.

— Il fait le catéchisme aux pauvres du Nom-de-Jésus, XIII, 156.

— Conférence sur le devoir qu'ont les missionnaires, les frères eux-mêmes, de catéchiser les pauvres et autres personnes, XI, 381 ; XII, 472.

— Grand et petit catéchismes dans les missions, voir Missions.

— Exercices à Saint-Lazare sur la manière de faire le catéchisme, VIII, 79, 80, 82 ; XII, 288-298.

— Les filles de la Charité doivent apprendre et enseigner le catéchisme, I, 313 ; X, 476, 623-628 ; XIII, 631, 745.

— Livre des catéchismes, VII, 256.

— Catéchisme de Bellarmin, XIII, 664.

— Catéchisme de la grâce, IV, 178.

Catherine (Sainte), martyre. — Son courage devant l'empereur Maximin, X, 618.

— Autre mention, X, 612.

Catherine de Sienne (Sainte). — Son respect pour les prêtres, VI, 60.

____________________________________________________________________

— p. 93 —

— Pensées qui l'obsédaient au moment de la communion, IX, 233, 237.

— Modèle de support, IX, 271.

— Autre mention, III, 378.

Catherine (Sœur), fille de la Charité.

— Ses infirmités ; délibération sur son renvoi, XIII, 596-598.

Catherine (Sœur), fille de la Charité.— A Saint-Sulpice ; elle est déplacée, II, 268, 269.

Catherine (Sœur), fille de la Charité. — Revenue de Brienne, VII, 448.

Catherine (Sœur), fille de la Charité. — Rappelée de Nantes, XIII, 680.

Voir Bauchet (Catherine), Bouy (Catherine).

Cauffry (Village de), dans l'Oise. — I, 273.

Caulet (Catherine), baronne de Mirepoix. — Voir Mirepoix (Baronne de).

Caulet (François-Etienne de), abbé de Saint-Volusien de Foix, puis évêque de Pamiers, frère de la précédente.

— Note biographique, I, 211.

— Son éloge, VI, 584, 609.

— Lettres que saint Vincent lui adresse, IV, 204 ; VI, 368 ; VII, 191.

— Il veut réformer son abbaye, I, 211-212.

— Il commence avec M. Olier le séminaire de Vaugirard et le suit à Saint-Sulpice, II, 274.

— Le gouverneur du comté de Foix est prié de l'aider à réformer les abus, III, 84.

— Il donne à St-Lazare, en 1656 et 1657, les entretiens des ordinands, VI, 368, 608 ; VII, 17, 22.

— Il se laisse influencer par Nicolas Pavillon, évêque d'Alet, IV, 94.

— Alain de Solminihac espère qu'il signera la lettre collective de l'épiscopat contre le jansénisme, IV, 152.

— Caulet ne répond pas à ]a demande qui lui en est faite, IV, 172.

— Saint Vincent l'invite à signer, IV, 204.

— Refus de Caulet, IV, 266.

— Il essaye d'obtenir la soumission de Deslyons au Pape, VI, 38.

— Il condamne l'Apologie des Casuistes, VII, 481.

— Service rendu par lui au séminaire de Cahors, VII, 191.

— Il recommande un esclave à saint Vincent, VIII, 140.

— Billet de ce prélat à M. Jolly, VI, 608-609.

— Le saint aide sa sœur dans un procès, VI, 584 ;

— l'aide lui-même à obtenir de Rome ce qu'il y demande, VII, 191, 481, 490, 553, 583.

Caulier (Marguerite). — III, 635.

____________________________________________________________________

— p. 94 —

Cauly (M. de). — Rapports avec saint Vincent, VI, 112, 120 ; VII, 268.

Cauly (M. de), curé de Savoie, frère du précédent.

— Aux Bons-Enfants, VI, 112.

— Il retourne en Savoie, VII, 268-269.

Caumartin (François Lefèvre de), évêque d'Amiens.

— Rapports avec saint Vincent, II, 410.

— Approbation de la Charité de Folleville, XIII, 482, 484, 489.

Cauna (Village de), dans les Landes. — II, 27.

Caussade (Ville de), dans le Tarn-et-Garonne.

— Alain de Solminihac se plaint du curé de Caussade, IV, 523, 526, 563.

— Ce curé se plaint du séminaire de Cahors, VII, 322.

Cavaillon (Ville de) dans le département de Vaucluse.

— François Hallier, évêque de Cavaillon, voir Hallier.

Cavallermaggiore (Ville de), dans le Piémont. — Mission, VII, 113, 127.

Cavelier (Nicolas). — III 635.

Cayran (Métairie du), près Cahors.

— Donnée au séminaire, III, 467.

— Conditions de la donation, IV, 282.

— L'évêque propose d'y loger quelques séminaristes pendant l'épidémie de peste, IV, 496-497.

Cazet (Sébastien), membre de la Société des Indes.

— Saint Vincent s'excuse auprès de lui de ne pouvoir envoyer de missionnaires à Madagascar par ses vaisseaux, VIII, 174, 175 ;

— cherche à obtenir la fusion de la Société avec celle du maréchal de la Meilleraye, VII, 45 ; VIII, 180.

— Voir Indes orientales.

Cécile (Sœur). — Voir Angiboust (Cécile).

Célestin I, Pape. — Extrait de sa deuxième lettre aux évêques de France, III, 320.

Célestins (Ordre des). — Couvent d'Avignon, V, 379.

Censures ecclésiastiques.— User rarement du pouvoir de donner des censures, II, 5.

Ceranesi (Ville de), en Ligurie. — Mission, VII, 421.

Ceré (Jacques). — VIII, 396.

Céremonies.

— C'est un devoir de les bien faire, III, 513 ; XI, 312.

— Négligées en France au début du XVIIe siècle, IV, 327 ; XII, 258.

____________________________________________________________________

— p. 95 —

— S'y exercer la veille des fêtes, XI, 187.

— Les exécuter dans toutes les maisons comme à Saint-Lazare ; enseignement des cérémonies dans les séminaires, III, 513.

— Réprimande à un professeur de séminaire qui refusait de les enseigner, VII, 508, 562.

— Cérémonies d'usage pendant la messe chez les grands seigneurs, I, 353 ; XI, 26.

— Voir Chant, Coutumes, Office, Rituel.

Cerisé (Village de), dans l'Orne.

— Mission, I, 524.

Cérisy (Abbé de). — Voir Habert (Germain).

Cervia (Ville de) en Italie.— Jean-François Guidi, évêque de Cervia, voir ce mot.

Césaire de Saint-Bonaventure (R. P.), carme.

— Note biographique ; saint Vincent lui écrit au sujet d'une personne recommandée par lui, IV, 466.

César, nom donné aux premiers empereurs romains.

— Jésus-Christ dit de rendre à César ce qui est à César, VI, 26 ; XI, 133.

César (Jules), général romain. — XII, 255.

Cévennes (Région montagneuse des).

— Etat religieux de ce pays, I, 252.

— Missions, I, 303, 311 ; II, 405.

— Autre mention, I, 450.

Ceyffat (Jacques). — XIII, 39.

Chablais (Duché du), dans la Savoie.

— Pays évangélisé par saint François de Sales, XIII, 68, 74.

Chabre (Antoine) lieutenant criminel en la sénéchaussée d'Auvergne.

— Saint Vincent lui écrit, V, 394.

Chaduc (R. P.), oratorien.

— Il recommande un esclave, VII, 502, 504.

Chahu (Mme), d'Auteuil. — VIII, 386.

Chahu (Jeanne-Marguerite), visitandine.

— Note biographique ; saint Vincent l'engage à se rendre au monastère de Meaux, dont elle vient d'être élue supérieure, III, 458.

Chailli (Abbé de). — Voir Lorraine (Charles-Louis de).

Chaillot (Village de), aujourd'hui quartier de Paris.

— Couvent de la Visitation, IV, 411 ; V, 344 ; VI, 405 ; VIII, 272 ;

— des Minimes, VIII, 417.

Chalon-sur-Saône (Ville de), dans la Saône-et-Loire.

____________________________________________________________________

— p. 96 —

— Jean de Maupeou, évêque de Chalon, voir ce mot.

— Autre mention, VII, 136.

Châlons-sur-Marne (Ville de), dans la Marne.

— Évêques de Châlons, voir Fleury (Henri Clausse de), Vialar (Félix).

— Missions dans le diocèse, VII, 152.

— Filles de la Charité en service à l'hôpital, V, 55-56, 59 ; X, 6, 648.

— Autres mentions, I, 492 ; VIII, 192.

Chamargou (M. de), lieutenant et allié du duc de La Meilleraye.

— A Madagascar, VI, 230.

— Bruit de sa mort ; son éloge, VIII, 503.

Chambelin (Mlle), membre de la Charité de Montmirail. — XIII, 465, 466.

Chambéry (Ville de), dans la Savoie.

— Sénat de Chambéry, V, 251 ; VI, 499 ; VII, 80.

— Lettres de saint Vincent à des présidents de Chambéry, VII, 82, 83.

— Mort, en cette ville, de Louis de Chandenier, VIII, 288, 300, 302

— Autres mentions, VIII, 396, 405.

— Voir Chamosset.

Chamblon (Hameau de), dans la commune de Montlevon (Aisne).

— Ferme dépendante de la maison des missionnaires de Montmirail, II, 493.

— Confrérie de la Charité, XIII, 520.

Chameson (M. de). — Il va en Chine, VIII, 509.

Chamesson (Mlle de Foissy de).

— Elle quitte l'Institut du Saint-Sacrement, XIII, 111.

Chamillac (Mlle). — En agonie, II, 186.

Chamosset (M.), un des présidents du Sénat de Chambéry.

— Rapports avec saint Vincent, VIII, 408.

Champagne (Province de).

— Missions en Champagne, II, 360 ; VII, 6.

— Autres mentions, X, 198 ; XI, 19 ; XIII, 295.

— Voir Simonnet (M.), Souyn (M.), Guise, Laon, Reims Rethel, Sedan.

— Aide apportée pendant et après la Fronde à la Champagne et à la Picardie:

* Par les Dames de la Charité.

— IV, 489, 499, 539, 542 ; V, 23, 41, 244 ; VI, 52-53, 367, 376, 394, 402, 417, 435, 448, 485-486, 515, 528, 546, 566, 614, 616 ; VII, 28, 334, 381, 404, 527, 545, 571, 581, 599 ; VIII, 9, 20-21, 51, 72-73, 109, 262, 319, 321, 324, 329, 339, 371, 377 ; XI, 339 ; XIII, 804-806, 817

— Total des dépenses faites chaque mois pour ces deux provinces, VI, 53, 614.

____________________________________________________________________

— p. 97 —

— Elles entendent que leurs aumônes servent seulement à ceux qui ne peuvent pas gagner leur vie, IV, 183.

— Elles préfèrent donner les moyens de gagner sa vie par le travail que de l'argent, VIII, 72-73.

— Remerciements et demande des échevins de Rethel, XIII, 829-831.

— Elles impriment et distribuent des périodiques pour recevoir des aumônes ; ce que sont ces Relations, IV, 88 ; VI, 52.

— Saint Vincent envoie une Relation au comte de Chavigny, IV, 148.

— Extraits empruntés aux Relations, IV, 131, 132, 136, 144, 181, 214, 257, 300 ; V, 95.

* Par les filles de la Charité.

— Voir Brienne-le-Château, Châlons-sur-Marne, Saint-Etienne-à-Arnes, Ste-Menehould.

* Par les prêlres et frères de la Mission.

— IV, 127, 150, 156, 174, 187, 260-261, 291, 339, 392, 419, 433, 439, 451, 463, 465, 498-499 ; V, 94, 115, 119, 144, 385 ; VI, 25 ; VIII, 238 ; XIII, 324-325.

— Lettres de ces missionnaires à saint Vincent, IV, 131, 132, 136, 143, 144, 181, 214, 257, 300 ; V, 95.

— Voir Alméras (René), Berthe, Cruoly, Deschamps, Ennery, Goret, Le Soudier (Jacques), Mousnier, Parre.

Champagne (Mlle), novice à Notre-Dame-de-Sézanne.

— Saint Vincent l'encourage à persévérer dans sa vocation, VII, 186.

Champfleur (Village de), dans la Sarthe. — VI, 134 ; VIII, 115.

Champigny-sur-Marne (Ville de), dans la Seine. — Confrérie de la Charité, I, 159.

— Autre mentions, II, 294.

Champigny-sur-Veude (Village de), près Richelieu.

— M. Romillon, aumônier de l'hôpital, voir ce mot.

— Projet d'un établissement de filles de la Charité, III, 617 ; IV, 34.

— Passage de Mlle d'Orléans, V, 437.

— Autres mentions I, 414, 430, 448.

Champin (Omer de), doyen de Saint-Thomas du Louvre. — VII, 47.

Champion (Louis), prêtre de la Mission

— Note biographique, III, 78.

— Lettre que saint Vincent lui adresse à Montmirail, V, 43.

— Il parle à saint Vincent des erreurs de M. du Coudray, III, 78.

— Aux Bons-Enfants ; demande d'un dimissoire pour son ordination, III, 624.

— A Montmirail, supérieur, V, 17, 59 ; VIII, 519.

____________________________________________________________________

— p. 98 —

— Faute pour laquelle saint Vincent l'oblige à demander pardon à l'évêque de Châlons, V, 55, 58.

— Placé à Marseille, V, 168, 169.

— A Marseille, V, 190, 212, 216.

— Voyage à Agde, V, 225, 245.

— Nouvelles de sa santé, V, 258, 379.

Champion (René), frère de la Mission.

— Envoyé à Rome, XIII, 315-317.

— Autre mention, III, 78.

Champlan (Village de), en Seine-et-Oise. — V, 185 ; VII, 263.

Champlan (M. de). — V, 185.

Champlin (Mlle), de Montmirail. — I, 94.

Champmargou (M. de). — Voir Chamargou (M. de).

Champs (N.-D. des), dans la commune de Saint-Jean-d'Assé(Sarthe). — VIII, 115.

Champvallon (François de Harlay de), archevêque de Rouen.

— Il remercie saint Vincent des missionnaires prêtés pour une mission, V, 577.

— Autres mentions, I, 396 ; V, 112 ; VI, 320, 362, 365.

Champvent (Prieuré Saint-Nicolas de).

— Union de ce prieuré à la maison de Richelieu, à qui le cardinal de Richelieu l'a donné, II, 424.

— Saint Vincent demande à M. Blatiron, qui en est titulaire, de le résigner, III, 141.

— M. Le Boysne en devient titulaire après la mort de M. Blatiron, VI, 493, 619 ; VII, 26.

Chancelade (Abbaye de).

— Alain de Solminihac, abbé de Chancelade, I, 207, 212.

— Il songe à donner sa démission, IV, 135, 497.

— Jean Garat le remplace, IV, 544 ; V, 590.

— Prieur de Chancelade, II, 442 ; III, 597.

— Autres mentions, II, 624 ; IV, l46-l47, 219.

— Voir Garat, Solminihac.

Chancelade (Augustins de la réforme de).

—Les augustins de la réforme de Chancelade se séparent des augustins de Sainte-Geneviève ; d'où procès au Grand Conseil, III, 73, 152.

— Alain de Solminihac trouve que saint Vincent ne l'aide pas assez, III, 73.

— Saint Vincent annonce à l'évêque de Cahors l'issue favorable du procès et ajoute que, pour le spirituel, il faut recourir à Rome, III, 223-224.

— Il est fait appel de la sentence et le procès reprend, III, 467, 529, 596-602 ; IV, 24, 135, 151-152, 154, 243.

— Démarches à Rome, IV, 24, 40-41, 61-62, 68-69, 73, 129-131.

 

____________________________________________________________________

— p. 99 —

— Saint Vincent intervient en faveur des religieux de Chancelade, III, 152, 344, 529, 596 ; IV, 24, 118, 154, 563 ; VII, 99, 303, 392.

— Abbayes de Chancelade, Foix, Sablonceaux ; monastères de Cahors et de Saint-Girard, voir ces mots.

— Voir Solminihac (Alain de), Vitet (R. P. ) .

Chandenier (Mme de).— IV, 462, 478.

Chandenier (Catherine de), visitandine, fille de la précédente. — II, 57 ; V, 366.

Chandenier (Charles de), frère dc la précédente. — IV, 59.

Chandenier (Claude de), abbé de Moutiers-Saint-Jean, frère du précédent.

— Note biographique, IV, 479.

— Lettre de saint Vincent à Claude de Chandenier, V, 548 ;

— de Claude de Chandenier à saint Vincent, VIII, 117, 152.

— Sa famille, II, 57 ; IV, 59.

— Eloge des deux frères Claude et Louis, IV, 59.

— Ils désirent se retirer quelque temps auprès de l'évêque d'Alet, IV, 58.

— A leur départ d'Alet, l'évêque rend témoignage de l'édification qu'il en a reçue, IV, 323.

— Saint Vincent leur donne l'hospitalité à Saint-Lazare, V, 28 ; VII, 111, 361 ; VIII, 299, 302.

— Différend entre les deux frères et leur frère François, IV, 461, 478 ; V, 366, 499, 549 ; VIII, 531.

— Ils font donner des missions en Bourgogne, V, 611

— Claude prend part à la mission de Metz, VII, 121 ; XII, 17.

— Abbé de l'Aumône, IV, 479 ; V, 367 ;

— de Moutiers, V, 492.

— Prieuré de Saint-Pourçain, VI, 33.

— Nouvelles de sa santé, VII, 304, 389 ; XIII, 184.

— Voyage des deux frères à Rome, VIII, 117, 152, 166, 167, 184, 187, 222, 260

— Douleur de Claude à la mort de son frère I.ouis, VIII, 288, 294, 301.

— A Saint-Lazare, VIII, 378, 379 ; XII, 297.

— Autres mentions, V, 469, 471, 492, 597  ; VI, 33, 35, 260, 261 ; VII, 109, 390, 487.

Chandenier (François marquis de) frère du précédent.

— Note biographique, IV, 461.

— Lettres que saint Vincent lui adresse, IV, 461 ; V, 499.

— Voir Chandenier (Claude de).

Chandenier (Henriette de), visitandine, sœur du précédent, — II, 57 ; V, 366.

Chandenier (Louis de) abbé de Tournus frère du précédent.

— Note biographique, IV, 79.

— Lettres de saint Vincent à Louis de Chandenier, IV, 478 ; V, 365, 469 491, 596 ; VI, 32 ; VII, 109, 120, 304, 389 ; VIII, 166, 187, 260, 531 ;

____________________________________________________________________

— p. 100 —

— de Louis de Chandenier à saint Vincent, VII, 116 ; VIII, 117, 152, 184.

— Proposé pour l'évêché de Mâcon, IV, 79, 89.

— Ses répugnances à accepter un évêché, V, 366 ; VIII, 532.

— Résignation de l'abbaye de Saint-Pourçain en faveur de Saint-Lazare, V, 365 ; VI, 33, 381 ; VII, 298-300.

— En mission, XI, 163.

— Mission de Metz, VII, 76, 85, 86, 87, 92, 99, 109, 116, 120, 370, 371, 389 ; XII, 17.

— Visiteur du Carmel, VIII, 61, 338.

— A Tournus, VII, 389 ; VIII, 117.

— A Saint-Lazare, XI, 186 ; XII, 297.

— Sa dernière maladie et sa mort ; il est reçu dans la Mission, VIII, 260, 288, 294, 299, 300, 302, 305, 312.

— Mentions des conférences faites sur ses vertus, VIII, 300, 312, 314 ; XII, 485.

— Son éloge, IV, 79 ; VIII, 299.

— Autres mentions, V, 549 ; VI, 260, 261, 594 ; VII, 306, 395, 487.

— Voir Chandenier (Claude de).

Chandenier (Louise de), visitandine, sœur du précédent.— II, 57 ; V, 366.

Chandenier (Marie de), sœur de la précédente.

— Note biographique, IV, 478.

— Lettre que saint Vincent lui adresse, VIII, 110.

— Autres mentions, V, 366, 492, 499, 549 ; VII, 390, 395.

Chandenier (Prieuré de). — V, 492, 499, 548.

Chandon (Abbé de). — VII, 539.

Chandon (M. ), ancien lieutenant criminel de Mâcon. — XIII, 497, 500.

Chandon (Nicolas), doyen du chapitre de Mâcon. — XIII, 495, 497, 502, 503.

Chanevas (Mme), dame de la Charité de Saint-Gervais à Paris. — II, 540.

Changements. — Ne pas changer ce qui est bien, XIII, 639.

Channelain (Mlle). — III, 377.

Chanoine (Clément), dit Deslauriers, forçat à Toulon. — VI, 298.

Chant ecclésiastiqne.

— Tout missionnaire doit apprendrè le chant, XI, 362 ;

— qui est important et dans les missions, I, 429 ; III, 79 ;

— et pour l'office, V, 194 ; VI, 259 ; XII, 339.

— Enseignement du chant dans les séminaires, II, 233,

____________________________________________________________________

— p. 101 —

IV, 597 ; VII, 122.

— Réprimande à un professeur de séminaire qui refusait de l'enseigner, VII, 508-509, 561-562.

— Chanter et psalmodier posément, XI, 312.

Chantal (Sainte Jeanne-Françoise Frémiot de).

— Note biographique, I, 34.

— Lettres de saint Vincent à sainte Chantal, I, 561, 574 ; II, 45, 85, 97, 185 ;

— de sainte Chantal à saint Vincent, I, 34, 121, 184, 313, 369, 573 ; II, 25, 53.

— Ses voyages à Paris, I, 34, 302 ; II, 188, 197, 202.

— Ses épreuves morales, I, 35 ; II, 53 ; XI, 113 ; XIII, 126.

— Ce qu'elle souffre de la part d'une visitandine, II, 218, 384 ;

— de son fils, III, 437 ; IV, 254.

— Saint Vincent 1a délivre d'une peine, I, 37.

— Sa manière de faire oraison, IX, 31, 426 ; X, 575.

— En retraite, I, 35.

— Rapports avec saint François de Sales, V, 473 ; X, 130, 329 ; XIII, 81.

— Comment elle a composé le directoire de la Visitation, III, 272.

— Elle ne veut pas que les monastères de la Visitation soient visités par d'autres que par leurs supérieurs, malgré l'avis contraire de saint Vincent, II, 45, 85, 99, 102.

— Ses recommandations aux visitandines, III, 459, 461 ; VIII, 454 ; X, 431, 451.

— Elle presse saint Vincent d'accepter la direction de la Visitation de Paris, XI, 167.

— Le saint lui expose le règlement de vie des missionnaires, I, 562-567.

— Libéralités de sainte Chantal envers l'établissement des missionnaires d'Annecy, I, 573, 574 ; II, 45, 48, 77.

— Rapports avec eux, II, 25, 47, 76, 98, 103, 140, 186, 187 ;

— avec saint Vincent, II, 104 ; XIII, 125.

— Sa mort, II, 209.

— Elle lègue son cœur au premier monastère de Paris, II, 210 ;

— auquel on refuse de le donner, II, 220, 221.

— Vision par saint Vincent de l'âme de sainte Chantal, II, 212 ; XIII, 125.

— Autres mentions, II, 253 ; III, 458, 533, 534 ; XIII, 356.

Chantal (Celse-Bénigne de), fils de la précédente.

— Soucis qu'il donne à sa mère, III, 437 ; IV, 254.

Chanteloup (Hameau de), à Lagny.

— Bénédictines, II, 125.

Chantereau (Claude), fille de la Charité. — XIII, 576.

Chantilly (Ville de), dans l'Oise.

— Filles de la Charité établies en cette localité, III, 298 ; V, 240, 334, 432.

— M. Delahodde, aumônier du château de Chantilly, voir Delahodde.

Chanvry (Bailliage et prévôté de). — XIII, 467.

____________________________________________________________________

— p. 102 —

Chapelet.

— Origine, X, 621.

— Excellence, IX, 220.

— Saint François de Sales le récitait tous les jours, IX, 220 ; XIII, 76.

— Il peut suppléer à l'oraison, IX, 220.

— Les missionnaires le portent à la ceinture, III, 383  ; V, 621 ;

— les filles de la Charité de même, IX, 37.

— Il est leur bréviaire, X, 622.

— Texte de la règle des sœurs, X, 620.

— Elles le recitent tous les jours, X, 554.

— Comment, IX, 117 ; X, 620-622.

— Saint Vincent recommande cette prière aux membres des Charités, XIII, 442, 480, 534, 542, 544.

— Chapelet des Turcs, X, 621.

Chapelle. — Les filles de la Charité n'ont d'autre chapelle que l'église paroissiale, X, 661-663.

Chapitre.

— Chez les filles de la Charité, I, 559 ; X, 610-611.

— Chez les missionnaires, XII, 358.

— Quand et comment ils tiennent chapitre, I, 565.

— Garder le secret sur ce qui s'y fait et s'y dit, XI, 106.

— Avis donnés par saint Vincent pendant le chapitre, XI, 29, 30, 105, 110, 112, 119.

— Suppression du chapitre les jours de fête de deuxième classe, XII, 476.

— Voir Avertissements.

Chappelle (Jean), tissier de Joigny. — XIII, 461.

Charavay (M.), marchand d'autographes à Paris.

— Lettres de saint Vincent mises en vente dans son étude, I, XIX, 106-107, 126 ; II, 147, 223, 227, 262, 279, 297, 317, 320, 363, 366, 370, 374, 375, 382, 390, 396, 409, 438, 485, 488, 495, 557, 572 594 ; III, 1, 42, 49, 81 ; IV, 246 ; V, 361 ; VI, 129 ; VII, 385 ; VIII, 96, 109, 1 54, 256, 553.

Chardon (Emmanuel), clerc de la Mission. — Envoyé à Rome, XIII, 315.

Chardon (Philbert), prêtre de la Mission.

— Note biographique ; envoyé à Troyes, V, 137.

— Il quitte la Compagnie, est réadmis à Rome, puis envoyé à Gênes, V, 182.

— Proposé pour Turin, VII, 228.

Charenton (Ville de), près Paris.

— L'armée du roi sur le point de livrer bataille au duc de Lorraine en 1652 près de Charenton, IV, 406.

— Mission, V, 140.

— François Véron, curé de Charenton, voir ce nom.

Charges. — Conférence sur les charges et les offices, XI, 137.

— Voir Bénéfices, Supérieurs.

Charité.

* Charité envers Dieu. — Voir Dieu.

____________________________________________________________________

— p. 103 —

* Charité envers le prochain.

— Conférence sur la charité, XII, 260.

— Mention d'une autre conférence, XII, 467.

— Texte de la règle des missionnaires, XII, 260 ;

— des filles de la Charité, X, 458.

— La charité est de précepte, XII, 260-261.

— Il est plus méritoire d'aimer le prochain pour l'amour de Dieu que d'aimer Dieu sans penser au prochain, XII, 261-262.

— La charité unit les cœurs, II, 374.

— Le défaut de charite mène les communautés à leur ruine, XII, 435.

— Elle est plus particulièrement nécessaire aux filles de la Charité, X, 459, 472-474, 521, 526, 529-531, 537 ;

— et aux missionnaires, XII, 262-264.

— Exemple de Jésus-Christ, XII, 264.

— Liaison étroite entre l'humilité et la charité, X, 530-531.

— La charité ne permet jamais de violer la loi de Dieu et les règles, XII, 275.

— Charité entre les membres d'une même confrérie de la Charité, XIII, 435, 454, 480, 487, 517, 529, 535.

— Ses principaux actes, XII, 260, 274.

— Faire aux autres le bien que nous voudrions nous être fait, XII, 264-266.

— S'excuser les uns les autres, IX, 225, 279-299.

— Céder, V, 477.

— Ne pas contredire, XII, 267-268.

— Se prévenir d'honneur, XII, 273-274.

— Se réjouir avec ceux qui se réjouissent et pleurer avec ceux qui pleurent, XII, 270-273.

— Voir Aversions, Calomnies, Condescendance, Cordialité, Douceur, Injures (Pardon des), Médisances, Moqueries, Réconciliation, Support, Union.

* Charité envers les pauvres et les malades.

— Voir Charité (Confréries de la), Charité (Dames de la), Charité (Filles de la), Malades, Pauvres.

Charité (Confréries de la).

— Fondation de la première Charité en 1617, voir Châtillon.

— La seconde est établie à Villepreux, I, 84.

— Diffusion des Charités ; bien qu'elles font, I, 253.

— Fondation de la première Charité de Paris en 1629, voir Saint-Sauveur.

— Obstacle au bon fonctionnement des Charités de Paris ; saint Vincent y remédie en mettant des filles de la campagne au service des dames ; d'où naît la Compagnie des filles de la Charité, I, 79, 113,196, 197 ; X, 101 ; voir Charité (Filles de la).

— Comment établir des Charités dans les villes, II, 590.

— Demander la permission des évêques et des curés, I, 127, 134.

— Les Charités réussissent mieux dans les villages que dans les villes, I, 357.

____________________________________________________________________

— p. 104 —

— Il vaut mieux établir la Charité dans chaque paroisse d'une ville qu'une seule pour toute la ville, X, 225-226.

— Les prêtres de la Mission ont pour règle d'établir des Charités partout où ils vont donner des missions, voir Mission (Congrégation de la).

— Règlements généraux et particuliers : patron ; fin ; membres ; réception, nourriture, visite et assistance des malades ; enterrement des morts ; réunions ; quêtes et dons ; administration du temporel et reddition des comptes ; élection, fonctions et déposition des officières ; devoirs réciproques des membres ; exercices de piété ; cérémonies qui se pratiquent le jour de l'établissement ; formule du bon propos, XIII, 417-489, 504-537, 821-823.

— Union de la Charité de Montreuil à celle du Saint-Nom-de-Jésus, I, 105 ; XIII, 521.

— Tentative d'unions de confréries de la Charité à celle du Rosaire, I, 246 ; II, 22.

— Reddition des comptes de la trésorière, II, 522.

— Il vaut mieux que le vicaire ne soit pas trésorier, I, 78.

— Là où les femmes dépendent des hommes pour la bourse, l'entente est impossible ; il n'y a rien à redire à l'administration des femmes, I, 79 ; IV, 71.

— Il importe que les dames de la Charité fassent elles-mêmes cuire la viande, I, 78.

— Malades exclus de l'assistance des Charités, I, 133 ; voir Charité (Filles de la).

— Saint Vincent recommande aux membres des Charités de désigner une personne qui les remplacera à leur mort, I, 89 ; XIII, 819.

— Précautions contre la peste, I, 133.

— Visite des prisonniers, XIII, 477.

— Visite des Charités par Louise de Marillac, Madame Goussault, M. Pavillon, Mlle de Pollalion, voir ces noms ;

— par des missionnaires, II, 301.

— Aide que les filles de la Charité apportent aux confréries paroissiales, XI, 181-182.

— Rapports entre les sœurs et les dames des Charités, voir Charité (Filles de la).

— Images de la Charité, II, 10 ; III, 254 ; VI, 98.

— Livres de la Charité, II, 94.

— Saint Vincent se propose de confier à M. Lambert la direction générale des Charités, II, 146.

— Protection de Dieu sur les membres des Charités, I, 185.

— Demande d'indulgences pour les Charités, I, 253.

— Approbation des Charités par le Pape, VI, 54 ; VIII, 238 ; X, 101 ; XIII, 260, 262, 263.

— Saint Vincent souhaiterait obtenir du Pape l'approbation du règlement des Charités, VIII, 49.

____________________________________________________________________

— p. 105 —

— Envoi de règlements de la Charité, I, 133 ; III, 389.

— Charités d'Angers, Argenteuil, Arras, Asnières, Auteuil, Beauvais, Bergères, Blanzac, Brie-Comte-Robert, Bulles, Castiglione, Champigny, Châtillon, Courboin, Crécy. Crosnes, Etampes, Ferrières, Folleville, Fontainebleau, Gallardon, Gentilly, Gournay, Grignan, Grigny, Issy, Italie, Joigny, La Chapelle, La Fère, Le Mesnil, Liancourt, Mâcon, Mauron, Montmirail, Montmorency, Montreuil-sous-Bois, Muret, Neufchâtel, Paris (Hôpital des Quinze-Vingts, Saint-Barthélemy, Saint-Benoît, Saint-Etienne-du-Mont, Saint-Germain-l'Auxerrois, Saint-Gervais, Saint-Jacques-de-]a-Boucherie, Saint-Jacques-du-Haut-Pas, Saint-Jean-en-Grève, Saint-Laurent, Saint-Leu, Saint-Marceau, Saint-Nicolas-du-Chardonnet, Saint-Paul, Saint-Sauveur, Saint-Sulpice), Raconi, Rethel, Richelieu, Saint-Cloud, Saint-Germain-en-Laye, Saint-Gilles, Saint-Vallier, Sedan, Verneuil, Villeneuve-Saint-Georges, Villepreux, Villiers-le-Sec, Vincennes (Bois de), Charités de Mlle du Fay, de Mlle Guérin. Voir ces mots.

— Charités d'un type spécial : Charités d'hommes, voir Folleville.

— Charités mixtes, IV, 71 ; voir encore Courboin, Joigny, Mâcon, Montreuil-sous-Bois.

— Charité de l'HôtelDieu de Paris, voir Charité (Dames de la).

— Charités d'hôpitaux, voir Angers (Ville d'), Quinze-Vingts (Hôpital des).

— Charité de la cour, XIII, 821-823.

— Charité avec manufacture, XIII, 504-510.

— Charités propriétaires de brebis, XIII, 484, 511.

Charité de l'Hôtel-Dieu de Paris (Dames de la).

— Fondation de la Charité de l'Hôtel-Dieu en 1634 ; première assemblée, I, 229-230.

— Nombre des dames en juillet 1634, leurs œuvres ; demande d'indulgences à Rome pour elles, I, 253.

— Nombre des dames en 1656, VI, 52.

— Discours de saint Vincent aux dames, XIII, 761-820.

— Louise de Marillac leur fait donner quelques avis, III, 261.

— Lettre du saint aux dames, III, 408.

— Il leur recommande de visiter en personne les malades, XIII, 761, 786,

— leur énumère les raisons d'être exactes à venir aux assemblées, XIII, 767-769, 770-771, 781 ;

— cherche à réchauffer leur charité languissante, XIII, 787-801.

____________________________________________________________________

— p. 106 —

— Assemblées des dames, I, 229, 234, 236-237, 344-345, 417, 459 ; II, 6, 39, 144, 145, 150, 159, 165, 229 ; III, 253, 254, 267, 409, 436, 479, 510, 523 ; IV, 47, 197, 342, 398, 586, 604 ; V, 215, 239, 390, 589 ; VI, 180, 367, 376, 394, 402, 417, 435, 448, 461, 472, 473, 485-486, 515, 528, 546, 566, 583, 597, 616, 622 ; VII, 8, 28, 262, 366, 381, 387, 404, 475, 519, 528, 545, 557, 571, 581, 599 ; VIII, 9, 20, 25, 38, 44, 51, 63, 72, 94, 109, 210, 319, 321, 324, 329, 339 ; IX, 683 ; X, 317 ; XI, 179, 210, 339.

— Assemblées des officières, I, 279, 479, 611-612 ; II, 130, 182, 206, 487 ; III, 253 ; IV, 424.

— Assemblées des trois veuves, II, 294, 295.

— Dans les réunions, saint Vincent interrogeait les dames sur leur fidélité à observer les règles, X, 565.

— Rupture d'une poutre dans la salle de réunion le matin du jour où la réunion devait avoir lieu, IX, 248-249.

— Règlement général des dames, XIII, 823.

— Règlement des quatorze dames, VIII, 766.

— Don de la reine de France, III, 410 ;

— de la reine de Pologne ; malentendu sur ce don, IV, 445-446.

— Quêtes, II, 229.

— Refroidissement de la charité, VII, 334.

— Mme Goussault désire que la présidente s'appelle servante, IX, 69.

— Election des dames, III, 255.

— Saint Vincent écrit à Mazarin que les dames sont prêtes à recevoir triomphalement la cour quand elle rentrera à Paris, IV, 473.

— Il recommande aux dames les intérêts de Louis de Chandenier, qui est en procès, VIII, 260.

— Saint Vincent allait toujours le samedi des quatre-temps dire une messe à Notre-Dame pour les dames, qui y assistaient et y communiaient, I, 609 ; XIII, 769.

— Il écrit, pour l'envoyer à Rome, "la note" de leurs assemblées, VII, 238, 346.

— Les dames se font aider par les filles de la Charité, voir Charité (Filles de la).

— Elles reprochent à saint Vincent d'avoir laissé partir Louise de Marillac en voyage, III, 13.

— Le saint dit à Louise de Marillac qu'elle aura "bien des querelles" de leur part, II, 218.

— Louise de Marillac se plaint de leur négligence et des mesures qu'elles prennent, voir Bicêtre.

— Les dames se défient des filles de la Charité et les traitent trop "durement", VIII, 228.

* Œuvre de l'Hôtel-Dieu.

— Commencement de l'œuvre, I, 229.

— Les dames instruisent les malades et les préparent à faire une confession générale, I, 234, 253 ; III, 429.

____________________________________________________________________

— p. 107 —

— Quatorze dames sont chargées a tour de rôle, tous les trois mois, de l'assistance spirituelle des malades, XIII, 762-767, 788, 826.

— Assemblée des quatorze dames, II, 283.

— Saint Vincent les félicite de leur zèle, XIII, 779, 817  ;

— se demande si sept ne suffiraient pas, XIII, 773 ;

— cherche des "filles dévotes" pour rendre le même service aux contagieux, afin que les dames ne soient pas exposées, I, 459.

— Les dames distribuent tous les jours la collation aux malades, I, 253 ; XIII, 779, 780, 809, 817, 826 ;

— aux plus malades seulement, XIII, 773.

— La collation cesse pendant vingt jours environ à cause de la peste, I, 505 ; XIII, 771

— Elle reprend, I, 508.

— Elle était plus abondante au début, XIII, 771.

— Dépenses qu'elle occasionne, XIII, 803.

— Le zèle des dames se ralentit ; quelques-unes manquent leur tour de distribution, III, 262 ;

— d'autres distribuent en courant, ou disent que la collation ne sert de rien, XIII, 773.

— Louise de Marillac craint que la collation ne cesse, III, 509.

— Les dames demandent quatre filles de la Charité pour les aider, I, 230 ;

— puis croient pouvoir s'en passer, I, 231.

— Les filles de la Charité aident les dames pour la collation, III, 148.

— Les dames entretiennent à l'Hôtel-Dieu un corps d'aumôniers, I, 318-319, 359 ; XIII, 788.

— Heureux fruits des visites des dames, XIII, 768, 772, 774, 779.

— La contagion empêche les dames d'aller à l'Hôtel-Dieu, I, 299.

— Elles reprennent leurs visites, I, 437.

— Dame morte, dit-on, d'une maladie contractée à l'Hôtel-Dieu, I, 365.

— Saint Vincent recommande aux dames de ne pas donner d'avertissement aux religieuses et aux aumôniers, mais plutôt de prévenir leurs officières, XIII, 773, 787.

— Autre mention, III, 409.

— Voir Hôtel-Dieu.

* Œuvre des Enfants trouvés.

— Les chanoines de Notre-Dame et d'autres personnes pressent les dames de se charger de l'œuvre de la Couche, I, 421, 433 ; XIII, 798, 807.

— Elles décident de faire un essai de quelques enfants qu'élèveront les filles de la Charité (1638), I, 417 ; XIII, 798.

— Saint Vincent appuie ce projet, I, 421, 433.

— Union de l'œuvre des Enfants trouvés à celle de l'Hôtel-Dieu, I, 546 ; XIII, 777-778.

— Saint Vincent invite les dames, le 12 janvier 1640, à étendre l'œuvre en adoptant tous les enfants de la Couche, XIII, 774-778.

____________________________________________________________________

— p. 108 —

— Elles acceptent sa proposition ce même jour, II, 6 ;

— et la mettent à exécution le 30 mars, XIII, 780.

— Le saint les engage à visiter les enfants, XIII, 772, 780-781 ;

— à continuer de soutenir cette œuvre, XIII, 782-784, 788, 797-800, 801, 802.

— Dépenses faites pour l'œuvre, XIII, 807.

— Mlle du Mée visite les enfants, II, 198, 296, 301.

— Assemblées spéciales de dames pour les Enfants trouvés, I, 572 ; IV, 188.

— Louise de Marillac se plaint que les dames ne soutiennent pas suffisamment l'œuvre, III, 509, 512.

— Contestation au sujet des droits des dames sur l'administration de l'œuvre, II, 92,

— au sujet d'une aumône, II, 438, 440.

— Voir Bicêtre, Enfants trouvés.

* Œvre des provinces dévastées.

— Secours envoyés par les dames à la Lorraine, voir Lorraine (Province de) ;

— à la Champagne et à la Picardie, voir Champagne (Province de) ;

— à Etampes, voir Etampes  ;

— dans le diocèse de Paris, IV, 539.

— Sommes envoyées mensuellement aux provinces ruinées, VI, 614.

— Les dames n'envoient presque plus rien, VI, 53, 614 ; VII, 334.

* Autres œuvres.

— Visite et instruction des forcats, V, 589 ; XIII, 788, 791, 821, 823.

— L'hôpital général, voir Hôpital général.

— La propagation de la foi dans les pays infidèles ou hérétiques, XIII, 818.

— Saint Vincent a recours aux dames pour aider le consul d'Alger à payer ses dettes, VI, 461.

— Il veut les intéresser à l'expédition du chevalier Paul contre Alger, VIII, 25.

— Il explique pourquoi les dames ne peuvent donner pour le Canada, IV, 370.

— Autres mentions, III, 18, 423 ; VIII, 238, 380, 451.

— Voir Aiguillon (Mme d'), Bailleul (Mme de), Beaufort (Mme de), Bragelogne (Mme de), Brienne (Mme de), Condé (Princesse de), Du Fay (Mlle), Dumecq (Mme), du Mée (Mlle), Du Sault (Mme), Fieubet (Mme), Fortia (Mme), Fouquet (Mme), Goussault (Mme), Guérin (Mlle), Herse (Mme de), Labidière (Mme de), Lamoignon (Mme de), Lamoignon (Mlle de), Laurent (Mlle), Ligin (Mme de), Mirepoix (Baronne de), Mussot (Mme), Nemours (Mme de), Pollalion (Mlle), Romilly (Mme de), Sainctot (Mme de), Saint-Mandé (Mme de), Saunier (Mme), Schomberg (Mme de), Séguier (Chancelière), Souscarrière (Mme), Talon (Mme), Traversay (Mme), Ventadour (Mme de), Verthamon (Mme de), Villesabin (Mme de), Viole (Mlle).

____________________________________________________________________

— p. 109 —

Charité (Filles de la).

* Tableau chronologique des faits.

1631-1632.

— Pour aider les dames des Charités de Paris dans les emplois bas et pénibles, saint Vincent met à leur disposition des filles de la campagne de bonne volonté, voir Charité (Dames de la).

1633.

— L'expérience lui montre qu'il est bon de les former ; il en choisit trois ou quatre et les confie à Louise de Marillac, qui les hospitalise chez elle (29 novembre), II, 549 ; III, 54 ; IX, 78, 209, 244-245, 455-456, 601-602 ; X, 101 ; XIII, 548, 566, 569-570, 573, 579.

— Mort de Marguerite Naseau, voir Naseau.

1634.

— Les sœurs sont demandées par les dames pour le service de l'Hôtel-Dieu, voir Charité (Dames de la).

— Premières conférences de saint Vincent aux sœurs.

— Ordre de la journée, IX, 1-13.

— Les sœurs étaient au nombre de douze le 31 juillet, IX, 1.

1636.

— Fondation de Liancourt (l).

— La maison-mère est transférée à. La Chapelle.

1638.

— Commencement de l'œuvre des Enfants trouvés.

— Fondation de Saint-Germain-en-Laye et de Richelieu.

1639.

— Fondation d'Angers.

1640.

— Les sœurs étendent l'œuvre des Enfants trouvés à tous les enfants de la Couche.

— Fondations des forçats de Paris et de Nanteuil-le-Haudoin.

— Les sœurs demandent à saint Vincent de faire les vœux en particulier, IX, 25.

1641.

— La maison-mère est transférée sur la paroisse Saint-Laurent.

— Fondation de Sedan.

— Saint Vincent donne un règlement aux sœurs d'Angers.

— Le lever, qui était à cinq heures du matin, est reporté à quatre heures, IX, 50.

1642.

— Louise de Marillac et quatre sœurs font les quatre vœux perpétuels le 25 mars, voir Vœux.

— Rupture d'une poutre à la maison-mère dans la salle des réunions ; protection de Dieu, IX, 248.

— Fondations d'Issy et de Fontenay-aux-Roses.

_____________

(1). Si l'on désire connaître la référence, se reporter au mot "Liancourt". Inutile de répéter la même observation dans la suite.

____________________________________________________________________

— p. 110 —

1643.

— Mort d'une sœur exemplaire, dont saint Vincent fait un grand éloge, XI, 130.

1644

— Mort de sœur Jeanne Dalmagne.

1645.

— Fondations de Crespières, Fontainebleau, Le Mans, Nantes, Maule, Saint-Denis, Serqueux.

— Règlement des sœurs.

— Supplique à l'archevêque de Paris pour lui demander l'approbation de la Compagnie, II, 548.

— EtaT de la Compagnie, II, 549-551.

1646.

— Sœur sauvée d'un grave danger causé par la chute d'une maison, IX, 240-241, 247.

— Saint Vincent tient, le 28 juin, le premier Conseil, XIII, 589.

— Deuxième supplique à l'archevêque de Paris pour lui demander l'approbation de la Compagnie, III, 53.

— Le prélat érige la Compagnie en confrérie distincte des dames de la Charité et approuve son règlement, XIII, 557-565.

— Saint Vincent annonce cette nouvelle aux sœurs, leur lit le règlement et leur fait promettre d'y être fidèles, IX, 323-330.

— Etat de la Compagnie, III, 54-55.

1647.

— Supplique de la reine Anne d'Autriche au Pape en vue d'obtenir que les sœurs soient mises sous la dépendance de saint Vincent et de ses successeurs, XIII, 566.

— Saint Vincent nomme la première directrice des nouvelles venues, XIII, 658.

— Les enfants trouvés sont transférés à Bicêtre.

— Fondations de Chantilly, Chars, Montreuil-sur-Mer, Fréneville.

— Les sœurs sont demandées de tous côtés, III, 210.

1648.

— Mort de sœur Turgis.

— Fondation de Valpuiseaux.

1649.

— Saint Vincent visite les sœurs de Fréneville, Angers, Nantes et Richelieu.

1650.

— Démarches auprès de M. Méliand, procureur général, en vue d'obtenir l'approbation légale de la Compagnie, IV, 4.

— Fondation d'Hennebont.

— Les sœurs sont demandées en Pologne et à Madagascar.

1651.

— On recherche vainement les documents originaux de l'acte d'approbation de la Compagnie par l'archevêque de Paris en 1646, IV, 274-275 ; XIII, 570-571, 581.

— Fondation de Montmirail.

— Les sœurs vont assister les pauvres de Saint-Etienne-à-Arnes et de Saint-Souplet.

1652.

— Grandes charités des sœurs a Paris, IV, 402, 407.

— Plusieurs succombent à la tâche, IV, 425.

— Fondations

____________________________________________________________________

— p. 111 —

de Brienne, Varsovie, Varize.

— Elles recueillent à Etampes les orphelins des villages ruinés ; une sœur y meurt victime de sa charité, voir Etampes.

1653.

— Les sœurs vont soigner les soldats blessés à Châlons-sur-Marne.

— Elles sont chargées des pauvres du Nom-de-Jésus.

1654.

— Fondations de Bernay, Châteaudun, La Roche-Guyon.

1655.

— Fondations des Petites-Maisons à Paris et de Sainte-Marie-du-Mont.

— Approbation de la Compagnie par l'archevêque de Paris, XIII, 569.

— Règlement qu'il approuve, 559-565.

— Saint Vincent lit ces deux documents devant les soeurs, X, 102.

— Nomination des officières, XIII, 572-577.

— Saint Vincent commence l'explication des règles communes, X, 105.

1656.

— Les sœurs sont demandées de différents côtés, X, 222 ;

— de Saint-Malo, Cahors, Agde, Pézenas, Toulouse, et d'Angers pour l'hôpital des Enfermés, V, 631-632 640 ; VI, 122 ; X, 195, 222.

— Sur l'ordre de la reine, elles vont à La Fère soigner les soldats blessés.

— Fondations d'Arras et de Cahors.

— Le Conseil des sœurs reconnaît l'utilité d'établir un séminaire interne de sœurs en province, XIII, 711-713, 717.

1657.

