JesusMarie.com___Islam____Père Zakaria Boutros____Zakaria Botros
Islam
Père Zakaria Boutros
épisode 30

Les manuscrits anciens de la Sainte Bible et le Coran

Les manuscrits de la Sainte Bible se comptent par milliers.

Parmi les plus récemment découverts figurent ceux de la Vallée de Qumram. Trouvés en 1958-1959, ils remontent au 1er siècle avant le Christ et contiennent des pans entiers de l'Ancien Testament.

Au sujet de ces manuscrits, Mr. Abbas Mahmoud Al-Akad a écrit, dans son ouvrage intitulé Les trésors de la Vallée de Qumram: " Nous avons pensé que la découverte des manuscrits de la Vallée de Qumram appuierait la thèse d'une falsification de la Sainte Bible, mais ces manuscrits savérèrent  affirmer la véracité; et il poursuit: "ces pièces archéologiques ont été découvertes dans l'une des grottes de la Vallée de Qumram, dans l'est de la Jordanie...il y a 2000 ans (ce qui veut dire qu'elles sont antérieures de plus de six siècles à l'apparition de l'Islam). Leur examen a montré qu'elles comprenaient une partie complète du livre d'Isaïe...et de bien d'autres livres saints. Ces derniers ne présentaient pas la moindre différence ou variation entre eux et les livres saints que nous possédons de nos jours."

Ce témoignage émane de cet éminent écrivain islamique, auteur de nombreux livres célèbres comme: Le génie de Muhammad, Le génie du Christ,
et beaucoup d'autres, et il s'agit d'un écrivain de renom.

Ces découvertes de la Vallée de Qumram se retrouvent dans des centaines de livres et sont accessibles de nos jours au musée de Jérusalem. Elles ont fait l'objet de maintes recherches de la part de tous les organismes scientifiques.

En plus de ces vieux manuscrits, il en exiSainte aussi qui sont datés des 1er et 2e siècles grégoriens, ainsi:

1/ Le codex du Vatican, conservé jusqu'à maintenant au Vatican, daté d'environ 250 ans avant l'Islam;
2/ Le codex du Sinaï, qui a été découvert dans le monastère de Sainte Catherine dans le Sinaï, daté de plus de 200 ans avant l'Islam; on le trouve actuellement au British Museum;
3/ Le codex d'Alexandrie dont la date remonte aussi à environ 200 ans avant l'Islam; il se trouve également au British Museum;

A quoi s'ajoutent beaucoup d'autres manuscrits qui se trouvent à Cambridge, ainsi que les manuscrits récents de Nagi Hamady.

Tous affirment la véracité de la Sainte Bible, frappant de nullité sa falsification.

Il est bien évident que la Sainte Bible a été conservée et placée sous la garde de la main de Dieu tout-puissant; et jusqu'à nouvel ordre rien ne prouve que la Sainte Bible soit mensongère ou porteuse de la moindre différence par rapport aux manuscrits originaux.

Toute recherche concernant les différences contenues dans la Sainte Bible ne mène qu'au constat de divergences de surface, qui apparaissent au lecteur superficiel; mais une véritable lecture lui permet de restituer la vérité, ce que nous illustrerons ainsi:
1. L'histoire de la transfiguration mentionnée dans l'évangile de Matthieu, au chapitre 17, dit: "Et après six jours, Jésus choisit Pierre et Jacques, et le frère de ce dernier, Jean, et les conduisit en secret dans une haute montagne."
Et dans l'évangile de Luc, au chapitre 9, il dit huit jours ; il semble donc que la divergence soit flagrante, mais en réalité la lecture exégétique de ce passage est simple:
-Lorsque Matthieu calcule six jours, il ne compte pas le jour du discours de Jésus, ni celui de sa transfiguration; il ne fait mention que des jours compris entre ces deux jours-là; aussi y eut-il six jours, alors que Luc a pris en compte le jour où le Christ a parlé et celui où il s'est transfiguré, ce qui donne huit jours. Par conséquent pour qui ne lit qu'en surface il semble qu'il y ait une différence entre six et huit.