— Le roi approuve la Compagnie par lettres patentes, XIII, 578.

— Les sœurs sont demandées pour l'Hôpital général.

— Election des officières, X, 260.

1658.

— Le Parlement enregistre les lettres patentes du roi, XIII, 585.

—Les sœurs sont demandées pour Le Havre, Calais, un hôpital de Cahors et ailleurs, VII, 209 ; XII, 22.

— Elles vont à Calais assister les soldats blessés ; deux y meurent ; les autres tombent malades ; beaucoup de sœurs demandent à prendre leur place.

— Fondations d'Ussel et de Metz.

— Mort de sœur Barbe Angiboust.

1659.

— Fondations de Narbonne, Cahors (hôpital), Vaux.

— Saint Vincent envoie à Rome les pièces nécessaires pour obtenir l'approbation de la Compagnie, VIII, 138

1660.

— Mort de M. Portail, directeur, qui est remplacé par M. Dehorgny.

— Mort de Louise de Marillac.

— Conférences sur ses vertus.

— Marguerite Chétif est nommée supérieure à sa place.

— Election des officières, X, 736.

— Fondation de Belle-Isle en mer.

— Mort de saint Vincent.

____________________________________________________________________

— p. 112 —

* Les premières Filles de la Charité.

— Pourquoi les premières sœurs doivent être parfaites, IX, 13, 16 ; XIII, 699.

— Beaux exemples de Barbe Angibougt, Marie-Joseph, Andrée, Marguerite Moreau, Marguerite Lauraine, voir ces mots.

— Leur modestie dans les rues, X, 34.

— Elles vont voir les malades la hotte sur le dos, IX, 82, 90, 313 ;

— le pot à la main, II, 549 ; III, 54 ; IX, 312, 348, 470, 487 ; X, 216.

— Aucune n'a jamais refusé d'aller où elle était envoyée, IX, 563 ; X, 119.

— Ce qu'elles ont dépensé jusqu'en janvier 1643, IX, 88.

— Condition modeste des premières sœurs, V, 266 ; IX, 15, 109, 127, 312, 509, 592, 602, 673 ; X, 259, 342, 351, 358, 454, 509, 577 ; XII, 22 ; XIII,721.

— Quelques-unes sont de condition, IX, 171, 173, 175, 509 ; X, 103.

— Plusieurs ne savaient pas lire, II, 160 ; IX, 31, 42, 217, 427 ; X, 509, 545, 568, 574, 577, 717.

— On leur apprenait à lire et à écrire, I, 238, 313 ; IX, 7, 43, 219 ;

— à travailler de l'aiguille, I, 238 ;

— à faire le catéchisme, voir Catéchisme.

— Postulantes, II, 53, 109, 111 ; III, 210, 463 ; V, 623, 631, 635 ; VI, 189 ; VII, 49, 209 ; VIII, 325.

— Sœurs malades, I, 336, 337, 570 ; IV, 254, 425 ; X, 136 ;

— de la peste, I, 358, 359.

— Le climat de Paris n'est pas bon pour les Angevines, II, 134 ;

— ni pour les Lorraines, II, 20.

— Sœurs mortes, I, 248, 338, 570 ; IV, 274, 425 ; XI, 130.

— Sœurs peu édifiantes, I, 328, 494, 569.

— Plusieurs prennent ce qui appartient aux pauvres, II, 91.

— Sœurs sorties, I, 362 ; III, 212, 479  ; IV, 274 ; V, 3.

— Sœurs renvoyées, I, 569  ; XIII, 596-598, 655-658, 661-662, 702-703, 718, 731-733, 738-743, 744-745.

* Vocation.

— Entretiens de saint Vincent aux sœurs sur leur vocation, IX, 14, 18, 240, 315, 450.

— Excellence de cette vocation, III, 174-176 ; IX, 40, 119, 450-460 ; X, 115, 337.

— Dieu eSt lui-même le fondateur de la Compagnie, IV, 254 ; IX, 57, 113-114, 208-210, 242-247, 313, 346, 455-457, 601-602, 682-683 ; X, 90 ;

— et l'auteur de ses règles, IX, 210, 312 ; X, 110, 2224

— Il la bénit, IX, 683-686 ;

— la protège, IV, 254 ; IX, 12, 240, 217-249.

— Chaque sœur tient individuellement sa vocation de Dieu, IX, 38, 141, l73, 246-247, 312, 347, 353, 356, 458 ;

— qui y a pensé de toute éternité, IX, 242.

— Il n'est pas de vocation plus belle dans l'Eglise, IX, 38, l41, 173, 459, 583, 684 ; X, 113-116.

 

____________________________________________________________________

— p. 113 —

— Il n'en est pas où le salut soit plus facile, IX, 469.

— C'est la première Compagnie de femmes en habit séculier, IX, 208 ;

— non cloîtrée, IV, 4 ;

— la première employée à l'assistance des malades à domicile, IX, 15-16, 246, 583, 593 ; X, 550.

— Aucune autre n'a une pareille diversité d'œuvres, IX, 593-594 ; X, 113-115, 124-126, 144-145.

— Rien de plus noble et de plus grand que sa fin : tout quitter pour assister les pauvres, à l'imitation de J.-C., VII, 382 ; VIII, 162 ; IX, 14-15, 19-22, 61-63, 252, 583 ; X, 115, 122, 124, 126, 141, 222-223 ; voir Pauvres.

— Les sœurs sont délivrées des soucis de la famille et du monde, X, 680-681.

— Elles trouvent dans la Compagnie bien, plaisir et honneur, X, 109, 681-682 ;

— le centuple des biens qu'elles quittent, X, 680.

— Belles paroles de Mme Goussault, voir Goussault ;

— de Mme de Ventadour, X, 19 ;

— de la sœur Jeanne Dalmagne, IX, 199 ;

— d'un "grand serviteur de Dieu", IX, 210.

— Le monde chérit et honore les filles de la Charité, IX, 120 ; X, 90, 109, 457.

— On les demande de partout, III, 210 ; XIII, 751.

— Dieu a de grands desseins sur elles, IX, 210 ; X, 326, 457, 545.

— Il les aime "comme la prunelle de ses yeux", IX, 248.

— Les anges comptent leurs pas, IX, 464 ; X, 5.

— Leurs œuvres montrent la sainteté de la religion catholique, X, 557.

— C'est un devoir pour les filles de la Charité d'aimer la Compagnie, IX, 450-464 ; X, 356, 373-374 ;

— de l'estimer, IX, 41, 92-93, 119, 249, 583, 688 ;

— d'y persévérer, IX, 345-360, 689.

— Amour des premières sœurs pour leur vocation, IX, 457.

— Moyens dont Dieu se sert pour les appeler, IX, 354.

— Tentations contre la vocation, III, 176 ; IX, 347, 350-352, 357, 452, 460-464, 507, 639, 641, 657, 686-693 ; XIII, 644.

— Encouragements à une sœur tentée de quitter la Compagnie, VI, 190.

— Causes de refroidissement en sa vocation, IX, 460-461.

— Cause ordinaire de la perte des vocations, IX, 507, 657.

— Prière pour demander la persévérance, IX, 360.

— S'affermir par l'exemple de celles qui quittent, IX, 481, 482.

— Ne pas s'adresser aux religieux pour la direction spirituelle, IX, 584, 641-642 ; X, 393 ; XIII, 641.

— Ne pas fréquenter les religieuses, IX, 584-585.

— Les sœurs qui persévèrent meurent bien, X, 116.

— Misérable état de celles qui quittent, IX, 41, 92, 346, 348, 353, 354, 355.

— Leurs remords, IX, 356, 505, 562 ; X,716, XIII, 751.

____________________________________________________________________

— p. 114 —

— Elles tombent dans l'oubli, IX, 346.

* La maison-mère.

— La maison-mère, rue de Versailles à Paris, I, 215.

— Elle avait un "petit cheval", I, 281.

— Recherche d'un autre logement, I, 315, 316, 318.

— Saint Vincent préfère que le nouveau logement ne soit pas proche de Saint-Lazare, I, 316.

— La maison-mère à La Chapelle, I, 319, 320, 322, 324.

— Saint Vincent a l'intention d'acheter une maison pour les sœurs, II, 130.

— Nouvelles recherches, II, 133, 147, 156, 157, 166, 172, 182.

— La maison-mère sur la paroisse Saint-Laurent, II, 183, 814.

— Rupture d'une poutre, II, 258, 528 ; IX, 75.

— Réparations, II, 260, 261 ; XIII, 716.

— Don important pour permettre aux sœurs d'acheter leur maison-mère, XIII, 547-551.

— Ouvriers dans la maison, X, 428.

— Construction d'un bâtiment, XIII, 755.

— Conduite d'eau, VIII, 2, 84.

— Parloir, II, 600 ; III, 255 ; XIII, 603.

— Chapelle, VI, 495 ; X, 601 .

— Combat près de la maison-mère ; crainte des sœurs, IV, 384.

— Lettre des sœurs de la maison-mère à saint Vincent, III, 212.

— Projet de règlement pour les sœurs de la maison, IX, 19.

— Ordre du jour, XIII, 553-554.

— Lecture de table, VI, 632.

— Les soeurs se confessent aux prêtres de la paroisse, IV, 385 ;

— aux missionnaires de Saint-Lazare, III, 179 ; X, 605 ;

— chaque mois, VIII, 239.

— Conférences du vendredi, II, 261, 543 ; IX, 370 ; XIII, 653-655, 665-667.

— Louise de Marillac demande à saint Vincent s'il faut servir du rôti à Pâques, VI, 263.

— Occupations des sœurs de la maison-mère, II, 550 ; III, 55.

— Les enfants trouvés à la maison-mère, II, 260, 261.

— Œuvre des retraites, I, 381, 383 ; II, 162, 164, 165, 166, 178, 190 ; V, 644 ; VI, 318, 319 ; VII, 264, 475, 629.

— Visite des pauvres malades de la paroisse, XIII, 607-610.

— Il faut que la maison-mère serve de modèle aux autres maisons, voir Exemple.

— Les ressources de la maison-mère viennent en partie des autres maisons, qui lui réservent le restant de leurs dépenses, II, 586 ; IX, 51, 89, 325, 494-495 ; X, 208, 315-316, 359-360, 687 ; XIII, 554, 563, 756.

— Saint Vincent recommande aux sœurs de Paris et des environs de venir chaque mois à la maison-mère pour la communication et la confession, VIII, 239 ; IX, 12, 124, 223 ;

____________________________________________________________________

— p. 115 —

X, 354, 634, 690, 733 ; XIII, 555, 561 ;

— chaque année pour leur retraite, XIII, 565.

— Religieuses, hôtes de la maison, VI, 494.

* Les œuvres.

— Œuvres diverses des sœurs, IX, 43, 593-594 ; X, 124-128, 145 ; XIII, 570.

— L'assistance corporelle et spirituelle des pauvres malades, IX, 20-22, 48, 58-66, 119, 252-253, 492, 533, 593 ; X, 130, 331-340, 476, 667-673, 679 ; XIII, 551, 554, 559, 562 ;

— non seulement dans les hôpitaux, mais encore à domicile, IX, 246, 593 ; X, 113, 144.

— Texte de la règle, X, 331, 338, 667, 669 671, 672, 679, 680.

— Sont exclus du soin des sœurs ceux qui ne sont pas pauvres, VI, 41, 44 ; VII, 49, 65, 453 ; IX, 509 ;

— les femmes enceintes et les malades atteints de maladies honteuses, X, 682 ;

— les hydropiques, pulmoniques et épileptiques, X, 339.

— Saint Vincent permet exceptionnellement aux sœurs de soigner des personnes qui ne sont pas de la catégorie des pauvres, I, 349 ; III, I2 ; X, 258.

— Les sœurs font le lit des malades, II, 549 ; III, 54 ; VIII, 148 ; X, 683 ; XIII, 545, 569-570 ;

— donnent des lavements, lI, 549 ; III, 54 ; XIII, 545 ;

— et s'acquittent des fonctions les plus basses, XIII, 568.

— Saint Vincent leur permet les veillées de nuit, II, 549 ; III, 54 ;

— puis les défend, X, 682-683.

— Le service des malades doit être préféré aux exercices de piété et à la règle, VI, 47, 496 ; VII, 52, 457 ; IX, 5, 34, 126, 215, 216, 218, 319, 326, 432, 692 ; X, 3, 94, 203, 226, 541, 554, 595, 685 ; XIII, 556, 565.

— Les sœurs doivent regarder les pauvres comme leurs seigneur et maîtres, IX, 119 ; X, 266 ;

— voir J.-C. en eux, X, 123, 332, 679 ;

— n'avoir en vue que Dieu ; X, 674.

— Eviter le zèle indiscret, X, 671 ;

— ou contre l'obéissance, X, 338-340.

— Vertus que les sœurs doivent pratiquer auprès des malades, X, 331-332, 335, 679-680 ; XIII, 562.

— Voir Malades, Pauvres.

— Saint Vincent veut que les sœurs apprennent à faire l'école, I, 436 ; IX, 7, 43.

— Il accepte que, pour se former, elles aillent chez les ursulines, I, 437.

— Les sœurs font l'école, IX, 486, 500, 537-538 ; X, 323, 567, 695 ; XIII, 625 ;

— aux petites filles, IX, 43, 220, 533 ;

— aux enfants pauvres seulement, IX, 594 ; X, 144.

— Pourquoi les petits garçons sont exclus, XIII, 646-619.

— Refuser les petits garçons qu'on leur envoie pour être châtiés, IV, 469.

____________________________________________________________________

— p. 116 —

— Règles particulières des sœurs des écoles, X, 657, 691.

— Elles enseignent le catéchisme et la morale chrétienne, IX, 594 ; XI, 182 ;

— même aux grandes personnes, XIII, 745.

— Ecoles de Paris, II, 549 ; III, 54 ;

— Chars, XIII, 733, 735 ;

— Fontenay-aux-Roses, II, 358 ;

— La Chapelle, II, 164 ;

— Maule, X, 584 ;

— Nanterre, IX, 537-538 ;

— Nanteuil-le-Haudoin, II, 93 ;

— Narbonne, VIII, 315 ;

— Richelieu, I, 606 ;

— Saint-Fargeau, VII, 50 ;

— Saint-Germain-en-Laye, I, 504 ;

— Saint-Laurent, près Paris, I, 512 ; II, 550 ; III, 55 ;

— Sedan, II, 160 ;

— Serqueux, V, 219 ;

— Varsovie, V, 376, 389.

— Assistance des pauvres dans les pays dévastés et ruinés, voir Etampes, Saint-Etienne-à-Arnes ;

— des pauvres réfugiés dans Paris, IV, 402, 407, 409.

— Recevoir des pensionnaires est contre l'usage de la Compagnie, VII, 51 ; XIII, 724-725, 753.

— Le Conseil des sœurs décide qu'on n'en prendra plus, XIII, 649-653.

— On fait une exception ; désagrément qui s'ensuit ; saint Vincent remarque qu'on eût mieux fait de s'en tenir à la règle, XIII, 668-670.

— Il hésite sur l'admission de pensionnaires dans l'établissement de Cahors, VIII, 1.

— Hôpitaux civils, voir Angers, Bernay, Châteaudun, Hôtel-Dieu de Paris, Nantes, Saint-Denis, etc.

— Hôpitaux militaires, voir Calais, Châlons-sur-Marne, La Fère, Montmédy, Rethel, Sainte-Menehould, Sedan, Varsovie.

— Hôpital des forçats, voir Galériens.

— Hospices d'enfants, voir Enfants trouvés ;

— de vieillards, voir Nom-de-Jésus (Hospice du) ;

— d'indigents, voir Hôpital général ;

— d'alienés, voir Petites-Maisons.

— Orphelinats, voir Cahors, Etampes.

— Saint Vincent permet aux sœurs de laver le linge des sacristies, XIII, 758-760.

— Travaux manuels, X, 656.

— Retraites d'externes, voir plus haut.

— Les sœurs sont appelées de Dieu à exercer leurs œuvres de charité partout, X, 128.

* Nature, direction et organisation de la Compagnie .

— Les filles de la Charité portent un beau nom, X, 458-459, 472 ; XIII, 555, 564 ;

— qui signifie filles de Dieu, III, 174 ; IX, 14, 27, 53, 435, 568 ; X, 125, 128, 651.

— C'est le peuple qui les a ainsi appelées, IX, 52 ; X, 473.

— Elles portent encore le titre de "servantes des pauvres de la Charité", IX, 324-325 ; XIII, 566, 571, 581, 583, 585, 586 ;

____________________________________________________________________

— p. 117 —

— et ce nom doit les tenir dans l'humilité, XIII, 556, 564.

— Saint Vincent les appelle aussi "filles de couvre-chef", I, 513 ; IX, 19.

— Il préfère, par humilité, leur dire "mes sœurs" que "mes filles", et invite Louise de Marillac à faire de même, II, 145.

— La Compagnie est une confrérie, II, 552 ; III, 56 ; IX, 324 ; X, 102 ; XIII, 547, 551, 557, 558, 559, 567, 571, 572, 577, 579, 581, 585, 587, 588 ;

— composée de filles et de veuves, IX, 324 ; X, 116 ; XIII, 547, 551, 559, 570, 571, 574, 579.

— Ce mot de confrérie répugne à quelques sœurs, V, 406 ; VII, 440.

— Saint Vincent n'a jamais reçu de femme mariée, VII, 203.

— Il est à souhaiter que la Compagnie se recrute toujours dans les milieux de condition modeste, IX, 602 ; X, 357-358 ; XIII, 754-755.

— Les filles de la Charité ne sont pas religieuses, parce qu'elles ne sont pas cloîtrées, V, 406 ; VII, 49 ; VIII, 237 ; IX, 533, 662 ; X, 651, 658, 661 ; XIII, 603.

— Elles sont filles de paroisse, VIII, 237 ; X, 661-663.

— L'archevêque de Paris déclare que les filles de la Charité sont sous sa dépendance et qu'il délègue ses pouvoirs de supérieur à saint Vincent, XIII, 558.

— Louise de Marillac se montre inquiète de cette dépendance et d'une délégation ainsi limitée, III, 121.

— Supplique de la reine Anne d'Autriche au Pape pour le prier de nommer à perpétuité supérieurs généraux des filles de la Charité ceux de la Mission, XIII, 566.

— Louise de Marillac exprime ce souhait, III, 255 ; IV, 221.

— Saint Vincent le fait sien, V, 229.

— Tout en maintenant la Compagnie sous la dépendance des archevêques de Paris, le cardinal de Retz délègue le pouvoir de supérieur à saint Vincent et, après lui, aux supérieurs généraux de la Mission, XIII, 572.

— Saint Vincent prend le titre de "directeur" des filles de ]a Charité, II, 1, 2, 7, 8.

— Pour le gouvernement de la Compagnie, la supérieure dépend en tout du supérieur général de la Mission, X, 116 ; XIII, 693.

— Directeurs de la Compagnie, XIII, 553, 559, 560 ; voir Portail, Dehorgny.

— La direction spirituelle des filles de la Charité appartient aux prêtres de la Mission, VIII, 233, 237-240 ; XII, 86 ; XIII, 350.

 

____________________________________________________________________

— p. 118 —

— Saint Vincent s'est demandé longtemps s'il valait mieux prendre la supérieure des filles de la Charité parmi les dames ou parmi les filles de la Charité ; pourquoi il a préféré la seconde solution, V, 228 ; X, 723.

— Office et devoirs de la supérieure de la Compagnie, X, 116, 738 ; XIII, 551, 559, 560, 693.

— Saint Vincent nomme lui-même Marguerite Chétif pour succéder à Louise de Marillac, X, 740.

— Officières, voir ce mot.

— Sœurs servantes, voir Supérieurs.

— Saint Vincent estime bon de changer souvent les sœurs de maison, V, 244, 260 ; XIII, 734 ;

— de ne jamais envoyer une sœur seule dans un établissement lointain, II, 159.

— Noviciat, I, 336.

— Saint Vincent songe à fonder en province un noviciat de filles de la Charité, XIII, 711-713, 717.

— Importance de la charge de directrice ; choix de Julienne Loret, XIII, 658-659.

— La directrice doit être "fille d'oraison" et apprendre aux nouvelles venues à bien faire oraison, IV, 47 ; XIII, 667-668.

— Qualités exigées des postulantes, V, 631 ; VI, 189 ; VII, 209 ; XIII, 656, 707, 751.

— Ne sont pas refusées en principe les servantes, II, 146 ; III, 316 ; V, 589, 623, 635 ; VII, 50 ; IX, 194, 456 ; XII, 40 ;

— dans certains cas, les religieuses sorties de leur communauté, I, 313, 315 ; V, 7 ; IX, 179 ; XIII, 679-680 ;

— les tertiaires, I, 278 ;

— les filles sorties des Enfants trouvés, XIII, 730.

— Sont refusées les veuves qui ont des petits enfants à leur charge, I, 278 ;

— les femmes mariées, VII, 203 ;

— les épileptiques, XIII, 627 ;

— les infirmes et les malades, XIII, 687, 724-725 ;

— les religieuses qui sont restées longtemps dans une communauté, XIII, 679.

— Aucune dot n'est exigée des postulantes, mais seulement le nécessaire pour le premier habit, X, 358 ; XIII, 754.

— Louise de Marillac voudrait que le roi défendît aux sœurs de rentrer dans le monde, VI, 270-271.

— On ne renvoie pas les infirmes qui ont gagné leur infirmité en travaillant dans la Compagnie, XIII, 745.

— "Purger" la Compagnie des mauvaises sœurs est une nécessité, VIII, 296 ; X, 255-257, 261 ; XIII, 597-598, 662, 727-729.

— Ne pas s'étonner des sorties, IX, 55.

— En bénir Dieu, III, 212.

— Sources des revenus de la Compagnie, X, 688 ; XIII, 756.

— Saint Vincent disait la messe pour elle le 25 de chaque

____________________________________________________________________

— p. 119 —

mois, VIII, 207.

— Réflexions de Louise de Maril!ac sur la Compagnie, IV, 220-222, 274.

* Perfection des filles de la Charité.

— Chaque Compagnie a son esprit particulier, IX, 459, 581-582 ; X, 123-124 ; XII, 262.

— Les filles de la Charité ne doivent pas envier celui des autres communautés, ni s'en laisser pénétrer, IX, 583.

— Vertus qui leur conviennent principalement : les vertus des filles des champs, IX, 79-94, 602 ; — la charité, l'humilité et la simplicité, IX, 591-609 ; X, 354-355 ;

— l'humilité, la charité, l'obéissance et la patience, X, 517, 521-539 ;

— la charité, l'humilite et l'imitation de J.-C., X, 128-129 ;

— l'humilité, l'obéissance, le détachement des créatures et la modestie, X, 662-664.

— Les filles de la Charité sont tenues à plus de perfection que les religieuses, X, 143, 145, 661 ; — bien que leur état soit inférieur, X, 96.

— Elles sont dans un état de perfection, IX, 14.

— Conseils que saint Vincent propose à Louise de Marillac de donner aux sœurs, I, 278.

— Qualités nécessaires aux sœurs destinées à de nouveaux établissements, IX, 257-258 ; XIII, 682-686.

— Comment doivent se comporter les sœurs servantes envers les sœurs compagnes et inversement, voir Supérieurs ;

— les sœurs compagnes entr'elles, voir Charité ;

— les anciennes envers les nouvelles et inversement, IX, 54, 229 ; X, 29, 46, 48, 78, 90, 115, 283, 371 ; XIII, 729.

— Devoirs des sœurs malades ; devoirs envers les sœurs malades, voir Malades.

— Rapports des sœurs avec les supérieurs de Paris, voir Communication, Confession, Correspondance ;

— avec les ecclésiastiques, IX, 305 ; X, 690 ; XIII, 554, 561, 641, 758-760 ;

— les confesseurs, voir Confesseurs ;

— les missionnaires, IV, 285 ;

— les médecins, IX, 118 ; X, 344-345 ; voir Médecins ;

— les externes, X, 427-432 ; XIII, 555, 563, 564 ;

— les grands, IX, 86 ; XIII, 640, 642, 670 ;

— les dames des confréries, IX, 250, 306, 670, 691 ; X, 343.

— Les sœurs doivent aux dames des Charités édification, X, 322, 560-561 ;

— obéissance et respect, IX, 8, 118, 306, 327, 525 ; X, 316, 388, 686 ; XIII, 554, 561.

— Mieux vaut obéir à la supérieure qu'aux dames, IX, 73.

— Il est des dames difficiles à qui tous les visages ne plaisent pas, XIII, 616.

Charité (Frères de la). — X, 550.

____________________________________________________________________

— p. 120 —

Charité de Notre-Dame (Sœurs hospitalières de la).

— Voir Hospitalières.

Charité (Hôpital de la), à Paris. — Don de saint Vincent, XIII, 14.

Charlemagne, roi des Francs. — XIII, 810.

Charles III, roi de France. — IV, 475.

Charles V, roi de France. — IV, 476.

Charles VI, roi de France. — IV, 475.

Charles-Quint, empereur d'Autriche. — Ses mortifications, X, 396.

Charles (Prince). — Voir Ferdinand-Charles (Prince).

Charles-Emmanuel II, duc de Savoie. — II, 291.

Charles Borromée (Saint).

— Saint Charles pensait autrement que Jansénius sur la pénitence et la communion, III, 362, 368.

— Il enseigne que le confesseur doit proportionner la pénitence à la faute, V, 324.

— Son dévouement en temps de peste, IV, 521.

— Il méditait en voyageant et se confessait à cheval, X, 585.

— Il avait peur de prêcher, I, 88.

— Sa fête, VIII, 153, 166, 499 ; XIII, 123.

— Autre mention, XII, 441.

Charles (M.), notaire à Paris. — II, 390 ; XIII, 61, 63, 86.

Charles (François), prêtre de la Mission.

— Note biographique ; envoyé à Annecy, II, 557.

— Il raconte à saint Vincent la maladie et la mort de M. Guérin,IV, 554.

Charles (Frère), frère de la Mission. — Interrogé à un entretien, XII, 441.

Charlet (Etienne), assistant français des jésuites.

— Saint Vincent prend son avis, II, 13, 28, 90, 124 ; III, 34 ;

— lui propose la fondation de Mme de Gondi, XI, l71

— Autre mention, II, 394.

Charleville (Ville de), dans les Ardennes.

— Jésuites de Charleville, IV, 486.

— Capucins, V, 440.

— Religieuses, IV, 605.

— On y demande des filles de la Charité, IV, 604.

Charlotte (Sœur). — Voir Moreau (Charlotte), Poisson (Charlotte), Royer (Charlotte).

Charmes-la-Côte (Village de), près Toul.

— Missions, V, 620 ; VII, 343-344.

____________________________________________________________________

— p. 121 —

Charpentier (M.), au Mans. — III, 313.

Charpentier (Mlle). — VI, 615.

Charpentier (Hubert), fondateur des Bétharramites.

— Note biographique ; son éloge, I, 472.

— Les ecclésiastiques de son séminaire vont au secours des malheureux que la Fronde a multipliés aux environs de Paris, IV, 541.

— Il fonde la communauté de Bétharram et restaure le pèlerinage, VII, 609.

— Il offre ce sanctuaire à saint Vincent, VII, 442.

Charpentier (Pierre), à Valpuiseaux.

— Sa veuve, IV, 409.

Charrin (M.), de Lyon.

— Une personne ayant donné de quoi fonder un établissement de missionnaires à Lyon, il en fait part à saint Vincent, qui l'en remercie, V, 192 ;

— puis refuse, V, 421.

— M. Martin négocie l'affaire, V, 451.

Chars (Village de), en Seine-et-Oise.

— Tendances jansénistes de M. Pouvot, curé, III, 298 ; IV, 536-537 ; XIII, 678, 734 ;

— et de son vicaire, prêtre de l'Oratoire, XIII, 736.

— Seigneurs du lieu, XIII, 678.

* Filles de la Charilé de Chars.

— L'établissement a été fondé par Mme de Herse, VI, 639 ; XIII, 735.

— Louise de Marillac se propose de remplacer sœur Turgis, supérieure, par sœur Jeanne-Christine, III, 298.

— Sœur Julienne Loret y est envoyée, XIII, 679 ;

— puis en est rappelée, IV, 536.

— Envoi d'une sœur, VI, 57.

— Les sœurs ont beaucoup à souffrir du curé, III, 298 ; IV, 536 ; VI, 640 ; XIII, 678, 733-736 ;

— et plus encore du vicaire, XIII, 736.

— Fermeture de l'établissement, XIII, 733-737.

— Louise de Marillac l'annonce à Mme de Herse et au curé, VI, 639-640.

Charton (Jacques), pénitencier de Paris.

—Il est opposé aux jansénistes, III, 40, 319, 323.

— Saint Vincent le consulte au sujet des vœux, III, 246 ;

— d'un logement, IV, 216.

— Supérieur des carmélites, il soutient les couvents opposés au bref du Pape, VIII, 61-62 ;

— écrit à saint Vincent à ce sujet, VIII, 395, 414.

Chartres (Ville de), dans l'Eure-et-Loir.

— Dévotion de saint Vincent à N.-D.-de-Chartres, I, 213 ; II, 486 ;

— de Louise de Marillac, II, 478, 479.

— M. Boudet y va en pèlerinage, I, 360

— Evêques de Chartres, voir Estampes (Léonor de), Lescot, Neuville (Ferdinand de).

— Lettre de saint Vincent au vicaire général de Chartres au sujet d'un entretien

____________________________________________________________________

— p. 122 —

avec la reine, IV, 593.

— Coches de Chartres, II, 275.

— Visitation, III, 63.

— Mission dans le diocèse, VIII, 226.

— Autres mentions, II, 9 ; IV, 151 ; V, 533 ; VI, 409, 621 ; XIII, 18.

Chartreux (Ordre des).

— Origine de ce nom, IX, 582.

— L'esprit de solitude est leur vertu caractéristique, IX, 581 ; X, 123, 357 ; XII, 262 ;

— le chant des louanges de Dieu aussi, IX, 596 ; XII, 329.

— Saint Vincent va faire une retraite chez les chartreux, II, 107.

— Ils ont attendu un siècle avant de faire leurs constitutions, III, 272.

— Ils ne font que le vœu de stabilité, II, 124.

— Ils doivent à l'usage de la visite annuelle de s'être maintenus en leur première observance, II, 55.

— Chacun a sa maison, VIII, 509.

— Leur supérieur général a pour principe de ne pas faire de longue absence, II, 500.

— Les supérieurs particuliers vont chaque année à la maison-mère, X, 349.

— Seuls les officiers de la maison assistent au Conseil, XII, 142.

— Toutes les lettres passent par les mains du supérieur, X, 405.

— Ils se prosternent tout du long pour vénérer le Saint Sacrement, XI, 206.

— Les frères ne servent pas les prêtres, XIII, 353.

— Ils ont des domestiques, VI, 316.

— Les chartreux, modèles d'uniformité, XII, 257.

— Les jésuites ne peuvent entrer dans aucun autre Ordre que chez les chartreux, XIII, 342.

— Comparaison entre la vocation des missionnaires et celle des chartreux, III, 346.

— Saint Vincent engage un chartreux à ne pas quitter son Ordre, IV, 576 ;

— un missionnaire à ne pas entrer chez les chartreux, III, 165, 173, 202, 345-346 ; IV, 103-104, 368.

— Edification que procurent à un chartreux les exercices des ordinands, III, 202.

— Des retraitants de Saint-Lazare se font chartreux, XI, 427 ; XII, 315, 316.

— Chartreux de Paris, XIII, 87, 108 ; — de Cahors, IV, 524.

— Autres mentions, VIII, 496 ; X, 127 ; XII, 373 ; XIII, 119.

— Voir Daudignier.

Chas (Mme de). — V, 238.

Chasnais (Village de), en Vendée.

— Saint Vincent engage M. Chiroye à résigner la cure entre les mains de l'évêque de Luçon et le détourne de la pensée de la donner à un missionnaire, V, 114, 120, 401 ; VI, 158 ;

— et à M. Rasine, V, 463.

— Il propose d'y faire nommer un Vicaire perpé-

____________________________________________________________________

— p. 123 —

tuel, VI, 419.

— M. Chiroye est enfin déchargé de sa cure, VI, 520.

— Elle est offerte à l'official de Luçon, qui la refuse, VIII, 222.

Chastelain (Mme de). — VII, 311.

Chastellain (R. P. Eusèbe de), directeur de l'hôpital de Joigny.

— Saint Vincent lui écrit au sujet d'un enfant, VIII, 306.

— Autre mention, VIII, 68.

Chasteté.

— Entretien aux missionnaires sur cette vertu, XI, 166, 208 ; XII, 412.

— Règle des missionnaires, XII, 413 ;

— des filles de la Charité, X, 376.

— Combien importe la pratique de cette vertu, XII, 415-417 ; XIII, 721.

— Elle est plus nécessaire aux filles de la Charité qu'aux religieuses, X, 452-453.

— Se garder avec soin, sur ce sujet, même du péché véniel délibéré, XIII, 562-563.

— Ecarter jusqu'aux pensées contraires à cette vertu, IX, 481 ; X, 376.

— En quoi cette vertu consiste, XII, 417-418.

— Il y a pureté du corps et pureté de l'esprit, XII, 418.

— Moyens de conserver la chasteté, X, 378 ; XI, 167-168, 208-209 ; XII, 418-424.

— La prière, IV, 593 ; XI, 209.

— L'humilité, X,. 378 ; XI, 168.

— La sobriété, XI, 167, 209 ; XII, 420.

— Le travail, XII, 420-421.

— La garde des sens, XI, 209 ; XII, 418.

— La modestie, X, 378-379 ; XIII, 555, 563.

— Détourner la vue des objets dangereux, IV, 592.

— Pendant la tentation mettre son cœur dans les plaies de J.-C., VIII, 429.

— Découvrir ses tentations à son directeur, IV, 593 ; IX, 462.

— Eviter.de se trouver seul avec les personnes de l'autre sexe, IX, 86.

— Ne pas se toucher et ne pas se laisser toucher, X, 151, 380, 488-489.

— Ne pas toucher le pouls des malades d'un autre sexe, II, 523.

— Ne pas converser avec les personnes de l'autre sexe, sinon par nécessité, brièvement et en lieu visible, IX, 325-326, 461 ; X, 378, 415, 427-430, 453 ; XII, 21 ; XIII, 555, 563, 682.

— Ne pas entretenir de correspondance avec elles, seraient-elles consacrées à Dieu, XI, 168 ; XII, 422.

— Les filles de la Charité ne doivent pas recevoir d'homme dans leur chambre, si ce n'est le confesseur en cas de maladie, VII, 449 ; IX, 590 ; X, 44-45, 324, 379, 412-415, 418, 428, 452-453, 641-642, 646, 648, 676, 685, 689 ; XI, 168 ; XIII, 682, 722-723.

— Saint Vincent leur demande de ne converser avec leur confesseur qu'à l'église, XIII, 723.

— Il ne veut pas que

____________________________________________________________________

— p. 124 —

les missionnaires aient des femmes dans leurs maisons, IV, 313 ;

— ni en laissent entrer, VI, 131 ; VIII, 221.

— Précautions à prendre au parloir, XI, 168 ; XII, 21, 419 ;

— dans les rapports avec les confesseurs, IX, 461 ; X, 377, 658-660, 689, voir Confesseurs ;

— au confessionnal, XII, 421 ;

— dans les lettres, XI, 168 ; XII, 423 ;

— par les sœurs qui sont au contact des soldats convalescents, X, 204.

— Ne pas mettre les mouvements déshonnêtes sur le compte du climat, III, 348.

— Fautes contre la chasteté, X, 378 ; XI, 166.

— Exemple de J.-C., XII, 413, 415, 418 ;

— de M. Pillé, II, 341 ;

— de M. Thibault, V, 356 ;

— d'un jeune esclave, III, 14 ;

— des filles des champs, IX, 85 ;

— d'un frère de la Mission, qui vivait parmi les sauvages, XI, 209-210.

— La vertu de chasteté est en honneur chez les filles de la Charité, IX, 221, 461 ; XIII, 721.

— Saint Vincent recommande la vigilance à un missionnaire envoyé parmi les peuples infidèles et corrompus, III, 282.

— Il écrit à un frère qui, pour conserver sa chasteté, voulait quitter sa vocation, IV, 592.

— Il rassure des prêtres assaillis de mauvaises pensées en confessant, V, 614 ; voir Tholard.

— Il adresse des reproches à des missionnaires imprudents, XII, 21, 419.

— Pour sauvegarder la pureté des filles de la Charité, il leur interdit les veillées de nuit, le soin des femmes en couches et des malades frappés de maladies honteuses, X, 682-683.

— Comment il se comportait lui-même au parloir, XII, 21-22, 419-420.

Châteaudun (Ville de), dans l'Eure-et-Loir.

— Mission, VIII, 308, 310.

— Autres mentions, IV, 308 ; VII, 419.

* Filles de la Charité de Châteaudun.

— Mme de Varize offre d'envoyer à l'hôpital de Châteaudun les deux sœurs de Varize, IV, 425.

— Envoi des premières sœurs, XIII, 681-686.

— Lettres de saint Vincent à sœur Lepeintre, supérieure, VI, 39 ;

— à sœur Barbe Angiboust, supérieure, VI, 404 ; VII, 372 ;

— à sœur Lacroix, supérieure, VIII, 277, 304.

— Lettre des administrateurs de l'hôpital à saint Vincent, VI, 561.

— Envoi d'une sœur à Châteaudun, V, 445.

— Rappel de sœur Lepeintre, VI, 302.

— Sœur peu édifiante, VI, 404.

— Les administrateurs négligent d'observer certaines clauses du traité de fondation, VI, 302.

— Ils promettent de s'y conformer, VI, 561.

____________________________________________________________________

— p. 125 —

— Maladie et mort de sœur Barbe Angiboust, voir Angiboust.

— Sœurs ayant fait partie du personnel de l'établissement, voir Angiboust (Barbe), Bocheron, Lacroix, Lepeintre, Moreau (Charlotte).

Châteaufort (Mme de). — I, 106.

Chateau-l'évêque (Village de), près Périgueux.

— Saint Vincent y est ordonné prêtre, XIII, 7.

Châteauneuf (Charles de l'Aubespine, marquis de).

— Note biographique ; saint Vincent ]ui écrit pour s'excuser de ne lui avoir pas fait visite, IV, 532.

Château-Thierry (ville de), dans l'Aisne.

— Carmel de Château-Thierry, VIII, 402.

— Autre mention, I, 466.

Châtillon (M ) — II, 188.

Châtillon-les-Dombes (Village de), dans l'Ain.

— Acte de résignation de la cure en faveur de saint Vincent, XIII, 40.

— Acte de nomination de saint Vincent, XIII, 41.

— Acte de prise de possession, XIII, 43.

— Rapport sur le séjour du saint à Châtillon, XIII, 45.

— Démarches du général et de la générale des galères pour ramener saint Vincent à Paris, I, 21-23.

— Le saint explique pourquoi il est venu à Châtillon, I, 21 ;

— console Mme de Gondi ; annonce à Charles du Fresne son prochain retour, I, 23 ;

— revient à Paris, I, 24.

— Acte de prise de possession de la cure par le successeur de saint Vincent, XIII, 54.

— Capucins de Châtillon, XIII, 52.

— Autres mentions, XIII, 490.

— Premiers commencements de la Charité de Châtillon (1).

— Acte d'établissement, XIII, 437.

— Acte d'approbation, XIII, 435.

_____________

(1) Le document qui relate ces premiers commencements fut découvert en 1839 dans les archives de la mairie de Châtillon. Il est de l'écriture de saint Vincent. Comme il nous a échappé au cours de la préparation du tome XIII, nous l'insérons ici:

Jésus, Maria.

Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit.

Ce jour d'hui vingt-troisième d'août mil six cent dix-sept, les dames sousnommées se sont charitablement associées pour assister les pauvres malades de la présente ville de Châtillon, chacune à leur tour, ayant, d'un commun accord, résolu entre elles qu'une d'icelles prendra le soin, un jour entier seulement, de tous ceux qu'elles auront avisés, par

____________________________________________________________________

— p. 126 —

— Règlement, XIII, 423.

— Saint Vincent raconte comment cette Charité fut fondée, IX, 208, 243.

— Bien qu'elle fait, XIII, 52.

— Jean Garron écrit à saint Vincent en 1646 qu'elle est "toujours en vigueur", III, 29.

— Autre mention, I, 302.

_____________

ensemble, avoir besoin de leur aide. En quoi elles se proposent deux fins, à savoir : d'aider le corps et l'âme ; le corps en le nourrissant et en le faisant médeciner, et l âme en disposant à bien mourir ceux qui tendront à la mort et à bien vivre ceux qui guériront. Et pource que, la Mère de Dieu étant invoquée et prise pour patronne aux choses d'importance, il ne se peut que tout n'aille à bien et ne redonde à la gloire du bon Jésus son Fils, lesdites dames la prennent pour patronne et protectrice de l'œuvre et la supplient très humblement d'en prendre un soin spécial, comme aussi saint Martin et saint André, vrais exemples de charité, patrons dudit Châtillon ; et commenceront, Dieu aidant, à travailler au bon œuvre dès demain, jour de la fête saint Barthélemy, selon l'ordre qu'elles sont ici inscrites.

Premièrement, Madame la châtelaine pour son jour;

Mademoiselle de Brie pour le sien;

La dame Philiberte, femme du sieur des Hugonières ;

Benoîte, fille du sieur Ennemond Prost;

La dame Denise Beynier, femme du sieur Claude Bouchour ;

Une des filles de la dame Perra;

La dame Colette;

Et enfin Mademoiselle de la Chassaigne ; après laquelle Madame la châtelaine commencera à prendre le même soin pour un autre jour, et ainsi les autres alternativement, selon l'ordre susdit, se réservant que, quand quelqu'une d'elles ne pourra, pour quelque juste occasion, vaquer à ce saint exercice en son jour, elle avertira ou fera avertir, le jour auparavant, celle qui la suit, de cette sienne impuissance, afin qu'elle entre en sa place, prenant le soin des pauvres pour le même jour ; ce qu'elle ne devra refuser de faire, si elle en a le moyen, parce qu'en ce faisant, elle sera déchargée d'un tel soin pour le jour d'après, auquel il lui fût arrivé de l'avoir selon l'ordre susdit. Lequel ordre il faut journellement supplier notre bon Jésus vouloir maintenir, et combler de ses bénédictions divines tous ceux et celles qui travailleront de leurs mains, ou contribueront de leurs facultés pour le maintien d'icelui ; comme, sans doute, il fera, puisque c'est lui-même qui nous assure par sa propre bouche que ce seront ceux qui soulageront les pauvres qui entendront, au grand redoutable jour du jugement, cette sienne si douce et agréable voix : "Venez, les bénis de mon Père, possèder le royaume qui vous a été préparé dès le commencement du monde" ; et qu'au contraire, ceux qui n'en auront point eu aucun soin seront repoussés de lui avec ces autres tant dures et effroyables paroles : "Maudits, départez-vous de moi ; allez au feu éternel qui est préparé au diable et à ses anges".

Au juge Père, Fils et Saint-Esprit soit honneur et gloire par tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

____________________________________________________________________

— p. 127 —

Châtres (Village de), dans la Dordogne. — Abbaye de Châtres, IV, 106.

Châtres (Localité de), en Seine-et-Oise. — VII, 15.

Chaudebonne (M. de). — Sa piété, IX, 219. — Autre mention, VIII, 417.

Chaulnes (Honoré d'Albert, duc de). — Note biographique, I, 221.

Chaumont (Marie de Bailleul, dame de).

— Supérieure de la Charité de Saint-Germain-en-Laye, I, 423

— Rapports avec les filles de la Charité de cette localité, I, 433, 479,

— avec saint Vincent, I, 495 ; II, 163 ;

— avec Louise de Marillac, I, 503, 504 ; II, 164.

— Autre mention, I, 496.

Chaumont (Marie de), visitandine. — Sa profession, II. 56.

Chaussée (Hameau de la), à Montmirail.

— Fermes dépendantes de l'établissement des missionnaires, II, 492, 495, 502 ; IV, 313 ; V, 43 ; VI, 290.

— Prieuré et hôpital, II, 495-496.

Chauvel (M.). — II, 445.

Chavagnac (Commune de), dans la Dordogne.

— Démarches à Rome pour l'attribution de la cure, VII, 270, 521, 553.

— Résignation de la cure, VIII, 119.

Chavigny (Léon Bouthillier, comte de), secrétaire d'Etat.

— Note biographique ; saint Vincent a recours à lui pour obtenir que le corps de sainte Jeanne de Chantal soit rendu à Annecy, II, 209 ;

— refuse un bénéfice à son fils, II, 534 ;

— lui envoie une relation sur les pays dévastés, IV, 148.

— Rapports du comte avec le saint, II, 224, 392, 396.

Chefdeville (Perrette). fille de la Charité.

— Originaire de Villers-sous-Saint-Leu, XIII, 601.

— Peu propre à faire l'école, I, 504.

— Son éloge, II, 39.

— A Saint-Germain-en-Laye, II, 180, 183, 260.

— Destinée à Fontenay, II, 294, 295 ;

— à Nantes, XIII, 601.

— Son rappel, IV, 187.

— Proposée pour Brienne, V, 56.

— Autre mention, XIII, 576.

Chehff (MM.) — VIII, 534.

Cheleby. — Voir Alger.

Chelles (Commune de), en Seine-et-Marne. — Mission, I, 76, 78.

Chemerault (Mlle), fille d'honneur de la reine. — I, 495.

____________________________________________________________________

— p. 128 —

Chémery (Commune de), dans les Ardennes. — IV, 605.

Cheneau (M.), prêtre de Nantes. — III, 615.

Chenevis (M). — I, 282 ; II, 43.

Cherasco (Ville de), dans le Piémont. — Mission, VII, 568 ; VIII, 22, 34.

Chereau (M ), membre de la Charité de Joigny. — XIII, 460.

Chéruby, fils du bey de Tunis. — Note biographique, II, 622.

Chesnard (Salomon), receveur du roi à Mâcon. — XIII, 498, 501, 502.

Chesneau (Guillemine), fille de la Charité.

— Envoyée à Saint-Paul, II, 599 ; XIII, 599-600.

— Retirée de Saint-Paul, XIII, 668.

— A Saint-Etienne-à-Arnes, XIII, 674-677.

Chesse (Marie), fille de la Charité.

— Envoyée à Narbonne, XIII, 587.

— Avis recus avant le départ, X, 665.

— Arrivée à Narbonne, VIII, 144.

Chétif (Marguerite), fille de la Charité.

— Note biographique, V, 407.

— Lettres que saint Vincent lui adresse, VI, 100, 113, 190 ; VII, 184, 349 ; VIII, 295,

— Louise de Marillac demande, pour elle, la permission de faire les vœux perpétuels, V, 353.

— Proposée pour la Pologne, V, 407.

— Placée à Arras, VI, 68.

— Son obédience, XIII, 577.

— Avis de saint Vincent avant le départ, X, 224.

— Arrivée à Arras, VI, 90.

— Elle se laisse gagner par le découragement, VI, 100, 190.

— Saint Vincent l'engage à ne pas changer sa coiffure, bien que cette mode soit étrange à Arras, VI, 113.

— Sa santé, VI, 189, 532.

— A Arras, VI, 575 ; VIII, 108.

— Proposée pour Nantes, XIII, 708 ;

— pour Angers, XIII, 714.

— Elle remplace Louise de Marillac à la tête de la Compagnie, VIII, 316 ; X, 740, 742 ; XIII, 180.

— Son éloge, X, 740 ; XIII, 708.

— Autre mention, XIII, 575.

Cheusse (Seigneurie de).— Voir Lamet (Gabriel de).

Cheval. — Saint Vincent défend aux missionnaires d'avoir des chevaux, sauf nécessité, et s'excuse d'en avoir un, IV, 278 ; V, 415, 455.

Chevalier (Paul), chanoine de Saint-Aignan.

— Voir Saint-Aignan.

Chevallier (Marie-Agnès), visitandine.

— Supérieure au Mans,

____________________________________________________________________

— p. 129 —

II, 530.

— Les sœurs du monastère de Compiègne demandent à mettre son nom sur leur catalogue, VIII, 374.

Chevallier (Mathieu). — Il représente le dernier possesseur de la cure de Châtillon dans la résignation qui en est faite à saint Vincent, XIII, 42-45.

Chevitaines. — I, 282.

Chevreuse (Claude de Lorraine, duc de). — II, 217.

Chiavari (Ville de), en Italie. — Séminariste originaire de ce lieu, VII, 566 ; VIII, 47.

Chieri (Ville de), au Piémont. — Mission, VI, 589.

Chigi (Cardinal Fabio).

— Adversaire du jansénisme, XI, 179.

— Innocent X confère avec lui sur le jansénisme, IV, 608.

— Saint Vincent lui écrit pour lui recommander sa congrégation de missionnaires et la cause de saint François de Sales, V, 19.

— Voir Alexandre VII.

Chigi (Cardinal Flavius).

— Note biographique, VI, 353.

— Saint Vincent se propose de lui écrire, VI, 353, 526.

Chine. — Départ d'évêques pour la Chine, VIII, 508, 509.

— Autre mention, VIII, 502.

Chinon (Ville de), dans l'Indre-et-Loire.

— Possedées de Chinon, II, 66, 81, 96.

— Capucins, III, 415.

Chiroye (Jacques), prêtre de la Mission.

— Note biographique, II, 65.

— Lettres que saint Vincent lui adresse à Luçon, II, 122, 247, 292, 316, 517 ;

— à Richelieu, III, 136 ;

— à Luçon, III, 493, 531 ; IV, 2, 89, 112 ; V, 93, 114, 120, 401, 463 ; VI, 157, 418, 520, 599 ; VII, 168.

— A Richelieu ; proposé pour diriger la maison de Luçon, II, 95.

— Nommé supérieur de la maison de Luçon, II, 122.

— Son éloge, II, 244.

— Son état de santé, II, 316 ; III, 286.

— Mission à Luçon, II, 367.

— A la suite de la fermeture de la maison de Luçon, il revient à Richelieu, III, 134.

— Retour à Luçon, III, 134-138.

—Saint Vincent lui reproche de faire des dépenses superflues, IV, 2 ;

— de n'être pas assez obéissant à ses ordres, IV, 143 ;

— le dépose, IV, 89.

— M. Chiroye de nouveau supérieur, V, 93.

— Résignation de la cure de Chasnais, voir Chasnais.

— Le saint lui conseille de refuser un prieuré qui lui est offert, V, 114, 120 ;

— le blâme d'avoir accepté une donation et en général de trop agir par lui-même sans consulter, VII, 169-170.

— Récla-

____________________________________________________________________

— p. 130 —

mation au sujet d'une succession acceptée par lui, VIII,341 (1).

— Son rappel à Paris, VIII, 221 ; — où il fait sa retraite, VIII, 264.

— Supérieur à Crécy, VIII, 518.

— Voir Luçon.

Chisé (Mlle de).— VII, 142.

Chives (Village de), dans la Charente-Inférieure. — XIII, 218, 221.

Chocart (Nicolas), forçat à Toulon. — VII, 379.

Choguillot (Nicolas), notaire à Paris. — XIII, 15.

Choiseul (Gilbert de), évêque de Comminges.

— Prédications jansénistes, III, 602.

Cholet (M.), échevin de Joigny. — XIII, 459, 460.

Chomon (Louise), fille de la Charité. — XIII, 576.

Chouzé (Village de), dans l'Indre-et-Loire. — I, 193.

Chrétien (Jean), prêtre de la Mission.

— Note biographique, III, 4.

— Lettres que saint Vincent lui adresse à Marseille, III, 251 ;

— à La Rose, V, 437 ; VI, 160.

— A Marseille, supérieur, III, 4, 273, 402, 418 ; IV, 331, 526 ; V, 30.

— Ce poste est au-dessus de ses moyens, III, 258, 259.

— Il doit accompagner M. Portail à Annecy, III, 472.

— Il reste à Marseille pour mettre son successeur au courant des affaires, V, 7.

— Son arrivée à Paris, V, 61.

— A la maison-mère, sous-assistant, V, 208 ; XI, 165.

— A La Rose, supérieur, V, 435, 437 ; VI, 454, 487 ; VII, 347, 497 ; VIII, 28, 44, 193, 204.

— Saint Vincent lui reproche un acte de désobéissance, VI, 160 ;

— trouve qu'il ne prêche pas assez, VIII, 221 ;

— se propose de faire lire une de ses lettres au réfectoire, XII, 294.

— Voir La Rose, Marseille.

Christianisme. — Mention d'une conférence sur l'esprit du christianisme, XII, 483.

Christine, petite fille d'un nègre de Madagascar. — VIII, 501.

Christine (Sœur). — Voir Prévost (Jeanne-Christine).

Christophe (Frère). — Voir Delaunay (Christophe), Gautier (Christophe) .

Chypre (Ile de). — VI, 228.

_____________

(1). Au t. VIII, p. 341, lire "Chiroye" au lieu de "Cyroy".

____________________________________________________________________

— p. 131 —

Cidre. — L'usage du cidre est assez commun à Dax et aux environs, IV, 481.

Cieurac (Village de) dans le Lot. — III, 467.

Ciral (François), esclave à Alger. — V, 31, 328.

Circulaires. — Lettres circulaires de saint Vincent aux prêtres de la Mission, II, 326, 513, 517 ; III, 535 ; IV, 163 ; V, 569 ; VIII, 291, 314, 388.

Ciron (Abbé Gabriel de), chancelier de l'Université de Toulouse.

— Note biographique ; Pavillon le recommande a saint Vincent, IV, 113.

— Il voudrait des filles de la Charité à Toulouse, V, 631.

Cîteaux (Ordre de).

— Un seigneur donne de l'argent aux religieux pour qu'ils puissent entendre la messe, IX, 42.

— Le procureur général de l'Ordre estime que les démarches de M Jolly pour obtenir l'approbation des vœux ont réussi au delà de tout espoir, V, 461.

— Abbaye cistercienne, XIII, 8, 12, 13.

Clair (R. P.), jésuite.

— Son travail sur la Compagnie du Saint-Sacrement, IV, 540.

Claire (Sœur), fille de la Charité.

— Proposée pour Saint-Germain-en-Laye, II, 160.

Clanronald (Capitaine de).

— Sa conversion, IV, 515.

— Conversion des habitants de la terre dont il est seigneur, V, 116.

Clarisses (Ordre des).— Clarisses du Pouget à Castelnau-de-Montratier, II, 443 ;

— de Cahors, II, 578.

Claude (Frère) — Voir Le Gentil (Claude).

Claude (Sœur), fille de la Charité.

— Son inquiétude au sujet d'un péché confessé, II, 267.

Claude (Sœur), fille de la Charité. — A Nantes, III, 5, 214.

Claude (Sœur), fille de la Charité.

— Saint Vincent ne veut pas qu'on la reçoive à la maison des forçats, où elle était précédemment, V, 339.

Claude (Sœur), fille de la Charité. — Sa peine, V, 644.

Claude (Sœur), fille de la Charité. — A Varize ; elle est appelée à Paris, VIII, 304.

Claude-Brigitte (Sœur), fille de la Charité. — Envoyée au Mans, II, 588.

____________________________________________________________________

— p. 132 —

Clauset (M.), ecclésiastique. — Il demande son admission chez les nicolaïtes ; saint Vincent le recommande, II, 155.

Clayes (Village des), en Seine-et-Oise.

— Missions, I, 288 ; II, 227-228.

— Autre mention, I, 230.

Clayes (Madame de). — II, 227.

Clémence (Sœur), fille de la Charité.

— Rappelée de Chars, VI, 640.

— Elle a les qualités nécessaires pour être supérieure, VII, 177.

— Autre mention, XIII, 577.

Clémence de Hongrie, reine de France. — XIII, 21.

Clément V, pape. — XIII, 367.

Clément VIII, pape.

— Sa sainteté, IX, 9, 316, 468 ; X, 365 ; XI, 352.

— Ses appréhensions sur l'avenir de l'Eglise, XI, 352 ; XIII, 90.

— Son regret d'avoir réconcilié Henri IV à l'Eglise, V, 318 ; XII, 347 ; XIII, 336.

— Il interdit les disputes sur la grâce, III, 327.

— Il se disait prêt à canoniser tout religieux fidèle à ses règles, IX, 9, 317, 468 ; X, 288, 353, 365, 409, 423, 510, 593, 675 ; XI, 80.

— Il prescrit de donner aux religieuses un confesseur extraordinaire, XIII, 663.

— Saint Vincent l'a vu à Rome, IX, 316, 468 ; X, 365, 593 ; XII, 347.

— Autre mention, XIII, 341.

Clément (Jacques), membre de la Charité de Courboin. — XIII, 520.

Clément (Jean), coutelier. —Son talent pour la controverse, IV, 550.

Clergé de France.

— Exemples d'ignorance, XI, 170 ;

— d'incapacité, VI, 53 ;

— de dépravation, II ; 428-429 ; VIII, 145, 384 ; XI, 9 ; XIII, 46, 50.

— Manque de discipline, II, 282.

— Cupidité d'un grand nombre, XII, 374.

— On trouve des prêtres qui confessent sans juridiction, VIII, 383.

— La religion se perd en bien des. lieux "par la mauvaise foi des prêtres", XI, 308-310.

— Malpropreté des églises, IV, 326.

— Désordre dans les cérémonies, XII, 258, 289.

— Assemblées du Clergé de France, VI, 89, 266, 276, 634, 636.

Clermont (Abbaye de) à Olivet (Mayenne). — VIII, 431.

Clermont (Ville de), dans l'Oise. — I, 242.

Clermont-Ferrand (Ville de), dàns le Puy-de-Dôme.

— évêques, voir Estaing (Joachim d'), Estaing (Louis d').

— Séminaire, IV, 135.

— Voyage de M. Gicquel dans cette ville, VII, 238.

____________________________________________________________________

— p. 133 —

Clery (Ville de), dans le Loiret. — I, 193, 405, 603.

Clichun (M.).— I, 170, 173.

Clichy (Ville de), près Paris.

— Saint Vincent prend possession de la cure, XIII, 17.

— Il prend le titre de curé de Clichy, XIII, 56.

— Satisfaction que lui procurént les habitants de Clichy, IX, 646.

— Eloge de leur chant pendant les offices, XII, 339.

— Sa démission ; il reçoit une pension de son successeur, XIII, 85.

— Il passe à Clichy pendant la Fronde, III, 402.

— Saint Vincent écrit à un capitaine de renvoyer dans leur foyer les soldats qui sont de Clichy, I, 344.

— Mission dans cette localité, II, 323.

Coches (Rentes sur les).

— Procès entre les fermiers des coches et les messageries, II, 367, 469.

— Saint Vincent ne retire rien des coches de Soissons, II, 322.

— Il a l'intention de les vendre, II, 413.

— Le duc de Bellegarde revendique la propriété des coches de France, II, 426.

— Le fermier des coches de Soissons fait banqueroute, II, 444.

— Le roi dispose à volonté du revenu des coches, II, 422, 466, 469.

— Rien de moins assuré que ces revenus, VI, 161 ; XIII, 696.

— Saint Vincent obtient du roi un arrêt qui sauvegarde ses droits sur les coches, II, 474.

— La duchesse d'Aiguillon donne mille livres de rente sur les coches d'Orléans pour fonder un établissement à La Rose, II, 284 ;

— cinq mille livres de rente sur les coches de Rouen à l'établissement de Rome pour lui permettre de donner les retraites des ordinands, II, 390, 396, 406.

— Avis de saint Vincent sur une affaire litigieuse relative aux coches de Verneuil et de Dreux, III, 534-535.

— L'interruption du service des coches pendant les troubles de la Fronde prive d'une partie de leurs revenus plusieurs maisons de la Mission, III, 403 ; IV, 327, 371.

— Accommodement avec les fermiers des coches, IV, 526.

— Revenus que touchent sur les coches la Mission de Barbarie, VI, 49, 468 ;

— la maison de Rome, II, 367, 390, 413, 501.

— Estimation de ce qui revient sur les coches à saint Vincent et à d'autres, VI, 110.

— Diminution du revenu des coches, VII, 522.

— Voir Bordeaux, Orléans, Rouen, Soissons.

Cochet (M.). — VII, 601.

Cochinchine.

— Suppliques à Rome pour la nomination de vicaires apostoliques en Cochinchine, IV, 623 ; V, 11.

____________________________________________________________________

— p. 134 —

— Fonds destiné à assurer leur traitement, IV, 631 ; V, 12, 71.

— Un des missionnaires qui vont partir au Tonkin et en Cochinchine fait sa retraite à Saint-Lazare, VI, 538.

Cochois (M.), curé de Brienne-le-Château. — V, 56.

Cocquerel (M.). — III, 524.

Codoing (Bernard).

— Note biographique, I, 412.

— Lettres de saint Vincent à M. Codoing à Romans, I, 412 ;

— à Richelieu, I, 501, 523 ;

— à Annecy, II, 74, 101, 142, 187, 204, 206, 209, 211, 215, 218, 223 ;

— à Rome, II, 230, 244, 249, 255, 262, 269, 280, 281, 284, 306, 311, 320, 359, 363, 366, 373, 375, 386, 390, 396, 406, 409, 413, 418, 421, 426, 452, 455, 458, 465, 467, 469, 472, 474, 499 ;

— à Saint-Méen, III, 130, 191, 338 ;

— à Richelieu, III, 461, 468, 519, 525, 617 ; IV, 6, 34, 38, 63, 80.

— Lettre de M. Codoing à saint Vincent, II, 319.

— Du Dauphiné, où il donne des missions, il est envoyé à Richelieu, I, 412, 428, 429.

— A Richelieu, I, 448, 451.

— On lui reproche de trop s'étendre sur l'explication du sixième commandement, I, 463.

— Son état de santé, I, 501, 510 ; II, 77 ; III, 267.

— Placé à Luçon, I, 523.

— Saint Vincent le propose comme modèle pour la tenue des comptes, I, 536 ;

— pour l'organisation des assemblées d'ecclésiastiques ; songe, un moment, à envoyer ses sermons, copiés ou imprimés, aux maisons de la Compagnie, I, 537.

— Destiné à Annecy comme supérieur, II, 14-15.

— Sainte Chantal fait son éloge, II, 25, 48 ;

— l'évêque de Genève aussi, II, 52.

— Son frère, II, 79.

— A Annecy, II, 85, 152 ; VIII, 518.

— Sentiments d'aversion qu'éprouve à son égard M. Escart, II, 139.

—Son désir de voir la Compagnie établie à Rome, II, 188.

— Destiné à Rome, II, 205, 210.

— Saint Vincent le presse de hâter son départ, II, 211, 215, 221 ;

— lui reproche d'agir trop vite et sans consulter, II, 206-208, 219-220, 235, 246-247, 313, 472-473 ;

— de parler à d'autres de choses confidentielles, II, 270 ;

— d'écrire sur les affaires.d'Etat, II, 325 ;

— de trop se fier aux moyens humains, II, 276, 280, 281, 313, 314, 391 ;

— d'être trop enteté dans ses idées, II, 409 ;

— d'empiéter sur la Providence, II, 453, 456 ;

— combat sa manière de voir sur les dictées en classe, II, 212, 231-235, 237-241 ; IV, 322.

— A Rome, II 287, 291, 444, 532 ; VIII, 518.

— Il écrit à saint Vincent en italien, II, 312.

— Il est attaqué par des bandits, II, 320-321 ;

____________________________________________________________________

— p. 135 —

— souhaite que le supérieur général réside à Rome, II, 324, 409 ;

— que saint Vincent supporte les dyscoles, au lieu de les chasser de la Compagnie, II, 380.

— Saint Vincent le décharge de la supériorité, sur sa demande, II, 481 ; III, 381 ;

— mais le prie de rester encore quelque temps à Rome pour mettre au courant son successeur, II, 482.

— Il est nommé consulteur de M. Dehorgny, II, 490.

— Il quitte Rome pour aller à Paris et, en passant, travaille dans le diocèse de Gênes, II, 544.

— Ses erreurs doctrinales, II, 567 (1) ; III, 1, 2, 97, 104.

— Il les abandonne, III, 104.

— A Paris, II, 608, 613.

— Il va à Montmirail, II, 619.

— A Saint-Méen, supérieur, III, 72, 99, 104, 167 ; VIII, 519.

— Saint Vincent lui propose d'aller tenir compagnie pendant un ou deux mois au nouvel évêque de Tréguier, III, 191.

— A Richelieu, supérieur, III, 461 ; VIII, 517.

— Saint Vincent le presse de rendre à la maison de Cahors un frère qui a été prêté à celle de Richelieu, III, 526 ;

— l'engage à ne rien innover en choses importantes, III, 619 ; IV, 34 ;

— ne pas s'entremettre dans les affaires séculières, III, 519 ; IV, 7, 63.

— Ses difficultés avec les principaux du lieu, III, 519 ; IV, 6-9 ; 63-64 ;

— l'aumônier de Champigny, IV, 63 ;

— ses confrères, III, 468-469 ; IV, 35, 80.

— Instructions que lui donne saint Vincent à l'occasion du passage de la cour à Richelieu, IV, 38.

— Il reçoit l'ordre de comparaître devant l'official de Poitiers, IV, 109.

— Voir Annecy, Richelieu, Rome, Saint-Méen.

Coëffort (N.-D. de), église collégiale du Mans. — II, 591 ; III, 24.

Cœur de Jésus. — Voir Jésus.

Coglée (Gérald), frère de la Mission.

— Note biographique, V, 245.

— Son arrivée à Paris, V, 260.

Coglée (Laurent), frère de la Mission, cousin du précédent.

— Note biographique, V, 66. — Autre mention, V, 153.

Coglée (Marc), prêtre de la Mission, frère du précédent.

— Note biographique, II, 532.

— Lettres que saint Vincent lui adresse à Sedan, III, 508, 530 ; IV, 27, 33, 35, 48, 90, 111,

_____________

(1). C'est vraisemblablement de lui qu'il est question à la sixième ligne avant la fin de cette page.

____________________________________________________________________

— p. 136 —

115, 156, 182, 189, 263, 332, 345, 366, 484, 495, 533, 542, 603, 628 ; V, 22, 41, 56, 65, 151, 268, 410, 439, 463, 467, 552, 590, 607.

— A Marseille, II, 532.

— Il quitte la Compagnie, se repent, fait un peu de séminaire et est envoyé à Sedan, II, 608, 613 ; III, 89 ; VII, 570.

— Il obtient la permission de prononcer les saints vaeux, III, 508.

— A Sedan, supérieur, IV, 105, 445, 499 ; VIII, 518.

— Malgré les plaintes, saint Vincent ne le dépose pas, parce qu'il a su se ménager la bienveillance du gouverneur de Sedan, IV, 261.

— Le saint lui recommande de ne pas chercher l'estime des hommes, IV, 496.

— Rapports avec le gouverneur, IV, 485.

— Son état de santé, IV, 628.

— Il voudrait que Sedan fût le siège d'un évêché, IV, 629.

— Il n'est plus supérieur à Sedan, mais reste dans la maison, V, 197, 208, 221, 345.

— Il prend la direction de la maison après le départ de M. Martin, V, 261

— De nouveau supérieur à Sedan, V, 410 ; VI, 130.

— Saint Vincent le détourne de la pensée de faire une retraite tous les vendredis et ajoute que N.-S. l'aidera à remplir son office, V, 463.

— M. Coglée ne continue pas aux capucins de Sedan l'aumône que la maison leur faisait jusque-là, V, 552.

— Après avoir pris l'avis de ses confrères, il introduit la coutume d'aller manger en ville ; ce dont il est blâmé par saint Vincent, V, 591 ;

— qui lui reproche encore d'exiger d'un missionnaire la divulgation d'un secret, V, 607.

— Il se soigne à Forges-les-Eaux, VI, 346, 369 ;

— rentre à Paris sans sentir d'amélioration, VI, 383.

— A Paris, VI, 408, 470, 510 ;

— où il soigne un mal d'yeux, VII, 570.

— Il répète son oraison, XI, 401.

— A Annecy, supérieur, VII, 255, 353, 380 ; VIII, 518.

— Troubles cérébraux, VII, 570.

— Décidé à quitter la Compagnie, il cherche une situation, VII, 569-570.

— A la maison-mère, VII, 590.

— Voir Annecy, Sedan.

Coglin (M.) — V, 128, 129.

Cognac (Ville de), dans la Charente.

— Bénédictines de Cognac, VII, 122.

— Saint Vincent refuse, pour ses prêtres, la direction du collège et une cure, VI, 334.

Coiffure des filles de la Charité.

— Première coiffure ; historique de la cornette, II, 180.

— La première coiffure était très simple, IX, 314, 673 ; X, 372.

— Saint Vincent permet à certaines, dans certains cas, le port d'une cornette de toile blanche, II, 620.

____________________________________________________________________

— p. 137 —

— Il recommande l'uniformité dans la coiffure, VII, 49 ; IX, 510 ; XIII, 554, 563 ;

— même pour les pays où cette coiffure semble étrange, VI, 113-115 ; X, 351.

— Il interdit l'usage du voile, II, 180, 620 ; IX, 694 ; X, 18, 350.

— Ne pas montrer ses cheveux, XIII, 604-607.

— Ne pas écouter celles qui voudraient un changement, IX, 175 ; X, 102.

— Singularités de certaines sœurs dans la manière de se coiffer, II, 175, 180, 260, 620 ; X, 314.

— La reine de Pologne propose une coiffure spéciale pour les sœurs du pays, XIII, 746, 749, 750.

—Voir Habillement.

Coignart (Jeanne), fille de la Charité. — XIII, 576.

Coignet (Jacques), curé de Saint-Roch.

— Il recommande à saint Vincent des personnes qui désirent faire une retraite à Saint-Lazare, VIII, 412, 427.

Coïmbre (Auteurs de la théologie de). — XIII, 342.

Cointerel (Cardinal Mathieu). — XIII, 367.

Colbert (M.). — Saint Vincent parle de lui envoyer une somme d'argent pour Alger, VII, 259, 273.

— M. Colbert refuse de la recevoir, VII, 286.

Colée (Antoine), prêtre de la Mission.

— Note biographique, I, 388.

— A Toul, supérieur, I, 426 ; VIII, 517.

— Son esprit de parcimonie, I, 387.

— Il exerce la patience de M. du Coudray, II, 68.

— A Richelieu, II, 96.

— A Luçon ; il est prié de retourner à Richelieu, II, 316.

— Sa santé, II, 489.

— Il quitte la Compagnie, II, 614.

Colère — Passion opposée à l'esprit des filles de la Charité, IX, 462.

— Elle trouble la raison, XII, 187.

Collée (Antoinette), membre de la Charité de Folleville. — XIII, 483.

Collée (Eustache). — XIII, 483.

Collée (Marie), membre de la Charité de Folleville. — XIII, 483.

Collèges. — Les collèges ne conviennent pas aux prêtres de la Mission, II, 240 ; VI, 334 ; VII, 146.

Collet (Pierre), prêtre de la Mission.

— Ce qu'il dit du nombre des lettres de saint Vincent, I, VII, XI.

— Comment il les utilise dans sa vie de saint Vincent, I, XXXI-XXXII.

____________________________________________________________________

— p. 138 —

Colletot (M.), prieur de la Forêt-le-Roi. — I, 133.

Collln (M.). — VIII, 134.

Collin (Mme). — Saint Vincent lui refuse l'entrée d'un monastère de la Visitation, VIII, 133, 134.

Collorgli (Bagnes du) à Alger. — III, 303.

Colmoulin (M. de). — VI, 539.

Colombes (Ville de), près Paris.

— Postulantes de Colombes, I, 274, 278.

— Autre mention, IV, 21.

Colombet (Pierre), curé de Saint-Germain-l'Auxerrois .

— Rapports avec saint Vincent, II, 150, 157

— Il quête pour donner à M. Hallier les moyens d'aller travailler, à Rome, à la condamnation du jansénisme, IV, 400.

— Autres mentions, IV, 624 ; V, 13.

Combalet (Mme de). — Voir Aiguillon (Duchesse d').

Combret (Michel), de Lyon. — XIII, 43, 54.

Comédiens. — Saint Vincent les propose comme modèles aux prédicateurs, VI, 378.

— Comédienne convertie, II, 164.

Comet (M. de), juge de Pouy. — Orthographe du nom, I, 2.

— Protecteur de saint Vincent, I, 7.

Comet (M. de), frère du précédent.

— Saint Vincent lui adresse les deux premières lettres de sa correspondance, dans lesquelles il raconte sa captivité à Tunis, son retour et son séjour à Rome, I, 1, 13.

Comet (Catherine de). — I, 1.

Communautes religieuses.

— Avantages de la vie de communauté, IX, 2.

— Dispositions de ceux qui désirent vivre en communauté, XIII, 144.

— Le relâchement vient souvent de l'indulgence des supérieurs, II, 355.

— Les plus saintes communautés sont éprouvées, IV, 452 ; VII, 275.

— Dieu les abaisse pour les relever, III, 393.

— A Paris, beaucoup de communautés se sont ruinées pour avoir construit des bâtiments magnifiques, VIII, 41.

— Saint Vincent leur applique la parabole des vierges sages et des vierges folles, X, 613 ; XI, 441.

— On y gaspille souvent les biens des maisons, XI, 30.

— L'intérêt de Dieu passe avant celui des communautés, XIII, 630.

— Saint Vincent ne pense pas que Dieu veuille dans un même royaume plusieurs congrégations ayant les mêmes œuvres, V, 37.

____________________________________________________________________

— p. 139 —

— Voir Mission (Congrégation de la).

Communication intérieure.

— Entretiens sur ce sujet, X, 442-451 ; XII, 355-364.

— Mentions d'autres conférences, XII, 462, 466, 467.

— Texte de la règle des missionnaires, XII, 355 ;

— des filles de la Charité, X, 442, 634.

— Saint Vincent recommande cette pratique, IV, 552 ; XIII, 142.

— Avantages de la direction spirituelle, III, 614

— Il faut dire aux supérieurs ses peines, IX, 39 ;

— et ses tentations, IX, 642.

— La communication aux supérieurs des peines, tentations et fautes graves leur permet de mieux gouverner la Compagnie, XII, 359 ;

— de porter remède aux maux, X, 68, 451 ; XII, 359-361.

— Exemple des saints et des communautés, XII, 357-359 ;

— d'un frère, VI, 59 ; X, 74.

— Cette communication doit se faire aux supérieurs, pas à d'autres, IX, 39, 75 ; X, 70, 443-446 ; XII, 355-356.

— Objections et réponses, X, 72-73, 447-449 ; XII, 361-363.

— Dieu dirige les âmes privées de directeur spirituel, III, 614.

— Comment se communiquer, X, 605-606.

— Temps de la communication pour les missionnaires, II, 355.

— Communication mensuelle des filles de la Charité à Louise de Marillac, VIII, 239 ; IX, 12, 124, 223 ; X, 634, 690 ; XIII, 555, 564.

— Voir Esprit caché, Illusions, Tentations.

Communion.

— Entretiens sur la communion, IX, 229, 330 ; XIII, 30, 33.

— Mentions d'autres entretiens, XII, 459, 462.

— Combien il importe de bien communier, XIII, 30-32, 33-37.

— Heureux effets d'une bonne communion, IX, 297, 332-333, 508

— Qui communie bien fait tout bien, IX, 331-333

— La vertu "capitale" des filles de la Charité est de bien communier, IX, 240.

— Dans la communion elles. puisent l'esprit de leur état, IX, 239.

— Combien est déplorable une mauvaise communion, IX, 234-237, 331-332, 334-335, 337-339 ; XIII, 32-33.

— Marques pour discerner la communion bonne de la mauvaise, IX, 230, 231, 233, 237-239.

— Moyens à prendre pour bien communier, IX, 231-233, 342-344.

— Dispositions pour bien communier, IX, 250, 335-341.

— Dispositions pour communier fréquemment, IX, 340.

— Ne pas se laisser détourner de la communion par le manque de goût, IV, 298 ;

— ni par les peines intérieures, I, 111.

— Le désaccord avec le prochain doit en éloigner, IX, 101.

— Ne pas croire qu'on peut mieux se disposer à la communion en communiant rarement, XI, 191.

____________________________________________________________________

— p. 140 —

— Influence néfaste du jansénisme sur la fréquence des communions, III, 321, 362, 367.

— Saint Vincent conseille la communion mensuelle à un pieux laïque, VI, 582.

— Jours où les filles de la Charité ont la permission de communier ; communier hors ces jours-là serait se singulariser, V, 617 ; IX, 7, 117, 379, 520, 525, 676, 677 ; X, 13, 203, 352, 353, 631, 633.

— Louise de Marillac privait parfois de communion. par pénitence, I, 234.

— Communions recommandées aux membres des Charités, XIII, 433, 479, 487, 509, 517.

— Action de grâces, IX, 337.

— Prière pour la veille de la communion, IX, 336.

— Saint Vincent recommandait parfois de communier à des intentions qu'il determinait, XI, 165, 179, 209 ; III, 699.

— Première communion, I, 333 ; III, 119 ; XI, 104.

Compagnies. — Eviter les compagnies, X, 140.

Compaing (Guillaume), vicaire à Saint-Nicolas-du-Chardonnet.

— Note biographique, I, 156.

— Rapports avec Louise de Marillac, I, 220 ; II, 372, 429.

Compans (Anne de), abbesse du Val-de-Grâce.

—Saint Vincent lui écrit au sujet de l'union d'un bénéfice, XIII, 844.

Compassion.— La compassion est un acte de charité, XII, 271, 272.

— Voir Miséricorde.

Compiègne (Ville de7, dans l'Oise.

— Visitation, III, 359 ; VIII, 374, 442.

— Bataille de Compiègne, IX, 294.

— Autres mentions, II, 502 ; V, 135 ; VII, 496.

Compostelle. — Voir Saint-Jacques de Compostelle.

Comptes. — SaintVincent recommande de tenir ses comptes exactement, I, 529 ; X, 204.

Concupiscence. — Concupiscence des yeux, de la chair et de l'esprit, IX, 443 ; XII, 20 ; XIII, 720.

Condé (Ville de), dans l'Aisne. — Offre d'un établissement pour les missionnaires ; saint Vincent refuse, VII, 205.

Condé (Henri II de Bourbon, prince de).

— Il prend part à la lutte contre les jansénistes, II, 498, 499.

— Autre mention, V, 560.

Condé (Charlotte-Marguerite de Montmorency, princesse de), épouse du précédent.

— Note biographique, II, 6.

____________________________________________________________________

— p. 141 —

— Dame de la Charité, II, 6 ; III, 267, 410, 424, 510.

— Sa charité, III, 512 ; X, 398.

— Autres mentions, II, 508 ; IX, 186.

Condé (Louis II de Bourbon, prince de), fils des précédents.

— Convoqué pour la Conférence de Rueil, III, 415.

— Sa rébellion contre la cour durant les troubles de la Fronde, IV, 319, 344, 423, 474.

— Autre mention, V, 47.

Condescendance.

— Mention d'une conférence sur cette vertu, XII, 452.

— Texte de la règle des filles de la Charité, X, 477.

— Exhortation à la condescendance, IX, 272-273

— En quoi consiste cette vertu, X, 481.

— C'est une forme d'obéissance, XI, 69.

— Elle conserve l'union, IX, 660 ; — donne consolation et repos, IX, 272-273 ;

— est fille de la douceur et de l'humilité, XII, 318-319 ;

— est recommandée par l'Evangile, X, 481 ;

— saint François de Sales, X, 484 ; XIII, 642 ;

— saint Vincent Ferrier, X, 482.

— Exemple des sœurs défuntes, X, 483

— Les supérieurs eux-mêmes doivent condescendre, X, 482-483 ;

— mais non toujours, même en ce qui est bon, X, 483

— Ne jamais condescendre en ce qui est péché, I, 311 ; X, 483.

Condom (Ville de) dans le Gers.

— Evêques de Condom, voir Cous, Estrades, Lorraine (Charles-Louis de).

Condren (Charles de), supérieur général de l'Oratoire

— Note biographique, I, 162.

— Directeur de Gaston de Renty, II, 227.

— Comment il prépara à la mort un gentilhomme condamné à la déportation, IX, 570.

— D'après lui, N.-S. a fait des vœux, XII, 368 ; XIII, 335.

— Il désavoue les intrigues d'un ou de plusieurs de ses confrères contre la Mission, I, 162-163.

— Estime qu'il avait pour la Mission, XI, 132 ;

— pour Antoine Lucas, II, 309.

— Autre mention, I, 472 (1).

Condren (Gabrielle de), carmélite, sœur du précédent. — I, 335.

Conduite (Règles de).

— Dans la poursuite d'une affaire entreprise après mûre réflexion, ne jamais se décourager, IV, 133 ; V, 318.

— Les affaires réussissent à l'heure fixée par Dieu, II, 427 ; IV, 133.

— Le bien est mal quand il est où Dieu ne le veut pas, VIII, 151.

— On ne saurait plaire à

(1). Au t. I, p. 472, note 11, lire "Charles de Condren" au lieu de "François Bourgoing".

____________________________________________________________________

— p. 142 —

tout le monde, XIII, 341.

— Ne rien changer de ce qui n'est pas mal, XIII, 639.

— Voir Conseils, Constance, Empressement, Prudence, Secret.

Condun (Seigneurie de). — Voir Lamet (Gabriel de).

Conférences. — Voir Entretiens.

Conférence des mardis (Ecclésiastiques de la).

— Premiers commencements, I, 201, 203, 204.

— Progrès, I, 373 ; II, 233.

— Les prélats de l'Assemblée des Etats du Languedoc se proposent d'établir l'œuvre dans leurs diocèses, II, 563.

— Règlement, VII, 215 ; XIII, 128.

— Ils ne reçoivent pas parmi eux ceux qui ont fait partie d'une autre assemblée, VII, 569.

— Eloge de leur simplicité, II, 233, 239 ; XII, 180, 303 ;

— de leur piété, V, 194 ; XII, 331, 428 ;

— de leur vertu, XI, 10.

— Le roi choisit des évêques parmi eux, I, 373.

— Assemblées, I, 216, 236 ; II, 564.

— Les assemblées, qui se tenaient à Saint-Lazare, se font aux Bons-Enfants à partir de 1658, VII, 390.

— Sujets traités dans les assemblées, I, 537 ; VII, 390 ; XI, 89, 360, 393 ; XII, 374.

— Le même sujet a été traité jusqu'à quatorze fois, X, 697.

— Ceux qui ne peuvent pas aller aux assemblées écrivent leurs pensées sur un billet, qu'ils envoient, X, 700.

— Missions données par ces prêtres, VIII, 308, 446 ; voir Metz.

— Saint Vincent mourant les bénit, XIII, 190.

— Conférences d'Alet, II, 491, 563 ;

— d'Angoulême, II, 411, 455 ;

— du Dauphiné, I, 537 ;

— de Gênes, IV, 225 ; VII, 398 ;

— de Marseille, VII, 286 ; VIII, 545 ;

— de Metz, VII, 156 ;

— de Muret, I, 537 ;

— de Noyon, II, 398, 399 ;

— de Pontoise, II, 252 ;

— de Saintes, II, 604.

— Autres mentions, VIII, 95 ; XIII, 328, 346.

— Voir Abelly, Alix (Michel), Barreau (M.), Blampignon, Bossuet, Chandenier (Claude de), Chandenier (Louis de), Fouquet (François), Gedoyn, Godeau, Maupas du Tour,. Olier, Pavillon (Nicolas), Perriquet, Perrochel, Saint-Floran (Abbé de), Tristan.

Conférences ccclésiastiques. — Réunir les prêtres pour qu'ils traitent ensemble des cas de conscience et de leurs devoirs d'état est une des œuvres de la congrégation de la Mission, XI, 13 ; XIII, 261, 262.

____________________________________________________________________

— p. 143 —

Confession.

— Entretien sur ce sujet, IX, 543.

— Texte de la règle des filles de la Charité, X, 631.

— La confession est un bon moyen de se corriger de ses defauts, IX, 297.

— Les prêtres de la Mission reçoivent la juridiction de leur supérieur général pour la confession de leurs confrères, X, 632, 655.

— Ils ne doivent confesser dans les diocèses que s'ils ont reçu le pouvoir des Ordinaires, V, 80.

— Leur règle leur interdit de confesser dans les villes et d'entendre les religieuses, voir Mission (Congrégation de la).

— Saint Vincent obtient de Rome, pour eux, la faculté d'absoudre des cas réservés au Pape, voir Cas réservés.

— Pas de paroles tendres, IX, 548 ; X, 659.

— Pas d'attache aux dévotes, XII, 423.

— Ne pas s'approcher trop près des femmes, XI, 104, 168 ; XII, 421

— Mépriser les mauvaises pensées qui viennent en confessant, II, 15-17, 107.

— N'interroger que sur le nécessaire, XII, 421.

— Ne pas interroger les gens de bien, mais se contenter de ce qu'ils disent, I, 353.

— Garder le secret sur l'objet de la confession, IX, 548 ; X, 43.

— On peut dire ce qui a été entendu en confession quand il n'y a pas possibilité, pour ceux qui écoutent. de connaître le pénitent, XII, 305.

— Les vertus du pénitent ne tombent pas sous le secret de la confession, IX, 197.

— Confesser toujours en surplis, IV, 626.

— Il faut douceur et support pour confesser les pauvres gens, XII, 305.

— Comment confesser les prisonniers, II, 449.

— Dispositions nécessaires pour se bien confesser, IX, 544.

— Nécessité de la contrition, IX, 546.

— Ne pas refuser la pénitence, IX, 548.

— Pas de rapports avec le confesseur hors la confession, III, 179  ; X, 732 ; XIII, 641, 661-664.

— Pas d'attache au confesseur, IX, 461, 548, 668 ; X, 377, 514, 658-660, 689.

— Garder le secret sur ce qu'il a dit, IX, 548 ; X, 43.

— Lui obéir, IX, 68 ; X, 514 ;

— à moins qu'il ne commande chose contraire aux règles, IX, 68.

— Ce qu'il faut faire envers un confesseur trop tendre ou qui sollicite au mal, IX, 548 ; X, 44.

— Se confesser au plus tôt quand on a commis un péché mortel, X, 120.

— Exemple du cardinal de La Rochefoucauld, X, 120.

— Les missionnaires doivent se confesser aux jours fixés par leur règle, XI, 191.

— Saint Vincent se réserve de désigner le confesseur des filles de la Charité, X, 226.

— Il leur prescrit de se confesser à ce confesseur, IX, 547, 653 ; X, 514-516 ;

____________________________________________________________________

— p. 144 —

— parce que ce confesseur seul a juridiction pour les absoudre, X, 514-516, 654-655.

— Il est bon qu'il y ait un même confesseur pour toute la maison, III, 615 ; X, 733 ;

— que les sœurs aient le choix entre plusieurs confesseurs, XIII, 661-664 ;

— que le confesseur ne soit ni l'aumônier de l'établissement, XIII, 640 ;

— ni un religieux, mais plutôt un prêtre de la paroisse, XIII, 641.

— Il est parfois utile de changer de confesseur, IX, 668.

—Les sœurs de la maison-mère se confessaient habituellement aux prêtres de la paroisse Saint-Laurent, IV, 385.

— Saint Vincent les confessait quelquefois, IX, 67.

— Il leur envoie un de ses prêtres pour la confession mensuelle, voir Charité (Filles de la) ;

— pour confesser les "demoiselles", II, 63.

— Le saint estime qu'en général les sœurs ne font point de péché mortel ; il leur recommande d'accuser tout au plus trois fautes dans les confessions ordinaires, I, 559 ; IX, 67 68 ;

— et d'ajouter au moins une faute de la vie passée, IX, 546 ; X, 237.

— Accuser les scandales, spécifiant combien de personnes on a scandalisées, X, 50.

— Demander au confesseur les conseils utiles, IX, 500.

— Pas de bavardage, VI, 46.

— Ne pas parler au confessionnal des tentations contre la vocation, IX, 641 ;

— ni des différends de la communauté, ni des péchés d'autrui, IX, 285, 296, 549

— La direction se fait au supérieur, non au confesseur, IX, 641.

— Jours de confession fixés par la règ]e des filles de la Charité ; saint Vincent les engage à y être fidèles, IX, 117 ; XIII, 542, 554, 563, 565.

— Le curé de Chars ne s'y prête pas, IV, 536 ; XIII, 734.

— Permissions que les confesseurs peuvent donner aux filles de la Charité, IX, 655 ; X, 630.

— Confessions mensuelles des sœurs à un prêtre de la Mission, VIII, 239 ; X, 634, 653-654, 690.

— Confession annuelle, XIII, 554.

— Confessions extraordinaires, XIII, 617.

— Confession du jubilé ; Louise de Marillac désire que les sœurs aient, à cette occasion, une plus grande liberté que d'habitude pour le choix du confesseur, V, 578.

— Saint Vincent se met lui-même à la disposition des sœurs, IX, 51.

— Il recommande la confession fréquente, et au même confesseur, aux ecclésiastiques de la Conférence des mardis, XIII, 129 ;

— aux ordinands, XIII, 142.

____________________________________________________________________

— p. 145 —

— Confessions générales, XIII, 142 ; voir encore Mission (Congrégation de la).

— Confessions publiques, XII, 357-358.

Confiance en Dieu.

— Entretiens sur la confiance en la Providence, X, 502 ; XI, 38, 39.

— Texte de la règle des filles de la Charité, X, 502.

— Ce qu'est la confiance en Dieu, X, 502-504.

— Exhortation à la confiance, III, 204 ; IV, 347, 393.

— Se confier en Dieu comme un petit enfant à sa mère, X, 503.

— Raisons de se confier en Dieu, III, 394 ; VII, 156-157 ; X, 201, 504-510 ; XII, 139-144.

— Exemple de saint Vincent, VII, 406.

— La défiance de nous-même doit s'accompagner de confiance en Dieu, III, 132, 205 ; V, 165.

— La confiance est apparentée à l'espérance, X, 503.

— Elle n'est jamais trompée, IX, 88.

— Elle est la force des faibles et l'œil des aveugles, III, 149.

— Dieu veut qu'on aille à lui par amour, I, 86, 150.

— Trois font plus que dix quand N.-S. y met la main, IV, 116.

— Ce que Dieu garde est bien gardé, IV, 386.

— Si nous faisons les affaires de Dieu, il fera les nôtres, III, 407 ; IV, 283 ; XII, 139, 144.

— C'est quand tout manque qu'il faut savoir se confier en Dieu, V, 436.

— Mieux vaut dépendre de la Providence de Dieu qu'être assuré d'avoir de quoi vivre, II, 469.

— Voir Dieu (Providence de).

Confréries. — Confréries de la Charité, du Rosaire, du Saint-Nom-de-Jésus, du Scapulaire, voir ces mots.

Congrégations. — Voir Communautés religieuses.

Conimbres. — Voir Coïmbre.

Conrard (M.), médecin de la reine de Pologne.

— Sa bienveillance ponr les missionnaires, V, 263.

— Voyage en France, V, 363, 376, 377.

— Retour en Pologne, V, 444.

— Autre mention, V, 340.

Conseil.

— Saint Vincent prenait conseil de pieux docteurs, II, 362  ; III, 246 ;

— de ses assistants, VI, 66  ;

— des prêtres anciens, XI, 421 ; XII, 287 ;

— des frères en ce qui concernait leur office, IV, 36 ; VI, 66.

— Quand il délibérait avec ses assistants, il donnait son avis sans vouloir l'imposer, XII, 319.

— Conseillers du saint, voir Charton, Coqueret, Cordes (M. de), Cornet, Deffita, Duval, Lhoste, Péreyret, Saveuses (M de).

— Dans les affaires d'importance, aimer à consulter, IV, 35;

____________________________________________________________________

— p. 146 —

X, 506 ; XI, 348.

— Ne pas demander conseil à trop de personnes, XIII, 683.

— Une fois qu'on s'est décidé après avoir pris conseil et mûrement réfléchi, ne pas s'estimer coupable des conséquences, XIII, 336.

— En matière grave, un supérieur particulier doit recourir au supérieur général, voir Supérieurs.

— Les personnes auxquelles les filles de la Charité doivent demander conseil sont, suivant les cas, les supérieurs, les compagnes, les confesseurs, IX, 499-500.

— En général, ne demander conseil qu'à ceux qui ont grâce pour diriger, IX, 585, 641.

Conseils domestiques.

— Les consulteurs sont nommés par le supérieur général ou par le visiteur, II, 490, 618.

— Ils n'ont que voix consultative, II, 299, 355 ; V, 347, 592 ; IX, 301.

— S'ils sont d'avis contraire, le supérieur décide, IV, 48-49.

— Ne pas parler de ce qui se passe au Conseil, IV, 258 ; XIII, 591, 700-701.

— Il est bon que le supérieur prenne avis de ses consulteurs, II, 583, 618 ; IV, 36 ;

— de ses consulteurs seuls et non des autres confrères de la maison, V, 346, 592 ; VII, 474.

— Ne jamais mettre en délibération ce qui est contre les règles ou les usages, V, 346.

— Dans les affaires d'importance, les consulteurs sont consultés et appelés à signer les actes, VII, 474.

— Conseils domestiques chez les filles de la Charité, IX, 301 ; XIII, 611.

— Si la supérieure est en désaccord avec ses conseillères, il est bon qu'elle consulte les supérieurs majeurs, IX, 302.

Conseils généraux des supérieurs des filles de la Charité.

— Procès-verbaux, XIII, 589-760.

— Utilité de ces Conseils ; N. -S. y préside, XIII, 590-591 .

— Saint Vincent y convoquait parfois des sœurs anciennes, XIII, 737.

— Ne pas apporter au Conseil un esprit prévenu, XIII, 590.

— Le Conseil se tenait, parfois au moins, au parloir de Saint-Lazare, XIII, 671.

— Celui qui préside propose les affaires, XIII, 591.

— La sœur placée a droite est interrogée la première, XIII, 675.

— Manière de donner son avis, XIII, 592, 680, 740, 742.

— Le donner sans respect humain et sans esprit de contradiction, XIII, 674 ;

— avec simplicité et sans crainte, XIII, 590.

— Ne pas viser à passer pour habile, XIII, 631.

— Ne pas contester et ne pas imposer son opinion, XIII, 592.

____________________________________________________________________

— p. 147 —

— Etre court, XIII, 344-345.

— Garder le secret sur ce qui a été dit, XIII, 591.

Conseil de Conscience ou des Affaires Ecclésiastiques.

— Membres du Conseil ; décision du Conseil au sujet des bénéfices, II, 533 ;

— du jansénisme, III, 319.

— Saint Vincent vient d'en être nommé membre (1643), II, 404, 406.

— Le bruit court qu'il en est renvoyé, II, 500.

— Il désirerait être déchargé de cet emploi, III, 64, 76.

— Il va rarement en cour et seulement quand on l'appelle (1650), IV, 29.

— Il n'en est plus membre (1652), IV, 491, 545.

— Il en a fait partie pendant dix ans, VII, 204.

— Au Conseil, il ne se mêlait que des questions ecclésiastiques ou relatives aux pauvres, II, 448.

— Lettres qu'il a écrites comme membre du Conseil de Conscience, II, 434, 435, 462, 463, 527 ; III, 150, 168, 400, 630, 631 ; IV, 166, 241, 309, 344.

— Lettres qu'il a reçues au même titre, II, 509, 511, 536 ; III, 314, 391, 394 ; voir aussi les lettres d'Alain de Solminihac.

Consolations.

— Elles sont l'annonce de croix prochaines, III, 232.

— Ne pas se décourager si on en est privé, IX, 476, 633, 635.

— Dieu les donne d'ordinaire à ceux qui débutent dans la vie spirituelle, IX, 633, 636.

Constance.

— Ne pas abandonner ce qui a été résolu après conseil et demeurer en paix, XII, 348 ; XIII, 336.

— Ne pas changer facilement ce qui a été une fois établi, XIII, 341.

Constance (Mlle). — II, 173.

Constans (François), chancelier du consul d'Alger.

— Mauvais état de ses affaires, VI, 169.

— Mention d'une lettre de M. Constans, VI, 331.

— Ses mauvais procédés à l'égard de M. Barreau, consul, VII, 539 ; VIII, 536, 537, 538, 541.

— Autres mentions, III, 218 ; V, 328, 329, 33o ; VIII, 3, 534, 540.

Constantin (M.), chanoine de Luçon. — VIII, 341.

Constantin(François), prêtre de la Mission. — Note biographique ; son ordination sacerdotale, III, 296.

Constantinople(Ville de), en Turquie. — III, 43, IV, 140, 141 ; V, 267 ; XI, 212, 389.

— Voir La Haye-Vantelay (M. de).

Constitutions. — Voir Règles, Supérieur général.

____________________________________________________________________

— p. 148 —

Consulteurs. — Voir Conseils.

Contarello (Cardinal Mathieu).

— Voir Cointerel.

Contarmon (M. de). —Saint Vincent lui écrit pour lui demander une faveur, V, 134.

Conte (Claude), membre de la Charité de Courboin. — XIII, 521.

Contemplation. — Voir Vie contemplative.

Conti (Armand de Bourbon, prince de).