Les divergences ne sont qu'apparentes, et rien ne prouve leur véracité.

Ce désaccord est le fait des ennemis de la Sainte Bible. Ces athées ont vécu à l'époque du développement européen du 16e siècle, époque durant laquelle ils s'étaient retirés de l'église et de la religion et  commençaient à attaquer la Sainte Bible; et il s'est trouvé des Musulmans ignorants pour rapporter ces calomnies et les mettre au service du dénigrement de la Sainte Bible.

Je dis Musulmans ignorants tout en respectant leur position selon laquelle le Coran atteSainte la véracité de la Sainte Bible, que si un athée peut dénigrer la Sainte Bible, le Musulman qui la dénigre, offense et lui-même et ses propres croyances.

Les gens disent qu'il y a eu une Bible de Barnabé.
Il s'agit d'un canular et non pas d'une bible.
Il a été mentionné dans l'encyclopédie arabe simplifiée concernant ce problème: "La Bible de Barnabé est un livre falsifié écrit par un européen au 15e siècle. Et sa description de la situation politico-religieuse de Jérusalem au temps du Christ comporte de graves erreurs. Il y est déclaré que Iesa (Jésus) avait proclamé qu'il n'était pas le Christ mais qu'il était venu annoncer le moment heureux de la venue de Muhammad qui serait le Christ."

La Bible de Barnabé n'a aucun rapport avec la Sainte Bible.

Les manuscrits du Coran:

Les spécialiSaintes du Coran ont écrit sur les manuscrits du Coran.

 Il exiSainte deux manuscrits du Coran.
1/ Le codex de Samarkand
Il est conservé au musée turc portant le nom de Doktary museum à Istamboul, en Turquie
Il a été dit qu'il était daté de l'année 32 AH (654 G); une absence de point telle [...] prête à confusion avec [...] ou [...].
Certaines lettres font également défaut.
Ce codex est également disponible sur Internet sur le site: www.geocities.com
Il présente de grandes différences avec le Coran actuel, puisqu'il faut compter 750 points différents.
Parmi ces derniers:
--Dans la famille d'Imran, au chapitre 78 (Sourate Aal-' Imran), le Codex dit: "ils disent: "Ceci vient de Dieu"; ce sont eux qui profèrent un mensonge à l'encontre de Dieu."

A quoi s'oppose la nouvelle version du Coran: "ils disent: "Ceci vient de Dieu,', mais ce n'est pas de Dieu: ce sont eux qui profèrent un mensonge à l'encontre de Dieu."
Il y a donc un rajout au texte, pourquoi??? Etait-il présent dans la tablette conservée? C'est un vieux manuscrit daté de l'année 32 H , censé être le Coran d'Othman Ibn Affan et son texte se présente ainsi: alors comment justifier cet addendum? Venait-il de Dieu?
 

-Autre exemple dans le chapitre consacré au bétail (Sourate Al-An'am) 146, le Codex dit: "Et à ceux qui sont Juifs, nous leur avons interdit la graisse du boeuf et le mouton".

A quoi s'oppose la nouvelle version du Coran:"Et à ceux qui sont Juifs, Nous avons interdit tout animal à sabots, et nous leur avons interdit la graisse du boeuf et le mouton".
Il y a a donc bien un ajout au texte.

-Egalement dans le chapitre consacré au bétail (Sourate Al-An'am) 141, le Codex dit: "Et il est Celui qui produit les jardins avec leurs treilles, et leurs dattiers, et le fruit des récoltes ".

A quoi s'oppose la nouvelle version du Coran: "Et il est Celui qui produit les jardins avec ou sans leurs treilles": il y a un ajout, comment se justifie-t-il? Etait-il déjà là dans les tablettes conservées? Comment quiconque pourrait-il ajouter quoi que ce soit à la tablette conservée?

-Dans la famille d'Imran, au chapitre 37 (Sourate Aal-Imran) , le Codex dit: "Ceci vient d'Allah, Allah donne à qui Il le veut, sans limites"

A quoi s'oppose la nouvelle version du Coran: Ceci vient d'Allah. En vérité,  Allah donne à qui Il veut, sans limites": pourquoi cette précision alors qu'il a été dit que le Coran est protégé dans la tablette conservée avant le début des temps?