— Note biographique, II, 126.

— Sa piété, XII, 428.

— Sa fidélité à l'oraison, VIII, 369.

— Il demande à saint Vincent des missionnaires pour le Languedoc, VIII, 442 ; XIII, 183.

— Il assiste aux obsèques de saint Vincent, XIII, 192.

— Autres mentions, II, 151 ; VII, 299 ; VIII, 53.

Conti (Anne-Marie Martinozzi, princesse de), nièce de Mazarin, épouse du précédent. — VIII, 53.

Contradictions.

— Mention d'une conférence sur les contradictions, XII, 477.

— Elle divise les cœurs, XII, 267.

— Estimer et respecter ceux qui nous contredisent, VIII, 227.

Controverses.

— Mieux vaut combattre l'hérésie en établissant les vérités de la foi qu'en s'attaquant à l'erreur, I, 469.

— Pour convertir, il faut aimer, I, 295.

— Dans les controverses être doux, humble et respectueux, I, 65, 66, 429.

— Ne pas défier les ministres en chaire, I, 295.

— Se former à la polémique et aux controverses ; pour cela étudier le petit Bécan, I, 66.

— Exercices de controverses à Saint-Lazare, I, 304, 429 ; II, 212, 608 ; VIII, 226.

— Des docteurs du dehors viennent y enseigner l'art de la controverse, I, 429 ; IV, 550.

— M. Péan s'invite sans succès, VIII, 390.

— Saint Vincent permet à ses confrères d'aller parfois aux "disputes de philosophie et de théologie" du dehors, IV, 569.

Conversations.

— Mentions de conférences sur ce sujet, XII, 466, 475, 481.

— Fautes qu'on y commet, IX, 709.

— Sujets de conversations, X, 450.

— Il est bon de communiquer ensemble, XIII, 641.

— Les filles de la Charité ne doivent pas s'arrêter pour parler dans les rues, X, 452.

— Voir Affabilité, Calomnies, Cordialité, Médisance, Respect.

Coquebert (M.), président à Reims. — VII, 507.

____________________________________________________________________

— p. 149 —

Coquebert (Philippe), prieur de Montmirail. — VII, 318.

Coqueret (Jean), docteur de Navarre.

— Note biographique, I, 190.

— Son estime pour saint Vincent, XIII, 193.

— Saint Vincent l'appelle "mon bon ami", IV, 91 ;

— le juge homme de bon conseil, I, 190 ;

— le consulte au sujet des vœux, III, 246 ;

— au sujet du jansénisme, III, 323 ;

— conseille de loger Michel Le Gras chez lui, I, 556.

— M. Coqueret vient d'être nommé supérieur des carmélites, II, 86.

— C'est lui qui a commencé les exercices des retraites, XII, 437.

— Recueil sur ses vertus, VII, 146 ; VIII, 629.

Coquery (Amable), esclave à Tunis. — VII, 236, 502, 504.

Corbe (Louise), fille de la Charité. — XIII, 576.

Cordelet (M.).

— Passager sur le vaisseau qui devait transporter M. Etienne à Madagascar, VIII, 469, 473, 475, 502.

— Sa piété, VIII, 496.

— Il est tracassé par l'esprit malin, VIII, 501

Cordeliers (Ordre des).

— Le roi retire un monastère de filles de leur direction ; voir Saint-Eutrope (Couvent de).

— Cordeliers destinés à Madagascar, V, 279.

— Cordeliers de Paris, V, 96 ; — de Hongrie, II, 414.

— Autres mentions, IV, 422 ; VIII, 439 ; XI, 289 ; XII, 362.

Cordenod (M.). — Emprunts faits à un de ses opuscules, XIII, 40, 41, 43, 54.

Cordes (Denis de), administrateur de l'hôpital des Quinze-Vingts à Paris.

— Note biographique ; sa sollicitude pour la Charité établie à l'hôpital des Quinze-Vingts, I, 275.

— Saint Vincent lui écrit au sujet de la ferme de Fréneville, I, 490 ;

— a recours à ses conseils, I, 427, 593.

— Rapports de M. de Cordes avec le saint, I, 419, 420, 546 ; II, 166.

— Un des exécuteurs testamentaires du commandeur de Sillery, II, 117.

— Autre mention, II, 41.

Cordialité

— Ce qu'est la cordialité, X, 486-488.

— Elle doit s'unir au respect, IX, 142  ; X, 491-493.

— Excès à éviter, X, 488-489, 492.

— Saint Vincent recommande cette vertu, IX, 665 ; XIII, 641-642.

Cordon (Jacques de), commandeur de Genève.

— Note biographique, II, 77.

— Bienfaiteur des missionnaires d'Annecy, II, 77, 286, 290.

____________________________________________________________________

— p. 150 —

Coré, personnage biblique.

— Il murmure contre Moïse ; punition, X, 434 ; XIII, 728.

— Ses enfants, X, 48.

Cork (Ville de) en Irlande.

— Evêque de Cork, voir Barry (Robert) .

Corman (Nicolas), frère de la Mission.

— Note biographique, I, 456.

— Envoyé en Gascogne, il passe par Richelieu, I, 456-457, 464.

Cornaire (Guillaume), prêtre de la Mission.

— Note biographique ; au Mans, III, 389.

— Saint Vincent l'encourage à garder l'emploi d'aumônier de ]'hôpital du Mans, malgré la monotonie de l'œuvre et les difficultés, IV, 32, 83.

— Il est déchargé de cet emploi, à la demande des administrateurs, IV, 164.

— Il dirige une mission, VII, 394.

Corneille, personnage du Nouveau-Testament. — III, 569.

Cornelius. — Voir Corneille.

Cornet (Nicolas), grand-maître de Navarre.

— Note biographique ; saint Vincent le consulte sur les vœux, III, 246 ;

— sur le jansénisme, III, 323.

— Ce qu'il a fait contre le jansénisme, III, 66 ; VI, 267.

Cornette. — Voir Coiffure.

Cornier (Charles), prètre de la Mission.

— Note biographique ; placé à Marseille, VIII, 60.

— Sa santé, VIII, 139, 140.

— Epreuve, VIII, 229.

— Dispense d'un vœu, VIII, 448.

— A Marseille, VIII, 544, 545.

Cornuel (Claude), président à la Cour des comptes.

— Legs en faveur des forçats, II, 20.

Cornuel (Guillaume), prêtre de la Mission.

— Note biographique, IV, 490.

— Aux Bons-Enfants, supérieur, IV, 490, 600 ; V, 69 ; VIII, 517.

— Saint Vincent en a besoin ailleurs, V, 92.

— Aux Bons-Enfants, professeur, V, 144.

— A Montmirail, VII, 285, 318.

— Sa santé, VII, 598.

— Proposé pour la direction du pèlerinage de N.-D. de Bétharram, VII, 609 ; VIII, 45, 74.

— Placé à la maison de Troyes, VIII, 171.

— A Troyes, VIII, 192.

Cornuty (Mlle), fille de M. Turin. — Voir Turin (M.).

Corradi (Cardinal Jacques).

— Sa bienveillance pour les missionnaires de Rome, V, 485 ;

— et pour la congrégation de la Mission, VII, 25, 329.

— Autres mentions, VII, 269, 579 ; VIII, 18.

____________________________________________________________________

— p. 151 —

Corrections.

— Les faire doucement, rarement et à propos, V, 165-166 ; VI, 385-388 ; XII, 188.

— J.-C. a été trente ans sur terre avant de reprendre, IX, 258.

— Voir Avertissements, Douceur.

Correlier (Thibaut), de Mâcon. — XIII, 498.

Correspondance

— N'écrire que si c'est nécessaire, V, 338-339 ; XIII, 684.

— La correspondance entre les maisons de la Mission présente des inconvénients, XI, 123.

— Ne pas désirer qu'on écrive du lieu où l'on a fait la mission, sinon en certains cas déterminés, XI, 103 ; XII, 422.

— Eviter les expressions tendres, XII, 423.

— Ne rien écrire des affaires d'Etat, ni des nouvelles du monde, II, 325.

— N'écrire et ne recevoir de lettres qu'avec la permission et sous le contrôle du supérieur, I, 565 ; IV, 605 ; V, 583 ; IX, 502, 651 ; X, 42, 404 ; XIII, 555, 564, 684.

—Il y a exception pour les lettres qui viennent du supérieur général, ou lui sont adressées, II, 325, 373, 453, 490, 570 ; V, 583 ; VII, 323, 596 ; VIII, 35, 37, 131 ; IX, 503 ; X, 405.

— Saint Vincent blâme un supérieur de n'avoir pas remis une de ses lettres à un missionnaire, VI, 175.

— C'est un devoir pour les supérieurs de conserver les lettres importantes du supérieur général, VIII, 388 ; — pour les admoniteurs, d'écrire de temps en temps au supérieur général, VII, 596.

— Saint Vincent recommande à un supérieur de lui écrire tous les mois, IV, 606.

— MM. Blatiron et Jolly lui écrivent chaque semaine, VI, 87.

— Il propose au consul d'Alger de correspondre par chiffre, III, 43.

— Cachet du supérieur général, VII, 323.

— Correspondance de saint Vincent, I, XI-XXXVIII.

Corse (Ile de).

— Caractère des habitants, IV, 449.

— Missions en Corse, IV, 306, 449 ; voir Niolo.

— Projet d'un établissement de missionnaires, VII, 540, 541, 551, 565, 577, 578, 580 ; VIII, 30, 135, 461.

— Autre mention, VII, 611;

Corse (R. P.), à Alger. — III, 221.

Corsius (M.), consulteur de la Propagande. — XIII, 225.

Cosaques.

— Envahissement de la Pologne par les Cosaques, V, 233, 532 ; XI, 304.

— Leur soumission, VI, 635.

— Nouveau soulèvement, VIII, 424.

Cosin (M.). — I, 489.

Cospéan (Philippe), évêque de Lisieux.

— Note biographi-

____________________________________________________________________

— p. 152 —

que, III, 193.

— Il assiste Louis XIII mourant, II, 393.

— Membre du Conseil de Conscience, II, 533.

— Eloge qu'il fait de la piété des Toulousains, III, 193.

Cothereau (Claude), religieux de l'ancien Saint-Lazare. — XIII, 234.

Cotte (Nicolas), esclave à Alger. — VIII, 542.

Cotti (M.), médecin. — I, 187.

Coucher (Le), chez les filles de la Charité.

— Heure du coucher, IX, 2, 50.

— Se coucher modestement, IX, 7.

Couderon (M.), prêtre de Dieppe. — Il se noie par accident, VI, 9.

Coudres (Prieuré Saint-Martin de), dans l'Eure.

— Création de pension, V, 548.

— Projet d'union de ce prieuré à la Mission, VII, 329, 330.

Coullaré (Bénigne), membre de la Charité de Paillart. — XIII, 483.

Coullaré (Toussanine), membre de la Charité de Paillart. — XIII, 483.

Coulommiers (Ville de), en Seine-et-Marne. — III, 251;VI, 526.

Coulon (M.), écuyer du maréchal de la Meilleraye. — VIII, 212, 213, 475.

Coulpe. — Voir Chapitre, Répétition d'oraison.

Couplier (M.), de Nantes. — VII, 45, 602.

Cour.— Saint Vincent n'y va que si on l'appelle, IV, 29.

Courboin (Village de), dans l'Aisne.

— Etablissement de la Charité, XIII, 519.

— Approbation, XIII, 518.

— Règlement, XIII, 511.

Courcelles (Village de), aujourd'hui dans Levallois-Perret, près Paris. — I, 486.

Courcilly (M. de), libraire de Lyon. — II, 102.

Courdilier (Fiacre), curé de Saint-Thibault à Joigny. — XIII, 459.

Courtin (M.). — V, 48.

Courtonne (M.), secrétaire de l'évêque de Soissons. — XIII, 464.

Cous (Antoine de), évêque de Condom. — III, 228.

____________________________________________________________________

— p. 153 —

Couserans (Contrée du), dans l'Ariège. — Vacance de l'évêché, III, 239.

Cousin (Claude), religieux de l'ancien Saint-Lazare. — II, 485 ; XIII, 234, 240.

Cousin (Victor), philosophe francais. — Sa publication des carnets de Mazarin, XIII, 136.

Coustart (Jean), notaire à Paris. — XIII, 267, 271, 278, 403.

Cousturier (M.), avocat au Parlement. — Il engage saint Vincent à faire appel du jugement qui lui a enlevé la ferme d'Orsigny ; le saint refuse, VII, 404, 405.

Coutances (Ville de), dans la Manche. — Coches de Coutances, III, 534.

Coutieu (Robert), frère de .la Mission. — Il est envoyé à Gênes, XIII, 315, 316.

Coutumes. — Voir Usages.

Cozes (Ville de), dans la Charente-Inférieure.

— Synode huguenot de Cozes, VIII, 24.

Cracovie (Ville de), en Pologne.

— Evêque de Cracovie, voir Trzebicki (André).

—La peste à Cracovie ; la reine de Pologne y fait distribuer des aumônes. par deux missionnaires, IV, 419-420, 521, 561.

— Arrivée de M. Ozenne à Cracovie, V, 427.

— Siège de Cracovie, VI, 444.

— M. Ozenne assiste les blessés, VI, 451, 454, 471, 475, 484 ;

— les filles de la Charité aussi, VI, 454.

— Le roi et la reine y font leur entrée solennelle ; arrivée de M. Duperroy et des visitandines, VI, 540, 553.

— Projet d'un établissement de missionnaires en cette ville, V, 254, 351 ; VI, 610 ; VII, 5, 6, 91, 162, 261, 513, 515 ; XII, 27.

— M. Ozenne s'y rend à cet effet, VII, 141, l59, 250 ;

— ainsi que M. Desdames, VII, 464, 473, 515.

Crainte de Dieu. — Voir Dieu.

Cramoisant (Laurent), esclave à Alger. — VI, 281, 305;VII, 182.

Cramoisy (M.). — VI, 158, 419, 521.

Craon (Ville de), dans la Mayenne.

— Mission en ce lieu, VI, 390.

Créag (Mgr), à Rome. — VIII, 18.

Crécy (Ville de), en Seine-et-Marne.

— Mission en ce lieu,

____________________________________________________________________

— p. 154 —

XI, 168.

— Couvent de religieuses, IV, 606 ; XI, 168.

— Confrérie de la Charité, VI, 17.

* Missionnaires de Crécy.

— Fondation de l'établissement, II, 278.

— Lettres de saint Vincent aux missionnaires de Crécy, II, 277, 326, 382 ; III, 209, 249 ; IV, 277, 606 ; V, 16 ; voir Lhuillier (Dominique).

— Œuvres, XIII, 386.

— Mission, III, 249.

— Assistance des pauvres, III, 413.

— Exercices des ordinands, II, 277.

— Hospitalité donnée à une personne intempérante, VII, 616.

— Liste des supérieurs, VIII, 518.

— Personnel, VI, 128 ; voir Boudet, Chiroye, Delville, Du Chesne (Pierre), Gesseaume (Claude), Gilles, Grimal, Le Rogueux, Le Soudier (Jacques), Lhuillier (Dominique), Nicolas (Frère), Serre.

— La fondation de l'établissement n'est pas assurée, II, 321.

— Difficultés suscitées par le fondateur ; procès ; voir Lorthon (Pierre).

— Saint Vincent rappelle tous ses missionnaires, sauf M. Lhuillier, XIII, 387 ;

— auquel le curé interdit la confession des malades, et qui supporte par obéissance l'état d'inaction forcée où il se trouve, VII, 355.

— Espoir d'un prochain rétablissement du personnel et des œuvres, VIII, 151, 305.

— Pauvreté de l'établissement, VII, 10.

— Dons faits à l'établissement, VIII, 151, 418.

— Autres mentions, II, 302, 502, 608 ; IV, 527 ; XIII, 295.

Creil (Jean de), seigneur de Gournay. — I, 254.

Crespières (Village de), en Seine-et-Oise.

— Sœur Elisabeth Martin est proposée pour faire la visite chez les filles de la Charité établies dans cette localité, II, 611-612.

— Envoi d'une sœur, III, 301.

Crespin (Pierre), augustin, esclave à Alger. — VIII, 535.

Creste (Marie), fille de la Charité. — XIII, 575.

Créteil (Ville de), près Paris. — VIII, 446.

Cretenet (Jacques), chirurgien, fondateur des missionnaires de Saint-Joseph. — VI, 307.

Croisilles (M. de). — Voir Descroizilles.

Croisy (M. de). — V, 589.

Croissy (Ville de), en Seine-et-Oise. — Mission, I, 88.

Croix. — Les quatre branches de la croix figurent les quatre vertus propres aux filles de la Charité, X, 521, 531.

Croix (Filles de la).

— La fondatrice appelle saint Vincent au secours de sa communauté en danger, VIII, 522, 525.

____________________________________________________________________

— p. 155 —

— Leur habillement, X, 372.

— Elles enseignent le catéchisme avec succès, XIII, 665, 746.

— Autres mentions, IV, 4 ; X, 580, 623.

— Voir Villeneuve (Mme de).

Cromwell (Olivier), protecteur de la Republique d'Angleterre.

— Ses émissaires emprisonnent François Le Blanc, V, 365.

— Il enlève aux catholiques leurs enfants et les deux tiers de leurs biens, VI, 482-483.

— Il ordonne l'incarcération et la punition de tous les prêtres catholiques, VI, 531.

— Son action s'étend sur la Flandre, XII, 40.

Croppet (Jacques), procureur au Parlement. — XIII, 19.

Crosnes (Village de), en Seine-et-Oise. — Confrérie de la Charité, I, 162.

Cruchette (Chanoine), à Tarbes.

— Saint Vincent lui écrit touchant le pèlerinage de Bétharram, VII, 442.

— Le chanoine écrit au frère Ducournau sur le même sujet, VIII, 515.

Crucifix. — Les missionnaires doivent en avoir toujours un sur eux, XI, 378.

— Dans ses peines, se jeter aux pieds du crucifix, IX, 502.

— Le crucifix était la "bibliothèque" de saint Thomas, IX, 32.

Cruoly (Donat).

— Note biographique, III, 286.

— Lettres que saint Vincent lui adresse au Mans, V, 455, 573, 599 ; VI, 31, 55, 90, 102, 108, 131, 142, 150, 159, 258, 357, 401, 455.

— Il assiste les populations des provinces ravagées ; proposé pour la Pologne, IV, 388, 419.

— A Saint-Lazare, professeur, IV, 550 ; V, 69.

— Au Mans, supérieur, VI, 570 ; VIII, 519

— Appelé à Paris, VI, 401, 455.

— Destiné à Gênes, VI, 503, 508 ; VII, 138, 216.

— A Saint-Lazare, professeur, XII, 291.

— Envoyé à Richelieu, VIII, 312.

— Voir Le Mans.

Cruseau (MM. de), à Bordeaux. — II, 44.

Cugny (Marie), fille de la Charité. — XIII, 575.

Cuissot (Gilbert).

— Note biographique, I, 388.

— Lettres que saint Vincent lui adresse au Mans, III, 24, 86 ;

— à Cahors, IV, 281 ; VII, 321.

— Rapport de M. Cuissot sur les vertus du saint, XIII, 193.

— Son caractère, III, 258.

— En mission, I, 388-389, 466, 476, 480.

— Il s'occupe des ordinands à Saint-Lazare, I, 525.

— A Luçon, II, 64, 65, 81.

— Proposé pour supérieur à La Rose, II, 65.

— Destiné à La Rose, II, 96, 123.

— Aux Bons-Enfants, supérieur, II,

____________________________________________________________________

— p. 156 —

482, 489 ; VIII, 517.

— Au Mans, II, 621.

— Destiné de nouveau à La Rose, III, 72.

— Rappelé à Paris, III, 93.

— A Saint-Lazare, assistant de saint Vincent, III, 236.

— Sa santé, III, 93, 109, 123, 124.

— A Cahors, supérieur, III, 258, 526, 530 ; IV, 184, 582, 584, 627 ; V, 205 ; VI, 440, 457, 458 ; VII, 191, 497 ; VIII, 28, 388, 518 ; X, 581.

— Il est estimé d'Alain de Solminihac, III, 467.

— A l'Assemblée générale de 1651, IV, 230 ; XIII, 326, 330, 333, 343, 358, 359.

— Son sentiment sur les vœux, XIII, 340, 341.

— Saint Vincent va visiter plusieurs personnages en sa compagnie, XIII, 193-195 ;

— se confesse à lui, XIII, 195

— Retour à Cahors en 1653, IV, 541.

— Saint Vincent demande à Rome, pour M. Cuissot une provision de la cure de Gignac, VI, 594, 627.

— On résigne, en faveur de M. Cuissot, le prieuré de Bussière-Badil, et il le résigne à son tour, VII, 224.

— Difficultés et accommodement, VII, 321.

— Résignation de la cure en sa faveur, VIII, 119.

— Il résigne la cure de Chavagnac, VII, 270.

— Envoyé à Montauban pour négocier le transfert du séminaire diocésain en cette ville ; visite de l'établissement de N.-D. de Lorm, VII, 358.

— Il préfère ne plus s'occuper de la direction des filles de la Charité de Cahors, VIII, 233-234.

— Voir Cahors

Cuissot (Jean), prêtre de la Mission, neveu du précédent

— Note biographique ; au séminaire interne de Saint-Lazare, III, 25.

— Envoyé à Saintes, III, 93.

Cuissy (Abbé de).— Voir Amour (Isidore).

Cuménon (M. de).— II, 21.

Cures.

— Saint Vincent met en délibération s'il est mieux que sa Compagnie de missionnaires accepte des cures, II, 359.

— Il y voit des inconvénients, II, 250, 600 ; IV, 617 ; V, 233, 401, 430 ; VI, 334, 625 ; VII, 174-175, 253, 359 ; voir Daisne (Chrétien).

— Il en refuse une à Senlis, II, 250 ;

— à Angoulême, V, 430 ;

— à Arras, VI, 624-625 ;

— à Poitiers, VII, 174

— Il refuse un logement pour ses missionnaires de Rome à cause de la cure qui y est attachée, V, 459.

— Il estime que là où la Compagnie a la direction du séminaire, l'union d'une cure est utilé, VII, 253 ;

— mais contraire aux règles de l'Institut, XIII, l81.

— La Compagnie est embarrassée des deux cures dont elle est chargée à Toul, V, 233.

____________________________________________________________________

— p. 157 —

— Conditions pour l'union d'une cure à la Compagnie, V, 195, 201, 536.

Curés.

— Un bon missionnaire fait tout ce que font les curés et encore plus, XII, 100.

— Recevoir volontiers les curés qui désirent faire une retraite dans les maisons de la Mission, II, 494.

— Les missionnaires vont, avant et après chaque mission, prendre la bénédiction du curé, II, 199 ; VI, 353.

— Pendant la mission, ils ne font rien sans son agrément, II, 199 ; V, 81 ; XII, 431.

—Leur porter "grand honneur et respect", XI, 103.

— Saint Vincent fait supprimer de la bulle d'approbation de sa Compagnie de missionnaires des mots blessants pour les curés, I, 224-225.

— Les filles de la Charité nouvellement placées vont prendre la bénédiction du curé ; toutes lui doivent obéissance et respect, X, 387, 391-392 ; XIII, 554, 561.

— Saint Vincent envoie Louise de Marillac présenter ses excuses à un curé, I, 81 -82 .

Curiosité.

— Mentions de conférences sur ce sujet, III, 452, 463.

— Ses dangers, XII, 435.

— Curiosité de voir, d'entendre, de toucher, X, 378 ; XII, 215 ;

— de savoir, XI, 29.

Cuveron (Maximilien-François), clerc de la Mission.

— Note biographique, VII, 350.

— Son entrée à Saint-Lazare, VI, 154.

— Son éloge, VII, 350.

Cyprien (Saint), évêque de Carthage. — Cité, XII, 369.

Cyrille d'Alexandrie (Saint). — Il a fait le catéchisme, XIII, 27.

Cyroy (M.). — Voir Chiroye (Jacques).

Czartoryski (Florian-Casimir), évêque de Posnanie.

— Sa bienveillance pour les missionnaires, V, 98, 173

— Son official, V, 45, 192.

— Il travaille à l'union de la cure de Sainte-Croix à la Mission, V, 186, 192, 195, 201, 262.

— Autres mentions, IV, 405 ; V, 124.

Czestochowa (Ville de), en Pologne. — Le roi et la reine s'y trouvent, VI, 278.

 

D

Daffis (Jean), évêque de Lombez.— "Ennemi mortel" de la doctrine de Jansénius, IV, 152.

____________________________________________________________________

— p. 158 —

Daisne (Chrétien), prêtre de la Mission.

— Note biographique, VI, 614.

— Lettre que saint Vincent lui adresse à Sedan, VII, 354.

— Dénûment de son père, VI, 614.

— Sa vocation est douteuse, VI, 352.

—Saint Vincent lui permet de quitter la Compagnie pour assister son père et le blâme d'avoir jeté- son dévolu sur une cure, VI, 354 ;

— le met en demeure de renoncer à son dévolu, ou de se retirer, VI, 380, 425, 427.

— M. Daisne, sorti de la Compagnie, s'offre au curé de Saint-Jean-en-Grève à Paris pour travailler dans cette paroisse, VI, 495.

— Saint Vincent, interrogé par ce curé, déclare ne pas connaître assez M. Daisne, "sorti deux fois" de la Compagnie, VI, 512.

— M. Bourdet se plaint que M. Daisne lui "dérobe par violence" son bénéfice, VIII, 341.

Dalbel (Louise), fille de la Charité. — XIII, 575.

Dalencé. (M.), médecin de saint Vincent. — VII, 437.

Dalmagne (Jeanne), fille de la Charité.

— Note biographique, II, 300 ; IX, 179.

— Conférence sur ses vertus, IX, 179-203.

— Chez sa maîtresse, à Saint-Germain-en-Laye, IX, 194, 195, 198.

— Au Carmel, IX, 182, 186, 195.

— Son entrée chez les filles de la Charité, IX, 182, 196.

— A Saint-Nicolas-du-Chardonnet, IX, 183.

— A Nanteuil, IX, 190-193.

— Voyage à Paris, II, 309..

— Retour à Nanteuil, IX, 187.

— Elle y est malade, II, 383 ; IX, l85, 201.

— A Paris, IX, 196-.199, 201-203 .

Dalton (Philippe), prêtre de la Mission. — Note biographique ; saint Vincent l'autorise à prononcer les saints vœux, VII, 332.

Damas(Ville de), en Syrie. — Saint Paul se sauve par une fenêtre, XII, 238.

Damé (Marie), fille de la Charité. — XIII, 577.

Damiani(Jean), frère de la Mission.

— A Gênes, malade de la peste, VI, 409, 411, 414, 416, 420, 422, 425.

— Sa mort, VI, 487, 488, 511, 514, 522.

Damiens (Gabriel), prêtre de la Mission.

— Note biographique, II, 482.

— Aux Bons-Enfants, professeur, II, 482, 489, 535 ; IV, 218.

— Il est retiré des Bons-Enfants pour avoir parlé du jansénisme, IV, 356.

— Envoyé à Rome, XIII, 315-316.

____________________________________________________________________

— p. 159 —

Dammarie-les-Lys (Village de), en Seine-et-Marne. — II, 486.

Dammartin (Ville de) en Seine-et-Marne.

— Couvent de la Visitation, IV, 411.

— Autre mention, V, 460.

Dampierre (Marie de). — IV, 574

Dan (Pierre), auteur d'une Histoire de Barbarie — I, 6.

Dandilly (M.).— II, 305.

Danemark.

— La Propagande se propose de demander à saint Vincent des missionnaires pour les envoyer en ce pays, V, 64.

— Pays envahi par le protestantisme, XI, 309, 353.

Daniel (Le prophète).

— Histoire des quatre enfants, racontée dans le livre de Daniel, X, 341.

— Habacuc console Daniel dans la fosse aux lions, XII, 7.

Daniel (Léonard), prieur de La Chapelle.

— Il interroge saint Vincent au sujet de ses vœux, VIII, 424.

Dankow (Ville de), en Pologne. — VI, 636.

Danti (M. le baron). — Il fréquente Saint-Lazare, II, 83.

Dantzig (Ville de), en Prusse. — V, 149 ; VIII, 423.

Darnaudin (Pierre), notaire. — I, 12.

Darthois (Françoise), membre de la Charité de Montmirail. — XIII, 466.

Dartiguelongue (M.), greffier de l'évêché de Dax. — XIII, 3, 5, 7.

Dassonval (Jean), prêtre de la Mission.

— Note biographique, V, 34.

— Sa santé, V, 34, 43, 75.

— Sa mort et son éloge, V, 187, 188.

Dathan, personnage biblique. — Ses enfants, X, 48.

— Murmure contre Moïse et punition, X, 434 ; XIII, 728.

Daudignier (Fulgence), chartreux. — Il recommande à saint Vincent un nouveau converti, VIII, 407.

Dauphiné (Province du).— I, 537 ; II, 468.

Dauteuil (Marthe), fille de la Charité. — Placée à Nantes, IX, 531.

Dauzenat (M.), aumônier de la duchesse d'Aiguillon, puis argentier du cardinal de Richelieu.

— Rapports avec saint Vincent, I, 444 ; XIII, 89.

____________________________________________________________________

— p. 160 —

Daveroult (Pierre), prêtre de la Mission.

— Note biographique, V, 55.

— Lettres que saint Vincent lui adresse à Saintes, VII, 1 ;

— à Lisbonne, VII, 600.

— Il est envoyé à Châlons, V, 55.

— A Saintes, V, 489, 627 ; VI, 423 ; VII, 1.

— Prêt à s'embarquer à Nantes, pour l'île de Madagascar, VII, 86, 88, 92.

— Il a débarqué en Portugal, VII, 224.

— Saint Vincent le félicite et lui indique comment il peut rentrer à Paris, VII, 600.

— De nouveau à Saintes, VIII, 130.

— Envoyé à Madagascar, VIII, 466.

— Il quitte Paris, VIII, 161 ; 468.

— A La Rochelle, dans l'attente de l'embarquement, VIII, 192, 197, 202, 203, 213, 216, 219, 223, 224, 474.

— Dans la rade de Sainte-Croix, VIII, 478.

— Au Cap-Vert, VIII, 250, 480, 481.

— Au cap de Bonne-Espérance, VIII, 486, 500.

— Il enseigne la philosophie à un passager, VIII, 494.

— Sa santé, VIII, 496-498.

— En retraite, VIII, 501.

— Préparatifs de départ pour la Hollande, VIII, 502.

— Retour en France, VIII, 507, 508.

— Voir Madagascar.

David, roi de Judée.

— Dieu l'a élevé d'une basse condition, XI, 131.

— Traits de sa vie, I, 322 ; IX, 47, 321, 387 ; X, 233, XII, 50 ; XIII, 152.

— Citations du livre des psaumes, VIII, 314 ; IX, 458 ; X, 404, 587, 589 ; XI, 188 ; XII, 38, 53, 240, 402.

David (Antoine), à Argenteuil. — XIII, 537.

David (Jean), prêtre de la Mission.

— Note biographique, IV, 435.

— Son nom est mis sur la liste des missionnaires qui pourraient être envoyés à Madagascar, IV, 86.

— Sa mort à Etampes, IV, 435, 437, 439, 441, 465.

— Mention d'une conférence sur ses vertus, XII, 459.

David (Mlle), sœur du précédent.

— Saint Vincent lui annonce la mort de son frère, IV, 441 .

— Mort de Mlle David ; legs à la maison de Sedan, IV, 630.

David (Toussainte), fille de la Charité. — XIII, 575.

Dax (Ville de), dans les Landes.

— Sa cathédrale, VI, 93.

— Evêques de Dax, voir Desclaux (Jacques), Dusault (Jean-Jacques).

— Le diocèse de Dax, diocèse d'origine de saint Vincent, XIII, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 17, 41, 43, 62.

— Autres mentions, I, 11-l7, 341 ; II, 44 ; IV, 481 ; VIII, 138.

Dedicaces de livres. — Voir Livres.

____________________________________________________________________

— p. 161 —

Dedroit (M.), abbé de Mouzon. — V, 184.

Défauts.

— Les saints eux-mêmes en ont, IX, 270-271, XI 398-399.

— Défauts de saint Pierre et de saint Paul, IX, 271, — de sainte Paule, XI, 398.

— D'ordinaire, l'esprit des boiteux est défectueux, VI, 142.

— Moyen de reconnaître ses défauts, XI, 112.

— Dieu s'en sert pour notre bien, XI, 131, 397.

— Aimer la confusion qui nous en revient, XI, 434.

— Mention d'une conférence sur les prétextes pour couvrir les défauts, XII, 453.

Deffita (M.), avocat au Parlement de Paris.

— Son logement rue de la Harpe à Paris, VIII, 178.

— Pris comme arbitre par saint Vincent, VIII, 534-535.

— Un de ses conseillers, V, 48 ; VII, 405.

— Autre mention, II, 433.

Défiance de soi. — C'est le fondement de la confiance en Dieu, III, 133.

Défunts.

— Mention d'une conférence sur l'assistance des âmes du purgatoire, XII, 461

— Raisons pour s'entretenir des vertus des défunts, I, 596 ; X, 638-640, 709.

— Plusieurs messes basses sont plus utiles aux défunts qu'un service solennel, VI, 529.

— Suffrages pour les défunts, II, 515, 520 ; III, 448 ; IV, 518 ; V, 225, 235, 288, 332, 466 ; VI, 514.

— Conférences nécrologiques, IX, 77, 179, 535 ; X, 637, 674, 709, 725 ; XI, 395, 425, 428 ; XII, 459-462, 474-477, 479, 480, 484, 485.

— Eloge des sœurs défuntes, IX, 460, 469, 586, 631, 683 ; X, 116, 134, 223, 224, 335, 425, 483, 540, 709, 730.

Deheaume (Pierre), prêtre de la Mission.

— Note biographique, V, 450.

— En route pour Turin ; il reçoit l'ordre d'attendre à Lyon, V, 450, 451, 452.

— Envoyé à Turin, V, 461, 462, 471.

— A Turin, V, 475, 497.

— Il ne donne pas satisfaction, V, 598, 612.

— Son changement est demandé et décidé, VI, 2, 27

— Placé à Annecy, VI, 51, 63.

— Parti pour Annecy, VI, 74.

Dehères (M.), intendant général de la justice en Touraine.

— Saint Vincent lui demande un service, II, 606.

Dehorgny (Jean), prêtre de la Mission.

— Note biographique, I, 44.

— Son éloge, II, 55.

— Son esprit de pauvreté, XI, 159.

— Lettres que saint Vincent lui adresse à Saint-Lazare, I 486 ;

— à Rome, II, 444, 481, 488, 531, 566 ; III, 34, 58, 99,

____________________________________________________________________

— p. 162 —

153, 182, 187, 318, 362 ;

— à Gênes, IV, 126 ;

— à Rome, IV, 346, 363, 373, 397, 479, 614 ; V, 1 ;

— à Richelieu, VIII, 131, l37, 143, 220 ; — à Cahors, VIII, 233.

— Lettres qu'il adresse à saint Vincent, II, 58, 59 ; IV, 117 ; VIII, 142, 147.

— Il doit sa vocation de missionnaire à M. du Coudray, II, 55.

— Rapports avec Louise de Marillac, I, 92, 123, 189, 512, 518, 557 ; II, 7 ;

— avec les filles de la Charité, II, 37, 174, 179, 305

— Admoniteur de saint Vincent, IX, 44.

— Directeur du séminaire interne, I, 423.

— A Toul, I, 446.

— A Paris, I, 486, 525, 591.

— Sa santé, I, 594, 597.

— Commandeur du Saint-Esprit de Toul, II, 31, 138, 432.

— M. Jolly est pourvu de la commanderie à sa place, V, 26, 149.

— Saint Vincent a dessein de l'envoyer en Lorraine pour la visite des établissements de la Compagnie, II, 55.

— A Saint-Mihiel, II, 58.

— A Bar-le-Duc, II, 59.

— De retour à Paris, II, 67, 68, 80.

— A Saint-Lazare, professeur, II, 83.

— A Richelieu, II, 96.

— A Saint-Lazare, II, 130, 191, 219, 379

— Il vient de visiter les maisons d'Alet, II, 184 ;

— et d'Annecy, II, 188.

— Saint Vincent annonce au supérieur de l'établissement de Luçon qu'il va lui envoyer M. Dehorgny pour la visite, II, 247-248.

— A l'Assemblée générale de 1642, XIII, 288.

— Nommé membre de la commission chargée d'examiner les règles, II, 307 ; XIII, 292 ;

— et second assistant du supérieur général, II, 308 ; XIII, 298.

— Annonce de son prochain départ pour Rome, où il va faire la visite, II, 386.

— A Rome, II, 397, 417, 444.

— A Paris, II, 456, 458.

— Saint Vincent se propose de l'envoyer encore à Rome pour la visite, II, 456, 461.

— Voyage à Rome, VIII, 17.

— A Rome, II, 470, 475, 501, 597 ; III, 1, 4, 10, 21, 44, 52, 59, 140, 141, 144, 246

— En mission près de Rome, II, 481

— Nommé supérieur de l'établissement de Rome, II, 481, VIII, 518.

— Saint Vincent lui reproche un acte de désobéissance, II, 566.

—Il travaille aux règles de la Compagnie, III, 73, 236.

— Saint Vincent le décharge de la supériorité, III, 189  ; — sur sa demande, III, 381 ;

— lui écrit deux lettres pour lui montrer le venin des doctrines jansénistes, III, 318, 362.

— Déplacé de Rome, III, 626.

— A Castiglione, IV, 117.

— A Gênes, IV, 126.

— Attendu à Paris ; son départ de Gênes, IV, 202, 2l0, 217.

— Membre de l'Assemblée générale de l651, XIII, 326, 330,

____________________________________________________________________

— p. 163 —

333, 344, 357, 358, 359.

— Son opinion sur les vœux, XIII, 338, 343.

— A Rome, supérieur, IV, 296, 377 ; VIII, 518.

— Rappelé à Paris, V, 43.

— A Saint-Lazare, V, 60.

— Aux Bons-Enfants, supérieur, V, 92 ; VI, 139, 158, 556 ; VII, 17 ; VIII, 518 ; XI, 363.

— Il n'est plus en état de prêcher, VI, 481

— Saint Vincent songe à l'envoyer à Gênes, VI, 620.

— Envoyé à Annecy pour réparer les maladresses du supérieur, VII, 81.

— Il désire être déchargé d'une cure dont il est titulaire, VII, 359.

— Sur le point de partir pour des visites, VIII, 67.

— En visite au Mans, à Richelieu, Saint-Méen, Tréguier, Nantes, Luçon, Saintes, Agen, La Rose, Cahors, VIII, 114, 116, 130, 131, 137, 142, 143, 147, 149, 191, 194, 195, 220, 233, 245, 246, 263, 474.

— Il va à La Rochelle voir les missionnaires envoyés à Madagascar, VIII, 474.

— Consulté par saint Vincent, V, 142, 154 ; VII, 511 ; VIII, 349.

— Il est choisi pour succéder à M. Portail comme directeur des filles de la Charité, VIII, 297.

— Directeur des sœurs, VIII, 382, 412 ; X, 741 ; XIII, 177, 180.

— Il donne les derniers sacrements à saint Vincent, XIII, 187 ;

— l'assiste au lit de mort, XIII, 188, 189, 190.

— Après la mort du saint, XIII, 191

— Lettre de M. Cuissot à M. Dehorgny, XIII, 193.

— Autres mentions, V, 272, 315, 357 ; VIII, 354, 438, 513.

— Voir Rome.

Dejeuner.— Pas de beurre au déjeuner des missionnaires, V, 383.

Delabarre (Jean-François), prieur de Montmirail. — Note biographique, I, 479.

— Autres mentions, I, 484 ; II, 493.

Delaforcade (M.), marchand à Lyon.

— Saint Vincent et ses missionnaires se servent de lui pour les expéditions d'argent, de lettres, de paquets, V, 115, 242, 271, 274, 641 ; VI 87, l05, 240, 427, 479 ; VII, 35, 176, 196, 197, 218, 228, 276, 297, 501, 504 ; VIII, 17, 49, 373, 395, 443.

— Autres mentions, V, 275 ; VI, 370, 630.

Delahaie (R. P.). — III, 480.

Delahaie (M.).— VIII, 415.

Delahaye (M.), doyen de Noyon. — VIII, 109.

Delahodde (M.), aumônier du château de Chantilly.

— Rapports avec saint Vincent, V, 241 ;

— avec Louise de Marillac, V, 240, 334, 432.

____________________________________________________________________

— p. 164 —

Delaistre (Jean), prieur de Montmirail. — XIII, 465, 466.

Delaître (Cécile), fille de la Charité.

— Conférence nécrologique sur ses vertus ; elle servait les pauvres de la paroisse Saint-Laurent à Paris, IX, 541-542.

Delamare (Mlle). — I, 181.

Delattre (Guillaume), prêtre de la Mission.

— Note biographique, II, 288.

— Lettres que saint Vincent lui adresse à Cahors, II, 577, 582 ; III, 111 ;

— à Agen, III, 502, 577.

— Son entrée à Saint-Lazare, II, 288.

— Il est intérieur et régulier, mais peu accommodant "pour le dehors", III, 267.

— A Cahors, supérieur, II, 577 ; VIII, 518.

— Saint Vincent lui fait divers reproches, entr'autres de n'agir pas "avec pleine confiance et soumission aux volontés" d'Alain de Solminihac, II, 578-579 ;

— de ne pas assez prendre conseil, II, 583-584 ;

— d'excéder dans les pratiques de pénitence, III, 111-113.

— Alain de Solminihac demande son déplacement, III, 26, 73.

— Il est question de lui pour diriger l'établissement de La Rose, III, 71, 78 ;

— de Marseille, III, 267.

— Il n'est plus à Cahors, III, 343, 344.

— A Agen, supérieur, III, 379 ; VIII, 520.

— Il écoute trop les mauvais esprits, III, 502 ;

— est faussement accusé d'avoir attaqué les jésuites, III, 577.

— Sa mort et son éloge, IV, 33.

— Voir Agen, Cahors.

Delaunay (Christophe), frère de la Mission.

— Note biographique, VI, 98.

— Son éloge, XI, 386.

— Premier départ pour Madagascar, VI, 98, 109, 112.

— Naufrage, VI, 131, 139 ; XI, 374, 378, 380, 386.

— Il se propose pour un nouveau voyage, XI, 423.

— Au Mans, VII, 86.

— Nouvel embarquement, VII, 86, 88, 91.

— Le navire est capturé par un vaisseau ostendois, XII, 38-39.

— A Saintes, VII, 224, 243, 244, 307 ; XII, 38.

— Promis au supérieur de l'établissement du Mans, VII, 315.

— Appelé à Paris, VII, 357.

Delbène (M.), père de M. Etienne. — VIII, 155.

Deleau (Alexis), forçat à Toulon. — VII, 223.

Delespiney (Gabriel), prêtre de la Mission.

— Note biographique, III, 454.

— Lettres que saint Vincent lui adresse à Toul, III, 454 ; IV, 12, l6, 150, 218 ;

— à Marseille, VIII, 129, 139, 149, 189, 204, 208, 217, 229, 247, 256, 266, 285, 293, 543.

— A Toul, supérieur, VIII, 517.

— A Saint-Lazare, directeur du séminaire interne, VI, 23 ; XI, 220, 301, 324.

____________________________________________________________________

— p. 165 —

— Envoyé à Marseille, VIII, 59, 60.

— La direction de la maison lui est enlevée et rendue à M. Get, VIII, 236, 257, 261

— Il reste à Marseille, VIII, 332, 449 ;

— se décourage, VIII, 285, 293.

— Proposé pour Narbonne, XIII, 182

— Voir Marseille.

Delestoile (Jean-Baptiste), prêtre de la Mission. — II, 62.

Delêtre (M.). — IV, 478.

Delivrande (N.-D. de la), dans le Calvados.

— Ce pèlerinage est offert à la congrégation de la Mission, VI, 356.

Delom (M.). — II, 407.

Delon (M.), avocat à Joigny. — XIII, 460.

Delorme (M.). — II, 222.

Delorme (Pie), frère de la Mission.

— Note biographique, V, 263.

— Demandé pour la Pologne, V, 263.

— Saint Vincent le laisse au supérieur de la maison de Troyes, qui le déclare indispensable, V, 364.

Delville (Guillaume), prêtre de la Mission.

— Note biographique, II, 492.

— Lettres que saint Vincent lui adresse à Montmirail, II, 492, 495, 502, 553, 618 ;

— à Crécy, III, 249 ;

— à Montmirail, IV, 313, 324 ;

— à Arras, VI, 67, 90, 142, 154, l76, 189, 286, 317, 403, 531, 574, 597, 624 ; VII, 65.

— A Montmirail, supérieur, VIII, 519.

— A Crécy, supérieur, VIII, 518.

— En mission, V, 208.

— A Arras, VI, 116, 399.

— Succès de ses missions, VI, 67.

— Saint Vincent le blâme d'avoir publié un Abrégé de l'Institut, VI, 176.

— Il recrute des vocations soit pour les sœurs, soit pour les missionnaires, mais pas toujours avec assez de discernement, VI, 68, 142, 532, 574.

— Sa sollicitude pour la Charité et les sœurs d'Arras, VI, 101, 137, 143, 189, 190, 191, 286, 317, 575 ; VII, 65 ; X, 227.

— Il offre une cure à la Compagnie, VI, 624.

— Sa mort, VII, 161, 162.

— Mention de la conférence faite sur ses vertus, XII, 479.

— Voir Crécy, Montmirail.

Demeaulx (M.), lieutenant criminel de Mâcon. — XIII, 497.

Demeaulx (Aimé), chanoine de Mâcon. — XIII, 503.

Demia (Charles) — Son rapport sur le séjour de saint Vincent à Châtillon, XIII, 45.

Démon. — Avant de croire à l'action directe du démon, rechercher si les faits n'auraient pas une cause naturelle, VI, 83.

____________________________________________________________________

— p. 166 —

— Voir Possessions diaboliques.

Demonchy (Nicolas), prêtre de la Mission.

— Note biographique, IV, 320.

— Lettres de saint Vincent à M. Demonchy à Toul, V, 233 ; VI, 345, 406 ; VII, 306 ;

— de M Demonchy, supérieur à Toul, à saint Vincent, V, 553, 620.

— Directeur des ordinands à Saint-Lazare, IV, 320, 342.

— A Toul, supérieur, VI, 517, 518 ; VIII, 517.

— En mission, V, 553, 620.

— A Saint-Lazare, au retour d'un voyage en Touraine, VI, 578.

— Envoyé à Metz pour préparer la mission qu'y doivent donner les prêtres de la Conférence des mardis, VII, 62.

— Rapports avec Bossuet, VII, 69, 70, 84.

— Il reçoit ordre d'aller installer à Metz les filles de la Charité envoyées dans cette ville, X, 563.

— Appelé à Paris, VII, 306, 344.

— Auprès du lit de mort de saint Vincent, XIII, 189.

— Autres mentions, VIII, 8, 409 ; XIII, 191.

— Voir Toul.

Demortier (Raymond), prêtre de la Mission.

— Note biographique ; destiné à Turin, VI, 279.

— A Turin, VI, 306, 330, 493 ; VII, 256 ; VIII, 204.

— On lui envoie son dimissoire, VII, 220.

— Son état de santé, VII, 364 ; VIII, 96, 105, 446.

— L'archevêque de Turin refuse de l'ordonner, VIII, 77.

Demousol (Nicolas), de Fulda en Prusse.

— Il demande son admission dans la congrégation de la Mission, VIII, 434.

Demurard (M.), seigneur de Saint-Julien.

— Saint Vincent le prie de pardonner à son fils, VII, 605.

Demyon (M.), beau-frère du marquis de Fabert.

— Saint Vincent lui envoie la légende des saints, IV, 157, 184.

Denaups (Louis), chanoine de Mâcon. — XIII, 503.

Denaups (Noël), archidiacre de Mâcon. — XIII, 503.

Deniac (Marguerite), supérieure des filles de N.-D. à Richelieu.

— Saint Vincent s'excuse de ne pouvoir confier à un de ses missionnaires la direction des religieuses de ce couvent, IV, 286.

Denis (Saint). — Ce qu'il dit des dispositions nécessaires pour communier, III, 369.

— Son office, X, 588.

Denise (Bertrand), fermier de Philippe-Emmanuel de Gondi à Villepreux.

— I, 482.

Dénonciations. — Voir Avertissements.

____________________________________________________________________

— p. 167 —

Denoual (Anne), fille de la Charité.

— Envoyée à Narbonne, X, 665 ; XIII, 587.

— Son arrivée en cette ville, VIII, 144.

— Saint Vincent l'encourage, VIII, 317.

— Elle demande à faire les vœux, VIII, 391.

Denyse (Marie), fille de la Charité.

— Elle refuse d'être placée auprès de la duchesse d'Aiguillon, I, 330.

— Autre mention, IV, 21.

Depagadoy (M.), secrétaire de l'évêché de Tarbes. — XIII, 2.

Depaul (Bernard), à Pouy. — I, 19 ; XIII, 62.

Depaul (Gayon), frère du précédent. — I, 19 ; XIII, 62, 63.

Depaul (Marie), sœur des précédents. — I, 19 ; XIII, 63.

Depaul (Marie), sœur des précédents. — I, 19 ; XIII, 62, 63.

Depaul (Vincent), frère des précédents. — Voir Vincent de Paul (Saint).

Depaul (François), neveu du précédent. — I, 19 ; V, 567.

Derbaux (Sœur), visitandine. — VI, 405.

Desagie (Pierre), échevin de Mâcon. — XIII, 498, 501, 502.

Des Anglois (Jean), forçat à Toulon. — VI, 89.

Desartes(Gabriel), prieur de l'hôpital de la Charité à Paris. — XIII, 14, 16.

Desbordes (M.), vicomte de Soudé, auditeur des comptes.

— Son éloge, XIII, 174.

— Saint Vincent lui écrit pour lui annoncer la perte du procès relatif à la ferme d'Orsigny, VII, 252 ;

— sa résolution de ne pas faire appel de ce jugement, VII, 404 ;

— son regret de ne pouvoir accorder à une dame entrée dans un monastère de la Visitation, VIII, 133.

— Le saint s'oppose à ce que M. Desbordes prenne sur lui les frais de nourriture de missionnaires donnant une mission, I, 431.

— M. Desbordes, exécuteur testamentaire du commandeur de Sillery, II, 117.

— Rapports avec Louise de Marillac, III, 523, 527.

— Administrateur de l'hôpital des Quinze-Vingts, VIII, 351, 352.

— Autre mention, IV, 431.

Desbordes (Mlle), trésorière de la Charité de Saint-Leu. — I, 380, 395.

Desbrosses (M.), de Marseille. — V, 190, 226, 242.

Deschamps(Adrien), ancien colon de Madagascar. — VI, 224.

Deschamps (Edme), prêtre de la Mission.

— Note biographique, VI, 224.

____________________________________________________________________

— p. 168 —

— Son nom est mis sur la liste des missionaires qui pourraient être envoyés à Madagascar, IV, 86.

— Dans les pays ravagés ; il donne des.nouvelles à saint Vincent, IV, 143.

— A Etampes, IV, 435, 438.

— Sa maladie, sa mort, son éloge, IV, 513, 514.

— Mention de la conférence faite sur ses vertus, XII, 461.

Des Chapelles (René), ecclésiastique du Mans. — V, 414.

Desclaux (Jacques), évêque de Dax.

— Son éloge, II, 516-517.

— Lettres que saint Vincent lui adresse, III, 241 ; IV, 198 ; V, 90 ; VI, 92.

— Procès avec ses chanoines, III, 241.

— Son désir d'avoir un établissement de missionnaires dans son diocèse, III, 242.

— Son intention de soustraire une communauté de religieuses à la juridiction des réguliers, IV, 198.

— Il voudrait aller à Paris ; saint Vincent l'en détourne, V, 90.

— Il y va plus tard, V, 91.

— Il demande à Rome le privilège de l'annate pour recueillir de quoi reconstruire sa cathédrale, VI, 93.

— Son attitude vis-à-vis du jansénisme, IV, 172, 198.

— Il s'interesse aux parents de saint Vincent, XI, 329.

— Autre mention, IV, 481-482.

Desclaux (Pierre), confesseur du cardinal de Richelieu, frère du précédent. — I, 356 ; XIII, 111.

Descourtils (Adrien), religieux de l'ancien Saint-Lazare. — XIII, 234.

Descroizilles (M.).— Saint Vincent demande une cure pour lui, VIII, 409.

Descroizilles (Jean), pretre de la Mission.

— Note biographique ; envoyé au Mans, VI, 109.

— Au Mans ; incapable d'enseigner les hautes classes, VI, 133.

— Il demande avec trop d'ardeur son retour à Paris ; son affection désordonnée pour l'étude ; saint Vincent préfère qu'il reste au Mans, VI, 401, 570 ; VII, 357, 477, 519.

— Démarches pour obtenir son dimissoire, VIII, 198.

Desdames (Guillaume), prêtre de la Mission.

— Note biographique, IV, 13.

— Lettres de saint Vincent à M. Desdames, VI, 297, 313, 324, 551 ; VII, 66, 158, 260, 400, 458, 464, 473, 488, 514, 535, 563, 612 ; VIII, 78, 85, 124, 167, 201, 217, 230, 240, 257, 272, 278, 298, 309, 326, 423.

— Simple mention de quelques lettres, V, 45, 103 ; VI, 249, 254, 323, 562 ; VIII, 141.

— Mention de lettres de M. Desdames à saint Vincent, V, 44, 236, 610 ; VI, 49, 324, 339 ; VII, 347, 513, 514 ; VIII, 78, 85, 92, 125, 168, 201, 219, 230, 240, 272, 298, 309, 326, 423.

____________________________________________________________________

— p. 169 —

— A Toul, IV, 13.

— Envoye à Varsovie, XIII, 360.

— Il assiste les pestiférés, IV, 512.

— Il donne les derniers sacrements à M. Lambert, IV, 560-561.

— A Grodno, IV, 598.

— Sa connaissance de la langue polonaise, V, 74, 112, 398 ; XII, 27.

— A Varsovie, IV, 291, 328 ; V, 77, 93, 108, 137, l95, 338, 387, 468, 473, 485, 532, 573 ; VI, 31, 50, 341, 445, 523, 541, 609 ; VII, 5, 53, 74, 76, 92, 111, 140, 250.

— Il va commencer des missions, V, 201.

— En mission, V, 213, 227, 232, 236.

— Il est nommé consulteur, V, 347.

— Saint Vincent est d'avis qu'il aille s'établir à Sokolka, si la reine le désire, V, 358.

— Dangers auxquels l'exposent la prise de Varsovie par les Suédois, la famine et la peste, VI, 79, 80, 96, 99, 109, 112, 123, 324, 330, 372, 401, 427, 433, 451, 453, 471, 475, 484 ; XI, 341, 359, 364, 369, 403, 411, 416 ; XII, 67, 418.

— Il est calomnié auprès de l'évêque de Posnanie, VI, 277.

— Sa santé, VI, 3, 30, 34, 36, 37, 38, 127, 138, 139, 363 ; VIII, 230 ; XI, 385.

— Son éloge, VII, 347 ; XI, 416.

— A la mort de M. Ozenne, il est nommé supérieur de 1a Mission de Pologne, VII, 261.

— Son goût pour les missions, VII, 458.

— Voyage à Cracovie, VII, 464, 473, 515.

—Il est chargé de la direction des filles de la Charité de Pologne, XIII, 589.

— Il demande pour elles une coiffure spéciale, XIII, 746.

— Voir Pologne, Varsovie.

Des Essarts (Mme).

— Elle s'occupe en France des affaires de Pologne, IV, 325, 403, 420, 637, 638  ; V, 102, 182, 353, 571 ; VI, 30, 79, 82, 85, 277.

Des Essarts (Marie), membre de la Charité de Montmirail. — XIII, 466.

Desfodtq (M.), clerc de la Mission.

— Il n'est pas propre pour la Compagnie, VI, 574.

Desfriches (François), frère de la Mlssion.

— Sa mort, XI, 135.

Desgordes (Mme). — Elle demande un précepteur pour son fils et agrée M. Le Noir, III, 68.

Desgordes (M.), fils de la précédente. — Saint Vincent lui écrit pour lui donner le nom de son précepteur, III, 68.

Des Hugonières (Philibert), de Châtillon-les-Dombes. — XIII, 437.

Désintéressement. — Saint Vincent est d'avis que les filles de la Charité ne réclament pas à une dame une petite dette oubliée, XIII, 669.

____________________________________________________________________

— p. 170 —

— Voir Biens temporels, Détachement, Missions.

Désirs,

— Tout désir véhément vient de la nature, VII, 417.

— De ce qu'un désir est bon en apparence, il ne s'ensuit pas qu'il soit de Dieu, I, 113.

Des Isles (Nicolas), auteur d'une Apologie.

— Ses aptitudes pour la controverse, XII, 295.

Des Jardins (Georges), prêtre de la Mission.

— Note biographique, IV, 513.

— Lettres que saint Vincent lui adresse à Toul, V, 555 ; VI, 516, 577 ; VII, 1, 36 ;

— à Narbonne, VIII, 307.

— A Etampes, IV, 513.

— A Toul, supérieur, VI, 345, 406 ; VIII, 517.

— Son état de santé, V, 555.

— Il va à Narbonne en qualité de supérieur, VIII, 123, 147, 545.

— A Narbonne, VIII, 318, 391, 434, 520.

— Voir Toul, Narbonne.

Des Jonchères (M.), prêtre de Nantes.

— Il est question de le nommer confesseur des filles de la Charité de l'hôpital, III, 6, 7, 14, 17, 18 ; XIII, 617.

— Il accepte cette fonction, III, 23.

— Rapports avec les sœurs, III, 171, 179, 180, 213-214.

— Lettres signalées, III, 157 ; IV, 298.

— Il veut donner chez lui l'hospitalité à saint Vincent de passage à Nantes, III, 427.

— Saint Vincent le consulte, III, 431.

— Il offre aux filles de la Charité un établissement au diocèse de Vannes, III, 433.

Des Jonchères (M.), président au présidial de Nantes, frère du précédent. — III, 431.

Des Jonchères (Mlle), sœur des précédents.

— Son éloge, III, 7.

— Autre mention, III, 17.

Desjours (Laurent), membre de la Charité de Joigny. — XIII, 460.

Deslauriers (M.). — Voir Chanoine (Clément).

Deslions (Mlle), d'Arras. — Elle donne l'hospitalité à M. Delville dans sa maison, VI, 534, 598.

— Autres mentions, VII, 349, 350.

Deslions (Jacques), clerc de la Mission.

— Demande à Rome d'un extra tempora pour son ordination, VI, 565 ; VII, 32.

— Il va bien "en tous sens", V, 606.

____________________________________________________________________

— p. 171 —

Des Lions (1) (Jean), doyen de Senlis.

— Note biographique, II, 177.

— Lettres que saint Vincent lui adresse, II, 177 ; VI, 266.

— Il est question de M. des Lions pour l'évêché de Babylone, IV, 139, 141.

— Son attachement aux jansénistes ; démarches de l'évêque de Pamiers pour le ramener dans le bon chemin, VI, 38.

— Démarches de saint Vincent, VI, 266-270.

Desmares (Toussaint), prêtre de l'Oratoire.— Un des députés envoyés à Rome par les jansénistes pour soutenir leur cause, IV, 608.

Desmarest (Marguerite), membre de la Charité de Paillart. — XIII, 483.

Desmarets (Jean), seigneur de Saint-Sorlin.

— Note biographique, V, 361.

— Intendant de la maison du duc de Richelieu ; rapports avec saint Vincent, V, 36I1 ; VI, 240, 617 ; VII, 66, 77, 78.

Desmay (Jacques), doyen du chapitre d'Ecouis. — XIII, 19-23.

Desmoulins (M.), colon de Madagascar. — V, 285, 306.

Desmoulins (R. P.), prêtre de l'Oratoire.

— Il raconte comment saint Vincent a établi la Charité de Mâcon, XIII, 494.

Desnotz (Jean), notaire de Paris. — XIII, 234, 244, 255, 268, 272, 400.

Des Noyelles (Philippe), prêtre de la Mission.

— Note biographique ; à Saintes, II, 603.

— Il ne peut s'entendre avec son supérieur et ne vit pas bien "dans l'ordre" ; proposé pour Saint-Méen, III, 8, 26.

— Envoyé à La Rose, III, 51.

— Autre mention, III, 70-71.

Desnoyers (M.), administrateur de l'hôpital de Sainte-Reine.

— Il dit à saint Vincent son regret de n'avoir pu lui rendre service, VIII, 323.

Des Noyers (Pierre), secrétaire de la reine de Pologne.

— En Pologne, IV, 58.

— Attendu en France, V, 363, 376, 377.

— En France, V, 391.

— Reparti en Pologne, V, 444.

— En Pologne, V, 486.

— Cité, VI, 79.

— Autre mention, V, 162.

Despennes (M.), à Marseille. — VII, 378.

_____________

(1). C'est ainsi que le doyen de Senlis orthographiait lui-même son nom.

____________________________________________________________________

— p. 172 —

Despinal (Marie), fille de la Charité.

— Sa mort, II, 595.

— Son éloge, XIII, 615.

Desportes (Marquis). — Saint Vincent lui montre combien il sera difficile de lui obtenir une pension ecclésiastique, III, 400.

Despréaux (M ). — VI, 283.

Desquenoy (Antoinette), membre de la Charité de Paillart. — XIII, 483.

Des Rochers (Mlle), de Nantes. — Elle reçoit chez elle Louise de Marillac, III, 6.

Des Roches-Chamian (M.).— Prieur d'un petit prieuré qu'il offre aux missionnaires de Richelieu, I, 427, 446.

Des Vergnes (M.), official de Cahors.

— Saint Vincent lui écrit, III, 480.

— Mention de lettres à Alain de Solminihac, IV, 135.

— Alain de Solminihac est mécontent de lui, IV, 524-525.

— Autres mentions, IV, 146, 221.

Desvignes (M.), prêtre. — IV, 513.

Desvignes (Jean), échevin de Mâcon. — XIII, 498.

Détachement.

— Entretiens sur ce sujet, IX, 160-179 ; XII, 19-26.

— Mention d'une autre conférence, XII, 474.

— Règle des filles de la Charité, X, 155, 689.

— Combien il est difficile de se détacher, X, 163.

— Le détachement est un fruit de l'amour de Dieu, XII, 110-111.

— Exemple de saint Vincent, voir Orsigny, Saint-Lazare ;

— du comte de Rougemont, voir ce mot.

— Voir Attaches, Confiance en Dieu, Désintéressement, Indifférence, Pauvreté.

Detraction. — Voir Médisance.

Deucoras (M.), à Mâcon. — XIII, 503.

Deure (M.), marchand d'eau purgative et minérale. — I, 85, 117, 143 ; II, 542.

Devau (Jeanne), fille de la Charité. — XIII, 577.

Devaux (Anne), fille de la Charité. — XIII, 576.

Dévotion. — Voir Piété (Exercices de).

Didier (Claude), apothicaire à Alger

— Il aide le missionnaire à pénétrer auprès des malades, III, 304-307, 309.

Didolet (Christophe), clerc de la Mission.

— Note biogra-

____________________________________________________________________

— p. 173 —

phique ; son éloge, VII, 337.

— Envoyé à Agen, VII, 337, 414

— A Agen, VII, 589.

Die (Ville de), dans la Drôme. — L'évêché de Die offert à Louis de Chandenier, V, 366.

Dieppe (Ville de), en Seine-Inférieure. — III, 333, 547, 607, 609 ; V, 302, 311 ; VI, 9, 203 ; VIII, 161, 479, 480.

Dieppe (Jean), prêtre de la Mission.

— Note biographique, III, 397.

— Envoyé à Alger, III, 397, 418.

— Sa mort et son éloge, III, 450-452, 457.

— Autres mentions, IV, 22 ; V, 84.

Dieu.

* Amour de Dieu.

— Entretiens sur ce sujet, IX, 465 ; XI, 40, 41.

— Mention d'un autre entretien, XII, 467.

— Ce qu'est l'amour de Dieu, IX, 19.

— Amour affectif et effectif, IX, 475, 592-595, 599.

— Raisons d'aimer Dieu, IX, 465-475.

— La vocation du missionnaire est de faire aimer Dieu ; il doit donc l'aimer lui-même, XII, 262-264.

— Cet amour doit inspirer toutes nos actions, IX, 20.

— N'aimer les créatures que pour Dieu et selon Dieu, II, 106.

— Moyens pour acquérir et conserver en nous l'amour de Dieu, IX, 20, 471, 478-481.

— Effets de cet amour, X, 355.

— Signes extérieurs de cet amour, IX, 466-472.

— On peut aimer Dieu de tout son cœur sans sentir les douceurs de cet amour, IX, 475.

— Ne pas excéder dans la production des actes d'amour de Dieu, XI, 215-216.

— Si on ne se modère en cela, la santé du corps s'en ressent et le relâchement en est la conséquence, XI, 217-221.

— Ne pas s'efforcer d'attirer Dieu à soi "à force de bras et de machines", XI, 221.

* Beauté de Dieu. — XIII, 143.

* Bonté de Dieu. — Dieu "souffre" tout des âmes qu'il aime, XI, 388.

* Conduite de Dieu.

— Dieu a tout ordonné comme il convient, VI, 1.

— Il abaisse et relève, V, 443.

— Sa conduite est mystérieuse et cachée pour nous, XI, 374-375, 415.

— Il nous cache parfois les fruits de nos travaux, V, 457.

— Nous ne connaîtrons ses desseins qu'au ciel, XI, 305.

— Il est immuable dans ses desseins, XI, 376.

— Il aime à se servir de faibles moyens pour mieux montrer son action, II, 391

— Il affermit son Eglise par la ruine de tout ce qui la soutient, XI, 415-416, 420.

* Crainte de Dieu.

— Cette crainte est "la grille" des filles

____________________________________________________________________

— p. 174 —

de la Charité, X, 661

— Sans cette crainte on est comme à l'abandon, XII, 137.

* Fidélité à Dieu.

— Entretien sur ce sujet, IX, 623.

— Raisons d'être fidèle à Dieu, IX, 623-625, 626, 628-636.

— En quoi consiste cette fidélité, IX, 625-626, 627, 636-639.

— Moyens de rester fidèle à Dieu, IX, 627, 639-643.

* Gloire de Dieu.

— Chercher la gloire de Dieu partout et par-dessus tout, XII, 138-139, 146-147 ; XIII, 629.

— Si nous cherchons la gloire de Dieu, Dieu nous aidera et nous récompensera, II, 263 ; III, 40 ; VII, 478.

— Préférer la gloire de Dieu aux intérêts de sa communauté, III, 40 ; XIII, 629-630.

* Justice de Dieu. — Justice commutative et distributive, XII, 134-137.

* Louanges de Dieu.

— Le premier acte de religion est de louer Dieu, XII, 326-327.

— Louer Dieu, c'est imiter ce que font les anges au ciel, XII, 329.

* Nom de Dieu. — Respect qu'on lui doit, XI, 125.

* Perfections de Dieu .— Les connaître porte à l'estimer et à l'aimer, XI, 48.

* Prescience de Dieu. — I, 8 ; X, 617.

* Présence de Dieu.

— Mention d'une conférence sur ce sujet, XII, 475.

— Entre ces deux pratiques : faire la volonté de Dieu et rester en sa présence, la première est préférable, XI, 319.

— Se mettre en la présence de Dieu durant l'oraison, IX, 4 ; XI, 254 ;

— de temps en temps en dehors de l'oraison, IX, 6.

— Comment se mettre en la présence de Dieu, IX, 33, 37 ; X, 587-589 ; XI, 404.

— Exemple d'une personne qui n'était distraite de la présence de Dieu que trois fois en un jour, XII, 164.

* Providence de Dieu.

— Ne pas enjamber sur elle, mais la côtoyer, I, 68, 241 ; II, 137, 208, 418-419, 453, 456, 466, 473 ; III, 188, 197 ; IV, 34, 122 ; V, 164, 396 ; VI, 8 ; VII, 10, 543 ; VIII, 152, 255, 402 ; voir Mission (Congrégation de la).

— Se fier à la Providence pour les nécessités de la vie, II, 469.

— Il y a de grands trésors cachés en elle, I, 68.

— Elle ordonne tout pour le mieux, VIII, 376.

— Protection de Dieu sur ceux qui le servent, voir Lumague ; — en ses pauvres, IX, 240-241, 247-249

— Les filles de la Charité sont filles de la Providence, IX, 74.

— Intriguer est un péché contre la Providence, IV, 393.

— Dieu a l'habitude de se servir, pour

____________________________________________________________________

— p. 175 —

conserver une chose, des causes qui lui ont donné l'être, VIII, 238.

* Royaume de Dieu.

— Entretien sur la recherche de ce royaume, XII, 130.

— Ce qu'est ce royaume, XII, 133.

— Il faut le chercher en nous, XII, 131 ;

— avant toute autre chose, et ne pas se mettre en peine du reste, XII, 132, 138.

— Comment faire régner Dieu en nous, XII, 145-146.

* Sainteté de Dieu. — XI, 48.

* Service de Dieu. — XI, 49.

* Volonté de Dieu.

— Entretiens sur la conformite de notre volonté à celle de Dieu, XI, 45, 46, 47, 313 ; XII, 150.

— Excellence de cette pratique, III, 205 ; VIII, 376 ; XII, 183

— Diverses manières de faire la volonté de Dieu, XII, 152.

— Soumission active et passive à cette volonté, XII, 160.

— Ce qu'il faut faire pour conformer pleinement sa volonté, XI, 46-48 ; XII, 150-151

— Conformer sa volonté à celle de Dieu, c'est se sanctifier, II, 36 ; XII, 153, 155-157 ;

— c'est glorifier Dieu, XII, 153 ;

— imiter N.-S., XI, 313 ; XII, 154-155, 164 ;

— réaliser ce que nous demandons au Pater, XI, 313 ;

— c'est un état parfait, XI, 46 ;

— un bien au-dessus de tout bien, VII, 253 ;

— un paradis anticipé, IX, 645 ;

— le vrai bonheur, XII, 164-165 ;

— c'est une perpétuelle communion, I, 233 ;

— c'est plus que l'extase ; c'est la perfection de l'amour, XI, 317.

— Se consoler dans l'épreuve par la pensée que tel est son bon plaisir, XI, 100.

— Par l'épreuve supportée avec résignation il nous conduit à son pur amour, III, 108.

— De cette soumission résulte une grande tranquillité d'esprit, V, 403 ; VI, 476.

— Exemple de Taulère, voir Taulère.

— Il faut faire la volonté de Dieu pour l'amour de Dieu, XI, 435-436.

— Moyens à prendre pour faire en tout la volonté de Dieu, XI, 315-316 ; XII, 162-164.

— Comment connaître cette volonté, XII, 159-161.

— Avec quelle soumission d'esprit saint Vincent apprenait les défections des siens, II, 287 ; III, 212 ; V, 420.

— Mention de conférences sur le devoir d'agréer les états auxquels Dieu nous met, XII, 471, 480.

— Prière de saint Vincent, XII, 164-165.

Dieu (M.). — I, 459.

Dieu (Pierre), curé de Courboin. — XIII, 519, 520.

Diharse (Salvat), évêque de Tarbes. — Il a conféré à saint Vincent tous les ordres, sauf la prêtrise, XIII, 1, 2, 4, 5.

____________________________________________________________________

— p. 176 —

Dijon (Ville de), dans la Côte-d'Or. — Oratoire de Dijon, VII, 217, 504.

— Autres mentions, V,. 401 ; VII, 136.

Dimanche (Jour du). — Comment les filles de la Charité doivent le sanctifier, X, 622, 624.

Dimissoires.

— Saint Vincent, vu l'opposition des évêques, hésite à demander à Rome le privilège de donner dimissoire aux clercs de sa congrégation, VI, 343.

— Il le demande, VIII, 31.

Dinet (Gaspard), évêque de Mâcon. — XIII, 490, 494, 500.

Dinet (Louis), évêque de Mâcon, neveu du précédent.

— Il résigne son évêché en faveur de Louis de Chandenier, IV, 79, 89.

— Il approuve la Charité de Mâcon, XIII, 492, 494, 502 .

Dinet (Jean), chanoine de Mâcon. — XIII, 503.

Dinet (Jacques), jésuite.

— Note biographique ; Louis XIII le charge de demander à saint Vincent une liste des prêtres que celui-ci estime dignes de l'épiscopat, II, 387.

— Le P. Dinet assiste Louis XIII mourant, II, 393, 394.

— Saint Vincent lui demande de nouveaux exemplaires de la supplique de l'épiscopat francais au Pape contre le jansénisme, IV, l71

— Confesseur de Louis XIV, après la mort du P. Paulin, IV, 589.

— Autre mention, XIII, 304.

Direction spirituelle. — Voir Communication, Confession.

Discipline.

— Saint Vincent fait acheter une douzaine de disciplines, I, 148.

— Il permet cet acte de pénitence à Louise de Marillac, I, 86 ;

— et à ses prêtres, III, 112, 113.

— Il le défend aux filles de la Charité qui n'auraient pas demandé permission, IX, 654 ; X, 168.

— Usage de la discipline chez les carmélites, les filles de Saint-Thomas, X, 98 ;

— et les visitandines, X, 98, 396.

— Saint François de Sales et Charles-Quint se donnaient la discipline, X, 396.

Discrétion. — Voir Secret.

Dissay (Village de) dans la Vienne.

— L'évêque de Poitiers y avait sa maison de campagne et y donnait l'hospitalité à l'abbé de Saint-Cyran, I, 401, 403 ; XIII, 110, 122.

Dissimulation. — Voir Esprit caché.

Distractions dans les prières. — Les plus saints en ont, IX, 216.

____________________________________________________________________

— p. 177 —

Divisions. — Mention d'un entretien sur ce sujet, XII, 483.

Dizes (M.). — Il fait la retraite préparatoire à l'entrée au séminaire interne, VI, 603.

Doctorat.

— Saint Vincent n'était pas docteur, I, 12.

— Il renvoie de la Compagnie un missionnaire qui avait recu le doctorat sans permission, V, 393.

Doctrine de J.-C. — Voir Maximes de J.-C.

Doctrine Chrétienne (Congrégation des prêtres de la).

— Leur éloge, XI, 134.

— Ils demandent de jouir, par communication, des privileges de la congrégation de la Mission ; saint Vincent refuse, VII, 468, 525.

— Ils font des vœux simples, comme à Saint-Lazare, et donnent des missions, VII, 468.

— Avec quelle simplicité ils prêchaient à Toulouse, XII, 256.

— L'archevêque de Narbonne les emploie dans son diocèse, VIII, 398.

— Scission dans l'Institut à cause des vœux, II, 416-417.

— Union des Pères de la Doctrine Chrétienne de Provence à l'Oratoire, II, 422.

— Maison de Paris, IV, 327 ; XIII, 119, 123.

— Autres mentions, V, 174 ; VIII, 149.

— Voir Bus (César de), Romillion.

Doignon (M.).— I, 324.

Doinel (Geneviève), fille de la Charite.

— Envoyée à Hennebont, IX, 531.

— Indisposée, IV, 173.

— A Hennebont, XIII, 677.

— A Paris, XIII, 575.

— Sa déposition au procès de béatification de saint Vincent, III, 263.

Dol (Ville de), dans l'Ille-et-Vilaine. — VII, 238.

Dolce (Jean), évêque de Bayonne.

— L'évêque de Dax promet le lui faire signer la supplique contre le jansénisme, IV, 172.

— Saint Vincent attend cette signature, IV, 198.

— Services rendus par le prélat à des missionnaires de passage à Bayonne, VII, 244, 272, 602.

—

— Autre mention, X, 394.

Dolivet (Julien), prêtre de la Mission.

— Note biographique, VII, 31.

— A Agde ; sa santé, VII, 157.

— M. Get offre de le prendre au repos avec lui à Marseille, VII, 183, 184 ;

— sur la demande de saint Vincent, VII, 176.

— A Marseille, VII, 192, 193, 207.

— A Agde ; sa ferveur et sa régularité, VIII, 29.

— Envoyé à Narbonne pour donner des missions, VIII, 124, 545.

Domestiques. — Comment un aumônier doit traiter les domestiques, I, 354.

____________________________________________________________________

— p. 178 —

Domfront-en-Champagne (Village de), dans la Sarthe.

— Confrérie de la Charité, VII, 609.

Dominicains (Ordre des).

— Ils apprennent au peuple à dire le chapelet, X, 621.

— Dissensions dans la branche dominicaine de la congrégation de Saint-Louis en France, II, 509, 511 ; III, 392, 394.

— Ils font difficulté d'autoriser dans les paroisses l'union des confréries du Rosaire et de la Charité, I, 246 ; II, 22 ;

— vont secourir, pendant la Fronde, quelques régions devastées des environs de Paris, IV, 541.

— Histoire d'un dominicain martyrisé par les turcs, XIII, 621.

— Couvent réformé de Paris, II, 469, 472.

— Couvent de Cahors, II, 564, 626.

— Dominicains de Pologne, V, 358.

— Dominicains de Perse, II, 415.

— Autres mentions, I, 173 ; XI, 206 ; XII, 373.

— Voir Turco (R. P.).

Dominicaines (Ordre des).

— Mlle d'Atri dans un couvent de dominicaines, I, 473.

— Autre mention, X, 356.

— Voir Saint-Thomas-d'Aquin (Religieuses de).

Dominique (Saint).

— Il travaille à la conversion des Albigeois, I, 536 ; XI, 302.

— Dieu lui a inspiré le chapelet, X, 621.

— Le diable lui apparaît, X, 611.

— Autre mention, IX, 245.

Donchery (Ville de), près Sedan.

— M. Berthe s'y retire, III, 105.

— Saint Vincent empêche que le gouvernement de cette ville ne soit donné à un huguenot, IV, 190.

— Autre mention, VIII, 262.

Donjon (Marie), fille de la Charité. — Proposée pour officière, X, 741.

Dordrecht(Ville de), en Hollande. — VIII, 511.

Doreau (Anne-Gabrielle), de la Visitation de Nevers.

— Elle écrit à saint Vincent au sujet de la délivrance d'un esclave, VIII, 418.

Doronce (M.), lieutenant de l'official de Cahors. — IV, 271.

Dorothée (Saint). — Il allait découvrir ses tentations à son supérieur, XII, 358, 361.

Doual (Ville de), dans le Nord. — VI, 101.

Douay (M. de), licencié en théologie.

— Proposé comme principal des philosophes du collège de Navarre ; saint Vincent le recommande, II, 593.

____________________________________________________________________

— p. 179 —

Doublard (M. de La Louverie), prêtre d'Angers.

— Rapport avec saint Vincent, VI, 389, 392, 510, 538 ; VII, 392.

Douceur.

— Entretiens sur cette vertu, IX, 260 ; XI, 64, 65, 66 ; XII, 182.

— Mention d'un autre entretien, XII, 464.

— Texte de la règle des missionnaires, XII, 184.

— Motifs de pratiquer la douceur, IX, 266-269.

— Cette vertu est particulièrement nécessaire aux missionnaires, XII, 305-306 ;

— aux filles de la Charité, IX, 260-262 ; XIII, 751 ;

— aux supérieurs, voir Supérieurs.

— Douceur dans les missions, I, 536 ; IV, 52-53, 449 ;

— dans les prédications, I, 536 ;

— dans les controverses, XI, 65 ;

— dans les corrections, voir Corrections ;

— envers les hérétiques, IV, 53 ;

— les pauvres, voir Pauvres ;

— les esclaves, IV, 121 ;

— les forçats, IV, 53.

— Les esprits malades ont besoin de plus de douceur que les autres, I, 341.

— La douceur gagne les cœurs, VII, 226.

— C'est la douceur, et non la subtilité des arguments, qui convertit les hérétiques, XI, 66.

— Jamais l'aigreur n'a servi qu'à aigrir, I, 536.

— Saint Vincent n'a usé que trois fois dans sa vie de paroles rudes, et il s'en est toujours repenti, XI, 67.

— Exemple et enseignement de J.-C., IX, 266-267 ; XII, 185-186, 192-194.

— Exemple de saint François de Sales, du chancelier de Sillery, voir ces mots.

— En quoi consiste la douceur, IX, 262-263 ; XI, 64.

— Parenté entre la douceur et l'humilité, XII, 184.

— Il faut y mêler parfois "un filet de vinaigre", I, 393-394 ; III, 178 ; IV, 397.

— Actes de la douceur, XII, 186-192.

— Fautes contre la douceur, IX, 263-264 ; XII, 318.

— Moyens de l'acquérir et de la pratiquer, IX, 264-265, 269-270 ; XI, 66-67.

— Voir Affabilité, Condescendance, Cordialité, Support.

Doudin (Henri), de Mâcon. — XIII, 498.

Douelle (Françoise), fille de la Charité.

— Arrivée à Varsovie, IV, 539.

— Elle est "comme le lien" de ses deux compagnes, IV, 564.

— Lettre des trois sœurs à saint Vincent, IV, 602.

— Louise de Marillac l'estime moins franche et moins ferme que la sœur Madeleine Drugeon, V, 214.

— On la sépare de ses deux compagnes à cause de "leur petite division", VII, l61.

— Saint Vincent conseille de la séparer de nouveau, VII, 401 ;

— de la renvoyer en France à la pre-

____________________________________________________________________

— p. 180 —

mière occasion, VII, 613.

— La reine l'emploie au service des pauvres, VIII, 241.

— Autre mention, XIII, 576.

Douiat (Jean), conseiller au parlement de Paris. — Saint Vincent lui recommande une affaire, V, 5.

Doujat (Catherine), épouse du précédent. — Saint Vincent lui écrit, V, 5.

Dourdan (Ville de), en Seine-et-Oise. — Saint Vincent se propose d'aller près de là, I, 387.

Doutrelet (Michel), clerc de la Mission.

— Note biographique, III, 378.

— Envoyé à Rome, XIII, 315-316.

— Il ne veut pas renouveler ses vœux, III, 379.

— Sa conduite laisse à désirer, III, 515-516.

— Autre mention, III, 380.

Douvres (Ville de), en Angleterre. — V, 24, 43, 44.

Douxlieux (Etienne), esclave à Alger. — V, 31, 327 ; VIII, 534.

Dowley (Jacques), ou du Lœus, prêtre irlandais.

— Note biographique ; lettre que saint Vincent lui adresse, V, 155.

— Ses démarches pour établir une maison de la Mission en Espagne, VII, 277, 386 ;

— pour faire entrer un prêtre dans la congrégation de la Mission, VII, 311.

— Ses lettres en Espagne, VII, 328, 377, 416.

— Il est question de lui pour un évêché d'Irlande, VII, 330.

Drago (Antoine), prêtre de la Mission. — Note biographique ; saint Vincent lui explique le vœu de pauvreté, IV, 564.

Dreux (Ville de), dans l'Eure-et-Loir.

— Coches de Dreux, III, 534, 535.

— Mission en cette ville par des prêtres de la Conférence des mardis, VIII, 308, 310.

Drogo (M.), en Pologne. — IV, 288.

Drouard (Bertrand), intendant de la duchesse d'Aiguillon.

— Proposition "pleine de piété" au sujet des aumôniers de l'Hôtel-Dieu, I, 359.

— Voyage à Aiguillon, III, 114.

— Il était à l'assemblée qui se tint, aprè la mort de Mlle de Pollalion, pour aviser aux moyens de soutenir la communauté des filles de la Providence, VI, 535.

— Autres mentions, III, 253, 618 ; IV, 159 ; V, 13.

Droue (Remi), forçat à Toulon. — VIII, 439.

Drouin (Jean), sénéchal de Richelieu. — VIII, 264.

Drugeon (Madeleine), fille de la Charité.

— Son arrivée à

____________________________________________________________________

— p. 181 —

Varsovie, IV, 539.

— Elle ne s'accorde pas bien avec une de ses compagnes, IV, 564.

— Lettre à saint Vincent sur l'état des œuvres, IV, 602.

— Louise de Marillac a plus de confiance en sa franchise et en sa fermeté qu'en celles de la sœur Douelle, V, 214.

— Elle fait bien l'école, V, 389.

— Saint Vincent ne veut pas que sœur Douelle la fréquente, VII, 401.

— Il met sœur Marguerite Moreau sous sa conduite, IX, 590.

— Autres mentions, VI, 277 ; XIII, 576.

Dubarat (Victor), curé de Saint-Martin à Pau.

— Son ouvrage sur Bétharram et le Mont-Valérien , VII, 443.

Du Bazzione (M.). — VIII, 408.

Dubignon (M.). — VIII, 449.

Dubois (Augustin), de Courboin. — XIII, 520.

Dubois (Denis), forçat à Toulon. — VI, 580, 606 ; VII, 40, 107, 160.

Dubois (Denis), membre de la Charité de Courboin. — XIII, 520.

Dubois (E.), membre de la Charité de Courboin. — XIII, 520.

Dubois (Jean), marchand d'Argenteuil. — XIII, 536.

Dubois (Jeanne), prieure de la Charité de Courboin. — XIII, 521.

Dubois (Laurence), filles de la Charité. — XIII, 576.

Dubois (Sulpice), fille de la Charité. — XIII, 577.

Du Borne (M.). — XIII, 194.

Dubouchart (M.). — VIII, 449.

Du Boulet-Brulart (Mme). — VIII, 328.

Dubourdieu (Jean), frère de la Mission.

— Note biographique ; à Cahors, IV, 283.

— A Saint-Lazare ; son éloge ; saint Vincent songe à lui offrir le consulat d'Alger, VII, 172.

— Il ensevelit le corps de saint Vincent, XIII, 191.

Du Bourg (Moïse), jésuite. — VI, 601, VII, 2.

Du Broc du Nozet (Edmond ou Aimé), abbé d'Aumale. — II, 379.

Dubuc (Louis), prêtre de la Mission. — Dans sa famille, III, 87.

Ducasse (M.), prêtre.

— Il laisse espérer qu'il aidera M. Bajoue dans une de ses mission, IV, 333.

— Saint Vincent doute qu'il veuille être vraiment missionnaire, IV, 568, 569.

____________________________________________________________________

— p. 182 —

Ducasse (Jacques), maître particulier des monnaies de Navarre et Béarn. — XIII, 15.

Du Chastel (Pierre), prêtre de la Mission.

— Note biographique ; saint Vincent prie M. Lambert de le renvoyer, II. 489.

— Sa mort, III, 270.

Duchemin (Placide-Louis), bénédictin.

— Nommé évêque de Babylone, VIII, 167.

Duchesne (Bernard), docteur de Sorbonne.

— Il aide saint Vincent à donner la première retraite des ordinands de Beauvais, I, 65, 66.

Duchesne (Gaston), auteur d'un livre sur l'abbaye de Longchamp.

— Renseignement inexact, IV, 500.

Du Chesne(Jean), frère de la Mission.

— Note biographique, V, 259.

— Envoyé à Rome, XIII, 315-316.

— Sa mort, V, 259, 261.

Duchesne (Jérôme), archidiacre de Beauvais et docteur de Sorbonne.

— Note biographique, I, 66.

— Il donne une mission à Montmirail avec saint Vincent, XI, 35.

— Il aide saint Vincent à donner la première retraite des ordinands de Beauvais, I, 66.

— Rapports avec M. des Lions, archidiacre de Senlis, II, 177.

— Il va défendre à Rome le livre De la fréquente communion, d'Arnauld, III, 66.

— Autres mentions, I, 79, 245.

Du Chesne (Pierre), prêtre de la Mission.

— Note biographique, I, 431.

— Lettres que saint Vincent lui adresse à Sancey, près de Troyes, I, 530, 532, 540 ;

— à Claye, II, 227 ;

— à Crécy, II, 277, 326, 382 ;

— à Marseille, V, 7.

— Son éloge, III, 258 ; V, 143, 215, 373.

— A Montmirail, I, 450, 451.

— A Crécy, supérieur, VIII, 518.

— A l'Assemblée de 1642, II, 307 ; XIII, 288.

— Destiné à l'Irlande, III, 127 ; VIII, 519.

— En mission avec l'évêque de Tréguier, III, 191.

— Malade, III, 274.

— A Saint-Lazare, III, 403.

— Demandé comme supérieur à Marseille, III, 403, 434.

— A l'Assemblée de 1651, XIII, 326, 330, 333, 344, 347, 357, 358, 359.

— Son opinion sur les vœux, XIII, 339.

— Aux Bons-Enfants, supérieur, IV, 334, 483, 484 ; VIII, 517.

— Parti en Bretagne pour les visites, IV, 490.

— En visite au Mans, IV, 492.

— Destiné à la maison de Richelieu, en qualité de supérieur, IV, 541.

— Saint Vincent se propose de l'envoyer visiter les missionnaires de Bar-

____________________________________________________________________

— p. 183 —

barie, V, 8 143.

— A Marseille, supérieur, V, 7, 34 ; VIII, 518.

— A Agde, supérieur, V, 94, 132, 143, 168 ; VIII, 101, 520.

— Sa santé, V, 183, 188, 215, 218, 221.

— Il a la permission d'aller se reposer à Marseille, V, 198, 211.

— Sa mort, V, 225, 231, 235, 373.

— Autres mentions, IV, 407 ; V, 129, 160, 189, 199, 375.

Duchesne (René), esclave à Alger, puis frère de la Mission.

— Note biographique, III, 221.

— Esclave, III, 221, 309, 310.

— Envoyé d'Agde à Marseille, VII, 66, 98.

— Saint Vincent pense à lui pour une mission de confiance à Alger, VII, 165, 172

— A Montpellier, VIII, 249.

— Autres mentions, V, 327 ; VIII, 534, 540 ; XI, 189, 203.

Du Coudray (Mlle). — Rapports avec saint Vincent et Louise de Marillac, I, 168, 242.

Du Coudray (François), prêtre de la Mission.

— Note biographique, I, 31.

— Lettres que saint Vincent lui adresse à Paris, I, 64 ;

— à Rome, I, 114, 115, 121, 122, 144, 148, 162, 173, 203, 223, 249, 283 ;

— à Toul, II, 54, 60 ;

— à La Rose, III, 74.

— Lettres qu'il écrit de Marseille à saint Vincent, II, 395, 398.

— Sa connaissance de la langue hébraïque, I, 249, 251 ; III, 97.

— Ses démêlés avec son frère, I, 173.

— Son arrivée à Rome, où il a été envoyé pour négocier l'approbation de la Compagnie, I, 114.

— Saint Vincent le presse de revenir à Paris pour travailler aux missions, I, 252, 284, 298.

— M. du Coudray s'imagine que le saint est prévenu contre lui, I, 283.

— A Paris, I, 343, 396, 397.

— Il va négocier la fondation de l'établissement de Troyes, I, 424, 425, 426.

— A Toul, supérieur, I, 538 ; II, 34, 68 ; VIII, 517.

— C'est à lui que M. Dehorgny doit sa vocaiion de missionnaire, II, 55.

— Malade, II, 102.

— Rappelé à Paris, II, 148.

— A Paris, II, 166, 255, 271 ; XIII, 299, 301.

— A l'Assemblée générale de 1642, II, 307 ; XIII, 288, 298, 357.

— Nommé membre de la commission chargée de préparer les règles et constitutions, XIII, 292.

— Il est question de l'envoyer en Barbarie pour délivrer des esclaves et donner une mission, VIII, 554.

— Sur le point de partir pour Marseille, II, 360.

— Missions aux galériens de cette ville ; conversions, II, 395, 398.

— Les prêtres de M. d'Authier lui disent leur désir de s'unir à la congrégation

____________________________________________________________________

— p. 184 —

de la Mission, II, 422.

— Il rentre à Paris malade et est redemandé à Marseille, où il s'apprête à retourner, II, 423.

— A La Rose, supérieur, III, 26, 27, 50, 57.

— Il va à Aiguillon, III, 114.

— A M. Portail, qui va faire la visite à La Rose, saint Vincent conseille d'être doux et humble l'égard de M. du Coudray, II, 620.

— Erreurs doctrinales. de M. du Coudray, III, 70, 78, 97.

— Saint Vincent se propose de l'envoyer à Richelieu, III, 70, 78, 92 ;

— et même songe à le renvoyer de la Compagnie, III, 97.

— A Richelieu, III, 98, 104, 135, 286, 297.

— Sa mort, III, 413, 418.

— Autres mentions, I, 43 ; XIII, 204, 205, 214.

Ducournau (Bertrand), frère de la Mission.

— Note biographique, III, 172.

— Lettres que lui adressent saint Vincent, V, 392 ;

— le chanoine Cruchette, VIII, 515.

— Lettres qu'il adresse à saint Vincent, IV, 468 ;

— à Louise de Marillac, V, 647 ; VI, 641 ; VII, 628, 629 ;

— au chanoine de SaintMartin, VIII, 513.

— Saint Vincent le prend pour secrétaire, I, XII.

— Ce que le frère Ducournau a fait pour conserver les originaux des lettres du saint sur sa captivité, I, 1 ; VIII, 513-515 ;

— ses entretiens aux missionnaires, XII, 445-450.

— Il oublie de communiquer une lettre au saint, IV, 309 ;

— se permet d'ajouter un post-scriptum personnel au bas d'une lettre du saint, IV, 580 ;

— renseigne Louise de Marillac sur la santé du saint, III, 6 ;

— sert d'intermédiaire entre le saint et Louise de Marillac, III, 172 ; V, 36 ; VII, 72, 142.

— Absent de Saint-Lazare, VIII, 89.

— Sa santé, V, 177, 181, 183, 206, 219, 221, 249, 257 ; VIII, 185, 186.

— Il assiste le saint mourant, XIII, 188.

— Autres mentions, IV, 275 ; V, 271 ; VI, 351, 547 ; VII, 528 ; XIII, 194, 578.

Du Creux (Veuve du capitaine), esclave à Alger. — V, 330 ; VI, 169 ; VIII, 534, 537.

Duel.

— Passion du comte de Rougemont pour les duels, voir ce nom.

— Saint Vincent détourne Philippe-Emmanuel de Gondi de se battre en duel, voir Gondi (Philippe de).

— Fréquence du duel vers 1650 ; ligue contre le duel ; demande d'un bref au Pape, V, 618-620.

____________________________________________________________________

— p. 185 —

Dufaur (M.). — Saint Vincent donne de ses nouvelles à M. de Forges, VIII, 52-53.

Dufaux (R. M.), visitandine. — VIII, 370.

Du Fay (Isabelle).

— Note biographique, I, 27.

— Lettres que lui adresse saint Vincent, I, 27, 32, 109, 125, 147, 165, 169, 190, 205, 225, 277.

— Son éloge, XI, 131, 434.

— Sa charité, I, 30, 31, 32, 34, 205.

— Membre de la Charité de l'Hôtel-Dieu, I, 280 ;

— et d'une autre Charité, I, 31, 73

— Rapports avec saint Vincent, I, 38, 63, 77, 83, 93, 167 ;

— avec Louise de Marillac, I, 29, 31, 36, 81, 135.

— Son infirmité, IX, 604 ; XI, 131, 434.

— Sa santé, I, 36, 124, 125, 128, 130, 281.

— Autres mentions, I, 39, 79, 101, 119.

Dufestel (Claude), frère de la Mission. — Note biographique, VII, 332.

Dufestel (François), prêtre de la Mission.

— Note biographique, I, 530.

— Lettres que saint Vincent lui adresse à Annecy, II, 216, 286, 290, 297, 317, 374.

— A Troyes, supérieur, I, 541, 579, 585, 586 ; II, 119, 148, 149 ; VIII, 517.

— Dieu l'y bénit, II, 215, 219.

— Sa santé, I, 530, 531, 532, 538, 540.

— A Saint-Lazare, au séminaire de rénovation, II, 79, 80, 102.

— Destiné à Annecy, II, 210, 211.

— A Annecy, supérieur, II, 215, 218, 222, 223, 224 ; VIII, 518.

— Déchargé de la supériorité sur sa demande, II, 297, 299, 300.

— Consulteur du nouveau supérieur, II, 355.

— A Cahors, supérieur, II, 389, 407, 409, 442 ; VIII, 518.

— Destiné à Agen, II, 419.

— A Marseille, supérieur, II, 482 ; VIII, 518.

— Une maladie du poumon l'oblige à quitter cette ville, II, 532.

— Il est hors de la Compagnie, II, 614.

— Motif de sa sortie, III, 2.

— Autre mention, III, 71.

Dufestel (François), curé du Havre. — V, 378.

Du Fontpidoux (Alexandre), conseiller au présidial.

— On veut obliger l'évêque de Périgueux à le prendre pour vicaire général, II, 625.

Du Fosse (M.). — Ses Mémoires, XIII, 93.

Dufour (M.). — V, 13.

Dufour (Antoine), prêtre de la Mission.

— Note biographique, II, 481.

— Aux Bons-Enfants, supérieur, VIII, 516.

Dufour (Claude), prêtre de la Mission.

— Note biographique,

____________________________________________________________________

— p. 186 —

II, 496.