Tout Musulman lit dans le Coran "Ceci est le glorieux Coran, dans Lauh Mahfûz (tablette conservée) aussi longtemps qu'il est un glorieux Coran et il est conservé dans une tablette; alors pourquoi y a -t-il des variations et des altérations?
 Et ainsi de suite pour un total de 750 différences.

2/ Le Codex de Londres:
On le trouve au British Museum de Londres , daté de l'année 150 AH (772 G), donc du deuxième siècle Hijri.
Bien que ce manuscrit date du 2e siècle Hijri, il y manque exactement les mêmes formes et les mêmes ponctuations que dans le Coran d'Othman.
Al-Sajistany a mentionné qu'Al-Hassan et Ibn Serene détestaient les ponctuations du Coran, comme Abu Al-Awed Al-Gothaly commençait à ponctuer le Coran et à y introduire des formes, les premiers ont désapprouvé cela du fait qu'il était rigoureusement impossible de différencier [...] de [...]
Aussi cette seule lettre pouvait-elle se lire de plusieurs façons différentes.
Ils ont donné un exemple: [...........] pouvait se lire de onze manières différentes: [.]
Ainsi, en langue arabe, s'il exiSainte un mot sans forme et sans point(s), comment pourrait-on le lire? Comme il exiSainte onze possibilités de prononcer ce mot, chacune renvoyant à une signification différente, cela a abouti à (il en est résulté) des divergences de taille entre les différentes versions du Coran !
Par exemple, le chapitre de la table (Sourate Al-Ma'idah) 60: "Dois-je vous informer de quelque chose de pire que cela, concernant la récompense d'Allah: ceux qui ont encouru la malédiction d'Allah et Son Courroux, ceux d'entre eux qu'Il a transformés en singes et en pourceaux, ceux qui ont adoré le mal,   ceux dont la conduite est pire alors qu'il sont dans le rang, et bien pire encore ceux qui se sont détournés du droit chemin!"
Le texte arabe dit: [.....]
A première vue il semble que le verbe [.] signifiant "adorer" soit lié à Dieu; or il est impossible que Dieu puisse jamais adorer le mal, donc les traducteurs ont diversement interprété ce point.
Il y a eu sept propositions pour Ibn Massoud, quatre pour Obay, six pour Ibn Abbas, Ans, et Obeid Ibn Omeira.
Les sept propositions pour Ibn Massoud étaient celles-ci:
[.]
Ces divergences furent les raisons pour lesquelles le Coran fut brûlé par Othman, afin d'éviter des difficultés considérables suite à ces différentes propositions.
Ensuite, ce fut au tour de Othman al-Hajaj Ibn Yousef Al-Thaqafy de brûler les nouvelles versions du Coran (2)

Donc, en résumé:
1-Muhammad n'a pas laissé un Coran rassemblé dans un livre, mais a plutôt écrit des vers sur des os, des feuilles et des feuilles de palmier
2. Le Coran mis en forme par Abe Baker suite à la disparition des messagers a été conservé avec Hafsa et il a été entièrement détruit par Marawan Ibn Al-Hakam qui l'a déchiré et brûlé.
3.Après ces événements, Othman Ibn Affan a brûlé les différents Coran en raison des écarts importants qu'ils présentaient entre eux. Cela eut pour conséquence que les Musulmans se battirent ensemble et Al Hajaj Ibn Yousef Al- Thaqafy fit de même.
4 Les manuscrits se trouvant en Turquie et à Londres diffèrent du Coran actuellement à disposition des les Musulmans.

Ressort de tout cela la grande question: le Coran actuel est-il le même que le Coran qui avait cours du temps de Muhammad?
 
 

Traduction réalisée par NotreDamedeKabylie.net, septembre 2009.
Traduction française placée sous licence commons creatrive :  autorisation de copie gratuite avec indication de la source : NotreDamedeKabylie.net & jesusmarie.com, France, Paris, 2009.

JesusMarie.com___Islam____Père Zakaria Boutros____Zakaria Botros