— Lettres de saint Vincent à M. Dufour à Saintes, II, 603 ; III, 50, 164, 173, 202, 345, 489 ;

— à Sedan, IV, 103 112, 261, 368, 444.

— Lettre de M. Dufour, missionnaire a Madagascar, à saint Vincent, VI, 9.

— Professeur aux Bons-Enfants ; il ne réussit pas et en est retiré, II, 482, 489.

— A Montmirail, II, 496.

— Il se sent vocation pour la Chartreuse ; saint Vincent l'en détourne, III, 164, 173, 202, 345-347 ; IV, 103, 368.

— A Saintes, supérieur, II, 603 ; VIII, 518.

— Sa "grande récollection" "choque" quelques-uns de ses confrères, III, 8, 26.

— Saint Vincent renonce à l'envoyer à Cahors pour ne pas "mortifier" l'évêque de Saintes, III, 71.

— Il s'offre pour aller assister les esclaves et les forçats ; saint Vincent lui dit de patienter, III, 489.

— Destiné à la Mission de Madagascar, IV, 86, 103-104, 112, 368, 543, 546 ; V, 417, 423.

— A Sedan, IV, 116 189, 542.

— Mécontent de son supérieur, IV, 261, 444.

— Son désir d'aller en pèlerinage à N.-D. de Liesse, IV, 369.

— Saint Vincent le dissuade de publier un livre, IV, 445.

— A Saint-Lazare, directeur du séminaire interne, IV, 629.

— En mission, V, 153.

— Désiré à Madagascar, V, 299.

— Voyage à Madagascar, V, 640 ; VI, 9-12, 16, 18, 203-211.

— A Madagascar et à l'île Sainte-Marie, VI, 16, 211-222, 233 ; XIII, 318.

— Sa mort, VI, 16, 192-195, 217-220, 427, 432, 434, 435, 440, 443, 445, 451, 453, 456, 459, 462, 471, 474, 552, 569, 573, 577, VII, 9, 11 ; VIII, 466 ; XI, 419, 428 ; XIII, 169.

— Mention de la conférence faite sur ses vertus, XII, 476.

— Autre mention, V, 66.

— Voir Madagascar.

Du Four (Perrette), première nourrice de Louis XIV.

— Rapports avec Louise de Marillac, V, 647.

— Elle demande, de la part de la reine, des filles de la Charité pour assister les soldats blessés et malades de l'hôpital de La Fère, X, 197.

— Sa présence à La Fère quand les sœurs y arrivent, X, 204.

— Elle continue dans la suite de soccuper de l'hôpital, VI, 137.

Du Fresne (Charles), sieur de Villeneuve.

— Note biographique ; saint Vincent lui écrit de Châtillon sa prochaine arrivée à Paris, I, 23.

— Prochain voyage à Villepreux, I, 85.

— Saint Vincent le croit à la cour, I, 124.

— Rapports de M. du Fresne avec le saint, II, 11, 492 ; ~II, 276 ;

____________________________________________________________________

— p. 187 —

— avec la soeur Louise Ganset, VI, 171 ; VII, 440.

— Sa générosité envers les parents de saint Vincent, IV, 535.

Du Fresne (mlle), sœur du précédent.

— Voyage à Villepreux, I, 83, 85 ;

— à Montmirail, I, 124.

Dufresne (Denis), frère de la Mission. — Note biographique, III, 313.

Dufresner (M.), de Nantes. — VIII, 329.

Du Halier (M.). — II, 43.

Duhamel (M.), prêtre de la Mission.

— Note biographique, II, 75.

— Envoyé à Annecy dès la fondation de l'établissement, II, 15.

— Jugement que portent sur lui sainte Chantal, II, 25 ;

— et Madame Goussault, II, 98, 101.

— Vacillant dans sa vocation, II, 25, 98, 101.

— Sa sortie de la Compagnie, II, 142.

Du Hamel (Henri), curé de Saint-Merry à Paris.

— Note biographique ; son attitude vis-à-vis du jansénisme, IV, 621.

Du Houssay (François Malier), évêque de Troyes.

— Il offre aux missionnaires de Troyes de desservir la cure de Barbuise et d'en toucher les revenus, V, 137.

— Saint Vincent s'y oppose, V, 313.

— Rapports avec le saint, VI, 133.

— Il demande une dispense de mariage, VII, 490, 527.

— Autre mention, VI, 372.

Duiguin (Dermot), prêtre de la Mission.

— Note biographique ; départ pour l'Irlande, III, 82.

— Retour en France, III, 486.

— Destiné aux Hébrides, IV, 92.

— Aux Hébrides, IV, 494 ; VI, 164 ; XI, 186, 288.

— Rapport à la Propagande, IV, 494.

— Il donne des nouvelles de sa Mission, IV, 515 ; V, 116.

— Sa mort, VI, 569, 573, 576, 577, 579 581, 584, 590, 595, 600, 602, 604, 610 ; VII, 9, 11, 31, 312 ; XI, 434.

Dujardin (M.). — Rapports avec M. Barreau, V, 30, 328.

Du Lorier (Madame). — VI, 180.

Dulys (Pierre), prieur de N.-D. des Trois-Epis, en Alsace.

— Note biographique, VII, 319.

— Ses démarches en vue d'obtenir de saint Vincent des missionnaires pour son prieuré, VII, 319 ; VIII, 8.

— Ses deux neveux, VIII, 8.

Du Marche (François), curé de Serqueux. — III, 376, 377.

Du Maretz (Jean). — II, 183.

____________________________________________________________________

— p. 188 —

Du Maretz (Femme), épouse du précédent.

— Vente d'une maison à Paris, II, 183.

Dumas (Jean-Aimé), prêtre de la Mission.

— Note biographique, VIII, 192.

Dumecq (Madame), dame de la Charité. — I, 230.

Du Mée (Mlle), dame de la Charité.

— Visite des Enfants trouvés à la campagne, II, 296, 301.

— Autres mentions, I, 421 ; II, 198, 217.

Dumesnil (M.), prêtre, à Bayonne. — II, 6.

Dumesnil (Jacques), clerc de la Mission.

— Note biographique ; sa mort, III, 418.

Dumont (Joseph), ecclésiastique de Lyon. — XIII, 41.

Du Moras (Bertrande), mère de saint Vincent. — XIII, 1.

Du Mur (Jean), habitant de Clichy. — XIII, 18.

Dunkerque (Ville de), dans le Nord.

— Siège de cette ville, VII, 171-172.

Dunois (Charles d'Orléans, comte de). — VIII, 414.

Dunots (Humbert), prêtre de la Mission.

— Note biographique, III, 1.

— Il se laisse influencer par M. Codoing, III, 2.

Du Noyé (Gillette), mère de Jean Martin. — II, 596.

Dupart (Abbesse), fille de Mme Fouquet.

— Elle demande et obtient la permission d'entrer dans les monastères de la Visitation de Paris, VIII, 358, 453, 463.

Du Perron (Cardinal Jacques), évêque d'Angouleme.

— Missons dans son diocèse, I, 439 ; II, 377.

— Il propose à saint Vincent d'y établir des missionnaires, II, 430, 441.

— Eloge de saint François de Sales, XI, 66.

— Autre mention, I, 497.

Du Perron (Jean Davy), archevêque de Sens.

— Il approuve la Charité de Joigny, XIII, 442, 444, 445, 456-459.

Duperroy (Nicolas), prêtre de la Mission.

— Note biographique, V, 2.

— Lettres que saint Vincent lui adresse en Pologne, VI, 36, 310, 339, 407, 553 ; VII, 140.

— A la veille de partir pour la Pologne avec M. Ozenne, V, 2.

— Voyage en Pologne, V, 33, 43 ; voir Ozenne.

— En Pologne, V, 76,137, 166, 359, 573, 610 ; VI, 3, 4, 80, 96, 99, 254, 298, 523, 541, 562 ; VII, 5, 53, 76, 108, 111, 250, 261, 347, 402, 458, 459, 515, 535, 613, 627 ; VIII, 80, 86, 125, 169, 218, 241, 259, 273, 299, 328, 424.

— Son ordination sacerdotale,

____________________________________________________________________

— p. 189 —

V, 108.

— Ses progrès dans l'étude de la langue polonaise, V, 112, 227, 314 ; XII, 27.

— Son obéissance et sa fermeté, V, 139.

— Missions, V, 201, 232.

— Il reste à Varsovie malgré l'entrée des Suédois dans cette ville, V, 468, 473, 532 ;

— y est exposé à toutes sortes de dangers, VI, 109, 123 ; XI, 341, 364, 403 ; XII, 67.

— Les Suédois le maltraitent et le dépouillent, VI, 79, 112, 126-127, 138, 139, XI, 359, 369.

— A Opole avec. M. Ozenne, VI, 303.

— Malade, VI, 310, 314, 323, 325, 330, 339, 341, 363, 372.

— Projet de voyage en France, VI, 401, 445, 453, 472.

— Nouvelle Maladie, VI, 407, 427, 432, 434, 451, 453, 472, 475, 485 ; XI, 408, 410.

— A Cracovie ; il va mieux, VI, 540, 541, 552.

— A Varsovie, VI, 609, 611.

— Sa santé est bonne, VII, 74, 140 ; VIII, 278.

— Il va partir pour Cracovie, VII, 159.

— Sa guérison, VIII, 168.

— Voir Pologne, Varsovie.

Duperroy (Victor), prêtre de la Mission, frère du précédent.

— Note biographique ; saint Vincent donne de ses nouvelles à son frère, VI, 37.

— A Montmirail, VI, 291.

— Rentré dans sa famille, VI, 311.

— Son désir de revenir dans la Compagnie ; saint Vincent est prêt à le recevoir, VII, 108, 627.

Duplessis (Mme). — VI, 405 ; VIII, 433.

Du Plessis (Christophe), baron de Montbard, conseiller du roi.

— Note biographique, IV, 624.

— Il fonde, pendant les misères de la Fronde, des magasins généraux pour venir en aide aux affamés, IV, 540.

— Membre de l'assemblée qui s'occupe des filles de la Providence après la mort de la fondatrice, VI, 535.

— Autre mention, V, 13.

Du Plessis-Praslin (César de Choiseul, comte), pair et maréchal de France.

— Fondateur du prieuré de Jolly, VIII, 167.

Dupont (Claude), forçat à Toulon. — VI, 298.

Dupont (Louis), prêtre de la Mission.

— Note biographique, III, 234.

— Lettres que saint Vincent lui adresse à Tréguier, V, 552, 582, 605 ; VI, 54, 175, 360, 572, 603 ; VII, 28, 102, 178, 384, 411, 549 ; VIII, 67, 116, 145, 194, 274.

— Au Mans ; rappelé à Paris, III, 234.

— A Saint-Lazare, IV, 21.

— A Toul, supérieur, VIII, 517.

— A Tréguier, supérieur, VIII, 520.

— Moments d'abattement, VI, 54.

— Il retient une lettre adressée par saint Vincent à un de ses con-

____________________________________________________________________

— p. 190 —

frères ; le saint l'en blâme, VI, 175.

— Son état de santé, VI, 360.

— On lui offre deux bénéfices, qu'il serait heureux d'accepter pour les donner plus tard à la Compagnie ; saint Vincent ne lui permet pas de les recevoir, VII, 178.

— Professeur, VII, 262-263.

Du Pont-Courlay (Marie-Marthe), petite-nièce du cardinal de Richelieu.

— En retraite chez Louise de Marillac, II, 592.

Dupont-Fournier (M ). — Voir Fournier (M.).

Duport (M.). — Saint Vincent lui écrit qu'il vaut mieux, pour l'âme de son fils défunt, faire dire des messes basses que demander un service solennel, VI, 529.

Duport (Nicolas), prêtre de la Mission, fils du précédent.

— Note biographique, IV, 114.

— Lettres que saint Vincent lui adresse à Gênes, VI, 354, 373.

— Proposé pour Madagascar, IV, 86.

— Chargé de diriger une retraite d'ordination à Saint-Lazare, IV, 114.

— Son éloge, IV, 306 ; XI, 430.

— A Gênes, IV, 427 ; V, 275, 323, 491 ; VI, 22.

— Il sait assez la langue italienne pour aller en mission, IV, 305.

— Il donne la mission aux ouvriers qui construisent la maison des missionnaires, IV, 437.

— Son sentiment sur les vœux, V, 315, 316.

— Très apprécié du cardinal Durazzo, VI, 530.

— Une épidémie de peste met sa vie en danger, VI, 354, 373.

— Il s'offre pour soigner les pestiférés, VI, 375, 381.

— Atteint par le mal, VI, 456, 459, 462, 464, 467, 469, 470, 474, 483.

— Sa mort, VI, 487, 488, 489, 492, 511, 514, 519, 522, 552, 569, 573 ; VII, 11 ; XI, 429-432.

— Mention de la conférence faite sur ses vertus, VI, 592 ; XII, 476.

Duporzo (M.). — VIII, 287.

Dupré (M.), chanoine d'Ecouis. — XIII, 22, 24.

Du Pred (M.). — II, 486.

Du Puget (Etienne), évêque de Marseille.

— Rapports avec les prêtres de la Missiom III, 259, 271, 403, 417, 450 ; VII, 36 ; VIII, 60.

— Il se propose d'ériger un séminaire et de le leur confier, VII, 55, 59, 66, 99.

— Il veut donner sa démission, VII, 160.

Dupuich (M.). — VII, 350.

Dupuich (François), prêtre de la Mission.

— Note biographique, VII, 124.

— Envoyé de Troyes à Annecy, VI, 279.

____________________________________________________________________

— p. 191 —

— Saint Vincent lui annonce qu'il est nommé supérieur de l'établissement de Troyes, VII, 124-125.

— A Troyes, supérieur, VII, 218, 318, 333, 490, 527, 572 ; VIII, 64, 276, 354, 517.

Dupuis (M.), clerc de la Mission. — A Cahors, II, 580.

Dupuls (Etiennette), fille de la Charité.

— Proposée pour Nantes, XIII, 708.

— Sur le point de partir à Angers, VII, 367, 368.

— Autre mention, XIII, 575.

Dupuis (Michel), prêtre de la Mission.

— Saint Vincent demande un dimissoire pour lui, I, 582.

— Envoyé à Bar-le-Duc, II, 62.

— A Saint-Mihiel ; saint Vincent lui écrit pour le rappeler à Paris, II, 213.

Dupuy (Pierre), auteur d'un ouvrage sur les droits de l'Eglise gallicane. — III, 601.

Dupuys (Jean), notaire à Paris. — XIII, 202, 203, 204, 232.

Duquesne (Amiral Abraham). — Pillage de vaisseaux flamands, VIII, 479.

Durand (Antoine), prêtre de la Mission.

— Note biographique, V, 159.

— Lettres que saint Vincent lui adresse à Agde, VI, 66, 292, 321 ; VII, 22, 156, 184, 594 ; VIII, 27, 100.

— Professeur au séminaire Saint-Charles ; destiné à la Pologne, V, 159.

— A Varsovie, V, 174, 376.

— Son ordination sacerdotale, V, 186.

— Sa première messe, V, 217.

— Son application à l'étude de la langue polonaise, V, 227, 314.

— Son état de santé, V, 383, 403.

— De retour en France, V, 468, 470, 473.

— Placé supérieur à Agde, V, 554.

— Conseils que saint Vincent lui donne pour la bonne conduite de sa maison, VI, 66 ; XI, 342.

— A Agde, supérieur, VI, 105, 587  ; VII, 66, 98, 301 ; VIII, 14, 98, 99, 124, 139, 186, 520.

— Il s'occupe de la fondation du séminaire de Montpellier, VII, 536, 537.

— Saint Vincent lui demande d'aller remplacer momentanément M. Get à Montpellier, VIII, 3.

— M. Durand s'occupe de la fondation de l'établissement de Narbonne, VIII, 99, 100.

— Il ne désire pas retourner en Pologne, VI, 610.

Durand (Julien). — XIII, 19.

Durazzo (Cardinal Etienne), archevêque de Gênes.

— Note biographique, II, 541.

— Lettres de saint Vincent au cardinal, IV, 249 ; VIII, 119, 321 ;

— du cardinal à saint Vincent, II, 544 ; VIII, 456.

____________________________________________________________________

— p. 192 —

— Son éloge, III, 1, 146, 374 ; VI, 22, 104.

— Son zèle, III, 74, 187 ; VII, 523.

— Son émotion le jour de la première communion des enfants, III, 119.

— Il se réjouit d'avoir des prêtres de la Mission dans son diocèse, II, 544 ;

— fait sa retraite annuelle avec eux, III, 505.

— Rapports avec saint Vincent, VII, 552 ;

— avec les missionnaires, III, 142 ; IV, 74, 591, 601-602 ; V, 131, 235, 251, 252, 253, 315, 323, 394, 453, 470, 487, 495, 531 ; VI, 22, 104, 411, 620, 630 ; VII, 375, 398, 422, 542, 566, 576, 577, 578, 588, 611.

— Sa bienveillance pour eux, III, 59 ; V, 204, 480 ; VII, 215, 543 ; VIII, 284, 461.

— Son estime pour M. Duport, qu'il voulait prendre pour confesseur, VI, 530.

— Reconnaissance de saint Vincent pour ses bontés, IV, 223, 234, 249, 253 ; VII, 246, 311, 360-361, 540 ; VIII, 16, 88, 103, 119, 134, 150, 303, 321.

— Saint Vincent attend le portrait du cardinal, V, 205 ;

— trouve qu'il surcharge les missionnaires de travail, III, 52, 90.

— Le cardinal leur accorde le repos nécessaire après chaque mission, III, 110.

— Il leur fait bâtir une maison, IV, 437.

— Les missionnaires se tiennent à sa disposition pendant la peste, VI, 99, 158, 352, 354, 359, 375.

— Il presse pour l'envoi d'autres missionnaires, VI, 620, 630.

— Il est appelé à Rome par le Pape, VII, 482, 616.

— Son départ, VII, 622.

— Il aide les missionnaires de Rome à acheter le palais du cardinal Bagni, VIII, 118, 119, 128, 134, 150, 185.

— Il écrit à saint Vincent pour lui recommander de se soigner, VIII, 456.

Durazzo (Marquis), résident de la République de Gênes en France, neveu du précédent.

— Saint Vincent explique pourquoi il ne peut le loger à Saint-Lazare, VII, 361 ;

— recoit sa visite à Saint-Lazare, VII, 552.

— Eloge du marquis, VII, 552 ; VIII, 68.

Durazzo (Mgr). — Messes à son intention, VI, 621.

Du Rivau (Jacques de Beauveau, sieur), neveu du cardinal Richelieu.

— Saint Vincent recommande aux missionnaires de Richelieu de ne rien faire, touchant le temporel, que de l'avis de M. du Rivau, IV, 7, 8, 9, 63, 64.

— Autre mention, III, 415.

Du Rivaux (M), gouverneur général des Français de Madagascar.

— Il apporte à M. Bourdaise des nouvelles de ses

____________________________________________________________________

— p. 193 —

confrères, VI, 217.

— Parrain d'un nègre, VI, 236.

— Autres mentions, VI, 223 ; VIII, 503.

Du Rosier (M.), forçat à Toulon. — VIII, 545.

Durot (Nicolas), prêtre de la Mission.

— Note biographi(lue, I, 415.

— Son éloge, I, 535.

— Son avis sur les Charités de Beauvais, XIII, 834.

— En mission à Romans, I, 415.

— Destiné à Richelieu, I, 428, 429.

— A Richelieu, I, 448, 463, 510.

— A Toulouse, I, 527, 536, 537, 539.

— Saint Vincent lui recommande d'être bien soumis et de "reprendre l'esprit" qu'il avait à Saint-Lazare, I, 607.

— Mort de sa mère, I, 540.

— Il quitte le diocèse de Toulouse, où il a bien travaillé, II, 88.

— A Saint-Lazare, II, 102.

— A Richelieu, II, 112.

— Saint Vincent ne désire pas qu'il ait communication avec "les filles de Richelieu", II, 112.

— Envoyé de Luçon à Richelieu, II, 316.

— Malade, II, 489.

Du Rotoir (M.), à Beauvais.

— Il donne l'hospitalité chez lui à Louise de Marillac, I, 99.

— Autre mention, I, 97.

Durtal (Ville de), en Maine-et-Loire.

— Saint Vincent tombe dans le Loir, près de Durtal, III, 424.

Du Ruisseau (M.), de Fontenay-aux-Roses.

— Rapports avec les filles de la Charité, II, 254, 255

Du Sault (Baron). — IV, 384.

Du Sault (Mme la présidente), épouse du précédent.

— Dame de la Charité, III, 262.

— Rapports avec saint Vincent, III, 426.

— Saint Vincent s'excuse auprès d'elle de ne pouvoir lui rendre de suite un service qu'elle demande, IV, 383.

Du Sault (M.), fils des précédents. — IV, 383-384.

Dusault (Jean-Jacques), évêque de Dax.

— Il authentique une copie des lettres d'ordination de saint Vincent, I, 16 ;

— à la demande de ce dernier, I, 17.

— Son vicaire général signe les lettres dimissoriales de saint Vincent pour le diaconat et la prêtrise, XIII, 4, 6.

Du Saussay (André), évêque de Toul.

— Note biographique ; auteur d'un martyrologe français, I, 589.

— Il a ordre de l'archevêque de Paris d'aller voir la duchesse d'Aiguillon à Rueil avec saint Vincent, II, 37.

— Mésintelligence entre lui et un de ses vicaires généraux, IV, 30

— Il s'oppose au départ des visitandines pour la Pologne, IV, 249.

— Son

____________________________________________________________________

— p. 194 —

éloge par M. Molé, VIII, 170.

— Mandement sur le jubilé, XI, 332.

— Of ficial de Paris, IV, 405.

— A Toul, VIII, 10.

Dusin (Dominique), curé de Pouy, oncle de saint Vincent.

— Saint Vincent lui écrit, I, 17

Du Soyecourt (Françoise-Antoinette), visitandine.

— Note biographique ; saint Vincent lui permet d'aller passer quelque temps au monastère de Chaillot, VI, 405.

Du Tartre (Marguerite). — V, 110.

Du Tillet (M.), greffier en chef du Parlement de Paris. — XIII, 233, 402, 587.

Dutour (M.), grand vicaire de Soissons.

— Lettre que saint Vincent lui adresse, VII, 204.

— Autre mention, VII, 285.

Duval (M.), chanoine de Tréguier.

— Note biographique ; saint Vincent lui annonce que l'établissement des ursulines de Guingamp est approuvé et le remercie de sa bienveillance pour les missionnaires de Tréguier, V, 52.

Duval (André), docteur de Sorbonne.

— Note biographique, I, 116.

— Son éloge, XI, 154, 202.

— Conseiller de saint Vincent, I, 116, 151, 405 ; XIII, 247 ;

— et de M. Alix, I, 190.

— Quelques-unes de ses paroles rappelées par le saint, II 225 ; XI, 26, 154, 202 ; XII, 100, 376.

Duval (Jean), carme déchaussé, évêque de Babylone.

— Note biographique, II, 411.

— Voir Babylone.

Duval (Noël), du Mans. — V, 600 ; VI, 56, 109, 133 ; VII, 323 ; VIII, 200.

Duverger d eHauranne, abbé de Saint-Cyran.

— Voir Saint-Cyran.

Duvergier (M.). — III, 461.

Du Vigean (Anne de Neubourg, marquise).

— Note biographique ; ses enfants ; mort de son fils aîné, II, 110.

— Elle a des intérêts dans le service des coches, IV, 527.

— Sa santé, VIII, 44.

Du Vigean (Marthe), fille de la précédente.

— Note biographique ; elle écrit à saint Vincent au sujet du différend des carmélites, VIII, 422.

Dwyer (Edmond), évêque de Limerick.

— Note biographique ; saint Vincent lui annonce le départ de plusieurs missionnaires pour l'Irlande, III, 79.

— Le prélat remercie le saint

____________________________________________________________________

— p. 195 —

du bien que les missionnaires font dans son diocèse, III, 356, 420.

— Sa mort, V, 156.

Dyé (Village de), dans l'Yonne.

— Le prieuré de Dyé est offert à la congrégation de la Mission, II, 427.

Dyscoles. — Les renvoyer de la Compagnie après avoir beaucoup patienté, voir Mission (Congrégation de la).

 

E

Eaux (Villes d').— Voir Bourbon-l'Archambault, Forges, Remèdes.

Eaux purgatives et minérales.

— Marchand d'eaux, voir Deure.

— Usage qu'en font saint Vincent et Louise de Marillac, voir ces mots.

Ecclésiastiques. — Voir Clergé, Conférence des mardis (Ecclésiastiques de la), Curés, Evêques, Ordinands, Prêtres, Séminaires.

Eclipses. — Voir Astronomie.

Ecoles. — Prix de la pension dans certains établissements scolaires, voir Pension.

Ecoles Pies (Clercs réguliers des). — IX, 705.

Economies. — Ne pas les exagérer, I, 387 ; III, 504.

Ecossais (Collège des) à Paris. —XI, 288.

Ecosse.

— Travaux des missionnaires en Ecosse, IV, 515 ; V, 69, 116, 124, 145 ; VI, 530-531

— Persécution, V, 367, 389 ; XI, 173, l85-186, 304 ; XII, 39-40.

— M. Brin, envoyé en Ecosse pour visiter les missionnaires, revient sans avoir pu voir ses confrères, voir Brin.

— Le cardinal Bagni invite saint Vincent à choisir deux prêtres pour aller visiter les Missions d'Ecosse et d'Hibernie, VI, 441, 593, 607 ; VII, 7.

— Le saint lui écrit à ce sujet, VI, 481.

— Autres mentions, V, 65 ; XI, 309, 324, 353 ; XIII, 169.

— Voir Duiguin, Hébrides, Le Blanc (François), Lumsden.

Ecouis (Village d'), dans l'Eure.

— Saint Vincent de Paul, chanoine et trésorier de l'église collégiale, prend possession de son bénéfice, XIII, 19-22.

— Il prête le serment d'usage et invite ses nouveaux confrères à dîner, XIII, 22.

— Le chapitre se plaint de ce qu'il manque au devoir de la résidence et l'invite à s'expliquer, XIII, 22-24.

____________________________________________________________________

— p. 196 —

Ecriture Sainte. — Conférences sur l'Ecriture Sainte à Saint. Lazare, VIII, 226.

Ecrouelles. — Maladie guérissable par l'attouchement des rois de France et du septième enfant d'une même famille, V, 289 ; VI, 623.

Ecrouves (Village d') dans la Meurthe-et-Moselle.— V, 231 ; VI, 517.

Edimbourg (Ville d') en Ecosse.

— M. Le Blanc est transféré dans la prison de cette ville, V, 389.

Egga (Ile d') aux Hébrides.

— Travaux apostoliques de M. Duiguin dans cette île, IV, 515 ; V, 116.

Eglise.

— Prévisions de saint Vincent sur l'avenir de l'Eglise en Europe, III, 35, 153, 182 ; V, 418 ; XI, 309, 352-356.

— Ignorance de beaucoup de fidèles, IV, 284

— Il faut à l'Eglise des hommes "évangéliques", III, 202.

— Les mauvais prêtres sont ses principaux ennemis, XI, 309.

— Dieu la soutient par la destruction de tout ce qui semble la soutenir, XI, 415-416

— C'est un devoir de travailler pour la diffusion de l'Eglise, voir Zèle.

— Hérésie des deux chefs, voir Barcos.

— L'abbé de Saint-Cyran déclarait que, depuis cinq cents ans, la véritable Eglise n'était plus, et qu'il renverserait celle de son temps pour faire revivre l'ancienne, voir Saint-Cyran (Abbé de).

Eglises. — Malpropreté et désordre des églises de France, IV, 326.

Egypte.

— Fuite de N.-S. en Egypte, VI, 114 ; X, 243, 569 ; XIII, 783.

— Anciens monastères, XII, 416.

— Ravages causés en Egypte par les sauterelles, VI, 228.

— Autre mention, XI, 420.

Elans.— Envoi d'un pied d'élan à la duchesse d'Aiguillon, IV, 357, 379.

— Ces pieds étaient employés pour guérir l'épilepsie, IV, 357.

Elbène (Barthélemy d'), évêque d'Agen.

— Il fait appliquer une fondation à la congrégation de la Mission, IV, 44, 45.

— Rapports avec les missionnaires d'Agen ou de La Rose, V, 79-80, 438.

— Sa négligence pour subvenir aux besoins du séminaire et "affermir" la fondation, VI, 347, 421, 547 ; VII, 3, 335.

— Saint Vincent se propose de déléguer un de ses confrères auprès de lui, VII, 589.

— Voir Agen.

____________________________________________________________________

— p. 197 —

Elections.

— Les élections chez les filles de la Charité, voir Officières ;

— dans les confréries de la Charité, XIII, 419, 433, 440, 447, 451, 452, 461, 466, 478, 485, 506, 512, 516, 527, 531, 533, 535.

Elie, prophète.

— Son zèle, XII, 155.

Elisabeth (Sainte).

— Voir Visitation (Fête de la).

Elisabeth (Sœur). — Voir Hellot (Elisabeth), Martin (Elisabeth) .

Elus.

— Petit nombre des élus, XII, 126 ; XIII, 813.

— La parabole des vierges sages et des vierges folles appliquée aux communautés, X, 612-613 ; XI, 441.

Emery (M.). — VIII, 452.

Emery (Michel Particelli, sieur d'), contrôleur des finances.

— Note biographique, III, 595.

— Autre mention, V, 498.

Emfrie (Pierre), prêtre de la Mission.

— Note biographique, VI, 518.

Emmanuel (Frère), frère de la Mission.

— Probablement épileptique, VII, 289.

Emplois. — Bien s'acquitter de tous les emplois, même des moindres, XII, 454.

Empressement.

— On se plaint de la lenteur de saint Vincent, II, 207.

— Il déclare que la lenteur ne lui a jamais nui, II, 207, 208 ; VII, 288.

— Les affaires précipitées ne réussissent jamais, I, 434 ; II, 207, 208 ; IV, 122.

— Les œuvres de Dieu se font peu à peu, II, 226, 466.

— Se hâter lentement, II, 276.

— Qui s'empresse recule, II, 473.

— Ne pas s'empresser pour "émousser la pointe de la nature", V, 534.

— S'empresser, c'est agir contre la Providence, IV, 347-348.

— La grâce a ses petits commencements et ses progrès, III, 147.

— Les choses qui doivent le plus durer sont lec plus lentes à se perfectionner, VII, 220.

— Différer autant que possible de donner des règlements, III, 272.

— N.-S. a attendu avant de donner des règles, VII, 148.

— Voir Conseil.

Enfant-Jésus (Frères de 1'). — X, 576.

Enfants de Marie. — VI, 593.

Enfants Trouvés.

— Ce qu'était la Couche avant 1638, XIII, 775, 791, 798, 807.

— Les dames de la Charité adoptent quel-

____________________________________________________________________

— p. 198 —

ques enfants et les confient aux filles de la Charité (1638) ; premiers commencements de l'œuvre, I, 410, 417, 421, 423, 433.

— Achat d'une chèvre, I, 421, 433.

— Mémoires de saint Vincent et de Louise de Marillac sur l'œuvre des Enfants trouvés, I, 419, 436.

— Projet de M. et Mlle Hardy sur l'organisation de l'œuvre, I, 421, 433.

— Assemblées des dames des Enfants trouvés, I, 459, 572.

— Union de l'œuvre des Enfants trouvés à celle de l'Hôtel-Dieu, I, 546 ; XIII, 777.

— Gêne qu'apporte à l'œuvre la présence de soldats logés dans la maison des enfants trouvés ; démarches pour les écarter, I, 440-445.

— Il est question de transférer les enfants trouvés dans un autre local, I, 445.

— Tableau donné aux Enfants trouvés, I, 455.

— Instances des chanoines de Notre-Dame auprès des dames de la Charité pour qu'elles se chargent de tous les enfants de la Couche, XIII, 807.

— Saint Vincent engage les dames à accepter et leur dit comment l'œuvre pourrait fonctionner, XIII, 774-778.

— Les dames acceptent le 12 janvier 1640, II, 6 ;

— et commencent l'œuvre le 30 mars, XIII, 780.

— Saint Vincent recommande l'œuvre aux dames dans leurs assemblées, XIII, 779, 782, 788, 791, 796, 797, 801, 802, 807.

— On veut enlever aux dames toute autorité sur l'œuvre ; elles menacent de se retirer, II, 92.

— Affaire Serquemanant, II, 438-440.

— Poursuites contre la mère d'un enfant trouvé, II, 120-l22.

— Combat près de la maison des enfants trouvés ; épouvante des enfants et des nourrices, IV, 382.

— Les enfants trouvés au faubourg Saint-Victor, rue des Boulangers, I, 543 ; XIII, 780 ;

— à La Chapelle, près de la maison-mère des sœurs, II, 260 ; XIII, 780.

— Il est question en 1642 de les transférer dans la nouvelle maison-mère des sœurs, rue du Faubourg-Saint-Denis, II, 260, 261.

— Les enfants sur la paroisse Saint-Laurent, III, 172, 198, 511 ;

— à Bicêtre, III, 210 ; IV, 170.

— Recherche d'une maison, IV, 170.

— Les enfants aux treize maisons, IV, 170, 382 ; V, 135 ; X, 607, 611.

— Emplacement et origine de ces treize maisons, XIII, 305.

— Projet du transfert des enfants sevrés à l'hospice des Enfermés, IV, 21.

— Réception d'enfants, I, 493, 543 ; II, 36 ; IV, l50.

— Les enfants trouvés ne peuvent être reçus que de l'ordre du com-

____________________________________________________________________

— p. 199 —

missaire, VI, 295.

— Les seigneurs sont obligés de nourrir les enfants exposés, VI, 296.

— Formation des enfants trouvés, IX, 140.

— Leur nombre à différentes époques, II, 147 ; IX, 138 ; XIII, 780, 802, 807.

— Baptême d'enfants, I, 493 ; IX, 138.

— Mortalité, I, 456, 481 ; III, 265 ; XIII, 772, 780, 784.

— Mort extraordinaire d'un petit garçon, XIII, 711.

— Filles placées en condition, V, 215.

— Il est question de mettre une petite fille en religion, XIII, 709.

— Saint Vincent se demande si les filles ne pourraient pas donner de bonnes vocations pour les filles de la Charité, XIII, 730 ;

— la reine de Pologne également, IX, 589.

— Nourrices, I, 423, 433, 445, 493 ; II, 147, 159 ; III, 475-476 ; IV, 4 ; VII, 97 ; XIII, 780.

— Visite des enfants en nourrice, II, 295, 296, 301, 509 ; X, 649 ; XIII, 600, 780.

— Billets pour la visite, XIII, 772.

— Organisation de l'œuvre, XIII, 777.

— Etat financier, IV, 188 ; XIII, 776, 784, 807.

— Aumônes faites à l'œuvre, III, 253, 254 ; VIII, 523, 524.

— Les enfants trouvés ont trop de pain, II, 261.

— Détresse, XIII, 798, 801.

— Visites de saint Vincent aux Enfants trouvés, I, 445, 606 ; II, 113, 115.

— Visite de Louise de Marillac, II, 429.

— On demande à Madagascar des enfants trouvés en état de travailler, X, 117.

— Les missionnaires, aumôniers des enfants trouvés, XI, 193, 194 ; XII, 90

— Saint Vincent mourant donne sa bénédiction aux enfants trouvés, XIII, 190.

— Enfants trouvés de l'Hôtel-Dieu, voir Hôtel-Dieu.

— Les enfants trouvés à Bicêtre, voir Bicêtre.

— Autres mentions, II, 145 ; VIII, 206 ; XIII, 639, 788, 813, 821, 822.

— Voir Charité (Dames de la).

* Filles de la Charité des Enfants trouvés.

— Saint Vincent veut que l'œuvre des Enfants trouvés dépende de la supérieure des filles de la Charité, I, 437, 444.

— Manœuvres de Mme Pelletier, I, 437-438.

— Saint Vincent écrit à Louise de Marillac qu' "elle est une des officières de la Charité des Enfants trouvés", "et des plus considérables", II, 581.

— Conférence de saint Vincent aux sœurs sur l'œuvre des Enfants trouvés, IX, 128.

— Règlement pour les sœurs des Enfants trouvés, II, 113, 114.

— Leur fidélité au lever de quatre heures, X, 595.

— Elles sont vierges et mères, X. 113-114, 117.

— Obligation qu'elles ont de ne pas scandaliser les enfants, X, 47.

____________________________________________________________________

— p. 200 —

— Saint Vincent estime faux et odieux le bruit répandu parmi les sœurs, qu'il plaçait aux Enfants trouvés les sœurs impropres ailleurs, X, 47, 240.

— Les enfants donnaient aux sœurs le nom de "tantes", X, 47.

— Il est question, le 1er novembre 1640, de décharger les filles de la Charité des enfants sevrés, II, 134.

— Nombre des sœurs occupées aux Enfants trouvés en 1645 et 1646, II, 550 ; III, 55.

— Prochaine augmentation du nombre des sœurs, II, 547.

— Personnel, voir Lauraine (Claude), Matrilomeau (Marie), Poisson (Geneviève).

— Autres mentions, V, 578 ; VI, 272 ; VIII, 524 ; IX, 663, 664 ; X, 122, 124, 367, 461, 579, 695, 701, 703 ; XIII, 562, 623, 625, 648.

Enfermés (Hospice des) à Paris. — I, 243 ; IV, 2l ; VII, 460.

Ennery (Jean), prêtre de la Mission.

— Note biographique, III, 397.

— Son éloge, XI, 430, 431.

— Il manque d'onction, IV, 449.

— Départ pour Gênes, III, 397.

— Professeur de théologie à Saint-Lazare et directeur des étudiants, IV, 358.

—Proposé pour l'Ecosse, IV, 494.

— A Troyes, V, 43, 75.

— Dans les régions dévastées, VI, 52.

— Envoyé de Turin à Gênes, V, 625 ; VI, 75, 81, 111.

— Il meurt de la peste, VI, 409, 411, 414, 416, 418, 420, 422, 424, 433, 435, 445, 450, 452, 456, 459, 462, 467, 469, 470, 474, 483, 487, 488, 511, 519, 522, 552, 569, 573 ; VII, 11 ; XI, 430, 431, 432.

— Mention d'une conférence faite à Saint-Lazare sur ses vertus, XII, 475.

Entretiens spirituels.

— Mention d'entretiens sur l'usage des conférences dans la Compagnie, XII, 465, 468, 482.

— L'usage des entretiens spirituels remonte à J.-C. et aux apôtres, IX, 395.

— Leur utilité, II, 82 ; IX, 401.

— Utilité particulière des entretiens sur les vertus des défunts, voir Défunts.

— Les entretiens spirituels sont plus utiles que les sermons, IX, 73 ;

— que les vêpres, X, 692-693.

— Dieu parle par ceux qui sont interrogés, IX, 388, 400.

— Dieu demandera compte des entretiens auxquels on assiste, IX, 393.

— Dispositions pour en profiter, IX, 397.

— Moyens d'en bien profiter, IX, 402-405.

— Comment les préparer, IX, 235, 431, 558.

— En faire l'objet de ses conversations pour s'édifier ; se garder de critiquer ce qui a été dit, IX, 405.

— Rapporter aux absents les pieuses réflexions entendues, IX, 301.

____________________________________________________________________

— p. 201 —

— L'usage des entretiens est répandu dans les séminaires XII, 289.

* Entretiens spirituels à Saint-Lazare.

— Liste des conférences données à Saint-Lazare entre 1650 et l660, XII, 451-485.

— Entretiens signalés, I, 596 ; V 231, 374, 375 ; VIII, 300, 312, 314.

— L'usage des entretiens s'est introduit à Saint-Lazare insensiblement, sans dessein prémédité, XII, 9.

— Jours des entretiens, XI, V.

— Il n'y en a pas le jour des morts, XII, 476.

— Les conférences sont supprimées les jours de fête de deuxième classe, XII, 476.

— Conférence extraordinaire, XII, 482.

— Heure des entretiens, XI, XI ; XIII, 332.

— Durée, XI, V.

— Sujets, XI, V.

— Le même sujet revient cinq fois de suite, XII, 481.

— Saint Vincent estimait parfois utile de recueillir ce qui se disait, XI, 158 ; XII, 481.

— Simplicité, humilité, chaleur, éloquence de saint Vincent, XI, VI-XI.

— Démarches du frère Ducournau pour que les entretiens du saint soient reproduits et conservés, XI, XV-XVI ; XII, 445-450.

— Il les recueille lui-même, XI, XVI.

— Ce qui nous reste de son travail, XI, XVII.

— Extraits conservés par Abelly, XI, XVII-XVIII.

— Publications des entretiens de saint Vincent à ses missionnaires, XI, XVIII-XX.

— Voir Oraison (Répétitions d').

* Entretiens spirituels de saint Vincent aux filles de la Charité.

— Conférence sur le bon usage des entretiens, IX, 387.

— Entretiens signalés, I, 583 ; II, 63, 182, 260, 283, 402, 479, 487, 582 ; III, 23, 171, 255, 263 ; IV, 47, 539 ; V, 432, 460 ; VI, 119 ; VII, 367, 368 ; VIII, 92.

— Saint Vincent recommande l'assistance aux entretiens, IX, XII, 26-27, 73, 125 ; X, 635.

— Consolations qu'il en retire, I, 583 ; IX, 104, 235.

— Les sœurs n'ont pas eu d'entretien depuis longtemps, IX, 18, 40.

— Saint Vincent prend la résolution d'y être plus fidèle, IX, 12.

— Il leur laisse espérer qu'elles auront un entretien tous les quinze jours, IX, 15 ;

— tous les mois, IX, 692 ;

— le mois suivant, IX, 57.

— Quand saint Vincent était empêché par ses infirmités, l'entretien avait lieu à Saint-Lazare, VII, 368 ; X, 632, 724.

— Il venait au lieu des entretiens accompagné d'un prêtre, IX, XII, 539, 579 ;

— parfois de deux, X, 36 ;

— parfois d'un frère, IX, 619 ;

____________________________________________________________________

— p. 202 —

 

— se faisait remplacer en cas d'empêchement, IX, 58, 428, 504, 572.

— Sujets des entretiens, IX, XII.

— Louise de Marillac les suggérait quelquefois, IX, XIII, 413, 465.

— Billet envoyé aux maisons des sœurs pour annoncer l'entretien, IX, XIII, 398, 450.

— Auditoire, IX, XII, 229.

— Méthode, IX, XIII-XV.

— Changement de méthode ; le saint en est consolé, IX, 96, 100, 104, 242, 251.

— Les sujets n'auront plus que deux points au lieu de trois, IX, 235

— Prière du début, IX, XIII

— Bénédiction et prière de la fin, IX, XVIII.

— Saint Vincent gardait le chapeau sur la tête, X, 182.

— Oubli du saint, IX, 579.

— Ses larmes, IX, 481 ; X, 549, 551, 719.

— Il baise la terre, IX, 330 ;

— déclare qu'il ne dit rien de lui-même, IX, 242, 251, 343.

— Son éloquence, IX, XI.

— Il dit aux sœurs comment elles doivent répondre quand elles sont interrogées, IX, 95 ; X, 77 ;

— leur recommande de parler haut, IX, 624 ;

— de dire ingénument leurs pensées, IX, 390 ;

— de ne pas interroger au cours de l'entretien, X, 636, 637 ;

— de ne pas répéter ce que d'autres ont dit, IX, 470 ;

— leur permet de préparer leur réponse par écrit et de lire le billet, IX, XV-XVI, 204, 291, 345, 393, 558, 559, 628 ; X, 696, 699.

— Louise de Marillac écrivait elle-même ses réflexions, IX, 16, 311, 341

— Eloges adressés aux sœurs qui ont bien répondu, IX, XV, XVI, 331, 332, 356, 357, 361, 513, 558-559, 628 ; X, 696, 699.

— L'émotion empêche une sœur de répondre, X, 719.

— Saint Vincent invite une sœur qui n'avait osé répondre à demander pardon, X, 93.

— Des sœurs interrogent saint Vincent, IX, 23, 25, 534 ;

— Louise de Marillac aussi, X, 136.

— Des sœurs interrompent inutilement, IX, 51 ;

— s'accusent de leurs fautes et en demandent pardon, à genoux, IX, 74, 76, 79, 106, 111-112, 178, 227, 329, 381-382, 413, 608 ; X, 179, 197, 458, 485, 607, 652.

— Manifestations collectives de bonne volonté, IX, 13, 17, 26, 70.

— Ce qu'il faut faire, au cours d'un entretien, quand le Saint Sacrement passe dans la rue, X, 182.

— Rédaction des entretiens, IX, XVIII-XIX.

— Sur quoi se faisait la rédaction, IX, 291, 311

— Réflexions de la sœur qui rédige, IX, 230 ; X, 637.

— Dans ses rédactions, Louise de Marillac mentionne ce qu'elle a répondu, sans se nommer, IX, 111.

____________________________________________________________________

— p. 203 —

— Cahiers originaux, IX, XIX-XX.

— Copies, IX, XX-XXI.

— Publications, IX, XXI-XXVI.

* Entretiens spirituels de saint Vincent aux dames de la Charité

— XIII, 761-820.

* Entretiens spirituels de saint Vincent aux visitandines de Paris.

— VI, 103.

* Entretiens spirituels dans les maisons des missionnaires.

— Il y avait conférence tous les vendredis soirs sur la règle ou la pratique des vertus, I, 565.

— Sujets de conférences suggérés par saint Vincent à des supérieurs, II, 298 ; V, 232, 358.

— Heure de la conférence, XIII, 332.

— Ne pas l'avancer sans la permission du supérieur général, VI, 545.

Entretiens des Ordinands (Ouvrage manuscrit intitulé:)

— Auteur et utilité de ces Entretiens, XII, 290-291.

— Saint Vincent veut que les étudiants de Saint-Lazare et les prêtres du séminaire en aient un exemplaire et l'étudient, XII, 297.

Envie.

— Entretiens sur ce sujet, IX, 698 ; XI, 97.

— Mention d'un autre entretien, XII, 467.

— Combien ce vice est dangereux, IX, 462, 698-707, 710-712 ; XI, 97-98.

— On le trouve souvent dans les communautés, surtout dans les petites, V, 582.

— Causes et occasions de l'envie, IX, 700-702 ; X, 466 ; XI, 98.

— Moyens de n'y pas tomber, IX, 699, 700, 707-709, 711 ; X, 466-467 ; XI, 98.

Epilepsie.

— Ne pas recevoir les épileptiques en communauté, XIII, 627.

— Les isoler de la communauté dont ils sont membres, VII, 289-290.

— Remède confre l'épilepsie, IV, 357.

Epinay-sur-Seine (Ville d') dans la Seine.

— Mission donnée en ce lieu, VIII, 445.

Epoisses (Village d') dans la Côte-d'Or.

— Monastère de l'Ordre de Grandmont, IV, 309.

Epreuves.

— Les épreuves attirent les grâces de Dieu sur celui qui les supporte, I, 155 ; IV, 218, 359 ; IX, 233.

— Exemple de J.-C., XI, 366 ;

— de saint Vincent, XI, 375, 377, 415, 422 ;

— de sainte Jeanne de Chantal, voir ce mot.

— C'est surtout dans l'épreuve qu'on reconnaît la vertu d'une âme, VIII, 313.

— Les épreuves traversent toujours les grands desseins, XI, 415.

— Voir Murmures, Peines, Persécutions, Sécheresses, Souffrances, Tentations.

____________________________________________________________________

— p. 204 —

Ermites. — Saint Vinccnt recommande un ermite à l'évêque de Beauvais, IV, 613.

Esaü, personnage biblique.

— Il vend son droit d'aînesse pour un plat de lentilles, X, 330.

— Autre mention, XIII, 153.

Esbran (M.), prêtre, forçat à Toulon. — VI, 320, 606 ; VII, 135, 236.

Escart (Pierre), prêtre de la Mission.

— Note biographique, II, 69.

— Apreté de son caractère, II, 70, 75, 139-142.

— Son départ pour Annecy, II, 14-15.

— A Annecy, II, 101, 219.

— Lettres que saint Vincent lui adresse en ce lieu, II, 69, 104, 139, 364.

— Sainte Chantal l'appelle "un saint", II, 25.

— Saint Vincent lui refuse la permission d'aller voir ses parents, II, 98, 105-106.

— Nommé consulteur, II, 299, 355.

— A Saint-Lazare, III, 406.

— Départ pour Richelieu, III, 412, 413.

— A Richelieu ; atteint dans ses facultés mentales, IV, 396 ; VII, 494.

— Homicide, VII, 494.

— Sa mort, VII, 480, 495.

Eschaux (Bertrand d'), archevêque de Tours. — II, 66.

Esclaves. — Voir Alger, Tunis.

Esmartins (M. d') à Rome. — V, 205.

Esnaux (Jeanne), fille de la Charité.

— Voir Henault (Jeanne) .

Esne (Claude de Pouilly, marquise d').

— Voir Pransac (Marquise de).

Espagne.

— Projet d'un établissement de missionnaires en Espagne, voir Barcelone, Catalogne, Tolède.

— Guerre entre la France et l'Espagne, I, 339, 340, 342, 343, 344.

— Malgré leur grande science, les théologiens espagnols ne dictent pas en classe, II, 212, 235, 240.

— Autres mentions, I, 13 ; VI, 224, 388, 389 ; VII, 202, 224, 392, 563 ; VIII, 212, 224, 269, 285, 512 ; XIII, 28, 806.

Espérance.

— Mention d'une conférence sur ce sujet, XII, 467.

— En quoi consiste la vertu d'espérance, X, 502.

— Pratique de cette vertu par M. Pillé, II, 347.

— Voir Confiance.

Esprit caché.

— Entretien sur ce sujet, X, 64.

— Combien cet esprit est préjudiciable, X, 65-69, 75-76.

— Marques pour le connaître, X, 69-70.

— Moyens de s'en défaire, X, 70-72.

Esprit intérieur. — Voir Vie intérieure.

____________________________________________________________________

— p. 205 —

Esprit-Saint.

— Comment il gouverne l'Eglise, XII, 133.

— Il habite personnellement dans les justes, XII, 108.

Essarts (Village des) dans la Marne.

— Mission donnée en ce lieu, II, 266.

Estaing (Joachim d'), évêque de Clermont. — II, 508.

Estaing (Louis d'), évêque de Clermont.

— Projet de voyage à Cahors, IV, 135.

— Son intervention dans l'union du prieuré de Saint-Pourçain à la congrégation de la Mission, VII, 298, 304, 345, 499-500.

Este (Renaud d'), cardinal.

— Note biographique, IV, 55.

— Saint Vincent le remercie de sa bienveillance, IV, 102.

— Réponse du cardinal, IV, 116.

Esther,personnage biblique. — XIII, 796.

Estival-en-Charnie (Abbaye d') dans la Sarthe.

— Abbaye de bénédictines, I, 347.

Estournel (Blanche d'), abbesse de Biaches. — III, 518.

Estrades (Jean d'), évêque de Condom.

— Nommé à l'évêché de Périgueux, II, 624-626 ; III, 228 ;

— à l'évêché de Condom, III, 256.

— Rapports avec Alain de Solminihac, III. 256, 349, 350.

— Il veut retenir près de lui, comme maître d'hôtel, le frère Rivet ; saint Vincent s'y oppose, III, 455, 458, 482, 483, 484, 507.

— Alain de Solminihac espère qu'il signera la supplique des évêques au Pape contre le jansénisme, IV, 94.

Estrées (François Annibal, duc d'), maréchal de France, ambassadeur à Rome. — II, 29.

Estrées (Anne Habert de Montmaur, maréchale d'), dame de Nanteuil, épouse du précédent. — VII, 461.

Etampes (Ville d') en Seine-et-Oise.

— Les misères de la Fronde à Etampes, IV, 408-409, 435 ; IX, 595.

— Les filles de la Charité secourent les pauvres et les malades d'Etampes, IV, 425, 428, 435.

— Une d'elles meurt, voir Marie-Joseph (Sœur).

— Elles y dirigent un orphelinat, soutenu par les aumônes des dames de la Charité, voir Jeanne-Françoise (Sœur).

— Les missionnaires se dévouent au service des pauvres d'Etampes, IV, 435, 438, 540.

— Plusieurs tombent malades, IV, 435, 463, 465, 488-489, 493, 513 ;

— et meurent, voir David (Jean), Deschamps (Edme).

Ethiopie. — VI, 228.

____________________________________________________________________

— p. 206 —

Etienne (Jean-Baptiste), supérieur général de la congrégation de la Mission.

— Ce qu'il a entrepris pour faire connaître les lettres de saint Vincent, I, XXXIII ;

— ses entretiens aux filles de la Charité, IX, XXIV ;

— et aux missionnaires, XI, XVIII.

Etienne (Nicolas), prêtre de la Mission.

— Note biographique, V, 535.

— Lettres de saint Vincent à M. Etienne, V, 533 ; VIII, 175 ;

— de M. Etienne à saint Vincent, VIII, 211, 250, 464.

— Il offre son bien à la Mission, V, 534.

— Son infirmité, VII, 553, 583.

— Son ordination, VII, 553, 583 ; VIII, 16, 83, 90.

— Destiné à Madagascar, VIII, 83, 90, 139, 146, 155.

— Proposé à la Propagande pour cette Mission, VIII, 126.

— Il dispose de ses biens avant son départ, XII, 405, 410.

— Voyage à destination de Madagascar et retour, VIII, 161, 174, 175, 180, 192, 197, 202, 203, 211, 216, 218, 223, 224, 250, 464-512.

— Voir Madagascar.

Etiennette (Sœur), fille de la Charité.

— Voir Dupuis (Etiennette) .

Etiolles (Village d') en Seine-et-Oise.

— Un ancien missionnaire en devient curé, I, 537.

— La misère à Etiolles en 1652, IV, 489.

Etrechy (Village d') en Seine-et-Oise.

— Passage de Madame Goussault à Etréchy, I, 191.

— La misère à Etréchy en 1652, IV, 438.

Etudiants. — Voir Saint-Lazare.

Eu (Louis d'), prêtre de la Mission.

— Note biographique ; son départ pour Rome, V, 404.

— A Rome, VI, 627 ; VII~ 418, 499, 526.

— Il connaît des remèdes spéciaux contre certaines maladies ; saint Vincent lui permet de s'en servir, VI, 400 ; VII, 27.

— Le saint n'approuve pas ses projets sur les cures de Champfleur et de N.-D.-des-Champs, au diocèse du Mans, VII, 476 ; VIII, 115, 199 ;

— demande à M. Jolly de le prêter quelque temps à la maison de Gênes, VII, 580.

Eucharistie. — Voir Communion, Messe.

Eudes (Saint Jean), fondateur de la congrégation de Jésus et Marie.

— Note biographique, V, 627.

— Fruits d'une mission donnee à Paris, VIII, 308, 309.

— Il est question de proposer aux missionnaires du P. Eudes la direction spiri-

____________________________________________________________________

— p. 207 —

tuelle des Quinze-Vingts ; M. Desbordes combat ce projet, VIII, 351.

— Autre mention, XIII, 347.

Eudo de Kerlivio (Louis), vicaire général de Vannes.

— Note biographique, IV, 173.

— Sa bienveillance pour les filles de la Charité d'Hennebont, IV, 173, 235, 240.

— Autres mentions, IV, 259 ; VIII, 191.

Eve, m6re du genre humain.

— La tentation, X, 16-17, 448.

— Pourquoi Dieu s'est fâché contre elle, d'après les Ombiasses de Madagascar, III, 566.

Eveillard (Jacques), prêtre de la Mission.

— Note biographique, V, 121.

— Au séminaire Saint-Charles, V, 376.

— Destiné à la Pologne, V, 121.

— A Varsovie, V, 399.

— Il obtient un extra tempora pour son ordination, V, 174.

— Son ordination, V, 186, 201.

— Sa première messe, V, 217.

— Ses progrès dans la langue polonaise, V, 227, 314.

— Retour en France, V, 473.

— En mission, V, 588.

— Professeur de philosophie à Saint-Lazare, VI, 139.

— Saison d'eaux à Bourbon-l'Archambault, VI, 403, 414, 420, 423, 425.

— Sa santé ne lui permet pas de retourner en Pologne, VI, 610.

—Autres mentions, VII, 499, 526.

Evêques.

— Lettres de saint Vincent à des évêques, II, 435 ; III, 150, 168, 384, 532, 630, 631 ; IV, 31, 47, 105, 148, l65, 171, 198, 314, 334, 517 ; voir Gondi (Jean-François de), Pavillon, Perrochel, Solminihac, etc.

— Lettre à un prêtre qui désirait l'épiscopat, IV, 77.

— Saint Vincent consulté pour la nomination des éveques, II, 387.

— Il ne veut pas s'astreindre à l'obligation de leur rendre les comptes, II, 460 ; IV, 70, 417 ; VIII, 450.

— Il songe à établir parmi ses missionnaires le vœu d'obéissance aux évêques, I, 563.

— On leur doit obéissance, I, 127 ; IX, 533 ; XII, 430.

— Les missionnaires leur sont soumis pour les fonctions extérieures, non pour la "direction spirituelle et domestique", voir Mission (Congrégation de la).

— L'évêque envoie les missionnaire, pour faire la mission, VI, 250 ;

— leur donne le pouvoir de confesser, V, 80.

— Les missionnaires doivent obéissance à l'évêque, même en ce qui n'est pas de leurs fonctions, quand celui-ci impose sa volonté, IV, 46, 63, 398 ; V, 575 ; VII, 576.

— Sermon de saint Vincent aux habitants d'une paroisse pour leur annoncer la prochaine visite de l'évêque, XIII, 57.

____________________________________________________________________

— p. 208—

— L'évêque a le droit de visiter son séminaire, V, 535.

— Comment les missionnaires doivent recevoir un prélat qui vient chez eux, VI, 292.

— S'il y a un évêque dans la maison, lui offrir de présider les offices, XI, 186.

— Ne pas leur dire, sauf nécessité, le mal remarqué dans une paroisse pendant la mission, VI, 400.

— Les évêques ramènent plus sûrement au bien par la douceur que par les censures, II, 4.

— Le monde a plus d'estime pour un évêque pauvre que pour un évêque fastueux, III, 94, 184.

— Voir Cas réservés, Mission (Congrégation de la).

Evignac (Paroisse d'). — V, 631.

Evreux (Ville d') dans l'Eure.

— Promoteur du diocèse d'Evreux, VIII, 346.

— Missions données dans ce diocèse, XI, 1.

Examens particuliers.

— Mention de conférences sur ce sujet, XII, 467, 472, 475.

— Quand, pourquoi et comment les filles de la Charité les font, IX, 6, 43 ; X, 605-607.

Exemple.

— Mention de conférences sur le bon exemple, XII, 468, 479.

— Efficacité du bon exemple, IX, 24, 294 ; XI, 214, 387.

— On corrige plus sûrement par l'exemple que par les punitions, II, 4.

— Saint-Lazare doit servir de modèle aux autres maisons de la Compagnie, XI, 207 ;

— de même, la maison-mère des filles de la Charité, voir Charité (Filles de la).

— Les anciens doivent l'exemple aux nouveaux, VII, 168, 307 ; IX, 54 ; X, 29, 46, 48, 78, 90, 115, 283, 371 ; XI, 80 ; XIII, 729.

— S'exciter par les bons exemples des défunts, I, 596 ; X, 638-640, 709.

— Voir Scandale.

Exercitants. — Voir Retraites.

Exorcisme.

— Pour exorciser il faut la permission de l'évêque, II, 66.

— Saint Vincent est d'avis que Mlle d'Atri soit exorcisée secrètement, I, 472 ;

— approuve le supérieur de la maison de Saintes de n'avoir pas exorcisé les bénédictines de Cognac, VII, 122.

Extrême-Orient (Mission d'). — Voir Missions Etrangères.

 

F

Faberolle (Président). — I, 27.

Fabert (Abraham de).

— Note biographique, II, 447.

— Son

____________________________________________________________________

— p. 209 —

éloge, IV, 115.

— Respect que lui porte saint Vincent, IV, 157, 183 ; VI, 129.

— Rapports avec les missionnaires de Sedan, IV, 27, l90, 345, 485, 604 ; V, 207, 234 ; VI, 130, 369 ; VII, 201, 202, 590 ; VIII, 197.

— Membre de la ligue contre le duel, V, 619.

— Saint Vincent ne veut pas que le curé de Sedan lui demande d'agir contre les huguenots, II, 447, 448, 450 ;

— le renseigne sur l'état d'esprit d'un missionnaire, VII, 569.

Fabert (Marquise de). — V, 607 ; VI, l30, 369, 515.

Fabre (M.), marchand marseillais.

— Ses dettes et sa fuite, VII, 223.

Fabre (Augustin), auteur de l'Histoire de Marseille. — VII,. 223.

Faillon (Etienne-Michel), prêtre de Saint-Sulpice.

— Extrait de sa Vie de M. Olier , XIII, 166.

Fajemot (Maison dite), à Cahors.

— Acquisition de cette maison par le séminaire de Cahors, II, 578, 583.

Falconieri (Lelio) à Rome. — XIII, 282.

Falguières (1) (Localité de) dans le Tarn-et-Garonne. — VI, 336 ; VII, 152.

Falibowski (M.). — Il travaille à établir les missionnaires à Cracovie, VII, 5, 6, 91, 141, 250.

Fallart (Hugues).

— Voir Foillard.

Familiarités.

— Les éviter, XI, 101.

— Voir Cordialité, Respect.

Famille.

— Voir Parents.

Fanchon (Françoise), fille de la Charité.

— Elle désire renouveler ses vœux,VII, 283.

— Autre mention, XIII, 575.

Fanshere (Localité de) à Madagascar.

— Voyage de M. Gondrée en cette localité, III, 438 ;

— de M. Nacquart, III, 564, 573 ;

— de M. de Flacourt, III, 569.

— Autres mentions, III, 571, 572, 603.

Fardeau (Jacques), notaire au Châtelet. — XIII, 37, 39.

Fargis (Charles d'Angennes de), clerc de la Mission.

— Note biographique, III, 398.

— Hospitalisé, par exception, à Saint-Lazare, VII, 203.

— Admis dans la Compagnie, VII, 290.

— Sa mort, III, 398, 399, 401.

(1). Dans le texte lire "Falguières" et non "Falquières".

____________________________________________________________________

— p. 210 —

Farnèse (Mgr Jérôme), secrétaire de la Congrégation des Réguliers.

— Note biographique, IV, 40.

— Le Père Vitet se plaint de lui, IV, 40-41, 62, 69.

Fate ben fratelli (Couvent des) à Rome.

— Le renégat converti par saint Vincent y entre pour faire pénitence, I, 11.

Faure (R. P.), dominicain. — III, 530.

Faure (Charles), supérieur général des augustins de France.

— Note biographique ; saint Vincent avoue n'avoir pas beaucoup de "crédit" auprès de lui, I, 278 ;

— lui recommande un jeune homme, II, 438 ;

— lui annonce que la démission faite par le cardinal de La Rochefoucauld en faveur de la congrégation des augustins de France, "du titre et de la jouissance de Sainte-Geneviève" est acceptée par la cour, II, 463.

— Réforme de l'abbaye de Sainte-Geneviève, VI, 107.

Faussard (M.). — Saint Vincent permet au supérieur du séminaire du Mans de le recevoir comme domestique, VII, 516.

Fautier (Madame) à Angers. — VI, 389.

Favier (M.), lieutenant général du bailliage de Toul.

— Ses démarches pour que le pèlerinage des Trois-Epis soit confié à la congrégation de la Mission ; saint Vincent l'en remercie, VIII, 7-8.

Félix (Saint). — Saint Adaucte veut être son compagnon de martyre, XI, 423.

Félix (Abbé) à Marseille. — VII, 470.

Félix (Jean), domestique, à Rome. — VI, 565 ; VII, 32.

Femmes.

— Saint Vincent ne veut pas de femmes dans les fermes des établissements de la congrégation de la Mission, IV, 313.

— Voir Chasteté.

Fénelon (Marquis de la Mothe).

— Voir La Mothe-Fénelon.

Férault (Madeleine). — VIII, 173.

Ferdinand-Charles (Prince), évêque de Breslau.

— Rapports avec les missionnaires de Pologne, V, 254.

— Sa maladie, V, 364.

— Sa mort, V, 390.

Ferentilli (Mgr), prélat romain.

— Son habileté et son dévouement, IV, 130-131.

— Pourquoi Mazarin ne semble pas apprécier ses services, III, 485.

— Il fait à M. Alméras des propositions que saint Vincent juge trop peu surnaturelles,

____________________________________________________________________

— p. 211 —

III, 494.

— Le saint lui écrit qu'il l'a recommandé à l'ambassadeur du Portugal, V, 202.

— Autre mention, V, 175.

Féret (Hippolyte), curé de Saint-Nicolas-du-Chardonnet et vicaire général de Paris.

— Note biographique, II, 125.

— Saint Vincent le "prête" à Pavillon, évêque d'Alet, qui en fait son grand vicaire, III, 89.

— Pavillon insiste pour le garder, II, 563 ;

— annonce son prochain retour à Paris, III, 89, 90 ;

— où il va occuper la cure de Saint-Nicolas, III, 64.

— Saint Vincent lui propose de devenir le coadjuteur de l'évêque de Babylone, III, 154 ;

— le retire des "opinions nouvelles", auxquelles Pavillon l'avait gagné, III, 331-332 ;

— lui annonce que les dames de la Charité donnent 300 livres à l'évêque de Boulogne, VII, 28.

— M. Féret constate que le nombre des communions diminue dans sa paroisse, III, 322 ;

— vient en aide aux parties du diocèse de Paris ravagées par le passage des armées, IV, 530-531 ;

— assiste, avec saint Vincent, à une conférence sur le jansénisme, VI, 38.

— Rapports avec saint Vincent, IV, 478 ; VIII, 386, 459 ; XII, 62, 149.

— Autres mentions, IV, 58 ; V, 578 ; VII, 530, 629 ; VIII, 422.

Feris (M.), bienfaiteur des missionnaires de Marseille.

— Rachat de son fils, esclave à Alger, VIII, 537.

Ferns (Ville de) en Irlande.

— Evêque de Ferns, voir French (Nicolas).

Féron (M.), archidiacre de Chartres.

— Il donne une mission à Montmirail avec saint Vincent, XI, 35.

Féron (Anne), membre de la Charité d'Argenteuil. — XIII, 537.

Férot (Claude), pretre de la Mission.

— Note biographique ; il va secourir les malheureuses populations des environs d'Etampes, IV, 439.

— A Agde, V, 175.

— Envoyé de La Rose à Luçon, VI, 599.

— A Richelieu, VII, 495.

— Rappelé à Paris, VIII, 137.

Ferrand (M.), conseiller au Parlement. — III, 634, 635, 637.

Ferrat (M.), bailli à Vertus.

— Rapports avec saint Vincent, I, 118, 120, 135.

Ferraud (M.), membre de la Charité de Joigny. — XIII, 460.

Ferre (Clémence), fille de la Charité.

— A Angers, I, 612 ; II, 9.

____________________________________________________________________

— p. 212 —

Ferreux(village de) dans l'Aube.

— Fondation de missions, I, 30.

Ferrier(M.), prêtre.— Note biographique, III, 295.

Ferrier (Jean), jésuite.

— Note biographique ; son ouvrage sur le probabilisme, VII, 529.

Ferrier (René), sous-promoteur de la Cause de saint François de Sales à Paris. — XIII, 67.

Ferrières-Gâtinais (Ville de) dans le Loiret.

— Pays natal de Jean Pillé, II, 327.

— Curés de Ferrieres, II, 328-331 ; VIII, 438.

— La Charité de Ferrières, II, 331 ; XIII, 419.

Fête-Dieu. — Mention d'une conférence sur cette fête, XII, 458.

— Voir Aix.

Feuillants (Ordre des).

— Scission dans l'Ordre, II, 470.

— Donation que leur fait Louis Callon, III, 32.

Fevron (Antonin), chapelain de l'église Saint-Pierre à Mâcon. — XIII, 498, 500, 503.

Feydeau (Mathieu), vicaire à Saint-Merry.

— Auteur du Catéchisme de la grâce , IV, 178.

Feydin (François), prêtre de la Mission.

— Note biographique ; destiné à Madagascar, V, 417.

— Proposé à la Propagande pour cette Mission, V, 423.

— Saint Vincent lui annonce son prochain départ, VIII, 89.

— Voyage à Madagascar et retour, VIII, 161, 177, 192, 197, 202, 203, 216, 219, 223, 224, 466, 468, 474, 475, 480, 481, 484, 485, 487, 495, 499, 501, 502, 507, 508.

— Voir Madagascar.

Fez (Royaume de). — Voir Salé.

Fiacre (Frère). — V, 445.

Fichet (Fran5ois), frère de la Mission.

— Note biographique, VII, 476.

Fidélité. — Voir Persévérance.

Fiesque (Marie de).

— Voir Bréauté (Marquise de).

Fieubet (Claude Ardier, dame). — I, 357.

Fieulaine (Village de) dans l'Aisne.

— Voir Paix (N.-D. de).

Figeard (M.), médecin. — I, 96.

Filles de la Charité. — Voir Charité (Filles de la).

Filles de la Croix. — Voir Croix (Filles de la).

____________________________________________________________________

— p. 213 —

Filles de l'Intérieur de la Sainte Vierge.

— Voir Intérieur de la Sainte Vierge.

Filles de la Place Royale.

— Voir Hospitalières de la Charité Notre-Dame.

Filles de la Providence.

— Voir Providence (Filles de la).

Filles-Dieu (Couvent des) à Paris.

— Leurs dettes, XIII, 695.

— Autre mention, II, 541.

Filles orphelines (Œuvre des).

— Voir Lestang (Mlle de).

Fîmes (Marie de), fille de la Charité. — VI, 397 ; XIII, 577.

Fiquelmont (René-Louis de), abbé de Mouzon.

— Il cède la cure de Sedan aux prêtres de la Mission ; conditions, II, 425, 476.

— Rapports avec les missionnaires de Sedan, IV, 332.

— A Saint-Méen, IV, 543, 604.

— Il donne 400 livres pour l'érection de la confrérie du Saint-Sacrement dans l'église de Sedan, IV, 629.

— Saint Vincent lui recommande les filles de la Charité de Mouzon, V, 184.

— Sa mort, V, 210.

Flacourt (Etienne de), gouverneur des Français de Madagascar.

— Note biographique, III, 290

— Dédicace d'un de ses ouvrages à saint Vincent, XIII, 168.

— Il va à Madagascar, III, 280, 290, 333, 551.

— A Madagascar, III, 438, 563-565, 569, 604-606 ; V, 287, 288, 306, 307.

— Il froisse M. Nacquart par ses injustices et ses procédés, III, 580-583, 590, 592, 603.

— Son retour en France en compagnie de quatre jeunes nègres, VI, 225 ; XI, 298.

— Il fait l'éloge de M. Nacquart, V, 285.

— Saint Vincent lui demande divers renseignements, VIII, 83.

Flacourt (Marie Sublet, dame de).

— Note biographique ; elle demande un service à saint Vincent, VIII, 347.

Flahan (M.), prêtre de la Mission.

— En mission à Poissy, I, 228.

— Renvoyé de la Compagnie, I, 297.

Flamignon (M.), religieux de l'ancien Saint-Lazare. — IV, 308.

Flandin-Maillet (Antoine).

— Note biographique, IX, 480.

— Son onction, IX, 423.

— Comment il accueillait la maladie et les autres épreuves, IX, 480 ; XII, 32.

Flandre. — VIII, 193, 357, 509, 511, 542.

Fleury (Antoine), prêtre de la Mission.

— Note biographique ; en mission à Bruyères, VII, 14.

— A Saintes, VII, 408;

____________________________________________________________________

— p. 214 —

VIII, 344.

— Ses peines, VII, 306-307.

— Saint Vincent lui écrit pour l'encourager, VII, 340 ;

— lui permet de faire les vœux, VIII, 43.

— Trop préoccupé de sa famille, VII, 342 ; VIII, 221.

Fleury (M. de).

— Différend avec les missionnaires de Toul, I, 567 ; II, 54, 60.

— Sa mort, II, 96.

Fleury (François de), aumônier de la reine de Pologne, neveu du précédent.

— Note biographique, I, 446.

— Ses tendances jansénistes, IV, 355.

— Saint Vincent lui annonce le prochain départ des missionnaires pour la Pologne, IV, 57.

— Rapports avec le saint, IV, 318, 328, 377 ; V, 342, 579 ; XI, 369 ;

— avec les missionnaires de Pologne, IV, 138, 325, 326.

— Sa bienveillance pour eux, IV, 288 ; V, 44, 46, 64, 180, 191, 196, 202, 217, 218, 254, 256, 340, 350, 363 ; VI, 162.

— Saint Vincent leur recommande de le consulter, VII, 250, 261, 262.

— Il accepte "la conduite" des visitandines de Varsovie, V, 236.

— Sa mort, VII, 400.

— Autres mentions, V, 160, 376, 412 ; VI, 3.

Fleury (Henri Clausse de), évêque de Châlons.

— Saint Vincent recommande à Louise de Marillac de se soumettre à ce prélat, I, 126, 127, 134.

Flogni (M. de). — V, 367.

Florence (Ville de) en Italie.

— Grand-duc de Florence, voir Toscane.

— Autre mention, III, 545.

Florent (Jean-Baptiste), prêtre de la Mission.

— Note biographique, V, 17.

— A Sedan, V, 590 ; VIII, 197.

Flous (M.). — II, 503.

Foi (Vertu de).

— Mention d'une conférence sur cette vertu, XII, 467.

— Saint Vincent a toujours craint de tomber dans l'hérésie, XI, 37.

— Tentation d'un docteur contre la foi, XI, 32-34.

— Conversion d'un hérétique, XI, 34-37.

— Les lumières de la foi gagnent le cœur mieux que les raisonnements, XI, 31.

— La foi des simples est d'ordinaire plus vive, XII, 171.

— Ne jamais laisser pénétrer dans son esprit de pensée contraire à la foi, XI, 116.

— Zèle de saint Vincent pour préserver la Compagnie des opinions nouvelles, voir Codoing, Dehorgny, du Coudray.

— Il envoie au cardinal Grimaldi une réfutation de l'hérésie des deux chefs de

____________________________________________________________________

— p. 215 —

l'Eglise qui n'en font qu'un, III, 65.

— Condamnation de cette hérésie, III, 320.

— Voir Eglise, Jansénisme.

* Esprit de foi.

— Mention d'une conférence sur l'esprit de foi, XII, 485.

— Voir Pauvres.

Foillard (Hugues), lieutenant général à Mâcon. — XIII, 492, 495, 497.

Foix (Ville de).

— Réforme de l'abbaye, I, 211-212 ; II, 464.

— François-Etienne de Caulet, abbé de Foix, voir ce mot.

Folleville (Village de), dans la Somme.

— Mission donnée par saint Vincent en cette localité, IX, 58-59 ; XI, 2, 169 ; XII, 7-8, 82.

— Règlement de la Charité d'hommes de Folleville, XIII, 484 ;

— de la Charité de femmes, XIII, 475.

Fondateurs.

— Saint Vincent juge tout naturel que les fondateurs dans le besoin touchent le revenu de leur fondation, ou même récupèrent le fonds, III, 32.

— On doit aux fondateurs reconnaissance, respect et discrétion, XIII, 635.

— Suivre leurs intentions, IV, 64.

— Leur rendre compte de temps à autre de ce qui se passe dans l'établissement fondé par eux, XIII, 640.

— Limite à leurs droits, XIII, 718, 757.

— Une supérieure ne doit jamais se plaindre d'une sœur devant eux, XIII, 636.

— Voir Callon, Gondi (P.-E. de), Gondi (Mme de), Le Bon.

Fondations.

— Ne pas demander de fondation, mais laisser faire la Providence, III, 194 ; IV, 138 ; voir Mission (Congrégation de la).

— Ce qu'il faut pour la fondation d'une maison de missionnaires, VII, 208.

— N'accepter que des fondations à perpétuité, VII, 592.

— Faire de petits établissements est une nécessité pour une Compagnie naissante, IV, 480.

— Vu les variations du prix de la vie, il est préférable que le revenu d'une fondation soit en fonds, I, 394.

— Vertus nécessaires aux sœurs envoyées dans un nouvel établissement, IX, 257 ; XIII, 682

— Etre douces envers celles qu'elles vont remplacer, XIII, 638.

— Dieu bénit les commencements humbles, II, 314 V, 218, 472, 479, 487.

— Ne pas accepter de missions non fondées au détriment de missions fondées, I, 413.

Fondinare (Pierre de), prêtre de la Mission.

— Il a "le venin du bien temporel dans le cœur", III, 201.

— Sa sortie de la Compagnie, III, 378, 381.

Fonsomme (M. de). — VI, 486.

____________________________________________________________________

— p. 216 —

Fontaine (Village de) dans la Marne.

— Mission en cette localité, VII, 151.

Fontaine (M.) à Paris .— I, 209.

Fontaine (M.). — Ses Mémoires , XIII, 93.

Fontaine-Essart (Hameau de) à Courbeteaux (Marne).

— Etablissement des missionnaires en ce lieu, II, 228, 242, 619 ; VI, 77, 438, 605 ; VII, 205.

— Ferme des missionnaires de Montmirail, II, 502 ; IV, 313.

— Autre mention, VII, 598.

Fontainebleau (Ville de) en Seine-et-Marne.

— Voyages de saint Vincent à Fontainebleau, II, 484, 619 ; III, 57, 61.

— Mission, II, 484, 486.

— Confrérie de la Charité, II, 484.

— Autres mentions, III, 45 ; IV, 303.

* Filles de la Charité de Fontainebleau

— Envoi de deux sœurs, à la demande de la reine, III, 17.

— Voir Angiboust (Barbe), Marguerite (Sœur).

Fontaines (Pasquier de), prêtre de la Mission.

— Note biographique,VI, 399.

— Son ordination, VI, 399, 408.

— Envoyé à Madagascar, VII, 86, 88, 92.

— Naufrage ; retour à Paris par l'Espagne, VII, 224, 243, 251, 266, 267, 268, 271, 272, 601.

— Nouvel embarquement à La Rochelle, VIII, 192, 197, 202, 203, 216, 219, 223, 224, 466, 468.

— Voyage à Madagascar et retour à Paris, VIII, 474, 475, 485, 487, 498 501, 502, 510.

— Voir Madagascar.

Fonteines (Louise-Eugénie de), religieuse du premier monastère de la Visitation de Paris.

— Notes biographiques, II, 186 ; V, 556.

— Lettres de saint Vincent à la mère Fonteines, III, 63 ; VII, 587 ;

— de la mère Fonteines à saint Vincent, VIII, 353, 356, 406, 420, 440, 444.

— Son éloge, II, 186.

— Elle demande pour son monastère le cœur de sainte Chantal et ne l'obtient pas, II, 210, 220.

— Autres mentions, II, 421 ; VI, 405.

Fontenay-aux-Roses (Ville de), près Paris.

— Eloge des filles de la Charité de Fontenay, II, 192.

— Affaire de sœur Anne, II, 254-255, 260.

— Sœur Perrette placée à Fontenay, II, 294, 295.

— Sœur Henriette nécessaire à Fontenay pour l'école, II, 358.

— Autres mentions, III, 170 ; V, 433.

Fontenay-le-Comte (Ville de) dans la Vendée. — VII, 625.

Fontenay-Mareuil (François du Val, marquis de).

— Note biographique, II, 42.

— Membre de la Charité des nobles

____________________________________________________________________

— p. 217 —

Lorrains, II, 42, 43.

— Ambassadeur de France à Rome, II, 215, 224, 249, 265, 452 ; III, 383.

Fonteneil (Jean de), vicaire général de Bordeaux.

— Note biographique, I, 286.

— Lettres que saint Vincent lui adresse, I, 286, 306, 372, 491 ; II, 44 ; III, 50 ; VII, 339.

— Services rendus par lui aux missionnaires et aux filles de la Charité, I, 286, 306, 372, 492 ; II, 45 ; III, 50 ; VII, 244, 339 ;

— aux parents de saint Vincent, I, 306, 491.

— Sa congrégation, II, 44-45 ; VIII, 425.

— Autre mention, IV, 484.

Forbin (Bailli de), lieutenant général des galères. — II, 223, 303.

Forçats. — Voir Galériens.

Force (Vertu de). — Mention d'une conférence sur cette vertu, XII, 468.

Forest (Madame), dame de la Charité.

— Son éloge, I, 213.

— Rapports avec les filles de la Charité, I, 232, 235, 572 ;

— avec saint Vincent, II, 172.

Forest (René), frère de la Mission.

— Note biographique ; il vient de Madagascar et est disposé à y retourner, IV, 104.

— Sur le point de s'embarquer pour cette île, V, 69, 75.

— En voyage, V, 280, 283.

— A Madagascar, V, 308.

Forêt (Anne). — III, 635.

Forêt-le-Roi (Prieuré de la). — I, 134.

Forez (Congrégation des prêtres du).

— Voir Missionnaires du Forez.

Forges-les-Eaux (Ville de) en Seine-Inférieure.

— Saint Vincent y est allé pour sa santé pendant plusieurs années, I, 63.

— Les eaux de Forges ne lui profitaient pas quand il avait la fièvre, I, 581.

— M. Coglée à Forges, VI, 346, 369, 383.

— Religieuses d'auprès de Forges, III, 377.

— Les filles de la Charité à Forges, IV, 468.

Forges (M. de), écuyer de la princesse de Conti.

— Saint Vincent lui écrit au sujet de M. Dufaur, VIII, 52.

Forne (M.), à Amiens. — VI, 463.

Forne (Jean-Baptiste), administrateur de l'Hôtel-Dieu.

— Rapports avec saint Vincent, V, 397.

— Le saint lui écrit, V, 497.

____________________________________________________________________

— p. 218 —

Fors (Marquis de), fils de Madame du Vigean.

— Sa mort, II, 110.

Fort-Dauphin (Localité de) à Madagascar. — III, 438, 577, 603, 608 ; V, 276, 287, 291, 298, 305, 307 ; VI, 9, 16, 192, 194, 201, 209, 215.

Fortet (Collège de) à Paris. — II, 488.

Fortia (Anne de la Barre, dame), dame de la Charité. — I, 279, 381 ; II, 438.

Fossano (Ville de) en Piémont.

— Saint Vincent écrit à M. Martin de ne donner la mission en cette ville épiscopale que s'il en reçoit l'ordre formel, VI, 329, 589.

— Mission de Fossano, VII, 198.

— Autres mentions, VII, 215 ; VIII, 76.

Fosse (Quai de la) à Nantes. — VIII, 470.

Foucauld (M.). — I, 459.

Fouchet (Marie), garde des pauvres malades de la Charité de Joigny. — XIII, 446.

Fouillet (Nicole), fille de la Charité. — XIII, 576.

Fouins (Barbe), fille de la Charité. — XIII, 575.

Foulé (M.), intendant des finances de Provence.

— Démarches. faites auprès de lui au sujet de l'hôpital des forçats de Marseille, VI, 243, 247, 261, 280, 283, 371.

Fouquet (François), vicomte de Vaux.

— Note biographique ; malade, I, 480.

— Guéri de l'hydropisie, I, 519.

— Sa mort,. II, 41.

— Sa sépulture, V, 556-560.

Fouquet (Marie de Maupeou, dame), épouse du précédent.

— Note biographique, III, 75.

— Ses charités, VI, 394 ; VIII, 382.

— Services qu'elle rend à saint Vincent et à ses œuvres comme dame de la Charité ou mère du procureur général, VII, 321, 395, 420, 439, 451 ; VIII, 22.

— Rapports avec saint Vincent, V, 361, 481, 558 ; VIII, 20, 50, 110, 452, 454 ; XI, 363 ; XIII, 717.

— Elle prête sa maison aux dames de la. Charité pour leurs assemblées, VI, 180, 181.

— Sa fille, Madame Dupart, voir ce mot.

— Autres mentions, IV, 212 ; V, 343, 558 ; VI, 597.

Fouquet (Anne-Madeleine), visitandine, fille des précédents. — III, 76.

Fouquet (Elisabeth-Angélique), visitandine, sœur de la précédente. — VIII, 421, 430.

____________________________________________________________________

— p. 219 —

Fouquet (François), frère des précédentes.

— Note blographique ; membre de la Conférence des mardis, I, 373.

— Lettres de saint Vincent à François Fouquet, VIII, 94, 123, 320, 450 ;

— de François Fouquet à saint Vincent, VIII, 398.

— Son éloge, II, 2-3.

— Rapports avec saint Vincent, I, 390.

*Evêque de Bayonne.

— Nommé à l'évêché de Bayonne, I, 373.

— Avis de saint Vincent, II, 2-6, 41.

— Relation du prélat touchant son "espèce de séminaire", II, 276.

— Le neveu de l'évêque de Condom désirerait lui succéder ; saint Vincent le juge indigne, III, 228.

— Autres mentions, I, 475 ; II, 170-171.

* Evêque d'Agde.

— Rapports avec les missionnaires de cette ville, V, 225 ; VI, 66-67.

— Voir Agde.

* Coadjuteur de l'archevêque de Narbonne.

— Il envoie à Saint-Lazare, pour y faire une retraite et s'instruire, des personnes qu'il désire occuper aux petites écoles, XII, 165-167.

— Autre mention, VII, 103.

* Archevéque de Narbonne.

— Saint Vincent lui recommande la modération dans le zèle, VIII, 95.

— Le prélat demande des missionnaires, VIII, 95, 320, 398-399.

— Saint Vincent lui en envoie, VIII, 123 ;

— et lui adresse ses observations sur le projet d'union du séminaire de Narbonne à la congrégation de la Mission, VIII, 450-451.

— François Fouquet insiste pour que le saint consente à l'union de la paroisse de la Maiour au séminaire, VIII, 398.

— Il demande des filles de la.Charité, XIII, 751.

— Envoi de sœurs à Narbonne, VIII, 123 ; X, 665 ; XIII, 587.

— Par son ordrer sœur Carcireux va se former, dans une institution, à l'instruction de la jeunesse, VIII, 315 ; X, 732.

— Autres mentions, VIII, 3, 316, 433.

Fouquet (Louis), évêque d'Agde, frère du précédent.

— Saint Vincent lui annonce l'envoi d'un missionnaire, VIII, 50-51 ;

— attend la réponse du prélat, VIII, 64 ;

— lui fait demander un nouvel acte d'érection du séminaire d'Agde, VIII,101.

Fouquet (Louise-Agnès), visitandine, sœur des précédents. — III, 76.

Fouquet (Madeleine-Augustine), visitandine, sœur des précédents. — III, 75, 76.

____________________________________________________________________

— p. 220 —

Fouquet (Marie-Thérèse), visitandine, sœur des précédents.

— Supérieure à la Visitation de Toulouse, III, 76 ; VIII, 123.

Fouquet (Nicolas), procureur général et surintendant des finances, frère des précédents.

— Note biographique, IV, l50.

— Rapporteur d'une affaire, II, 389.

— Louise de Marillac parle d'envoyer une sœur pour le consulter, IV, 150.

— Saint Vincent implore sa protection, V, 481 ;

— critique les clauses d'un projet de contrat à passer entre lui et la supérieure du premier monastère de la Visitation concernant le lieu de sa sépulture, V, 555-560.

— Son intervention au sujet de la maison des forçats de Paris, V, 339, 343 ;

— de l'hôpital des forçats de Marseille et des gages des aumôniers, VI, 185, 241, 247 ; VII, 273.

— Don à cet hôpital, VII, 420, 438, 441, 451, 470-471, 503, 521, 538.

— Il demande des filles de la Charité pour Vaux-le-Vicomte, VIII, 110.

— Autre mention, VIII, 430.

Fouquet (Jean). — Il écrit à saint Vincent au sujet de M. Senant, VIII, 444.

Fourché (R. P.), jésuite. — Il aide saint Vincent à Folleville, XI, 5.

Fourché (J.), administrateur de l'hôpital de Nantes. — II, 592.

Fourdim (M.), prêtre de la Mission.

— Note biographique ; sa sortie de la Compagnie, II, 287.

Fouré (Jeanne), fille de la Charité. — A Fréneville, III, 405.

Fournier (M.), médecin à Château-Thierry. — I, 466.

Fournier (Madame), membre de la Charité de Montmirail. — XIII, 467.

Fournier-Dupont (M.), avocat à Laval.

— Il se croit appelé au sacerdoce ; saint Vincent le détrompe, VII, 462.

— Il écrit à saint Vincent, VIII, 431, 432.

— Autre mention, IV, 562.

Fournier (François), prêtre de la Mission, fils du précédent.

— Note biographique, III, 470.

— Lettres que saint Vincent lui adresse à Agen, III, 470 ; IV, 569 ; V, 27, 78 ;

— à Cahors, VIII, 1.

— Son éloge ; son ordination, III, 624.

— A Agen, IV, 562, 615, 616.

— Saint Vincent lui permet d'aller assister, au dehors, aux disputes de philosophie et de théologie, IV, 569.

— A Cahors, V, 590 ; VII, 462 ; VIII,

____________________________________________________________________

— p. 221 —

432.

— Saint Vincent lui demande d'aider M. Cuissot dans la direction des filles de la Charité de Cahors, VIII, 233, 234.

Fournier (J.), administrateur de l'hôpital de Nantes. — II, 592.

Fournier (Jacques), dit Larivière, forçat à Toulon. — VIII, 332, 440.

Fournier (Louis), capitaine, de l'île de Ré, esclave à Alger. — V, 136, 141, 142, 327.

Fournier (Pierre), jésuite.

— Note biographique ; il écrit à saint Vincent, II, 365.

Framez (Charles de), chanoine d'Ecouis. — XIII, 20.

France.

— Etat de l'Eglise de France au XVIIe siècle, voir Clergé.

— Misères provoquées par les guerres de la Fronde, X, 20 ; XI, 200 ; voir Fronde.

— Prières pour la paix, XII, 458.

— Les Français vont trop vite en affaires, II, 235.

Franchiscou (M.), esclave à Alger. — VIII, 533, 539.

Francière (M. de), administrateur de l'Hôtel-Dieu de SaintDenis.

— Il est malade ; Louise de Marillac craint qu'après sa mort les filles de la Charité ne soient renvoyées de l'hôpital, V, 334.

— Il promet de les protéger, V, 478.

— Le bruit court qu'il est disposé à les renvoyer, V, 647.

Francillon (François), frère de la Mission.

— Note biographique ; atteint et guéri de la peste à Tunis, III, 352.

— Malade, il soigne son supérieur malade, III, 353.

Franciscains (Ordre des).

— Leur amour de la pauvreté, IX, 494 ; X, 300.

— Ils n'ont d'autre sujet d'oraison que la passion, IX, 32.

— Ils ont toujours eu besoin de réforme, X, 103.

— Rien ne leur manque, X, 300.

— Division parmi les franciscains de France, IV, 501.

— Conduite regrettable des franciscains qui dirigent les religieuses de Longchamp, IV, 503-504.

— Saint Vincent demande que l'abbaye de Longchamp soit soustraite à leur juridiction, IV, 501-502, 505.

— Franciscains de Niolo, IV, 415.

— Mort d'un fransciscain en Tunisie, V, 127.

— Autre mention, XII, 373.

— Voir Ange (R. P.), Bonaventure (Saint), Cordeliers, François d'Assise (Saint).

Francisco (Carlo), prêtre de la Mission. — A Gênes, VIII, 136.

____________________________________________________________________

— p. 222 —

Francisco (Marc), esclave à Alger. — V, 328, 329.

François (M.), peintre.

— Saint Vincent demande des nouvelles de son neveu, VIII, 349.

François (Frère), frère de la Mission à Rome. — II, 264, 273.

François (Frère), frère de la Mission à Montmirail. — IV, 324.

François (Frère), frère de la Mission à Annecy. — IV, 555.

François d'Assise (Saint).

— Son amour de la pauvreté, XI, 245.

— Il fait abattre, dans un de ses couvents, une église qu'il estimait trop belle, X, 297.

— Au lit de mort, il enlève sa chemise pour mourir nu, I, 591.

— Son humilité, IX, 325.

— Il prêchait par sa modestie, IX, 24 ; X, 379.

— Il priait les bras étendus, XII, 321.

— Ce que le démon lui prédit sur son ordre, IX, 659 ; X, 103, 357 ; XIII, 755.

— Il préférait l'anéantissement à l'avilissement de son ordre, XIII, 719.

— Sa règle, II, 103.

— Il a donné aux frères lais voix pour l'élection des gardiens, III, 319.

— On disait que son ordre ne lui survivrait pas, IX, 57.

— Il tenait à ce que l'uniformité d'habit fût observée parmi les siens, X, 314.

— Sa fête, V, 438 ; XIII, 482.

François (Michel). — V, 200.

François (Pierre), prêtre de la Mission.

— Note biographique ; départ pour Rome, V, 375.

— A Rome, VI, 463.

— Indisposé, VII, 303, 313.

François de Paule (Saint). — II, 515.

François de Sales (Saint).

— Note biographique, I, 63.

— Son amour de Dieu, XI, 221, 393 ; XIII, 70.

— Sa piété, IX, 220, 336 ; XIII, 78.

— Sa méthode d'oraison, I, 289, 384, 398 ; IV, 390 ; X, 587.

— Sa douceur, II, 4 ; III, 168 ; IX, l59 ; X, 396 ; XI, 66 ; XIII, 68.

— Sa condescendance, I, 63.

— Sa bonté, I, 594-595 ; III, 493.

— Son amour du prochain, XIII, 71-73, 76, 77, 80, 81.

— Sa dévotion aux enfants, IX, 420.

— Ce qu'est pour lui l'esprit d'humilité, I, 183.

— Il prêchait simplement, XI, 281.

— Sa prudence, XIII, 73.

* Rapports avec saint Vincent, III, 493 ; VII, 585 ; X, 130, 356, 374 ; XI, 281 ; XII, 422 ; XIII, 67.

— Ils s'entretiennent ensemble sur l'ordre de la Visitation, VII, 585.

— Estime de saint François pour saint Vincent, XIII, 193.

— C'est à

____________________________________________________________________

— p. 223 —

sa demande que saint Vincent devient supérieur de la Visitation de Paris, IV, 287, 316 ; V, 603 ; VII, 200 ; XI, 167 ; XII, 422.

— Dévotion de saint Vincent à saint François de Sales, II, 70 ; VIII, 266.

— Le portrait de saint Francois était exposé à Saint-Lazare, XI, 393.

— Vision par saint Vincent de l'âme de saint Francois, II, 212 ; XIII, 127.

— L'abbé de Saint-Cyran estimait beaucoup saint François, XIII, 91.

* Traits de la vie de saint François, III, 533 ; V, 472 ; XII, 296.

— Irritation d'un héritier déçu contre le saint à l'occasion d'un legs fait à un couvent de la Visitation, XIII, 76-77.

— Voyage du saint à Paris, V, 472.

— Il voit le général des galères, I, 353-354 ; XI, 26.

* Son premier dessein dans la fondation de la Visitation, X, 102.

— Il recommande à ses filles d'être condescendantes, X, 484 ;

— de trouver bon et même de se réjouir d'être réprimandées, IX, 224 ;

— d'estimer toutes les autres communautés plus que la leur et d'aimer la leur plus que les autres, X, 356, 374.

— Il leur défend d'avoir dans leur chambre autre chose qu'une image et un livre, X, 358 ;

— de communiquer sans permission l'une avec l'autre, X, 431-432.

— Il leur a donné pour règle de ne rien demander et de ne rien refuser, X, 277.

— Il veut qu'une sœur élue pour un office l'accepte, XI, 142 ;

— que les sœurs d'une maison veillent sur les sœurs d'une autre maison et, au besoin, préviennent la supérieure d'Annecy des abus, X, 329 ;

— que les supérieurs prennent avis, pour les affaires de la maison, de leurs conseillères, et de leurs conseillères seules, V, 347.

— Il a établi que les sœurs communiqueraient leurs troubles à leur supérieure et que, si la supérieure ne réussissait pas à les tranquilliser, elles pourraient s'adresser à une personne du dehors ; effets désastreux de cette règle, X, 451.

— Il s'est trop hâté de faire le règlement de la Visitation, III, 272.

* Ses écrits, XII, 449 ; XIII, 68.

— Son Traité de i'Amour de Dieu, I, 86 ; XIII, 71, 822.

— Citation de cet ouvrage, XIII, 154.

— Son Introduction à la vie dévote, I, 155-156, 398 ; III, 551 ; IX, 13, 44, 50 ; XII, 2 ; XIII, 81, 435, 822.

— Citations de cet ouvrage, IX, 585 ; XIII, 118.

— Autres citations des écrits de saint François, I, 406 ; II, 365, 584 ; IX, 105, 271, 475, 476, 660 ; X, 277, 383, 495, 685 ; XI, 424 ; XII,

____________________________________________________________________

— p. 224 —

35, 257 ; XIII, 152, 642.

— Comment les visitandines ont recueilli ses entretiens, XII, 449.

* Sa mort, XIII, 69.

— Miracles, XIII, 64-66, 82, l95.

— Conversions, I, 184.

— Procès de béatification, III, 224 ; VI, 527 ; VII, 499, 556, 583 ; VIII, 31.

— Déposition de saint Vincent au procès informatif de Paris, XIII, 66-84.

— Les visitandines demandent à saint Vincent une lettre postulatoire ; texte et envoi de cette lettre, VII, 584, 587, 591.

— Une des chapelles érigées dans l'église du premier monastère de la Visitation à Paris devait être dédiée à saint François, V, 557, 559, 560.

* Vie de saint François de Sales par Maupas du Tour, voir ce nom.

— Vu les difficultés soulevées au sujet de ce livre, on conseille aux visitandines d'arrêter provisoirement les démarches en vue de la béatification, VI, 527.

* Autres mentions, II, 253 ; III, 64, 76 ; V, 604 ; XIII, 634, 81 4.

François-Xavier (Saint).

— Son exactitude aux règles et usages de sa Compagnie, I, 535.

— Son zèle, XIII, 168.

— Il n'en a pas vu tous les fruits de son vivant, V, 457.

— Il n'a pas Vu ses parents avant de partir aux Indes, II, 106.

— Saint Vincent le propose comme modèle à M. Nacquart, III, 279, 280, 284.

— Dévotion que lui portent les missionnaires de Madagascar, III, 546, 551, 576, 582, 586, 588 ; V, 297 ; VIII, 467, 481, 485, 490, 507 ;

— M. de Sergis, I, 555.

Françoise Romaine (Sainte). — Elle voyait son ange gardien des yeux du corps, II, 343.

Françoise (Sœur). — Voir Carcireux (Françoise).

Françoise (Sœur), fille de la Charité à Varize. — V, 38.

Françoise (Sœur), fille de la Charité à Paris. — VI, 563.

Françoise (Sœur), fille de la Charité à la maison-mère.

— Elle demande à faire les vœux, III, 476 ;

— à les renouveler, V, 438.

— Interrogée au cours de deux entretiens, IX, 586 ; X, 616.

Françoise-Paule (Sœur), fille de la Charité.

— Très "chargée d'affaires", XIII, 672.

Frangé (Jacques), forçat à Toulon. — VI, 185, 255, 258, 333.

Franqueville (M. de). — Saint Vincent blâme sœur Lepeintre de ce qu'elle est allée le soigner, VI, 39-43.

____________________________________________________________________

— p. 225 —

Frascati (Ville de) en Italie.

— Saint Vincent invite M. Jolly à aller s'y reposer, VII, 225, 579 ; VIII, 69.

Fréjus (Ville de) dans le Var.

— Mission donnée en ce lieu, III, 435.

Frémont (Charles), réformateur de l'ordre de Grandmont.

—. Note biographique ; saint Vincent appuie sa réforme, IV, 309.

Fremyn (M.), président à mortier au parlement de Metz.

— Rapports avec saint Vincent, VI, 578 ; avec les filles de la Charité envoyées à Metz, X, 563-564.

— Saint Vincent espère qu'il trouvera à Metz une maison propre à un établissement de missionnaires, VIII, 10 ;

— mais, réflexion faite, préfère ne lui en rien dire, VIII, 12.

— M. Fremyn se plaint de M. Caset, VIII, 409.

French (Nicolas), évêque de Ferns.

— A Saint-Sébastien, VII, 243.

Fréneville (Hameau de) dans la commune de Valpuiseaux (Seine-et-Oise).

— Don à saint Vincent par la marquise de Herse de deux fermes situées dans ce hameau, I, 305, 358.

— Voyages et séjours du saint en cette localité, I, 305, 358, 372, 483, 485 ; II, 480, 481, 483, 485 ; III, 208, 376, 401, 405, 406, 408, 411, 412, 416.

— Autres mentions, I, 366, 475, 490 ; III, 104.

Frères Coadjuteurs de la Mission.

— Lettres de saint Vincent à des frères coadjuteurs, IV, 395, 449, 592 ; VI, 146 ; VII, 466, 572 ; voir Le Clerc (Pierre), Parre, Rivet (Jacques), etc.

— Exhortation du saint à un frère mourant, XI, 142.

* Emplois des frères, XII, 95.

— Devoirs des frères envers les prêtres, VI, 60 ; XII, 98-99, 102-104 ;

— des prêtres envers les frères, XII, 102, 104-107 ; XIII, 329, 352-353.

— Ne pas les tenir trop bas, III, 319.

— Supporter leurs fautes, III, 488.

— Comme ils sont de la famille, il faut les préférer aux domestiques, IV, 3.

— Invité à la table de la duchesse d'Aiguillon, saint Vincent y amène un frère, XIII, 353.

* Leur vie est conforme à celle de N.-S., XI, 109, 320.

— Ils trouvent dans la Compagnie de quoi se sanctifier, XII, 100-102.

— Ils y travaillent au salut des pauvres, XI, 137 ; XII, 96-99.

— Efficacité de leurs prières, XII, 15.

— Ils édi-

____________________________________________________________________

— p. 226 —

fient par leurs répétitions d'oraison, IX, 220, 422 ; X, 74, 279 ; XIII, 666.

— Leur exactitude à l'examen particulier, X, 605.

* Uniformité d'habit, voir Habit.

— S'ils songent à se faire prêtres, c'est une tentation, VI, 252, 306-307 ; VI, 147.

— Ils. rendent tous les jours compte de leurs dépenses au procureur, IV, 75.

— Ils ne lisent pas le Nouveau Testament, VII, 207.

— Ils n'ont pas besoin de récréations, XI, 368.

— Ils catéchisent les domestiques, XI, 383.

— Un bon frère accepte l'office que le supérieur lui donne, IV, 324-325.

— Ils n'ont pas à s'occuper du gouvernement de la maison, IV, 396.

— Les cuisiniers doivent apprêter les aliments le mieux possible, XI, 330.

* Ne pas garder dans les maisons comme domestiques les postulants qui renoncent à être frères, VII, 210.

— Ceux qui ont commencé leurs études et entrent dans la catégorie des frères ne réussissent pas d'ordinaire, VII, 476.

* Il n'y a dans la Compagnie qu'un frère qui ait "la recette et la mise entre les mains", III, 318.

— La maison de Saint-Lazare emploie des domestiques à beaucoup d'offices, VI, 316.

— La Compagnie ayant assez de frères, saint Vincent demande qu'on n'en reçoive plus, VI, 532 ; VII, 483, 497, 542 ; VIII, 287.

— Il autorise un frère de la maison de Cahors, durant les troubles, à monter la garde et à travailler aux fortifications, IV, 283.

— Fautes de certains frères, XI, 105.

— Illusions de quelques autres, IV, 449 ; VI, 146.

— Frères recommandables par leur vertu ou leurs services, voir Ducournau, Parre, Patte, Régnart, Robineau, Servin, Véronne.

Fresné (M. de). — VIII, 254.

Fricourt (Jean de), clerc de la Mission.

— Note biographique ; à Saintes, VII, 122.

— Saint Vincent lui écrit pour l'encourager, VIII, 111.

— Trop attaché à sa famille, VIII, 221.

— Il se recommande aux prières de saint Vincent, VIII, 344.

Froger (Georges), curé de Saint-Nicolas-du-Chardonnet à Paris.

— Note biographique, I, 117.

— Autres mentions, I, 545 ; II, 54, 174.

Froment (Antoine), prêtre de la Mission.

— Note biographique, VI, 440.

— A Troyes, VIII, 64.

____________________________________________________________________

— p. 227 —

Fromentin (François), esclave.

— M. Barreau, après enquête, n'a pu savoir ce qu'il est devenu, V, 327 ; VIII, 534.

Fronde.

— Mention de conférences sur les misères provoquées par les troubles de la Fronde, XII, 456, 457, 459.

— Troubles d'août l648, III, 360 ;

— de janvier 1649, III, 402.

— Saint Vincent va à la cour ; demarche auprès de la reine, III, 402

— Pillage de Saint-Lazare, III, 403 ;

— de la ferme d'Orsigny, III, 412.

— La misère à Paris, III, 410.

— Evacuation des Bons-Enfants et de Saint-Lazare, III, 413, 417.

— Conférence de Rueil, III, 414-415.

— Rassemblement de troupes autour de Paris, III, 422.

— Profanations commises par les soldats, III, 478 ; IV, 456.

— Emoi de Paris à la nouvelle que Mazarin, rentré en France, marche sur cette ville à la tête d'une armée (janvier 1652) ; saint Vincent songe à envoyer au Mans une partie du personnel de Saint-Lazare, IV, 307.

— Pertes que fait la Compagnie, IV, 327.

— Combat de Saint-Denis (mai 1652) ; émotion des nourrices des enfants trouvés, IV, 382-383.

— Paris dans la crainte, IV, 384, 385 ;

— plein de réfugiés, IV, 392.

— Grande misère ; les pauvres gens de la campagne refluent sur Paris ; organisation des secours, dévouement des missionnaires, des filles de la Charité et d'autres communautés, IV, 307, 327, 378, 385, 392, 398, 402, 406-407, 409, 430, 434, 435, 451, 463, 467, 488, 512-513, 530-531, 539 ; V, 87, 144.

— Missions aux pauvres en diverses églises de Paris, IV, 398, 405-406.

— La châsse de sainte Geneviève est portée solennellement en procession dans les rues de Paris, IV, 401, 406.

— Mention d'une conférence faite à Saint-Lazare sur ce sujet, XII, 458.

— Retraite du duc de Lorraine, IV, 401-402, 406.

— Troubles du 25 juin 1652, IV, 474.

— Passage de deux armées près de Saint-Lazare, IV, 417, 420.

— Le séminaire Saint-Charles est pillé et les séminaristes licenciés, IV, 418, 420, 483.

— Mesures prises pour préserver du pillage Saint-Lazare et le séminaire Saint-Charles, IV, 418, 420-421.

— Massacres du 4 juillet 1652, IV, 421, 474.

— Alarmes au second monastère de la Visitation, IV, 410.

— Déprédations des gens de guerre aux environs de Paris ; saint Vincent demande à la reine de prendre des mesures, IV, 429.

— Grande mortalité à Paris, IV, 463.

— Le clergé de Paris invite le roi à rentrer dans la capitale, IV, 473.

— Démarches de saint Vincent pour le rétablissement de la paix et le retour du roi

____________________________________________________________________

— p. 228 —

à Paris, IV, 423, 473.

— Rentrée de la cour à Paris, IV, 477, 513, 514.

— Pénitences à Saint-Lazare pour faire cesser les troubles, XII, 458.

— Saint Vincent expose la situation au Souverain Pontife, IV, 455.

— La Fronde à Bordeaux, voir Bordeaux.

— Voir Champagne, Etampes, Paris, Relations, Saint-Charles, Saint-Lazare.

Fronteau (Jean), religieux de Sainte-Geneviève.

— Note biographique, IV, 238.

Frontevaux (Madame de). — IV, 380.

Frugalité. — Voir Sobriété.

Fugolles (Gabriel), frère de la Mission.

— Note biographique, VIII, 264.

Fulco de Chanac, évêque de Paris. — I, 250.

Fulda (Ville de) en Prusse. — VIII, 435.

Fumaire Salée (Localité de la) en Tunisie. — V, 83.

Fuvée (Jean), chanoine d'Ecouis. — XIII, 19.

 

G

Gabaa ou Gabaon (Ville de) en Palestine.

— Entreprises des Israélites contre cette ville, VI, 232.

Gabarret (Gabrielle).

— Voir Cabarret (Gabrielle).

Gabrielle (R. M.).

— Voir Condren (Gabrielle de).

Gaieté. — Saint Vincent la recommande souvent à Louise de Marillac, voir Marillac (Louise de).

Galeriens.

— Saint Vincent est nommé aumônier général des galères, XIII, 55.

— Ce titre est conféré à ses successeurs supérieurs généraux de la Mission, XIII, 302.

— Attributions de l'aumônier général des galères, XIII, 309.

— Les prêtres de la Mission ont parmi leurs œuvres l'assistance spirituelle des forçats, VIII, 238 ; XIII, 201.

— Claude Dufour se sent vocation pour assister les forçats, III, 489.

* Galériens de Paris.

— Legs. de Claude Cornuel pour l'œuvre des forçats, I, 543 ; II, 20.

— Une des œuvres des dames de l'Hôtel-Dieu, II, 196 ; IV, 426 ; V, 589 ; XIII, 788, 791, 821, 823.

— Dame des forçats, II, 191.

— Prochain départ de la chaîne, II, 259.

____________________________________________________________________

— p. 229 —

L'œuvre est confiée aux filles de la Charité, II, 26.

— Règlement des sœurs des Forçats, II, 114.

— Nombre des sœurs, II, 259, 550 ; III, 55.

— Beauté de la vocation des sœurs employées aux Forçats, X, 125.

— Scandale, V, 339, 343.

— Le pain manque ; les sœurs s'en procurent en quêtant ; solution proposée par la duchesse d'Aiguillon et rejetée par Louise de Marillac, IV, 426.

— Autres mentions, II, 66 ; IX, 260, 663 ; X, 114, 122, 579, 583, 695 ; XIII, 562.

— Voir Angiboust (Barbe), Gesseaume (Henriette), Guyon (Marguerite), Jeanne (Sœur), Luce (Jeanne), Nicole (Sœur).

* Galériens de Marseille.

— Missions sur les galères, II, 368, 395, 398 ; III, 264, 270 ; VI, 280 ; VII, 118.

— Les galères quittent Marseille à cause de la peste, III, 472, 489.

— Il est question de les y ramener, VI, 167 ; VIII, 236.

— Saint Vincent banquier des galériens, VI, 89, 167, 172, 185, 243, 255, 258, 260, 280, 283, 298, 299, 310, 316, 320, 332, 333, 338, 351, 363, 398, 469, 506, 580, 586, 606, 617, 628 ; VII, 19, 21, 35, 39, 55, 86, 103, 107, 118, 135, 140, 160, 166, 174, 193, 223, 231, 236, 239, 255, 260, 266, 274, 378-379, 439, 441, 471, 522, 539 ; VIII, 257, 332, 439, 545.

— Il déconseille au supérieur de la maison de Marseille le port de la soutanelle pour visiter les galères, II, 454 ;

— reçoit du roi la faculté de commettre ses pouvoirs sur les galériens de Marseille au supérieur des missionnaires de cette ville, XIII, 302, 309.

— Commencements de l'hôpital des galériens, II, 525-527.

— Ses principaux fondateurs, II, 525-527 ; III, 474.

— Ses administrateurs, VI, 185, 240, 242, 605, 617 ; VII, 35, 39, 55, 153 ; VIII, 204 ; voir La Coste (Simiane de).

— Le prévôt Beausset est chargé de recevoir leurs comptes, VII, 66, 77, 86, 93.

— Saint Vincent conseille à M. Get de lui présenter les siens, VII, 93 ;

— puis retire ce conseil, VII, 104.

— Règlement touchant l'hôpital, III, 271, 272.

— Règlement pour les missionnaires chargés des galériens, XIII, 310.

— Le supérieur des missionnaires a le droit d'assister aux réunions des administrateurs, XIII, 323.

— Subvention du roi à l'hôpital ; difficultés pour la toucher ; réclamations, VI, 86, 185, 241, 243, 247, 280, 283, 305, 362, 371, 410 ; VII, 93, 103, 249, 273, 286, 378, 470, 521 ; VIII, 204, 256.

— Don du surintendant des finances, voir Fouquet (Nicolas).

— Saint Vincent doute que l'on se décide à transporter à l'hôpital de Marseille les forçats tombés malades à Toulon, V, 242.

____________________________________________________________________

— p. 230 —

— Il désire que l'aumônerie de l'hôpital soit confiée à des prêtres externes sous la surveillance d'un prêtre de la Mission, III, 273, 295-296 ;

— fait appel aux prêtres externes des Bons-Enfants, III, 273.

— Un d'eux accepte et part pour Marseille, XIII, 316.

— Il conseille à M. Get de confier l'aumônerie à un prêtre externe jusqu'à l'envoi d'un missionnaire, V, 141.

— Emploi des aumôniers, XIII, 322.

— Leurs devoirs, XIII, 310-311.

—Leur nombre, XIII, 322.

— Leur logement, V, 258 ; XIII, 323.

— Saint Vincent ne juge pas le moment venu de leur demander la vie commune, VIII, 256.

— Droits du supérieur de la maison de Marseille sur eux, III, 296, 299 ; XIII, 309-310.

— Leurs gages, VI, 86, 185, 241, 243, 247, 261, 262, 280, 283, 299, 304-305, 309, 337, 362, 371 ; VII, 85, 93, 104, 118, 129, 133, 135, 139, 471 ; XIII, 324.

— Ils menacent de quitter le service si on ne les paye pas, VI, 87, 241-242.

— Pour les retenir, M. Get les paye sur l'argent de sa maison, VI, l04.

Galères particulières.

— L'Allemagne, VI, 298.

— La Bailliebault, VI, 320, 606 ; VII, 135.

— La Capitaine, VI, 260, 338 ; VII, 40, 107, 160, 266, 522 ; VIII, 257, 332.

— La Ducale, VII, 439.

— La Fiesque, VI, 320.

— La Garde-Côte, VI, 280.

— La Grimaldi, VII, 522.

— La Manse VI, 338 ; VII, 239.

— La Mercares, VII, 118.

— La Mercoeur, VII, 239.

— La Montolieu, VI, 507.

— La Princesse, VI, 280, 507, VII, 379.

— La Princesse de Morgue, VII, 379, 441.

— La Reine, VI, 167, 280, 320, 507 ; VII, 55, 193, 223.

— La Richelieu, VI, 167 ; VII, 107, 260.

— La Saint-Dominique, VIII, 332.

— La Saint.-Philippe, VI, 298, 351 ; VII, 539.

— La Ternes, VII, 260.

Galice (Province de) en Espagne. — VII, 251.

Galiot (M.). — Voyage à Madagascar, IIT, 280, 291.

Gallais (Guillaume), prêtre de la Mission.

— Note biographique ; à Sedan, supérieur ; il donne à saint Vincent des nouvelles des travaux des missionnaires de Sedan, II, 425.

— Saint Vincent lui recommande de ne jamais disputer contre les hérétiques, VIII, 526 ;

— de ne pas se mêler des affaires séculières, II, 446-450.

— Rappelé de Sedan, II, 489.

— Il est prié d'aller annoncer la mission à Fontainebleau, II, 486.

— Au Mans, supérieur, III, 25, 86 ; VIII, 519.

— Destiné à Marseille, III, 273.

— A Saint-Lazare;

____________________________________________________________________

— p. 231 —

il donne les entretiens des ordinands, IV, 342.

— Cure de Touquin-en-Brie, V, 36.

— Préjudice porté par lui au curé de Nanteuil-le-Haudouin, V, 38.

Gallardon (Village de) dans l'Eure-et-Loir.

— Confrérie de la Charité, XIII, 419.

Gallemant (Jacques), curé d'Aumale.

— Note biographique, I, 409.

— Curé de Notre-Dame-des-Vertus, II, 328.

— Préparation de sa biographie, I, 409, 454.

— Biographie, I, 43.

Gallemant (Jean), frère de la Mission.

— Note biographique, I, 476.

Gallienne (Jean), de Saint-Valery.

— Esclave à Alger, V, 327 ; VIII, 534.

— Libéré, VI, 6.

Gallois (Philippe), notaire à Paris. — I, 278.

Gallot (Thomas), notaire ecclésiastique du diocèse de Paris. — XIII, 17, 18, 53, 54.

Gamaches (Charles de), supérieur des carmélites de France.

— Son attitude dans l'affaire des carmélites, VIII, 61, 62, 395.

Gambart (Adrien).

— Note biographique, IV, 350.

— Saint Vincent le délègue à la Visitation pour deux cérémonies, VIII, 164.

Gambie (Ile de). — Il n'y a pas de prêtres dans l'île, III, 333.

Gannes (Village de) dans l'Oise.

— Saint Vincent confesse un paysan de cette localité, XI, 2, 4.

— Lettre du saint au lieutenant de Gannes, I, 220.

Ganset (Louise), fille de la Charité.

— Placée à l'établissement de Richelieu, I, 503, 508, 509, 511, 513.

— A Richelieu, I, 606 ; II, 7, 111, 181 ; X, 652.

— A la maison-mère, II, 267, 384.

— Proposée pour Maule, VI, 171-172.

— Autres mentions, VII, 440 ; XIII, 576.

Garanita (R. P.) à Rome. — I, 594.

Garat (Jean), religieux de Chancelade.

— Grand vicaire de l'évêque de Cahors, II, 578, 584 ; IV, 135, 524.

— Saint Vincent l'engage à accepter l'abbaye de Chancelade, IV, 544.

— Alain de Solminihac presse pour l'expédition des bulles, V, 590.

— Abbé de Chancelade, VII, 303, 392.

Garbuzat (M.), marchand à Lyon.

— Il écrit à saint Vincent

____________________________________________________________________

— p. 232 —

une lettre de remerciements, VIII, 453.

— Autres mentions, VI, 240, 260.

Gardon (M.), forçat à Toulon.— VII, 539.

Garibal (M. de), intendant d'Auvergne. — V, 394.

Garnier (Madeleine), fille de la Charité. — XIII, 575.

Garron (Jacques), officier dans la compagnie du duc de Montpensier.

— Sa douleur de voir tous ses enfants convertis par saint Vincent, XIII, 49.

Garron (Frères), de Châtillon, fils du précédent.

— Leur conversion, XIII, 49.

— Leurs charités, XIII, 51.

Garron (Jacques).

— Huguenot, XIII, 46.

— Autre mention, XIII, 54.

— Voir Garron (Frères).

Garron (Jean), frère du précédent.

— Il demande conseil à saint Vincent au sujet de son fils, III, 29.

— Voir Garron (Frères).

Garron (Philibert), frère des précédents.

— Voir Garron (Frères) .

Garron(René), frère des précédents.

— Voir Garron (Frères).

Gascogne (Province de).

— Langage de Gascogne, VI, 127.

— Les missionnaires de M. de Fonteneil doivent donner des missions en Gascogne, VIII, 425.

— Soulèvement de la Gascogne au temps de saint Louis, XI, 302.

— Les Gascons passent pour être moins simples que les Picards, V, 199.

— Autres mentions, I, 530 ; V, 115 ; VI, 109, 487, 488, 587.

Gassendi(Pierre), chanoine astronome.

— Note biographique, V, 180.

— Voir Astronomie.

Gasteaud (Jacques) docteur en théologie.

— Créancier de saint Vincent, XIII, 19.

Gastines (M. de). — Rapports avec Jean Barreau, V, 328 ; VII, 621.

Gaucher (M.). — IV, 530.

Gaudin (M.), docteur en Sorbonne.

— Mort de son frère à Madagascar, V, 524.

Gaudoin (Melchior), frère de la Mission.

— Note biographique ; saint Vincent lui permet de faire les vœux, VIII, 343, 349.

Gaudouin (Marie), fille de la Charité. — XIII, 576.

____________________________________________________________________

— p. 233 —

Gaulène (Village de) dans le Tarn. — XIII, 842.

Gault (Jean-Baptiste), évêque de Marseille.

— Note biographique ; sa mort, II, 395.

Gaulteri (Ortensio), prêtre à Alger. — III, 217.

Gaultier (M.), membre de la Charité de Joigny. — XIII, 460.

Gaultier (Etienne), esclave à Alger. — VIII, 443.

Gaultier (Jacques), marchand à Marseille. — VII, 302.

Gaumont (M. de), avocat au parlement.

— Saint Vincent le prie de venir à Saint-Lazare, VII, 402.

Gautier (M.) — III, 234.

Gautier (M.) de Troyes. — V, 584.

Gautier (Christophe).

— Note biographique, VIII, 400.

— A Richelieu, VIII, 385.

Gautier (Denis), prêtre de la Mission.

— Note biographique, II, 65.

— Lettres de saint Vincent à M. Gautier à Richelieu, II, 553, 554 ; III, 133, 285, 296, 352, 411 ;

— à Saintes, IV, 26 ;

— de M. Gautier, supérieur à Richelieu, à saint Vincent, III, 302.

— A Richelieu, supérieur, II, 611, 614 ; III, 132, 288, 419, 420, 437 ; VIII, 517.

— Il indispose ses paroissiens, III, 439.

Gautier(Geneviève), fille de la Charité, nièce du précédent.

— Son opiniâtreté, XIII, 177.

— Autre mention, XIII, 575.

Gavantus (Barthélemy), auteur d'ouvrages de liturgie. — V, 297.

Gavelin (M.). — VIII, 243.

Gavi (Ville de) dans le Piémont.

— Mission donnée en ce lieu, V, 131.

Gayon. — Voir Depaul (Gayon).

Gazet (Bernard), frère de la Mission.

— Note biographique, III, 526.

Géard (R. P.), pénitencier à Rome. — VI, 628.

Gedoyn (Nicolas), prêtre de la Conférence des mardis.

— Note biographique ; son éloge, VII, 299.

— Il se prépare à donner une mission à Epinay, VIII, 445.

— Autre mention, VIII, 426.

Geger (M.). — II, 493.

____________________________________________________________________

— p. 234 —

Gémozac (Ville de) dans la Charente-Inférieure

— Mission donnée en ce lieu, III, 164.

Gênes (Ville de) en Italie.

— Une société de prêtres se fonde à Gênes, qui prend le nom de missionnaires ; réclamations de M. Blatiron, III, 356.

— Confrérie de la Charité, IV, 71.

— La peste à Gênes, VI, 35, 58, 62, 71, 72, 80, 87, 111, 149, 152, 163, 315, 323, 325, 327, 330, 340, 341, 352, 353, 354, 359, 362, 365, 370, 371, 373, 380, 391, 400, 403, 409, 411, 413, 415, 416, 418, 419, 422, 424, 427, 431, 432, 433, 435, 440, 443, 445, 450, 452, 456, 457, 459, 462, 467, 469, 470, 473, 477, 480, 483, 487, 488, 489, 503, 508, 510, 511, 514, 519, 520, 521-522, 552, 573 ; VII, 9, 11, 75, 88, 92, 112 ; X, 236 ; XI, 369, 384, 385, 402, 414-418, 428-432.

— Cyclone désastreux, III, 375.

— Couvent des Repenties, VII, 597.

— Les habitants de l'Etat de Gênes et ceux du Piémont ne s'accordent pas ensemble, VI, 243.

— Archevêque de Gênes, voir Durazzo (Etienne).

— Autres mentions,V, 128,141 ; VIII, 542.

* Missionnaires de Gênes.

— Travaux de M. Codoing dans le diocèse de Gênes ; arrivée des premiers missionnaires, II, 544.

— Contrat de fondation, III, 3, 140.

— Lettres de saint Vincent aux missionnaires de Gênes, III, 465 ; IV, 30, 126, 449, 564, 581 ; V, 442, 633 ; VI, 354, 373 ; VIII, 6, 32 ; voir Blatiron, Lamirois, Martin (Jean), Pesnelle (Jacques), Planchamp, Rivet (Jacques), Valois.

— Les missionnaires occupent une maison de louage, III, 488.

— Ils cherchent une maison, IV, 225, 226, 228.

— L'archevêque leur en fait bâtir une, IV, 253, 437.

— Missions, III, 20, 127, 140, l41, 257, 396-397 ; IV, 290, 319, 437 ; V, 102 ; VII, 597 ; VIII, 70, 81, 161, 185, 189 ; voir Blatiron.

— Règlement pour les missions, XIII, 347-348.

— Pénitences publiques dans les missions, IV, 30.

— Séminaire interne, IV, 156 ; V, 102, 375, 491, 563, 573 ; VI, 243 ; VII, 137, 217, 220, 323, 360, 479, 523, 566, 588 ; VIII, 19, 47, 87, 107, 189-190, 260.

— Scolasticat, VII, 291, 336, 392, 397 ; VIII, 19, 82, 106-107, 260, 381.

— Séminaire externe, III, 127, 131, 140, 144, 148, 375 ; VI, 51 ; VII, 217, 576 ; VIII, 136.

— Retraites d'ecclésiastiques et de laïques, III, 74, 375 ; IV, 591 ; V, 527 ; VII, 360, 576.

— Retraites d'ordinands, IV, 601 ; VII, 216, 597.

— Conférences ecclésiastiques, III, 147 ; IV, 225 ; VII, 398.

____________________________________________________________________

— p. 235 —

— Visites de la maison par M. Portail, III, 91, 127, 144, 160, 185, 236, 258 ;

— par M. Berthe, V, 583, 595, 598 ; VII, 227, 276, 291, 301, 309, 349, 360, 363, 364, 374, 399.

— Dévouement des missionnaires pendant la peste à Gênes, VI, 48, 58, 71, 73, 74, 99 137, 354, 375, 376, 381, 382.

— Maladie de M. Le Juge, voir ce mot.

— Mort de MM. Arimondo, Blatiron, Boccone, Duport, Ennery, Tratebas, Vincent, voir ces mots.

— Service solennel à Saint-Lazare pour les missionnaires de Gênes victimes de la peste, VI, 530.

— Nouvelles de ceux que la peste a épargnés, VI, 525, 543, 548, 549.

— Saint Vincent désolé de ne plus recevoir de lettres, VI, 579, 581 ;

— heureux de ce que des lettres lui parviennent, VI, 593, 608.

— Envoi d'un nouveau personnel, VI, 508, 542, 544, 555, 566, 569, 588, 630 ; VII, 44, 54, 60, 88, 138, 195, 216, 219, 227.

— Dévotion des missionnaires de Gênes à saint Joseph, V, 102, 145, 462 ; VII, 566.

— Saint Vincent ordonne de suspendre l'usage des retraites d'un jour par mois, III, 384 ;

— défend au supérieur de rendre ses comptes à l'archevêque, IV, 70-71, 417, 437.

— Bienfaiteurs de l'établissement, IV, 110, 417, 436 ; VI, 72 ; VII, 543 ; voir Brignole (Maria-Emmanuel), BrignoLe (Rodolphe-Maria), Durazzo (Etienne), Monchia (Christophe), Spinola.

— Conduite répréhensible de quelques missionnaires, IV, 74-75, 96, 251, 306, 448, 452, 548, 551 ; VIII, 331 ; XIII, 352.

— Un missionnaire se fait recevoir docteur sans permission, V, 393.

— Missionnaire malade, IV, 95.

— Pénurie de personnel, VI, 47.

— Placements et déplacements de missionnaires, III, 312, 375.

— Saint Vincent demande au supérieur de la maison de Rome d'envoyer un de ses prêtres à celle de Gênes, III, 1, 140, 144, 185, 197.

— Missionnaires destinés à Gênes, voir Huguier, Water (Nicolas).

— Liste des supérieurs de la maison, VIII, 519.

— Missionnaires ayant fait partie du personnel de l'etablissement, voir Arimondo, Baliano, Blatiron, Boccone, Brunet (Jean), Bruno, Caron, Chardon, Claude (frère), Coutieu, Drago, Duport (Nicolas), Emmanuel (frère), Ennery, Francisco, Goret, Greco, Lagrange, Lamirois, Le Blanc (François), Lejuge, Le Mercier, Martin (Jean), Martinis, Minvielle, Morando, Nodo, Pesnelle (Jacques), Philippe (M.), Pinon, Richard

____________________________________________________________________

— p. 236 —

(François), Rivet (Jacques), Robert (Frère), Sappia (M.), Simon (René), Stelle, Thiébault, Tratebas, Valois (Patrice), Vincent (François).

— Autre mention, VI, 550.

Geneset (Jean), frère de la Mission.

— Note biographique, III, 412.

— Sa mort, IV, 484, 488.

Geneve (Ville de) en Suisse.

— Saint Vincent espère pouvoir y aller, II, 55.

— Conversions qu'y opère saint François de Sales, XIII, 74.

— Evêques de Genève, voir Alex, François de Sales, Guérin (Juste), Sales (Charles-Auguste de)

— Autres mentions, II, 215, 311 ; III, 2 ; XIII, 789.

Geneviève (Sainte).

— Modèle des filles de la Charité, IX, 80, 85, 87, 90, 93.

— Sa mortification, X, 247.

— Châsse de la sainte portée processionnellement dans Paris, voir Fronde.

— Autres mentions, XIII, 546, 796.

Geneviève (Sœur), fille de la Charité à l'Hôtel-Dieu de Paris.

— Voir Poisson (Geneviève).

Geneviève (Sœur), fille de la Charité.

— Placée au Mans, II, 588.

Geneviève (Sœur), fille de la Charité.

— Très malade, II, 598.

Geneviève (Sœur), fille de la Charité.

— Louise de Marillac demande, pour elle, la permission de renouveler les vœux, VII, 448.

Gennes (Anne de), fille de la Charité.

— Conférence sur ses vertus, IX, 535.

Genoud (Pierre), prêtre, à Châtillon-les-Dombes. — XIII, 44, 54.

Gentil (Mathurin), prêtre de la Mission.

— Note biographique, II, 483.

— Lettres que saint Vincent lui adresse au Mans, III, 234, 313, 388, 495, 504, 578, 619, 623 ; IV, 54, 272, 299, 589 ; V, 21.

— A Saint-Lazare, II, 483 ; III, 124.

— En mission à Villejuif, III, 129.

— Au Mans, économe, III, 318.

— Saint Vincent lui reproche ses économies exagérées, III, 504 ;

— une trop grande indépendance vis-à-vis de son supérieur, III, 578 ; IV, 272, 299 ; V, 21-22.

— Sa santé, III, 496 ; IV, 432.

Gentilly (ville de) près Paris.

— Séminaire de missionnaires,

____________________________________________________________________

— p. 237 —

IV, 296.

— Confrérie de la Charité, I, 30.

— Autre mention, III, 211.

Génuflexion.

— Dans sa chambre, II, 136.

— Devant le Saint Sacrement, XI, 205-208.

Geoffroy (Yves), prêtre de la Mission.

— Note biographique, VII, 224.

— Dispense demandée à Rome, VII, 269.

Georges II Rakoczy, prince de Transylvanie.

— Vaincu par le roi de Pologne, VII, 68.

Georget (M.). — Rapports avec Louise de Marillac, IV, 212, 213.

Georgette (Nicole), fille de la Charité.

— A Nanteuil-le-Haudouin ; elle ne s'entend pas avec le curé, VII, 461, 629-630.

— Autre mention, XIII, 576.

Gérard (M.), chapelain de Saint-Pierre de Mézières. — IV, 630.

Gérard (D. E.), vicaire général de Paris. — XIII, 536.

Germain (Richard), prêtre de la Mission.

— Note biographique, II, 22.

— Son éloge, II, 222, 270.

— Envoyé à Rome, II, 221, 251.

— A Rome, II, 264, 270, 326.

— Rappelé à Paris, II, 386.

— Sa sortie et sa mort, VIII, 253-254.

Germaine, maîtresse d'école à Villepreux.

— Note biographique, I, 99.

— Elle accompagne Louise de Marillac en Champagne, I, 129, 132, 135.

— Rapports avec Louise de Marillac, I, 313, 406 ;

— avec saint Vincent, I, 157.

— Elle accepterait volontiers d'aller enseigner à Villeneuve-Saint-Georges, I, 161.

— Autres mentions, I, 101, 124, 165.

Gerson (Jean), chancelier de l'Université de Paris.

— Saint Vincent recommande à Louise de Marillac de lire ses écrits, I, 156.

Gesse (Catherine de), fille de la Charité.

— Très malade, II, 528.

— Louise de Marillac demande, pour elle, la permission de faire les vœux, III, 301.

— Autre mention, XIII, 576.

Gesseaume (Claude), frère de la Mission.

— Note biographique, IV, 241.

— A Crécy, IV, 241 ; VI, 335 ; VII, 339, 356.

— Voyage à Paris et retour à Crécy, VIII, 150.

Gesseaume (Henriette), fille de la Charité, sœur du précédent.

— Note biographique, I, 328.

— Lettres que saint Vincent lui adresse à Nantes, IV, 240, 259 ; V, 51.

— Tante de Perrette Chefdeville, II, 39.

— A l'Hôtel-Dieu

____________________________________________________________________

— p. 238 —

de Paris ; elle demande la permission de faire un voyage dans sa famille et supporterait difficilement un refus, I, 391, 397.

— Proposée pour Saint-Germain-en-Laye, I, 504, 506, 546.

— Dans sa famille ; saint Vincent ne la renverra pas à Saint-Germain, I, 610.

— En retraite à la maison-mère, II, 178.

— Destinée à Sedan, II, 178, 259 ;

— à Saint-Sulpice, II, 268, 269.

— Vœux perpétuels, V, 353.

— Nécessaire à Fomtenay-aux-Roses, II, 358.

— Proposée pour Saint-Gervais, II, 507.

— Rappelée de Saint-Germain pour être envoyée à Nantes, XIII, 611.

— A Nantes, trop liée à l'aumônier, III, 214.

— Ses défauts ; saint Vincent propose son rappel, III, 432 ;

— est d'avis qu'il faut encore attendre, III, 615.

— Envoyée à Hennebont comme supérieure, IV, 240.

— Saint Vincent la laisse libre de rester à Nantes, IV, 259-260.

— Elle accepte d'aller à Hennebont, IV, 298.

— Saint Vincent lui recommande d'être soumise à sa nouvelle supérieure et unie à ses compagnes, V, 51.

— A Nantes, V, 334.

— Rappelée à Paris, V, 425.

— Il est difficile de la remplacer à l'office de la pharmacie de Nantes, V, 529.

— Elle s'offre pour aller soigner les soldats de Calais, VII, 233.

— Avis que saint Vincent lui donne avant son départ pour Calais, X, 548.

— Aux Galériens de Paris, X, 583.

— Autres mentions, I, 394, 408 ; II, 295.

Gesseaume (Françoise), fille de la Charité, nièce de la précédente. — XIII, 575.

Get (Firmin), prètre de la Mission.

— Note biographique, III, 258.

— Lettres que saint Vincent lui adresse à Marseille, V, 100, 115, 135, 136, 140, 161, 168, 188, 198, 211, 215, 224, 241, 245, 258, 335, 364, 378, 386, 394, 400, 404, 408, 416, 425, 435, 449, 501, 525, 526, 545, 553 ; VI, 31, 49, 55, 61, 72, 86, 104, 145, 153, 164, 165, 172, 178, 183, 240, 241, 246, 254, 257, 260, 273, 280, 282, 293, 298, 299, 304, 309, 315, 319, 331, 333, 337, 348, 361, 370, 397, 410, 426, 446, 467, 506, 579, 586, 605, 617, 628 ; VII, 3, 18, 21, 35, 39, 41, 54, 58, 65, 77, 85, 93, 98, 103, 104, 116, 128, 133, 131, 139, 145, 153, 160, 165, 171, 176, 179, 192, 197, 206, 211, 217, 222, 230, 234, 239, 248, 255, 259, 265, 273, 285, 300, 302, 309, 378, 420, 438, 441, 451, 470, 501, 521, 536, 538 ;

— à Montpellier, VII, 592, 617 ; VIII, 2, 13, 59, 80, 104, 186, 229, 235, 248 ;

— à Marseiller VIII, 261, 331, 439, 447.

____________________________________________________________________

— p. 239 —

— Destiné à Marseille, III, 258.

— Nommé assistant, III, 273 ;

— supérieur, V, 189.

— Ses instances pour être déchargé de ce dernier office, V, 198 ; VI, 242, 246, 618.

— Il offre de soigner dans sa maison les missionnaires malades d'Agde et en est remercié par saint Vincent, V, 242, 246.

— Le saint l'encourage, VI, 246 ;

— fait son éloge, III, 258, 273 ; VI, 618 ; VII, 536 ;

— le blâme d'un manque de sincérité, V, 198.

— M. Barreau s'emporte contre lui, VII, 105.

— M. Get est d'avis de vendre les consulats d'Alger et de Tunis. VI, 315 ;

— d'abandonner la Mission de Barbarie, VII 117.

— Voyages à Toulon, VI, 337 ; VII, 171, 197, 249.

— Son état de santé, V, 168 ; VI, 506 ; VII, 179.

— Malade des yeux, VI, 605, 618 ; VII, 129, 193, 267, 274, 285, 300.

— Saint Vincent lui conseille de changer d'air, VII, 267 ;

— mais plutôt de rester à Marseille, si sa sante le lui permet, VII, 274, 286.

— Envoyé à Montpellier, VII, 536.

— A Montpellier, supérieur, VIII, 520 ; XIII, 395.

— Voyage à Marseille, VIII, 3, 13, 29, 59.

— Replacé à Marseille, VIII, 235, 249, 257, 261, 268.

— Autres mentions, I, XI ; V, 597.

— Voir Marseille, Montpellier.

Get (Nicolas) prêtre de la Mission, frère du précédent.

— Note biographique ; il étudie en philosophie, VI, 618 ;

— et y réussit bien, VII, 538 ; VIII, 81.

— Envoyé en Pologne, VIII, 448.

— Autre mention VII, 42.

Gève (Curé de la). — II, 178.

Gicquel (Jean), prêtre de la Mission.

— Note b.ographique, III, 512.

— Lettres que saint Vincent lui adresse au Mans, III, 512 ; IV, 307, 322, 432.

— Au Mans, supérieur, IV, 590 ; VIII, 519.

— Destiné à la Mission de Madagascar, V, 417.

— A Paris, V, 414 ; VI, 109 ; VIII, 407 ; XII, 12.

— Il s'occupe de la fulmination de la bulle de Saint-Pourçain, VII, 238, 305, 490 ; VIII, 69.

— Ses écrits, XII, 451 ; XIII, 175.

— Auprès du lit de saint Vincent, moribond, XIII, 179, 187, 189, 190.

— Après la mort du saint, XIII, 191.

Gien (MM. de). — III, 510.

Gignac (Village de) dans le Lot.

— Saint Vincent demande que l'archiprêtré de Gignac, vacant par la mort d'Elie Laisné, soit impétré aux noms de M. Cuissot et de M. Gri-

____________________________________________________________________

— p. 240 —

mal ; démarches à Rome, VI, 594, 627 ; VII, 7 ; VIII, 119.

— Alain de Solminihac demande à saint Vincent "de presser le jugement de l'affaire de Gignac", VII, 99.

— M. Laisné de la Marguerie consent à ce que M. Cuissot en devienne titulaire, VII, 321.

Gigot (Denis), prêtre de la Mission.

— Note biographique, III, 234.

— Demandé pour la Pologne, V, 109, 112.

— Il n'est pas jugé propre à cette Mission, V, 137.

— Envoyé de Troyes à Turin, VI, 479.

Gilioli (Jean), prêtre de la Mission.

— Note biographique, I, 252.

— M. du Coudray est invité à l'amener à Paris, I, 252, 285, 298.

— A Ferrare, I, 550.

Gilles (Frère), franciscain.

— Conversation avec saint Bonaventure, XII, 101.

Gilles (Jean-Baptiste), prêtre de la Mission.

— Note biographique, II, 288.

— Son éloge, II, 322 ; IV, 483, 488.

— Son entrée au séminaire interne de Saint-Lazare, II, 288 ; VIII, 554.

— A Saint-Lazare, II, 392.

— A Cahors, II, 442.

— A Saint-Lazare, professeur, II, 489.

— Il va suivre des leçons au collège des Bons-Enfants, II, 535.

— Saint Vincent songe à lui pour l'évêché de Babylone, III, 154.

— Zèle excessif de M. Gilles contre le jansénisme, III, 328.

— Il est éloigné de Saint-Lazare pour ce motif, IV, 355.

— A Crécy, supérieur, IV, 277, 291, 356.

— Saint Vincent lui recommande la pratique de la pauvreté, IV, 277.

— Membre de l'Assemblée générale de 1651, XIII, 326, 330, 333, 358, 359.

— Son sentiment sur les vœux de la Compagnie, XIII, 337, 341.

— Son avis sur d'autres questions, XIII, 343, 344. 347.

— Sa mort, IV, 465, 483, 488, 519.

— Mention de la confcrence faite sur ses vertus, XII, 460.

— Autre mention, IV, 569.

Gillette (Sœur). — Voir Jolly (Gillette).

Gillot (Pétronille), fille de la Charité.

— Louise de Marillac demande, pour elle, la permission de faire les vœux, VIII, 91

— Autre mention, XIII, 576.

Gimart (Nicolas), curé du Havre. — V, 378.

Gimat (Louise-Madeleine), visitandine.

— Elle passe quelques jours au troisième monastère de la Visitation de Pa-

____________________________________________________________________

— p. 241 —

ris, VIII, 357, 369, 370.

— La supérieure du second monastère en témoigne du mécontentement, VIII, 363.

Ginetti (Martio), cardinal.

— Note biographique, II, 396.

— Autre mention, VII, 526.

Gionges (Village de) dans la Marne.— Pays natal de sœur Cabaret, fille du seigneur du lieu, IV, 312.

Gionges (Mlle). — Mère de sœur Gabrielle Cabaret, voir ce mot.

Girard (M.). — VIII, 167.

Girard (M.), notaire. — III, 141.

Girard (Louis), prêtre.

— Vicaire de saint Vincent à Châtillon-les-Dombes, XIII, 47, 51, 53 ;

— puis son successeur, XIII, 54, 439.

Girard (Sarra), membre de la Charité de Châtillon. — XIII, 439.

Girardin (Marie). — Bienfaitrice des missionnaires de Troyes ; saint Vincent la remercie, VIII, 276.

Giraud (M.). — VIII, 422.

Giraudon (M.), marchand à Marseille. — VII, 217, 234, 236, 239.

Girodon(Antoine), docteur en théologie. — IV, 550.

Giroud (Michel), clerc de la Mission.

— Envoyé à Rome, XIII, 315.

Giroust (Julien), bailli de Joigny.

— Membre de la Charité de Joigny, XIII, 446, 459, 460, 461.

Gisors (Ville de) dans l'Eure.

— Prieuré de Gisors, IV, 527.

— Ursulines de Gisors, IX, 107.

Glanderon (Pierre de), chanoine de Saint-Denis. — XIII, 210.

Glatens(Village de) dans le Tarn-et-Garonne.

— M. Bajoue refuse la cure de Glatens, IV, 617.

Glengarry (Pays de) en Ecosse.

— Evangélisé par M. Duiguin, V, 116.

Glengarry (M. de).

— Conversion de son père, IV, 515.

Glétain (Marie-Catherine de), visitandine.

— Note biographique, V, 209.

— Supérieure du monastère de Varsovie, V, 76, 347, 579 ; VI, 323, 372.

— Sa santé, VI, 278.

____________________________________________________________________

— p. 242 —

Glogau (Ville de) en Silésie (Pologne).

— La cour s'y retire pendant l'invasion de la Pologne, VI, 276 ;

— M. Ozenne également, VI, 278, 282, 285.

Glou (Madame de).

— Rapports avec saint Vincent, VII, 582.

— Son testament, VIII, 214, 226.

Goa (Ville de) dans l'Hindoustan.

— Projet d'un établissement de missionnaires à Goa, II, 474.

— Jésuites de Goa, III, 564 ; VI, 224-225.

— Autres mentions, II, 475 ; IV, 374.

Gobelin (Balthazar), trésorier de l'Epargne. — XIII, l5.

Gobellin (M.). — XIII, 403.

Gobert (Evrard), prêtre de la Mission.

— Note biographique ; ses vœux sont différés, II, 620.

— Sa santé, III, 135.

Goblet (Thomas), prêtre de la Mission.

— Note biographique, IV, 513.

— Envoyé à Etampes, IV, 489.

— Il y soigne les malades, IV, 513.

— Supérieur du séminaire Saint-Charles, IV, 600 ; V, 69, 144 ; VIII, 519.

Godeau (Antoine), évêque de Grasse.

— Note biographique ; nommé éveque, I, 373.

— Rapports avec saint Vincent, I, 390.

— Ses écrits, V, 297 ; VI, 87 ; VIII, 468.

Godeau (Timothée), esclave à Alger. — VIII, 540.

Godefroy (M.) à Paris. — IV, 151.

Godescalc, savant bénédictin.

— Note biographique, III, 325.

Goirar (Jeanne), fille de la Charité. — XIII, 575.

Goirard (Jeanne), fille de la Charité. — XIII, 576.

Gomard (Denis), de Châtillon-les-Dombes. — XIII, 438.

Gomard (Florence), membre de la Charité de Châtillon, fille du précédent. — XIII, 437, 438.

Gomer (Madame). — II, 493.

Gomorrhe (Ville de) en Palestine. — XI, 380.

Gondi (Henri de), évêque de Paris et premier cardinal de Retz.

— Il a nommé Adrien Le Bon prieur de Saint-Lazare, I, 256, 550 ; XIII, 250, 253, 373.

— Saint Vincent lui fait l'&eac